Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

bannieredecathlonfootus

Pittsburgh Steelers War Room

[Intersaison] War Room – Pittsburgh Steelers : faible marge de manœuvre

Dans une division où les Ravens risquent de faire figure d’épouvantails pendant plusieurs années, il est important de faire les bons choix dès maintenant pour les Steelers.

La saison 2019-20 est dans le rétroviseur. La free agency ouvrira officiellement ses portes le 18 mars prochain. En attendant, Touchdown Actu en profite pour vous proposer un tour d’horizon des différentes franchises pendant l’intersaison. Quels joueurs garder et couper ? Quel agent libre prolonger ? Quelles recrues observer ? Voici quelques idées, franchise par franchise.

L’intersaison des Steelers s’annonce compliquée. À l’heure actuelle, Pittsburgh possède uniquement 1,5 million de dollars de libres dans la masse salariale et n’a que 4 choix lors de la prochaine draft.

Avec toutes ces contraintes, l’équipe doit profiter des dernières saisons de son quarterback, pierre angulaire de son attaque. Les dirigeants ne pourront donc pas faire de révolution et devront améliorer l’effectif par petite touche.

Les tauliers

1. T.J. Watt (OLB)
2. Minkah Fitzpatrick (S)
3. Devin Bush (LB)

Ce n’est pas une surprise de voir que les tauliers des Steelers sont tous en défense. En même temps, difficile de mettre des joueurs offensifs dans cette catégorie pour l’instant. Les Ben Roethlisberger, Juju Smith-Schuster ou autres James Conner auraient pu y prétendre s’ils n’avaient pas été blessés et/ou en méforme en 2019. Tournons-nous alors vers l’autre côté du terrain. Le premier nom qui vient en tête est Watt. T.J. de son prénom. Le pass-rusheur a été incontestablement le meilleur joueur des Steelers l’an dernier. Avec 14,5 sacks, 14 plaquages pour perte, 2 interceptions, 8 passes défendues, 8 fumbles forcés et 36 quaterback hits, il s’est même invité dans la course au titre de défenseur de l’année. Il ne sera finalement que 3e derrière Stephon Gilmore et Chandler Jones.

Derrière lui dans cette défense, d’autres joueurs ont fait grosse impression et pourraient être là pour un moment. Minkah Fitzpatrick d’abord. Le safety de 23 ans est l’un des très bons coups des Steelers cette année. Les dirigeants sont allés le chercher à Miami via un trade avant la semaine 3. En échange d’un premier tour de draft, Pittsburgh a récupéré un joueur qui a eu un impact direct sur la défense avec 57 plaquages, 5 interceptions, 1 touchdown, 1 fumble forcé, 2 fumbles recouverts en 14 matchs seulement. Autre jeune qui a fait sentir sa présence immédiatement : Devin Bush. Lui est arrivé par la draft, mais s’est imposé au milieu de cette défense comme l’héritier de Ryan Shazier. S’il doit encore progresser, il a déjà prouvé que les Steelers ont bien fait de monter dans la draft l’été dernier pour le choisir en 10e position.

Les indésirables

1. Mark Barron (ILB)
2. Anthony Chickillo (OLB)
3. Vance McDonald (TE)

Cette saison, Pittsburgh a très peu de marge financière. La masse salariale est très élevée et il va d’abord falloir faire le ménage avant de recruter. La première victime de l’hiver en Pennsylvanie devrait être Mark Barron. L’an dernier, l’ancien joueur des Buccaneers et des Rams avait signé pour 12 millions sur 2 ans. Pas sûr qu’il arrive au bout de son contrat. Le linebacker n’a été titularisé qu’à 9 reprises cette saison et n’a joué que 69 % des snaps de son équipe. À 30 ans, il pèse lourd dans les finances (8,125 millions). Un niveau de jeu en baisse, l’avènement d’un jeune joueur prometteur à son poste (Devin Bush) et un gros contrat, tous les voyants sont au rouge pour Mark Barron. En le remerciant durant l’intersaison, les Steelers libéreraient plus de 5 millions de salary cap. Ils ne devraient pas se gêner.

L’autre joueur qui pourrait subir les frais de ce besoin de faire de la place dans la masse salariale est Anthony Chickillo. Comme pour Barron, ses chiffres ne sont pas à la hauteur de ses stats. Le pass-rusheur n’a enregistré que 2 sacks sur ses 33 derniers matchs. En revanche, s’il reste, il occupera plus de 6 millions de dollars dans la masse salariale. En le coupant, les dirigeants pourraient une fois de plus libérer 5 millions. Pour finir, Vance McDonald pourrait subir le même sort. La franchise possède une option sur sa prochaine année de contrat qui devrait compter, s’il était gardé, pour 7,12 millions dans le salary cap. C’est trop pour un joueur de 30 ans qui n’a enregistré que 38 réceptions pour 273 yards et 3 TDs cette saison. Le tight end pourrait être obligé d’aller voir ailleurs, à moins qu’une restructuration soit au programme.

L’homme de l’été

Ben Roethlisberger, quarterback.

Malgré un effectif de qualité, sans un quarterback de haut niveau Pittsburgh ne pourra pas aller loin dans cette NFL. Ça tombe bien, les Steelers ont ça en magasin : Ben Roethlisberger. Seul problème, le lanceur a manqué la quasi-totalité de la saison dernière à cause d’une blessure à un coude. Reviendra-t-il à son meilleur niveau ? C’est la question que tout le monde se pose chez les Jaunes et Noirs. Si c’est le cas, les Steelers se positionneraient de nouveau parmi les favoris en AFC. Juju Smith-Schuster et James Conner pourraient en profiter pour retrouver un niveau de jeu élevé et la défense serait libéré d’une grosse charge de travail. Mais pour l’instant, rien n’est moins sûr. Big Ben aura quand même 38 ans au début de la saison et une blessure au coude pour un quarterback n’est jamais anodine. Il faudra aussi voir quel sera son état d’esprit, lui qui a déjà parlé de retraite à plusieurs reprises. A-t-il toujours aussi faim qu’à ses débuts ? Toutes ses questions auront un début de réponse dès cet été.

Les 5 principaux agents libres

1. Bud Dupree (OLB)
2. Artie Burns (CB)
3. Sean Davis (FS)
4. B.J. Finney (G)
5. Ryan Shazier (ILB)

Les autres : Javon Hargrave (DT), Nick Vannett (TE), D.L. Walton (DT), Tyler Matakevich (ILB)

Une fois que Pittsburgh aura réussi à faire un peu de place dans sa masse salariale qui est, la franchise pourra se pencher sur ses agents libres. Parmi ceux-ci, Bud Dupree figure comme LA priorité absolue. Les Steelers manquent de profondeur au poste de linebacker extérieur et ont besoin d’un bon joueur à aligner à l’opposé de T.J. Watt. L’ancien Wildcat de Kentucky a prouvé cette année qu’il pouvait assumer ce poste avec 11,5 sacks, 16 plaquages pour perte, 4 fumbles forcés et 2 fumbles recouverts. Reste à savoir désormais si les dirigeants ont les moyens de le conserver. Le site américain, Spotrac, estime la valeur du joueur, selon le marché et son âge, à un contrat de 5 ans aux alentours des 80 millions de dollars. Alors ce n’est pas une science exacte, mais cela donne une idée. Si aucun n’accord n’était trouvé, Pittsburgh pourrait toujours utiliser le franchise tag pour le conserver.

Pour le reste des agents libres, les Steelers devraient en laisser partir un certain nombre. On imagine mal par exemple des joueurs comme Artie Burns ou Sean Davis rester. Deux joueurs draftés en 2016, respectivement au premier et deuxième tour, qui ne seront probablement pas conservés à cause de leur niveau de jeu. Enfin, pour Ryan Shazier la situation est un peu particulière. Le linebacker n’a plus joué depuis le 4 décembre 2017 et pourrait ne jamais retrouver un terrain de football. Pas sûr que la franchise lui fasse signer un nouveau contrat, mais les dirigeants devraient trouver un moyen de le garder dans l’entourage de l’équipe.

 Le Top 5 des besoins

1. Tight end
2. Quarterback
3. Pass-rusheur
4. Linemen offensif
5. Running back

Avec peu de joueurs agents libres lors de cette intersaison, Pittsburgh va garder la majeure partie de son effectif. Cela tombe bien, la franchise a peu de tours de draft et pas beaucoup d’argent à dépenser. Cela ne veut pas dire toutefois qu’elle n’a pas de besoins. La plupart de ceux-ci se trouvent en attaque. D’abord du côté des tight end. On l’a dit, Vance McDonald pourrait être coupé et Nick Vannett non conservé. Il faudrait alors un joueur d’un calibre supérieur pour aider cette attaque. Côté lanceurs, Ben Roethlisberger reste le titulaire indiscutable, mais Mike Tomlin a bien compris cette saison qu’avoir un remplaçant fonctionnel devenait obligatoire dans cette ligue. Surtout quand son quarterback numéro 1 aura 38 ans en mars.

Pour le reste, la franchise a besoin de profondeur à des postes clés. Le jeu de course et le pass-rush seront des secteurs qui devront être renforcés. Sur la ligne offensive, les dirigeants doivent penser à l’avenir, surtout à l’intérieur de celle-ci. Les titulaires sont vieillissants (Ramon Foster, 34 ans, Maurkice Pouncey, 30 ans et David DeCastro, 30) et les Steelers seraient bien avisés de préparer la relève en cas de baisse de régime prolongée.

La cible

Hunter Henry (TE, Chargers)

Signer Hunter Henry serait un très bon coup pour les Steelers, mais le pari est risqué. Le tight end a souvent été blessé ces dernières saisons. Il n’a pas joué en 2018 à cause d’une rupture du ligament croisé, avant de louper 4 matchs en 2019, toujours en raison d’un genou récalcitrant. Mais c’est aussi cela qui fait baisser son prix. Sans ces pépins, l’ancien d’Arkansas serait probablement trop cher pour une franchise comme Pittsburgh qui va devoir compter ses sous cet été. Alors qu’avec ces doutes, Pittsburgh pourrait le recruter avec un contrat sous les 9 millions de dollars par saison. Encore faut-il que la franchise ait confiance en son physique. En tout cas, sa présence sur le terrain apporterait une dimension supplémentaire à l’attaque des Steelers.

Le sang neuf

Terrell Lewis (EDGE, Alabama)

Il va falloir attendre le milieu du deuxième tour pour voir les Steelers choisir un joueur cette année. Via les différents trades (Minkah Fitzpatrick, Devin Bush…) Pittsburgh s’est séparé de plusieurs choix de draft. Il ne leur reste plus que le 49e (2e tour), 114e (4e tour), 179e (6e tour) et 210e (7e tour), sans compter les choix compensatoires. Difficile donc de deviner une stratégie exacte tant la première décision se fera tard. Mais si Pittsburgh perd Bud Dupree, trop cher pour eux, l’équipe pourrait appeler un pass-rusheur. Dans cette optique là, Terrell Lewis d’Alabama ferait un bon complément à l’opposé de T.J. Watt.

Le front office pourrait aussi décider de renforcer l’intérieur de la ligne en draftant un lineman offensif. Les meilleurs joueurs de ligne de cette draft étant des tackles, il devrait rester des gardes de qualités au deuxième round.

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une