Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Buffalo Bills War Room

[Intersaison] War Room – Buffalo Bills : la division en ligne de mire

Pour la première fois depuis 20 ans, les Bills peuvent rêver pour l’avenir.

Tremaine Edmunds

La saison 2019-20 est dans le rétroviseur. La free agency ouvrira officiellement ses portes le 18 mars prochain. En attendant, Touchdown Actu en profite pour vous proposer un tour d’horizon des différentes franchises pendant l’intersaison. Quels joueurs garder et couper ? Quel agent libre prolonger ? Quelles recrues observer ? Voici quelques idées, franchise par franchise.

Pour la première fois depuis la saison 1999, les Buffalo Bills ont remporté 10 matches. Et cette belle performance est particulièrement à mettre au crédit de la défense, deuxième de la ligue en termes de yards encaissés. Pour sa troisième année en tant que coach principal, Sean McDermott a su fédérer un groupe qui a largement dépassé les attentes, au point de pouvoir rêver de détrôner les Patriots en AFC Est l’année prochaine.

Comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, les Bills disposent d’une masse salariale disponible très importante (80 millions de dollars, 3e de la ligue), ce qui pourrait permettre à la franchise de se renforcer tout en prolongeant les joueurs clés qui arrivent bientôt en fin de contrat. Cet argent disponible doit être utilisé dans un seul but : renforcer l’attaque pour faire de Buffalo une équipe complète, capable de combattre les mastodontes de l’AFC en playoffs.

Les tauliers

1. Tre’Davious White (CB)
2. Tremaine Edmunds (LB)
3. Josh Allen (QB)

Après seulement 3 saisons, Tre’Davious White est devenu un des joueur les plus redoutés de la ligue, au point de devenir All Pro en 2019 et de recevoir un vote pour le titre de défenseur de l’année. Auteur de 6 interceptions et 17 passes défendues, l’ancien Tiger de LSU est l’image de cette redoutable défense qui regorge de talent mais dont les joueurs ne possèdent pas, pour le moment, un grand rayonnement médiatique. Comme Matt Milano, White est agent libre après la saison 2020, et il est probable qu’il soit prolongé dans les mois à venir.

Si la défense contient de nombreux joueurs expérimentés comme le safety Micah Hyde ou les defensive ends Jerry Hughes et Trent Murphy, c’est un jeune joueur de 21 ans qui a brillé cette saison, au point de devenir déjà un indispensable cadre. En seulement deux saisons, Tremaine Edmunds a réalisé 236 plaquages, 3 interceptions, 2 fumble forcés et 3,5 sacks. Dans une ligue ou les linebackers intérieurs ne sont plus mis en lumière, il s’impose comme un des meilleurs joueur au poste, et son influence ne va faire qu’augmenter.

Sur le plan offensif, c’est logiquement le quarterback, Josh Allen, qui est le joueur le plus influent. Avec une ligne en progrès et malgré un groupe limité de receveurs, il a montré une excellente progression entre sa première et sa deuxième saison. Son évaluation est passée de 67.9 à 85.3, et il a amélioré toutes ses catégories statistiques. S’il n’est pas encore un quarterback qui fait gagner son équipe, il ne la fait pas perdre, et c’est déjà une vraie évolution. Avec un jeu de course plus que performant, Allen doit prouver qu’il peut mener cette équipe loin en playoffs, et que l’expérience accumulée avec la défaite contre les Texans va lui servir à devenir plus décisif.

Les indésirables

1. Tyler Kroft (TE)
2. Ty Nsekhe (T)

Signé en provenance de Cincinnati, Tyler Kroft devait devenir le tight end numéro 1 de Buffalo en 2019. Au lieu de cela, il n’a cumulé que 71 yards et a été dépassé par Dawson Knox et Tommy Sweeney dans la hiérarchie. Le couper rapporterait 5 millions de masse salariale disponible, autant dire que la probabilité est forte que cela se produise.

Toujours dans un but d’optimiser la masse salariale, le tackle Ty Nsekhe pourrait se retrouver en difficulté. L’ancien Redskins va avoir 35 ans, il n’a connu qu’une titularisation l’année dernière et se séparer de lui permettrait aux Bills d’économiser 4 millions. Si le départ de Nsekhe est possible, le manque de profondeur sur la ligne pourrait cependant lui permettre de sauver sa place, selon comment se passe le marché des agents libres.

L’homme de l’été

Devin Singletary (RB)

La saison 2019 a en quelque sorte réconcilié la NFL avec le jeu de course, avec notamment les beau parcours des Ravens et des 49ers. Et pour équilibrer le jeu offensif de Buffalo, et en faire une vraie arme, les Bills devront compter sur la progression de Devin Singletary.

Le rookie a été bon en 2019, avec 969 yards et 4 touchdowns, et a surement beaucoup appris aux côtés de l’expérimenté Frank Gore. C’est maintenant à lui de devenir le vrai coureur numéro 1, et le renfort probable de la ligne offensive devrait lui permettre de franchir ce cap.

Les 5 principaux agents libres

1. Jordan Phillips (DT)
2. Quinton Spain (G)
3. Lorenzo Alexander (LB)
4. Kevin Johnson (CB)
5. Shaq Lawson (DE)

Jordan Philips est un excellent contributeur dans la défense des Bills, mais la progression d’Ed Oliver pourrait rendre son statut précaire à Buffalo. Son avenir dépendra sûrement des opportunités que le marché lui donne. Une prolongation courte à Buffalo n’est pas à exclure selon le déroulement des évènements. La situation est presque la même pour Shaq Lawson, autre joueur de la ligne mais dont l’importance est bien moindre dans l’équipe.

Du côté de la ligne offensive c’est également un titulaire qui est en fin de contrat, il s’agit du guard Quinton Spain. Son avenir est flou à Buffalo, son niveau étant loin de celui de ses coéquipiers. Le marché des agents libres ou une réorganisation interne de la ligne pourrait le pousser au départ dans une ligue en manque de profondeur sur le poste. Le marché pourrait lui permettre de signer ailleurs un contrat supérieur à sa valeur.

La défense devra sûrement dire au revoir à Lorenzo Alexander, joueur respecté mais qui aura 38 ans la saison prochaine. Une dernière année n’est pas à exclure, mais Buffalo pourrait choisir une autre direction ou offrir une reconversion dans le staff.

Le cornerback Kevin Johnson risque de faire les frais d’une politique de renforcement au poste. White est le numéro 1, Levi Wallace est un excellent numéro 3, et Buffalo a besoin de trouver le deuxième titulaire. Johnson est loin d’avoir prouvé qu’il pouvait être ce joueur.

Le top 5 des besoins

1. Receveurs
2. Ligne offensive
3. Defensive tackle
4. Tight end
5. Cornerback

Si l’effectif des Bills est globalement solide, le poste de receveur est le plus gros chantier de l’intersaison. John Brown est trop seul, et Buffalo doit trouver au moins deux receveurs pour renforcer l’équipe entre la draft et le marché des agents libres. Les Bills ont besoin d’un receveur slot qui peut servir de soupape de sécurité, et d’une menace profonde capable d’étirer le jeu. Le recrutement d’un joueur comme Amari Cooper pourrait fortement renforcer le poste par exemple.

L’autre grand besoin est la ligne offensive, et le recrutement dépendra notamment du positionnement de Cody Ford. Rookie en 2019, il a évolué au poste de tackle mais pourrait glisser en guard, où son profil semble bien mieux correspondre aux attentes. Dans tous les cas, le départ probable de Quinton Spain laisse les Bills sans grande profondeur d’effectif, et il faudra recruter pour doubler tous les postes.

En attendant de voir si Jordan Phillips sera re-signé, les defensive tackles possiblement titulaires sont Ed Oliver et Star Lotulelei, dont le contrat vient d’être restructuré. Si le premier a montré de belles choses en deuxième partie de saison, le second n’a jamais atteint le niveau que pouvait laisser espérer son potentiel. L’intérieur de la ligne défensive manque d’expérience, et le recrutement d’un vétéran est nécessaire.

Avec le départ probable de Kroft et malgré l’éclosion de Knox, les Bills doivent rajouter un tight end dans la rotation, mais le marché n’est pas particulièrement riche cette saison.

Le poste de cornerback devra être surveillé, car il est loin d’être impossible de voir un nouveau cornerback numéro 2 débarquer dans cette défense. Il est plus probable qu’il vienne de la draft plutôt que du marché.

La cible

Joe Thuney (Guard, Patriots)

Les Bills ont besoin de se renforcer sur la ligne, mais les bons agents libres ne sont pas légion. Si Brandon Scherff est le joueur le plus attendu, le profil de Joe Thuney pourrait séduire Buffalo. Drafté en 2016, il a progressé chaque année au point de devenir All Pro en 2019.

En attendant de voir comment Buffalo va organiser sa ligne, l’arrivée de Thuney ferait de lui le guard numéro 1 de l’équipe, et son attitude de bosseur besogneux colle parfaitement à la mentalité de l’entraineur Sean McDermott.

Le sang neuf

Tee Higgins (WR, Clemson)

La draft 2020 est une des plus impressionnantes de l’histoire chez les receveurs, et cela tombe bien puisque c’est le besoin principal des Bills pour la saison à venir. En 22e position, il est fort probable que les trois plus gros prospects soient partis (Jerry Jeudy, CeeDee Lamb et Henry Ruggs). C’est une des raisons qui font que les Bills sont une des équipes susceptibles de monter un échange au premier tour.

S’il devaient choisir avec leur choix original, Tee Higgins fait sens. Joueur grand et mobile, il pourrait former un redoutable duo avec John Brown. En plus d’avoir le potentiel d’un futur receveur numéro 1, il pourrait servir de soupape de sécurité pour Josh Allen sur des tracés courts ou moyens.

Autres choix crédibles : Justin Jefferson (WR, LSU), Jalen Reagor (WR, TCU), Laviska Shenault Jr. (WR, Colorado)

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une