Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

XFL

XFL – Semaine 2 : D.C. et Houston déjà favoris ?

La XFL continue, et les première tendances apparaissent.

La XFL, ça continue ! Pour cette deuxième semaine, la parole était à la défense, mais les deux matches de Dimanche nous ont tout de même offert un joli spectacle, mêlant suspens et actions décisives.

L’affiche de la semaine

Houston Roughnecks (2-0) – Saint Louis BattleHawks (1-1) : 28-24

L’affiche entre Saint Louis et Houston devait être le match de la semaine, et l’opposition a tenu toutes ses promesses !

Dès le début de match le duel entre les deux quarterbacks est monté en intensité, entre un P.J. Walker (Houston, 20/31, 170 yards et 3 TD) toujours aussi propre et un Jordan Ta’amu (St Louis, 30/37, 284 yards, 3 TD et 2 Int) spectaculaire. Alors que Houston a ouvert le score sur un field goal, Ta’amu va trouver son receveur Matt Jones sur une troisième et 15 pour touchdown. (6-3)

Mais Walker, déjà très en jambe en semaine 1, va prouver qu’il peut devenir la première star de la ligue en ramenant son équipe dans le match avec un touchdown pour Cam Philips (63 yards, 3 TD), bien aidé par un jeu de course qui trouve enfin des repères. (9-6)

Mais alors que le match semble pouvoir se jouer à un détail, Jordan Ta’amu va pénaliser son équipe une première fois en se faisant intercepter par Cody Brown, qui ramène la balle à un yard de la end-zone. James Butler convertit à la course et s’offre un « lambeau leap », Houston prend de l’avance (15-6).

Comme si cela ne suffisait pas pour Saint Louis, les Roughnecks vont encore aggraver le score avec un touchdown de l’intenable Cam Philipes (21-6). Jeu, set et Match ? Non, car les BattleHawks ont du caractère.

Dès le retour des vestiaires, les joueurs de Saint Louis sont déchaînés et avalent les yards à toute vitesse. Jordan Ta’amu contrôle le jeu et trouve De’Mornay Pierson-El (50 yards, 1 TD) pour touchdown, avant de marquer lui –même au sol, quelques minutes plus tard (21-18), le match est relancé.

Malheureusement pour Ta’amu, il va commettre sa deuxième grave erreur du match, en se faisant à nouveau intercepté par Houston qui remonte le ballon sur les 6 yards, et à la balle de match en main. La suite ? Une passe de P.J. Walker pour l’inévitable Cam Philips, qui scelle le sort de ce match (28-18).

Les BattleHawks vont bien marquer un touchdown de consolation, mais ils concédent une première défaite cette saison, malgré une performance encourageante, plombée par l’excès d’enthousiasme de leur quarterback.

Pour Houston, la belle histoire continue, et ils sont maintenant les favoris de la conférence Ouest.

Les autres matches de la semaine

D.C. Defenders (2-0) – New York Guardians (1-1) : 27-0

Si vous voulez voir un match avec du suspens… il vaut mieux éviter de regarder l’affrontement entre les Defenders et les Guardians. Déjà impressionnant en première semaine, la franchise de Washington a marché sur les voisins New Yorkais.

Les chiffres sont sans équivoque : 384 yards contre 137, 16 first downs à 5, 3 pertes de balles provoqués contre une seule pour les Guardians. Et si la franchise de D.C. confirme qu’elle a une défense impressionnante, elle a aussi un quarterback en pleine confiance : Cardale Jones (23/37, 276 yards, 2 TD et 1 Int).

L’ancien Bills et Chargers a fait preuve d’une capacité d’improvisation assez folle, transformant un fumble en first down ou utilisant sa vision en dehors de la poche pour étendre le jeu suffisamment longtemps pour trouver sa cible. Et il a pu s’appuyer sur le duo de receveurs DeAndre Thompkins / Rashad Ross, auteur respectivement de 92 et 95 yards, pour conclure les opportunités. C’est d’ailleurs Thompkins qui va ouvrir le score avec une réception de 13 yards, avant que les Defenders ne rajoutent 2 field goals pour faire la différence dès la première mi-temps. (12-0)

Pour New York, le cauchemar ne fait que commencer. L’ancien Raiders Matt McGloin (8/19, 44 yards et 2 INT) va connaître une soirée cauchemardesque qui va se conclure par un « pick-six », Jameer Thurman retournant l’interception pour un touchdown de 46 yards. McGloin va finir le match sur le banc, et son avenir en tant que titulaire est en doute. (18-0)

La fin de match est une longue agonie, et les Defenders confirment qu’ils sont un des grands favoris pour le titre après seulement 2 semaines. Du côté des Guardians, les promesses de la première semaine sont déjà lointaines, et le poste de quarterback est en chantier.

Seattle Dragons (1-1) – Tampa Bay Vipers (0-2) : 17-9

Si la XFL ne remplit pas encore tous les stades, le public de Seattle a fait honneur à sa réputation en préparant une ambiance grandiose pour le premier match des Dragons dans un match entre deux équipes défaites en première semaine. Le spectacle n’est pas vraiment venu récompenser cet enthousiasme.

Dans une première mi-temps soporifique, les deux équipes vont enchaîner les mauvaises actions, entre playcalling douteux et exécution bâclée. Les deux quarterbacks rivalisent de mauvaises décisions, entre un Brandon Silvers (7/18, 91 yards, 1 TD et 1 Int) trop prudent pour Washington et un Taylor Cornelius (16/27, 154 yards, 2 Int) qui n’a pas su prendre sa chance en remplacement d’un Aaron Murray blessé, en faisant encore pire que ce dernier une semaine avant. Le score à la mi-temps est de 0-3 pour les Vipers, mais le spectacle va commencer en seconde mi-temps.

Le premier éclair de génie est l’œuvre de Tarvarus McFadden, qui a réussi à intercepter Brandon Silvers pour un touchdown en retour qui donne un avantage conséquent aux Vipers. Mais deux actions vont totalement retourner le cours du match.

La première est la seule action offensive intéressante des Dragons dans ce match, une passe de 68 yards de Silvers pour Keenan Reynolds pour 68 yards et un touchdown (6-9). La deuxième est symbolique de l’apathie offensive de Tampa Bay, avec une interception sur les 1 yards de Marcell Frazier, qui profite d’une incompréhensible passe de Quinton Flowers suite à une prise de décision lunaire. (14-9) Tampa ne s’en remettra pas, et encaissera un field goal en fin de match qui portera le score final à 17-9.

En deux matches, et malgré 3 quarterbacks utilisés, les Vipers n’ont marqués que 6 point offensifs, avec un jeu inefficace dans les airs et au sol. Ils ont pourtant gagnés 289 yards (90 de plus que Seattle), mais les pertes de balles ont encore une fois couté cher, comme la semaine dernière contre les Guardians.

Les Dragons retournent à l’équilibre mais le niveau de jeu est inquiétant, cette victoire dans le pire match de la saison ne rassure pas forcément pour le futur.

Los Angeles Wildcats (0-2) – Dallas Renegades (1-1) : 18-25

C’est un match étrange que nous ont offert les Renegades et les Wildcats, avec une opposition à deux visages, alternant entre le très mauvais et le magnifique.

Après un échange de punt pour commencer le match, la première mi-temps a été un festival de pertes de balles, toutes plus étonnantes les unes que les autres : Interception de Landry Jones (Dallas, 28/40, 305 yards, 1 TD et 2 Int) sur une mésentente avec son receveur, fumble du coureur Elijah Hood (LA, 31 yards), fumble du receveur Sean Price (Dallas)… les erreurs se succèdent et les deux équipes ne parviennent qu’à marquer un field goal chacun avant la pause (3-3).

Mais alors qu’on pense se diriger vers une purge sans nom, les deux équipes vont se réveiller subitement dans le quatrième quart. Et si les Wildcats vont marquer les premiers par l’intermédiaire de Nelson Spruce (89 yards, 1 TD), ce sont les Renegades qui vont prendre le contrôle du match grâce notamment à l’excellent coureur Cameron Artis-Payne (voir onglet MVP).

L’ancien Panther a multiplié les courses mordantes en provoquant des plaquages manqués, et son touchdown à 9 minutes de la fin donne l’avantage aux Renegades (9-12). Dallas double rapidement la mise, pensant prendre un avantage décisif mais les Wildcats répondent tout de suite sous l’impulsion du quarterback Josh Johnson (18/34, 196 yards, 2 TD) qui semble trouver son rythme et réussi même une conversion à 3 points (19-18).

Mais encore une fois c’est Artis-Payne qui va mettre son équipe à l’abri à une minute de la fin, sur un nouveau touchdown spectaculaire. Los Angeles ne se relèvera pas et concède une deuxième défaite d’affilées après une semaine mouvementée, entre départ du capitaine et licenciement de coachs.

Du côté de Dallas toutes les questions ne sont pas réglées, mais l’équipe semble avoir trouvé une identité de jeu et une stabilité pour l’avenir.

Le MVP

Cameron Artis-Payne (RB, Renegades)

Les deux premières semaines de compétition ont dégagé une tendance forte : la XFL est une ligue aérienne, comme le prouve l’absence de coureurs à 100 yards après 8 matches, cependant Cameron Artis Payne s’est détaché du reste du groupe en participant activement à la victoire de son équipe.

Auteur de 99 yards en 14 courses et deux touchdowns, il a débloqué la situation dans un match fermé avant de faire la différence quand son équipe a vu les adversaires du jour revenir dans le match.

Le flop

Le flop de la semaine ne concerne pas un joueur, pas une équipe mais une tendance globale : le nombre alarmant de partes de balles. 5 dans le seul match entre Dallas et Los Angeles, 15 en quatre matches. Entre interceptions évitables et fumbles incompréhensibles, les équipes de XFL vont devoir travailler sur cet aspect clé du jeu, qui a décidé du sort de 3 des quatre matches ce week-end.

Nul doute que les équipes sont encore en rodage, mais protéger son ballon doit être une priorité notamment pour des coureurs bien trop naïf dans le positionnement du ballon.

L’image de la semaine

La XFL regorge d’histoires assez croustillantes sur le parcours des joueurs arrivés dans la ligue. Marquise Williams est un ancien quarterback de North Carolina, où il a été titulaire pendant 2 ans devant… Mitch Trubisky.

Non drafté et passé par les Packers, la CFL et l’AAF, il est maintenant le quarterback remplaçant des Guardians. En plus d’être entré en jeu en tant que quarterback en fin de match, il a également participé à une feinte de punt ou il a parcouru 16 yards pour le first down.

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une