Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

bannieredecathlonfootus

Super Bowl TDA au Super Bowl

TDA à Miami : danse avec les stars

Strass, paillettes, bagues en diamants et… sueur ! Ce quatrième jour à Miami est celui du bling-bling.

Vous a-t-on déjà dit qu’ici, mais de manière générale aux Etats-Unis, tout est dans l’excès ? La taille des voitures, les publicités, l’enthousiasme de gens… Cette nuit, on a découvert que même la météo est extrême !  Nous avons eu le droit à ce que l’on aurait pu qualifier en France d’orage du siècle : des éclairs quasi en continus, une pluie torrentielle, un tonnerre assourdissant pendant une bonne demi-heure. Et au matin pas un nuage dans le ciel. Tout dans l’excès on vous dit.

Ce jeudi, nous allons enfin voir de nouveaux visages. Après trois jours à tourner en rond avec les 49ers et les Chiefs, il est temps de prendre un peu plus d’importance. D’abord avec les deux véritables stars du match de dimanche : Jennifer Lopez et Shakira ! Nous ne pouvons nier une certaine excitation à l’idée de voir en chair et en os les deux vedettes internationales après avoir entendu et réentendu leurs chansons à la radio et en soirée.

Nous ne sommes manifestement pas les seuls dans ce cas : la salle est deux fois plus grande que ce que les équipes qui jouent dimanche ont pour leurs conférences de presse et la foule est deux fois plus importantes pour venir voir les deux divas. Divas, c’est le nom puisque, pour une conférence qui devait durer 20 minutes, les deux dames arrivent avec 25 minutes de retard. Finalement, le résultat obtenu n’est pas au niveau des attentes… Les médias n’ont qu’une demi-douzaine de questions à poser dont deux qui étaient prévues en avance et deux en espagnol dans le texte (que notre reporter, honte à lui, ne comprend pas). Les autres questions n’étaient d’ailleurs que peu intéressantes, toutes portant quasiment sur la disparition de Kobe Bryant et sur le sentiment qu’on ressenties les deux femmes. Qui, surprise, étaient affectées par cette nouvelle.

On finit enfin par parler, rapidement, de l’événement de dimanche lorsque « J-Lo » raconte en riant qu’elle ne sait pas si ses parents préfèreraient voir les Jets au Super Bowl plutôt que leur fille ! Elle rappelle surtout que son équipe favorite n’a plus gagné depuis sa naissance. C’est vrai : les Jets, emmenés par Joe Namath, avaient gagné le Super Bowl III en 1969 face aux Colts 16 à 7.

Rapides comme des flèches

Alors oui, on était excité pour Shakira et Jenifer Lopez. Mais en fait le vrai événement de la journée, c’était la conférence suivante : nous avions rendez-vous avec les consultants de NFL Network. La chaîne ne diffusera pas le match de dimanche mais sera à l’antenne dès 9 heures du matin, heure locale, pour analyser et décortiquer le match sous tous ses angles. Et parmi ces consultants, une belle fournée d’anciens coaches et joueurs de la NFL. Kurt Warner, Michael Irvin, Deion Sanders, Nate Burleson, Steve Mariucci… Nous avons pu échanger avec certains d’entre eux sur l’issue qu’ils prévoient pour le Super Bowl et tous sont du même avis : Kansas City devrait l’emporter.

« Ils sont tellement rapides, » nous confie Nate Burleson, l’ancien receveur des Lions, Seahawks et Vikings. « Je les ai vus en vrai pour la finale de conférence AFC, ils allaient à une vitesse… Et il faisait -15°C ! Là il va faire 20°C et ils ont eu deux semaines de repos. Je vais avec les Chiefs. »

« Mon avis va peut-être changer d’ici dimanche mais Patrick Mahomes est très difficile à arrêter, » explique Michael Robinson, ancien fullback champion avec Seattle en 2013. « Tout le monde ne pense qu’au front seven de San Francisco qui va lui mettre la pression mais vous avez vu qu’il est capable de lancer depuis toutes les positions, tous les angles. Et même en défense, les Chiefs ont la meilleure défense depuis la semaine 10 et un coach qui a connu ce genre de match. Je choisis les Chiefs. »

Kurt Warner, quarterback légendaire des Rams puis des Cardinals dans les années 2000, reconnaît que les 49ers ont de quoi répondre, notamment au sol. Pour la passe, il est plus circonspect.

« Jimmy Garoppolo peut assurer si besoin, » modère-t-il. « Mais je trouve que, parfois, il lui arrive de lire un peu trop vite la défense adverse et de ne pas prendre en compte ou de perdre de vue un défenseur. Et quand ça arrive, ça peut offrir une interception facile et fatale ! Il devra faire attention à ça. Maintenant, si San Francisco insiste au sol, j’ai du mal à voir Kansas City les stopper complètement. »

Un collègue en a profité pour lui demander s’il était intrigué par la suite de la carrière de Tom Brady.

« Evidemment que je suis curieux, » a-t-il répondu en riant. « Il y a des grands quarterbacks qui ont changé d’équipe, Peyton Manning, Joe Montana… Je n’arrive pas à y croire mais les indices que l’on reçoit font croire que c’est possible. Maintenant il faut aussi se poser la question : quelle équipe sans quarterback indéboulonnable a la place pour un quarterback de 42 ans ? L’âge joue dans cette histoire. »

Tout dans les jambes, rien dans les bras

Enfin, nous concluons la journée par la NFL Experience, un immense espace au rez-de-chaussée du Convention Center avec plusieurs espaces pour que les fans puissent vivre leur passion du football sous toutes ses formes. Prenez votre photo avec le Trophée Lombardi, prenez votre photo dans l’uniforme de votre équipe préférée, admirez les 53 bagues des champions des Super Bowls précédents, achetez un souvenir à ramener chez vous : casquette, t-shirt, maillot (actuels et rétros !), chaussettes, oreiller ou draps… Tout est possible !

Il y a également des espaces pour vous mettre dans la peau de vos joueurs préférés : ateliers de field goals, 2 minutes drill, hail mary, 40 yards dash… Autant vous dire que notre reporter n’a pas raté une carrière de quarterback (faut dire que c’est vachement loin aussi les cibles pour le hail mary…) mais sur les ateliers de vitesse et d’agilité on se défend ! Avec 5’27’’ sur 40 yards, c’est un centième mieux que Tom Brady. Et ça, c’est une petite victoire.

Imaginez Tom Brady dans ce maillot… Ca rend bien non ?

Dan Marino, la légende est là pour signer quelques autographes.

Une réplique plus vraie que nature de Russell Wilson… ah non mais attendez c’est vraiment lui !!

Les bagues des Saints (Super Bowl XLIV) et des Packers (Super Bowl XLV)

Les bagues des Eagles (Super Bowl LII) et des Patriots (Super Bowl LIII)

Dimanche soir, une des deux équipes pourra soulever le trophée Lombardi. Avant de devoir le rendre pour que les fans puissent poser en photo avec.

Les cibles sont loin aussi… et puis les sangliers avaient mangé des cochonneries…

2 sur 3, finalement, c’est pas si mal pour notre reporter.

Rappel !

Notre reporter Raoul Villeroy sera en direct depuis Miami Beach ce vendredi à 18h sur la page Youtube de Touchdown Actu. N’hésitez pas à vous abonner pour recevoir l’alerte dès qu’il sera en live.

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

Parier en ligne avec
25 Oct à 19:00ATL1.65pariez2.05DET
25 Oct à 19:00CIN2.35pariez1.5CLE
25 Oct à 19:00HOU2.4pariez1.48GB
25 Oct à 19:00NO1.28pariez3.2CAR

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR