Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Draft

NFL Draft 2020 : le top 15 à chaque poste

Cesar Ruiz a la cote, comme beaucoup de centres dans cette draft.

Lundi, c’est le début du Scouting Combine 2020, à Indianapolis, avec les premiers ateliers programmés le jeudi 27 février. A quelques jours d’un tel événement, Touchdown Actu vous propose une revue d’effectif sur les différentes positions, avec entre parenthèses les rôles qui semblent préconisés à l’heure actuelle.

QUARTERBACKS

1. Joe Burrow (LSU)
2. Tua Tagovailoa (Alabama)
3. Justin Herbert (Oregon)
4. Jordan Love (Utah State)
5. Jacob Eason (Washington)
6. Jake Fromm (Georgia)
7. Jalen Hurts (Oklahoma)
8. Anthony Gordon (Washington State)
9. Nate Stanley (Iowa)
10. Shea Patterson (Michigan)
11. James Morgan (Florida International)
12. Steven Montez (Colorado)
13. Brian Lewerke (Michigan State)
14. Cole McDonald (Hawaii)
15. Kevin Davidson (Princeton)

Si peu d’observateurs contestent encore le fait que Joe Burrow sera le premier quarterback sélectionné, voire le numéro 1 de la draft, le bras de fer s’annonce entre Tua Tagovailoa et Justin Herbert pour le deuxième spot. Le joueur du Tide semble avoir plus de marge mais représente plus de risques d’un point de vue santé, et la prestation du Duck pendant les ateliers aura son importance. Derrière, Jordan Love a des chances d’assurer une place dans le premier tour en se faisant remarquer de la meilleure des manières.

RUNNING BACKS

1. JK Dobbins (Ohio State)
2. Jonathan Taylor (Wisconsin)
3. D’Andre Swift (Georgia)
4. Cam Akers (Florida State)
5. Zack Moss (Utah)
6. Clyde Edwards-Helaire (LSU)
7. James Robinson (Illinois State)
8. Eno Benjamin (Arizona State)
9. Anthony McFarland (Maryland)
10. Lamical Perine (Florida)
11. AJ Dillon (Boston College)
12. Joshua Kelley (UCLA)
13. Darius Anderson (TCU)
14. Brian Herrien (Georgia)
15. Ke’Shawn Vaughn (Vanderbilt)

Pas sûr de fournir un premier tour dans une cuvée pourtant séduisante, l’escouade de running back a une grosse carte à jouer, et le trio Dobbins-Taylor-Swift sera au coude à coude pour démontrer le potentiel de coureur en chef chez les pros. Plus en retrait, Cam Akers, James Robinson et Anthony McFarland ont de quoi faire grimper un peu plus leurs cotes.

Justin Jefferson, la dernière pépite de LSU en receveur.

RECEVEURS

1. Jerry Jeudy (Alabama)
2. CeeDee Lamb (Oklahoma)
3. Henry Ruggs (Alabama)
4. Justin Jefferson (LSU)
5. Tee Higgins (Clemson)
6. Laviska Shenault (Colorado)
7. Tyler Johnson (Minnesota)
8. KJ Hamler (Penn State)
9. Jalen Reagor (TCU)
10. Brandon Aiyuk (Arizona State)
11. Van Jefferson (Florida)
12. Denzel Mims (Baylor)
13. Collin Johnson (Texas)
14. KJ Hill (Ohio State)
15. Chase Claypool (Notre Dame)

Il est toujours aussi dur de coucher un certain nombre de noms dans cette liste, tant le talent est présent. Outre les quinze joueurs cités, Bryan Edwards (South Carolina), Michael Pittman (USC), Antonio Gandy-Golden (Liberty) ou encore Lynn Bowden (Kentucky) ont des arguments de choix pour prétendre au moins à un troisième tour.

TIGHT ENDS

1. Cole Kmet (Notre Dame)
2. Hunter Bryant (Washington)
3. Thaddeus Moss (LSU)
4. Adam Trautman (Dayton)
5. Brycen Hopkins (Purdue)
6. Albert Okwuegbunam (Missouri)
7. Colby Parkinson (Stanford)
8. Jared Pinkney (Vanderbilt)
9. Harrison Bryant (Florida Atlantic)
10. Josiah Deguara (Cincinnati)
11. Jacob Breeland (Oregon)
12. Mitchell Wilcox (South Florida)
13. Charlie Taumoepeau (Portland State)
14. Stephen Sullivan (LSU)
15. CJ O’Grady (Arkansas)

Beaucoup moins sexy, le poste de tight end a quand même sa part d’énigme. Le top spot se jouera sûrement entre le bloqueur Kmet et le bon receveur Bryant. Derrière, des profils peuvent surprendre, comme Parkinson, desservi par la mauvaise campagne de Stanford, et Harrison Bryant, aux mains fiables mais à la technique encore relative à Boca Raton.

TACKLES

1. Andrew Thomas (Georgia)
2. Jedrick Wills (Alabama)
3. Tristan Wirfs (Iowa)
4. Mekhi Becton (Louisville)
5. Josh Jones (Houston)
6. Lucas Niang (TCU)
7. Trey Adams (Washington)
8. Austin Jackson (USC)
9. Prince Tega Wanogho (Auburn)
10. Colton McKivitz (West Virginia)
11. Saahdiq Charles (LSU)
12. Isaiah Wilson (Georgia)
13. Matt Peart (Connecticut)
14. Charlie Heck (North Carolina)
15. Ben Bartch (St. John’s)

Les dynamiques sont contraires entre un Thomas, complet mais très décrié sur son sens de l’équilibre, et Wills, à la technique irréprochable sur le pass pro. Le Combine devrait une bonne fois pour toutes dissiper les doutes et confirmer que cette classe est solide, avec potentiellement les quatre premiers prospects dans le top 15 ou 20. Jones et Niang jouent gros, quand on sait que la draft d’un lineman extérieur est souvent de coutume en fin de premier tour.

LINEMEN INTERIEURS

1. Lloyd Cushenberry (C, LSU)
2. Tyler Biadasz (C, Wisconsin)
3. Cesar Ruiz (C, Michigan)
4. Nick Harris (C, Washington)
5. Shane Lemieux (G, Oregon)
6. Matt Hennessy (C, Temple)
7. Damien Lewis (G, LSU)
8. Solomon Kindley (G, Georgia)
9. Robert Hunt (G, Louisiana)
10. Darryl Williams (G, Mississippi State)
11. Netane Muti (G, Fresno State)
12. Logan Stenberg (G, Kentucky)
13. Jonah Jackson (G, Ohio State)
14. Ben Bredeson (G, Michigan)
15. Ezra Cleveland (G, Boise State)

Qu’on se le dise : cette draft sera celle des centres. Même sans premier tour assuré (encore que …), cette cuvée a un immense potentiel et éclipse quelque peu des guards intéressants mais au rôle encore à définir à l’échelon supérieur (Hunt, Williams, Cleveland). Cette abondance de biens aurait de quoi surprendre, avec au moins une douzaine de prospects dans les trois premiers tours au mois d’avril.

Marlon Davidson, l’autre colosse d’Auburn.

EDGE RUSHERS

1. Chase Young (Ohio State, 43)
2. K’Lavon Chaisson (LSU, 34)
3. AJ Epenesa (Iowa, 43)
4. Yetur Gross-Matos (Penn State, 43)
5. Curtis Weaver (Boise State, 34)
6. Marlon Davidson (Auburn, 43)
7. Julian Okwara (Notre Dame, 34)
8. Bradlee Anae (Utah, 43)
9. Jonathan Greenard (Florida, 34)
10. Terrell Lewis (Alabama, 34)
11. Josh Uche (Michigan, 34)
12. Alton Robinson (Syracuse, 43)
13. Alex Highsmith (Charlotte, 43)
14. Darrell Taylor (Tennessee, 34)
15. Kenny Willekes (Michigan State, 43)

Dans la tendance de ces dernières années, le mot clé est explosivité. Un très grand nombre de candidats edge rushers peuvent d’ailleurs évoluer en tant que linebacker 34 si le besoin s’en fait sentir. Les moins pourvus dans ce domaine serait sans doute Epenesa, d’Iowa, et l’étonnant Davidson, dont la cote ne cesse de grimper, au point d’en faire une fin de premier tour crédible.

LINEMEN DEFENSIFS

1. Derrick Brown (Auburn, 1T)
2. Javon Kinlaw (South Carolina, 3T)
3. Raekwon Davis (Alabama, 3T)
4. Neville Gallimore (Oklahoma, 3T)
5. Ross Blacklock (TCU, 3T)
6. Rashard Lawrence (LSU, 5T)
7. Justin Madubuike (Texas A&M, 3T)
8. Larrell Murchison (NC State, 5T)
9. Leki Fotu (Utah, 1T)
10. Jason Strowbridge (North Carolina, 5T)
11. Jordan Elliott (Missouri, 3T)
12. James Lynch (Baylor, 5T)
13. Davon Hamilton (Ohio State, 3T)
14. Raequan Williams (Michigan State, 3T)
15. McTelvin Agim (Arkansas, 5T)
* 1tech = nose tackle ; 3tech = DT 4-3 ; 5tech = DE 3-4

La polyvalence et la profondeur sont aussi de mise sur l’intérieur de la D-Line. Et si Brown et Kinlaw devront assurer leur statut de top 15, les places sont chères dans le premier tour pour un Raekwon Davis souvent sur courant alternatif et les deux combatifs Neville Gallimore et Ross Blacklock. Ce dernier doit faire oublier sa très longue blessure avec une année blanche en 2018.

LINEBACKERS

1. Isaiah Simmons (Clemson, SLB)
2. Patrick Queen (LSU, WLB)
3. Kenneth Murray (Oklahoma, WLB)
4. Zack Baun (Wisconsin, WLB)
5. Troy Dye (Oregon, SLB)
6. Malik Harrison (Ohio State, MLB)
7. Akeem Davis-Gaither (Appalachian State, WLB)
8. Evan Weaver (California, MLB)
9. Jordyn Brooks (Texas Tech, WLB)
10. Markus Bailey (Purdue, WLB)
11. Jacob Phillips (LSU, WLB)
12. David Woodward (Utah State, WLB)
13. Logan Wilson (Wyoming, MLB)
14. Shaquille Quaterman (Miami, MLB)
15. Willie Gay (Mississippi State, WLB)
* MLB : linebacker intérieur ; WLB : linebacker côté faible ; SLB : linebacker côté fort
** par défaut système 4-3

Le gros point d’interrogation concerne Zack Baun, edge rusher dans le système défensif de Wisconsin, mais qui a largement le profil d’un Joe Schobert, pouvant se muer sur linebacker côté faible. Comme souvent ces dernières années, l’aspect couverture est essentiel pour être bien perçu des scouts. L’ancien safety Isaiah Simmons n’est pas concerné par ces interrogations. Dye a la taille, Queen et Davis-Gaither ont le physique pour rendre une copie correcte.

Kyle Dugger, la sensation 2019 de deuxième division universitaire.

CORNERBACKS

1. Jeff Okudah (Ohio State)
2. CJ Henderson (Florida)
3. Jeff Gladney (TCU)
4. Kristian Fulton (LSU)
5. Trevon Diggs (Alabama)
6. Damon Arnette (Ohio State)
7. Bryce Hall (Virginia)
8. Cam Dantzler (Mississippi State)
9. AJ Terrell (Clemson)
10. Jaylon Johnson (Utah)
11. Noah Igbinoghene (Auburn)
12. Darnay Holmes (UCLA)
13. Javaris Davis (Auburn)
14. Josiah Scott (Michigan State)
15. Dane Jackson (Pittsburgh)

Okudah est les autres. Longtemps considérée comme une position pouvant fournir sept à huit premiers tours, le poste de cornerback est plus suspect fin février, hormis le phénomène de Colombus. Des joueurs comme Gladney ou Arnette ont moyen de tirer leur épingle du jeu. On surveillera aussi le 40 yards de joueurs rapides comme Trevon Diggs ou Noah Igbinoghene.

SAFETIES

1. Grant Delpit (FS, LSU)
2. Xavier McKinney (FS, Alabama)
3. Kyle Dugger (SS, Lenoir-Rhyne)
4. Ashtyn Davis (FS, California)
5. Antoine Winfield (SS, Minnesota)
6. Brandon Jones (SS, Texas)
7. JR Reed (SS, Georgia)
8. K’Von Wallace (SS, Clemson)
9. Jeremy Chinn (SS, Southern Illinois)
10. Terrell Burgess (FS, Utah)
11. Antoine Brooks (SS, Maryland)
12. Shyheim Carter (FS, Alabama)
13. Julian Blackmon (FS, Utah)
14. Jordan Fuller (FS, Ohio State)
15. L’Jarius Sneed (SS, Louisiana Tech)

Sans doute la position la plus faible de cette classe, en défense. Paradoxalement, seul le massif Kyle Dugger, sorti de deuxième division universitaire, présente le plus de garantie sur son avenir et son profil chez les pros. Delpit doit faire étalage de tout son talent athlétique pour faire la différence, et McKinney doit montrer qu’il peut être plus qu’un super nickelback de luxe. A surveiller, le Ute Terrell Burgess qui en intrigue plus d’un.

BOTTEURS

1. Braden Mann (P, Texas A&M)
2. Joseph Charlton (P, South Carolina)
3. Rodrigo Blankenship (K, Georgia)
4. Tyler Bass (K, Georgia Southern)
5. Michael Turk (P, Arizona State)
6. Sterling Hofrichter (P, Syracuse)
7. Sam Sloman (K, Miami OH)
8. Arryn Siposs (P, Auburn)
9. Tommy Townsend (P, Florida)
10. Dominick Eberle (K, Utah State)
11. Brandon Wright (K/P, Georgia State)
12. Alex Pechin (P, Bucknell)
13. JJ Molson (K, UCLA)
14. Cooper Rothe (K, Wyoming)
15. Tucker McCann (K, Missouri)

Il ne faut pas s’attendre à une classe folle en termes de kicker. Par contre, côté punters, le trio Mann-Charlton-Turk ont vraiment la capacité de devenir des valeurs sûres rapides en NFL. Bien que snobé par les organisateurs du Combine, Wright est une petite sensation, mais doit trouver une vraie fonction, après avoir occupé les deux rôles du côté de Georgia State.

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR