Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Indianapolis Colts War Room

[Intersaison] War Room – Indianapolis Colts : reculer pour mieux rebondir ?

Comment faire passer un cap à cette équipe ? Maux de tête en perspective pour Ballard

La saison 2019-20 est dans le rétroviseur. La free agency ouvrira officiellement ses portes le 18 mars prochain. En attendant, Touchdown Actu en profite pour vous proposer un tour d’horizon des différentes franchises pendant l’intersaison. Quels joueurs garder et couper ? Quel agent libre prolonger ? Quelles recrues observer ? Voici quelques idées, franchise par franchise.

Les Colts avaient de belles ambitions avant le début de cette saison. Et puis Andrew Luck a créé la surprise en annonçant sa retraite avant la reprise. Derrière, Indianapolis a fait mine que tout allait bien en remportant 5 de ses premiers 7 matchs. « Fait mine » car ensuite ils ont perdu 7 matchs, Jacoby Brissett n’a plus donné beaucoup d’espoirs et la franchise a terminé sur un bilan de 7-9.

Cette intersaison, Indianapolis peut espérer rebondir avec beaucoup d’argent à dépenser et pas moins de 4 choix de draft dans les 75 premiers joueurs à sélectionner. Chris Ballard aura donc encore un printemps bien chargé.

Les tauliers

1. TY Hilton (WR)
2. Quenton Nelson (G)
3. Darius Leonard (LB)

Bien que blessé cette saison, TY Hilton reste une valeur sure de cette équipe. Première arme offensive, il y a une attaque des Colts avec lui et sans lui. Quel que soit le quarterback pour lui lancer des ballons, Hilton se montre présent et fait ce qu’il a à faire. Il sera encore une fois le pilier de l’attaque de Frank Reich.

Toujours de ce côté du ballon, Quenton Nelson (photo de Une) s’est affirmé en seulement deux saisons comme un des tous meilleurs joueurs de la ligue à son poste. Aussi efficace pour la course qu’en protection de son quarterback, Nelson est en plus un joueur « nasty », qui aime humilier son vis-à-vis. Jouissif.

Côté défense, Darius Leonard est devenu le leader de cette escouade. Si son début de saison 2019 a été un peu compliqué, le linebacker s’est vite repris pour terminer sur des bases solides en montrant que sa superbe saison rookie n’était pas qu’un feu de paille. Leonard est parti pour être le pilier défensif de cette franchise pour très longtemps.

Les indésirables

Preuve d’un effectif bien construit, les Colts n’ont pas de joueur indésirable durant cette intersaison. Globalement les joueurs sont payés à leur « juste valeur ». Aucun salaire ne parait exubérant et personne ne semble poser des problèmes en terme de comportement.

Avec 86 millions de dollars estimés en masse salariale libre, les Colts ne sont pas obligés de couper des joueurs pour tenter d’économiser ou libérer de l’argent.

L’homme de l’été

Anthony Castonzo (LT)

A 32 ans, Anthony Castonzo s’est affirmé comme un des tackles gauches les plus solides de la ligue ces dernières saisons. Il permet aux quarterbacks des Colts de profiter de suffisamment de répit sur le côté aveugle de la ligne.

Le joueur commencera la free agency en étant libre et sa re-signature est importante pour les Colts. Elle permettrait à la franchise de garder la même ligne offensive en 2020. Or la synergie est capitale dans une escouade de linemen offensifs sont importantes. Le conserver permettrait surtout de ne pas avoir à chercher dans l’urgence un joueur sur l’un des postes les plus compliqués à combler. Son départ forcerait Ballard à ouvrir un « nouveau » chantier. Autant s’en priver, donc.

Les principaux agents libres

1. Anthony Castonzo (LT)
2. Eric Ebron (TE)
3. Clayton Geathers (S)
4. Jabaal Sheard (DE)
5. Devin Funchess (WR)

Les autres : Adam Vinatieri (K), Le’Raven Clark (RT), Joe Haeg (G), Josh Andrews (G)

On ne revient pas sur Castonzo, mentionné plus haut.

En attaque, à priori Eric Ebron ne sera plus un Colts la saison prochaine. Jake Ballard s’est dit prêt à passer à autre chose avec le joueur et son irrégularité n’a pas fait que des heureux à Indy. Quand à Devin Funchess, signé pour 1 an en 2019, il n’a joué qu’un match à cause d’une blessure. Les Colts pourraient être tentés de lui proposer un nouveau contrat d’un an pour prouver sa valeur.

En défense, avec sa blessure en 2019, Geathers a progressivement vu le jeune rookie Khari Willis lui prendre sa place de titulaire aux côtés de Malik Hooker. Les Colts ne devraient donc pas être prêts à tout pour faire revenir le safety. Néanmoins, si celui-ci est prêt à re-signer à moindre coût, cela serait une bonne option pour la profondeur d’effectif. Pour Jabaal Sheard, il pourrait être “sacrifié “ afin de faire place aux jeunes de l’effectif. Mais son leadership et sa qualité contre le jeu de course pourrait lui permettre d’être prolongé sur un contrat court. Une situation sans doute recherchée par la franchise.

Les Colts doivent aussi faire attention à la situation sur le banc des remplaçants au niveau de leur ligne offensive. En effet, trois des « seconds couteaux » sont libres de s’engager ailleurs. La franchise devra donc trouver une solution pour ne pas perdre tout le monde d’un coup.

Le Top 5 des besoins

1. Ligne défensive
2. Tight end
3. Quarterback
4. Receveur
5. Kicker

Vous n’avez jamais assez de bons joueurs pour mettre la pression sur le quarterback adverse. A ce jeu-là, et malgré l’apport de Justin Huston depuis l’an dernier, les Colts sont dans le ventre mou de la ligue. Une vraie menace sur la ligne défensive, et notamment au centre, pourrait être une arme de plus entre les mains de Matt Eberflus. Plus généralement, cette défense a besoin d’un peu plus de talent pur, elle qui est plutôt bien lotie en profondeur d’effectif et en joueurs de devoir.

Malgré ça, le gros des besoins se situe plutôt en attaque. Avec le probable départ d’Eric Ebron, les Colts ne se retrouveraient qu’avec Jack Doyle à ce poste. C’est trop peu pour cette attaque et un Frank Reich qui n’hésite pas à utiliser des formations avec plusieurs tight ends répartis sur divers alignements. Indianapolis devrait donc se pencher sur ce poste durant l’intersaison.

Autre source d’intrigue, le secteur aérien, avec les positions de quarterback et receveur. Après avoir étonné en début de saison, Jacoby Brissett est rentré dans le rang et n’a pas semblé pouvoir amener ce petit « plus » pour conduire les Colts en playoffs. La franchise pourrait donc regarder du côté des vétérans free-agent ou de la draft pour chercher de la concurrence à Brissett. Pas sûr qu’il y ait une bonne ou mauvaise solution à ce sujet. Côté receveur, Hilton est un peu seul. Oui, Zach Pascal a étonné et Paris Campbell n’est qu’un 2e année, mais des doutes persistent sur leur capacité à épauler Hilton. Quelques renforts ne seraient donc pas superflus.

Enfin, avec la probable retraite d’Adam Vinatieri, la franchise est à la recherche d’un kicker.

La cible

Chris Jones (DT)

Chris Ballard n’aime pas dépenser beaucoup d’argent sur le marché et l’hypothèse Chris Jones est à prendre avec des pincettes. Et pourtant…

Le defensive tackle serait un ajout parfait pour la franchise. A 26 ans, il est l’un des meilleurs defensive tackles et un des meilleurs défenseurs de la ligue. Cette année, Jones a encore progressé dans son jeu en se montrant plus polyvalent. Avec 58 pressions sur le quarterback adverse en 2019, Jones apporterait enfin une solution pour mettre la pression sur l’attaque adverse depuis le centre de la ligne.

Son Super Bowl face aux 49ers montre à quel point il est un joueur influent sur le jeu. Si les Colts en ont les moyens, ils feraient une belle erreur en n’allant pas à sa poursuite…

Autre possibilité, les Colts pourraient aller chercher un autre quarterback vétéran capable d’apporter plus que Jacoby Brissett. Le nom de Philip Rivers est à surveiller.

Le sang neuf

Javon Kinlaw, DT – South Carolina

Voir Ballard se lancer dans la chasse à Chris Jones parait peu probable malgré tout. Dès lors, le manager général de la franchise pourrait chercher à renforcer le centre de la ligne défensive via la draft, lui qui a déclaré l’importance des « three-technique » dans une défense.

A ce jeu, c’est Javon Kinlaw qui pourrait être l’heureux élu pour rejoindre les Colts. Force de la nature, le joueur des Gamecocks est un besogneux qui correspondrait bien au profil de la franchise, étant un savant mélange d’agressivité et de réactivité. Il est de surcroit capable d’apporter de la pression sur le quarterback adverse.

Autre possibilité : les Colts pourraient bien songer à monter dans la Draft pour aller chercher un quarterback qui aurait le luxe d’apprendre une saison derrière Brissett, voir de démarrer fin 2020. Des profils comme Tua Tagovailoa ou Justin Hebert correspondraient à ce besoin. Mais la franchise aura-t-elle les moyens d’aller assez haut pour les récupérer ? Pas sûr.

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR