Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

New York Jets War Room

[Intersaison] War Room – New York Jets : l’heure de vérité pour Sam Darnold

L’attaque avant tout !

La saison 2019-20 est dans le rétroviseur. La free agency ouvrira officiellement ses portes le 18 mars prochain. En attendant, Touchdown Actu en profite pour vous proposer un tour d’horizon des différentes franchises pendant l’intersaison. Quels joueurs garder et couper ? Quel agent libre prolonger ? Quelles recrues observer ? Voici quelques idées, franchise par franchise.

En 2019, les Jets avaient fait le choix de reprendre à zéro pour la seconde saison du jeune quarterback Sam Darnold. En embauchant Adam Gase, le staff a fait le choix d’un esprit offensif pour accompagner la progression de leur joueur.

Un an après, les Jets ont connu une saison décevante et l’équipe n’est pas beaucoup plus avancée offensivement. 2020 doit donc servir de rampe de lancement pour enfin faire décoller les Jets.

Les tauliers

1. Jamal Adams (S)
2. Marcus Maye (S)
3. CJ Mosley (LB)

Le président ! Jamal Adams est à la fois le meilleur joueur, l’âme et le leader de cette équipe. Il est un joueur sur lequel les Jets peuvent toujours compter et il s’est parfaitement adapté à la défense de Gregg Williams. NY a toutes les raisons de bâtir son avenir sur lui. Avec Marcus Maye, il forme d’ailleurs une des meilleures paires de safety de la ligue. Deux tauliers pour cette défense et cette équipe.

Toujours en défense, le troisième taulier est CJ Mosley. Bien qu’arrivé l’an dernier, le défenseur s’était rapidement imposé comme un cadre du vestiaire. S’il n’a joué que 2 matchs cette saison, il semblait avoir pris les commandes de son escouade et les Jets comptent beaucoup sur lui pour l’année à venir.

Les indésirables

1. Trumaine Johnson (CB)
2. Le’Veon Bell (RB)

N’ayons pas peur des mots, la signature de Trumaine Johnson aux Jets est un échec. Le cornerback vétéran n’a jamais montré le niveau d’un cornerback numéro 1 et a enchaîné les pépins physiques. New-York pourrait vouloir s’en débarrasser à juste titre. Le souci pour la franchise, c’est que le couper coûterai près de 12 millions de « dead money » aux Jets. Il faudrait donc trouver une équipe pour un échange et voulant tenter de relancer un joueur expérimenté… Pas facile.

Bell est-il vraiment indésirable ? Pour les supporters, et vu son talent, pas forcément. Son contrat le rend impossible à couper ou difficilement échangeable. L’entente entre Bell et son coach Adam Gase semble très mauvaise, l’entraîneur n’en voulait pas d’après les rumeurs. À Miami, Gase n’a jamais hésité à faire partir les fortes têtes, pourrait-il faire pareil avec le coureur ? Possible…

L’homme de l’été

Sam Darnold (QB)

Sam Darnold entre dans sa troisième saison. Il est temps pour lui de franchir un cap. Sa deuxième année a été rendu compliqué par sa mononucléose, lui faisant rater pas mal de matchs. Et il faut ajouter à ça la première année sous les ordres d’Adam Gase et une ligne offensive de mauvais niveau. Compliqué. In fine, après deux saisons, on est toujours au même point avec Darnold : du talent certain mais pas encore le facteur « wow » qui pourrait faire dire que le jeune quarterback peut porter cette équipe le plus loin possible.

Les principaux free agents

1. Robby Anderson (WR)
2. Kelvin Beachum (LT)
3. Brian Poole (CB)
4. Jordan Jenkins (LB)
5. Alex Lewis (G)

Les autres : Ryan Kalil (C), Demaryius Thomas (WR), Rontez Miles (S), Brandon Copeland (OLB)

Les Jets ont plusieurs joueurs avec lesquels négocier cette intersaison. Dans cette liste, nombreux sont ceux qui pourraient être retenus pour avoir un effectif plus étoffé.

Parmi les têtes d’affiche, il y a d’abord Robby Anderson. Première arme offensive de l’équipe, le receveur a une bonne relation avec son quarterback et sa perte serait dommageable. Les Jets auraient intérêt à le re-signer.

Sur la ligne offensive, les cas de Kelvin Beachum et Alex Lewis sont à suivre. Beachum est titulaire au poste de tackle gauche depuis plusieurs saisons, sans être parmi les meilleurs de la ligue, il reste un joueur correct. Tout dépendra de ses prétentions salariales, mais ne pas avoir à chercher de tacle sur le côté aveugle pourrait arranger la franchise. Quand à Lewis, il est devenu titulaire par la force des choses cette saison. Le guard s’est plutôt bien débrouillé et pourrait revenir l’an prochain.

En défense, signé pour une saison, Brian Poole s’est parfaitement adapté au poste de cornerback dans le slot pour les schémas de Williams. Compte tenu de la faiblesse de ce secteur chez les Jets, Poole devrait se voir proposer un nouveau contrat. Même constat pour Jordan Jenkins, le linebacker ne cesse de progresser dans son jeu (cette année sur le pass-rush) saison après saison. Egalement apprécié dans le vestiaire, la franchise ne devrait pas avoir de mal à lui proposer de prolonger l’aventure, mais le souhaite-t-il et à quel prix ?

Le Top 3 des besoins

1. Ligne offensive
2. Cornerback
3. Cible aérienne

La ligne offensive des Jets est un problème. Que ce soit dans le jeu de passe ou le jeu de course, elle manque de talent, de jeunesse, de vitesse… Individuellement les joueurs ne sont pas catastrophiques, mais la sauce ne prend pas. Or ces Jets doivent passer la seconde offensivement en 2020 et ils vont avoir besoin de trouver des nouvelles solutions sur la ligne offensive pour aider Darnold et Bell.

Autre secteur à aider impérativement, celui des cornerbacks. En dehors de Brian Poole dans le slot, le reste est d’un niveau très médiocre. Si la paire de safety aide parfois à combler les brèches, New-York a besoin de cornerbacks sur lesquels se reposer.

Le secteur aérien pourrait aussi être revu. Les solutions au poste de tight-end ne sont pas particulièrement fiable (du moins pas encore) et l’escouade de receveurs pourrait voir Robby Anderson et Deymarius Thomas partir, alors que Quincy Enunwa a terminé la saison blessé.

La cible

Joe Thuney (G)

La priorité des Jets pourrait donc être la ligne offensive. Cette free agency propose plusieurs solutions intéressantes. L’une d’entre elles, n’est autre que Joe Thuney. Le guard des Patriots sort probablement de sa meilleure saison avec une sélection dans la seconde équipe All-Pro.

Vu le contexte des Patriots en terme de contrats à négocier, la franchise pourrait ne pas avoir assez d’argent pour le retenir. New-York serait alors bien inspiré d’aller chercher un joueur de très bon niveau dans tous les secteurs et par la même de retirer un bon joueur à leur rival de division.

Le sang neuf

Tristan Wirfs (OT – Iowa) ou Andrew Thomas (OT – Georgia)

Idéalement les Jets doivent drafter un tackle qui pourra à court terme jouer sur la droite de la ligne puis remplacer progressivement Kelvin Beachum à gauche. Le joueur choisi devra être prêt dès le jour J, surtout si les Jets venaient à ne pas conserver Beachum qui est free agent.

Les deux joueurs cités au-dessus ont les qualités pour remplir cette tâche. Très athlétiques, avec des longs bras, Thomas est un joueur rapide qui saura apporter une amélioration immédiate à la ligne des Jets. Quant à Wirfs, il est un joueur puissant et physique, sa technique n’a rien à envier aux tackles titulaires en NFL.

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu