Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Draft Fiches Draft 2020 NCAA

[Fiches Draft] Derrick Brown (DT) en mode Hulk

Derrick Brown : la puissance incarnée pour enfoncer la poche adverse depuis l’intérieur.

Derrick Brown – Defensive Tackle – 22 ans – Senior – Auburn

Taille : 1m96.

Poids : 145 kilos.

Position estimée dans la draft : 1er tour.

Stats 2019 : 54 plaquages dont 11,5 infligeant une perte dont 4 sacks. 2 fumbles forcés qu’il recouvre lui-même.

Points Forts

– Athlétique pour son gabarit
– Technique de mains

Derrick Brown, de par son gabarit imposant, est un facteur contre le jeu de course. Joueur fiable par excellence, il est un vrai pitbull : lorsqu’il agrippe un coureur il ne le lâche plus.

Après la saison 2018, avec 11,5 plaquages derrière la ligne d’engagement dont 4,5 sacks, Derrick Brown était déjà évalué comme valant un choix de la première moitié du 1e tour. Il décide néanmoins de retourner à Auburn et signe à nouveau 11,5 plaquages pour pertes dont 4 sacks, alors qu’il est marqué en prise à deux la plupart du temps. S’il est considéré comme valant un choix du top 10 c’est aussi et surtout parce qu’il sait également mettre la pression sur le quarterback adverse. Non, il n’est pas aussi fluide dans ses mouvements que le dernier numéro 3 de la draft mais il pèse 10 kilos de plus que Quinnen Williams (Jets).

Une force hors du commun avec le mode Hulk engagé : tout ce qui est devant moi est violemment repoussé.

Points Faibles

– Joue parfois trop haut sur ses appuis
– Panoplie de moves à compléter
– Rentabilité

Difficile de jouer bas sur ses appuis quand on mesure presque deux mètres et pourtant, pour pouvoir pousser les bloqueurs adverses, savoir abaisser son centre de gravité est primordial. Sa puissance lui fait naturellement utiliser une technique dite « bull rush » pour remporter la bataille des tranchées et en NCAA cela était le plus souvent suffisant. En NFL, il affrontera chaque dimanche des joueurs de ligne offensive difficiles à bouger, ses entraineurs vont devoir l’aider à diversifier sa technique d’attaque pour continuer d’être efficace au niveau supérieur.

Derrick Brown coche beaucoup de cases quant à sa rentabilité quand il sera sur le terrain mais combien de temps y restera t’il en NFL ? Les joueurs aux poids équivalents tels Brandon Williams (Ravens) ou Damon Harrison (Lions) jouent en moyenne la moitié des jeux défensifs de leurs équipes. Pas plus, besoin de souffler. Alors pour une équipe sélectionnant un joueur dans le top 10, le ratio choix de draft/utilisation sur le terrain n’est pas forcément le plus optimal, moins qu’avec un joueur à une autre position.

Contre-exemple car le talent du joueur est le facteur décisif dans ce domaine : un joueur comme Kenny Clark (Packers) ne quitte quasiment jamais le terrain malgré ce type de gabarit.

Destinations possibles

Detroit Lions, Carolina Panthers, Arizona Cardinals, Jacksonville Jaguars, Las Vegas Raiders

Avec une ligne défensive déficiente, les Lions bénéficieraient grandement de l’apport d’un tel colosse à l’intérieur, plus encore depuis que Damon Harrison a quitté l’équipe. Les Panthers ont beaucoup de joueurs libres de contrat à ce poste alors que les Cardinals n’ont quasiment personne d’efficace sur le premier rideau, si ce n’est Corey Peters (31 ans). Les Jaguars ainsi que les Raiders ont deux choix de draft au 1e tour et les deux équipes ont un besoin au poste : Derrick Brown ne devrait plus, dans le pire des cas, être disponible après le choix numéro 12.

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu