Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Petit dej

Le Petit Dej’ : Darius Slay disponible, Cam Newton proche d’un retour ?

L’essentiel de l’actualité NFL du mardi 18 février 2020.

L’actu chaude

– Cardinals : DJ Humphries prolongé

– Dez Bryant drague les Cowboys.

– Richard Sherman : « Darius Slay est mésestimé parce qu’il joue aux Lions »

Cam Newton sur la bonne voie

Selon Jourdan Rodrigue de The Athletic, les Panthers pensent que leur quarterback est susceptible de passer son test physique et sera autorisé à reprendre les activités liées au football en mars. Cam Newton continue de se remettre d’une blessure au Lisfranc (dessus du pied). En raison de la nature complexe de celle-ci, la franchise serait prudent quant à son retour à plein temps et préfèrerait limiter ses participations aux entrainements en avril et mai.

Le coeur des Dolphins balance

Si l’approche de la saison 2019 semblait lier indéfectiblement les destins des Dolphins et de Tua Tagovailoa (QB, Alabama), il semble que la blessure à la hanche de l’Hawaien et les meilleurs résultats qu’escompté des Floridiens changent tout le scénario. Disposant du cinquième choix de la future draft, Miami aurait désormais les yeux braqués sur Justin Herbert (QB, Oregon). Selon Armando Salguero du Miami Herald l’équipe a « un regard positif croissant » sur le propect des Ducks. En plus d’avoir les mensurations et le bras types de la position ainsi qu’une certaine mobilité, Herbert rassurerait la franchise d’un point de vue médical par rapport à Tua.

Ça chauffe pour Darius Slay

Darius Slay (CB, Lions) n’est peut être pas si mal considéré dans la ligue. Le mystère va bientôt se lever. D’après Adam Schefter d’ESPN les Lions ont discuté d’un potentiel échange du cornerback Pro Bowler avec plusieurs autres franchises. Et ils sont inamovibles sur la compensation exigée, qui doit être de haut niveau. L’équipe qui s’offrirait Slay devrait donc dédommager Detroit et offrir 15 à 16 millions de dollars annuels au cornerback.

Les Broncos avaient déjà approché Detroit l’an passé dans l’espoir de remplacer Chris Harris (CB)…

Les Jets peuvent économiser jusqu’à 25 millions de dollars

New York dispose actuellement de 49,7 millions de dollars disponibles pour leur masse salariale (salary cap). C’est correct, mais  c’est moins que l’an dernier et surtout cela ne permet pas d’excentricités sur le marché des agents libres (free agency). Pourtant, dans sa première année en tant que manageur general des Jets, Joe Douglas va pouvoir revoir certains contrats et les engagements qui lient au club bon nombre de joueurs. Il pourrait envisager plus de 25 millions de dollars d’économies pour le Gang Green selon ESPN et overthecap.com.

Les cibles possibles sont Trumaine Johnson (CB, 3 millions), Brian Winters (OG, 7,3 millions), Avery Williamson (LB, 6,5 millions), Darryl Roberts (CB, 6 millions), Josh Bellamy (WR, 2,3 millions), Nate Hairston (CB, 2,1 millions), et Jonotthan Harrison (C, 2,25 millions). Les noms de Quincy Enunwa (WR) et Le’Veon Bell (RB) sont également cités comme des sources de questionnement.

Les Cardinals vont devoir solder David Johnson si ils veulent l’échanger

Steve Keim (GM, Cardinals) a déjà annoncé que David Johnson (RB) ne sera pas coupé, mais il peut toujours être échangé. Pourtant le coureur n’est plus a son haut niveau sportif (715 yards cumulés en 2019) et est même passé derrière Kenyan Drake dans la rotation. Avec 10,2 millions de salaire garanti pour 2020 et 2,1 millions supplémentaires garantis pour 2021 à partir du 20 mars prochain, le prix pour les services de Johnson est passablement élevé. Si Arizona veut adoucir la note, elle peut envisager d’échanger son coureur. Mais dans ce cas il faudra penser à une compensation… Deux solutions possibles : payer une partie du salaire de Johnson (comme les Dolphins avec Ryan Tannehill envoyé aux Titans), ou dédommager l’acheteur avec des tours de draft (comme lors de l’échange Texans-Browns pour Brock Osweiler).

Rumeurs

Les Saints espèrent prolonger Teddy Bridgewater (QB) en 2020, mais il semble qu’ils auront de la concurrence sur le dossier. Selon Jeremy Fowler d’ESPN, le quarterback est susceptible de recevoir plusieurs offres pour jouer titulaire ailleurs, certaines équipes pourraient même être disposées à payer 30 millions de dollars par an, sans parler de montant garanti. Bridgewater a déjà déclaré avant cela qu’il souhaitait rester à La Nouvelle-Orleans et qu’il ne partirait que pour une situation parfaite. À ces conditions, peut-être changera-t-il d’avis, quelle que soit l’équipe intéressée.

Blessures

– « Sans aucune hésitation » Ben Roethlisberger (QB, Steelers) sera rétabli pour le début de la saison. C’est Mike Tomlin (HC) qui l’a affirmé sur ESPN.

– Presque six mois après un choc en présaison, Jordan Reed (TE, Redskins) va rester sous le protocole anti-commotion. Agé de 29 ans, Reed a un long passif de blessures et de commotions et n’a jamais joué plus de 14 matchs en une saison. Selon le Washington Post, il y a de grandes chances que Washington coupe son joueur. Un mouvement qui leur permettrait d’économiser 8,5 millions de dollars.

Transactions

– Les Browns vont couper Adarius Taylor (LB) dans un mouvement qui leur économisera 2,4 millions de dollars (Cleveland.com). L’équipe a également annoncé la coupe de T.J. Carrie (CB), Demetrius Harris (TE) et Eric Kush (OG) pour une économie globale de près de 11 millions.

Coachs

– Les Colts ont annoncé le recrutement de Matt Raich comme assistant défensif special et assistant coach de la ligne défensive. Ils ont également embauché Jerrod Johnson comme coach du contrôle qualité offensif.

– L’université de Colorado recherche son nouveau head coach depuis le départ de Mel Tucker pour Michigan State et deux noms reviennent du côté des Rocheuses. Selon Mike Klis de 9News.com, Eric Bieniemy reste candidat pour le poste. L’actuel coordinateur offensif des Chiefs, qui a joué (1987 à 1990) et coaché (2011-2012) pour les Buffaloes , a été contacté la semaine dernière et étudie la question. Autre candidat possible, Bret Bielema. Selon Ian Rapoport de NFL Network, l’assistant des Giants devrait passer un entretien pour ce poste.

Joe Burrow : Danse avec la Draft

Le consensus actuel veut que Cincinnati va sélectionner Joe Burrow (QB, LSU) avec le premier choix de la draft. Le scénario idéal pour lui, l’enfant de l’Ohio. Ou peut être pas ?… Interrogé par le Fort Worth Star-Telegram, Burrow a surfé sur la mince ligne de l’enthousiasme.

« Ecoutez, c’est un long processus, d’accord ? » a dit Burrow. « Ils ont leur process qu’ils doivent dérouler, et si je suis béni d’être à cette position, j’en suis. Si ils me sélectionnent, ils me sélectionnent. Je vais faire tout ce que je peux pour être le meilleur joueur de football possible. »

« C’est une longue procédure durant les prochains mois. Il y a le combine. Il y a les Pro Days. Il reste du temps avant la draft. Il y a plein d’informations qui viennent d’un peu partout. Plein de gens qui disent plein de choses. Je me concentre sur l’entrainement pour l’instant. »

Pour Melvin Gordon, Phillip Rivers ira aux Colts

Il l’avoue lui même, il n’a pas d’information secrète, pas d’indication confidentielle, mais pourtant Melvin Gordon (RB, Chargers) s’est fait sa conviction. Pour lui, Phillip Rivers (QB) ira à Indianapolis. À son avis, le système en place chez les Colts conviendrait bien à Rivers, et celui-ci a des connexions avec Nick Sirianni (OC) et Frank Reich (HC).

« (Les Colts) ont mis en place le même cahier de jeu. Donc ce serait facile. Il pourrait rentrer dans le système et dire aux gars quoi faire. Il sait déjà comment ça se passe, » a dit Gordon à CBS. « Il y a son passé avec l’entraineur principal aussi. Il pourrait facilement s’insérer. Je pense que ce serait probablement la meilleure situation. »

La NFL transforme le Combine en spectacle

La ligue a décidé de transformer le format de ses tests physiques des joueurs universitaires. Auparavant programmés en journées pour laisser les soirées aux entretiens avec les franchises, désormais l’agenda est renversé et le spectacle sera télévisé en prime time du jeudi soir. La NFL ne cache pas ses ambitions et est consciente du défi qu’elle va devoir relever.

« Soyons franc, c’est tout pour le spectacle, » a dit Charlie Yook, vice Président de la production chez NFL Network à Peter King de NBC. « Nous devrions avoir une plus grande consommation du combine sur toutes les plateformes. Ça n’a rien de différent d’avancer le premier tour de choix de la draft au primetime du jeudi, ou d’avancer un match de la saison au jeudi soir. Le jeudi soir c’est soirée football. »

« C’est un gros changement. Nous aurons la responsabilité d’expliquer les ateliers, et pourquoi ils sont significatifs, et pourquoi ils devraient s’intéresser à ces joueurs dont ils n’ont jamais entendu parler. Nous savons que notre spectateur fidèle est intelligent, mais nous comprenons qu’il y aura de nouveaux spectateurs également. Nous sommes confiants, ce groupe va avoir une tonne de popularité. »

Mike Tomlin pense que Mason Rudolph pourrait poursuivre Myles Garrett

Pendant le week end, Mike Tomlin (HC, Steelers) a diffusé une déclaration de soutient à son quarterback Mason Rudolph dans la polémique qui l’oppose à Myles Garrett (DE, Browns). Alors qu’il souhaiterait que l’affaire se calme, il est cependant intervenu sur ESPN pour réitérer son soutient et rappeler que l’enquête de la NFL n’avait rien pu apporter pour soutenir les accusations de Garrett. Alors pourquoi relancer la machine ? Parce que Tomlin pense que l’interview de Garrett sur ESPN « était injuste pour Rudolph ». Au point de pousser Rudolph dans les bras de la justice ?

« Ces accusations sont sérieuses. Pas uniquement pour la personne de Mason Rudolph, mais aussi pour son avenir professionnel… Il y a eu beaucoup de négativité autour de Mason Rudolph. Il s’est pris 50 000 dollars d’amende pour globalement s’être fait casser la figure. Sa réputation a été ternie par ces allégations. » a dit Tomlin.

« Je ne serai pas étonné qu’il face ce qui est approprié pour protéger son nom et sa réputation, comme le ferais moi même agressivement, et je ne l’en blâmerai pas. »

Il a également profité de son passage sur le réseau câblé lors de l’émission « First Take » pour fustiger la chaine sur la façon dont elle a géré l’entrevue de Garrett.

Mike Tomlin : « Steeler un jour, Steeler toujours »

Après les excuses d’Antonio Brown (WR) et son annonce de vouloir revenir en NFL, le sujet du receveur polémique est moins tendu à Pittsburgh. Les choses sont claires pour les Steelers. Dans une interview sur ESPN, Mike Tomlin a déclaré se soucier de Brown en tant que personne, que l’équipe essaiera de l’aider comme elle le peut, mais qu’aucune proposition n’est sur la table.

« Steeler un jour, Steeler toujours, mais nous n’avons aucun intérêt professionnel pour le moment. »

La XFL en progression grâce aux Dragons

Le public de la XFL a été en augmentation pour la seconde semaine de compétition, en grande partie grâce aux 29 000 personnes qui se sont déplacées pour assister à la victoire des Dragons à domicile face aux Vipers, 17-9. Selon Sports Business Daily, la XFL a attiré 76 285 fans ce week end dans les stades.

Les deux équipes qui ont reçu pour les semaines 1 et 2 ont vu leur public diminuer. Les Defenders n’ont conquis que 15 031 personnes face aux Guardians (-12,4%), tandis que les Roughnecks n’ont convaincu que 17 103 supporters contre les Battlehawks (-4%). Les Wildcats ont quand a eux reçu le bonnet d’âne puisqu’ils n’ont eu que 14 979 spectateurs contre Dallas, le plus faible score depuis le retour de la ligue.

Andrew Luck a poussé P.J. Walker vers la XFL

Avant d’avoir sa chance en XFL, P.J. Walker (QB, Roughnecks) a passé deux ans dans le practice squad des Colts, à un moment où un certain Andrew Luck jouait à Indianapolis. Un Luck en cachant un autre, Andrew est le fils de Oliver Luck, le commissioner de la XFL.

« Andrew me l’a mis sur le haut de la pile, » a dit Oliver Luck au Houston Chronicle. » Il m’a dit ‘Papa, je te le dis, ce gars peut jouer. C’est un bon gamin, un bon travailleur, et il a faim de jeu’. »

« (le coach) June Jones a eu une liste de quarterback. Avec (son directeur du personnel) Randy Mueller ils les ont évalués. J’étais ravi qu’ils veuillent P.J. Finalement c’est le genre de gars parfait pour notre ligue et parfait pour June. Il correspond le système de June très bien, il a une chance de jouer et de se montrer. »

Les essentiels TDActu

N’oubliez pas de nous suivre sur les réseaux sociaux en cliquant sur les liens : TwitterInstagramFacebook

Vous pouvez nous soutenir directement sur Tipeee.

Ou en achetant chez Fanatics en passant par ce lien.

Ou en pariant chez Unibet.

Et n’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du mercredi.



Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu