Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

New Orleans Saints War Room

[Intersaison] War Room – New Orleans Saints : vaincre enfin ses démons

C’est reparti pour un tour mais que faire pour enfin gravir ces dernières marches ?

La saison 2019-20 est dans le rétroviseur. La free agency ouvrira officiellement ses portes le 18 mars prochain. En attendant, Touchdown Actu en profite pour vous proposer un tour d’horizon des différentes franchises pendant l’intersaison. Quels joueurs garder et couper ? Quel agent libre prolonger ? Quelles recrues observer ? Voici quelques idées, franchise par franchise. 

Depuis trois saisons, cela se passe parfaitement pour les New Orleans Saints en saison régulière : 11 victoires en 2017, 13 victoires en 2018 et à nouveau 13 victoires en 2019. À chaque fois, les Saints sont champions de la NFC Sud. Tout se passe bien jusqu’à l’arrivée en playoffs. Deux défaites déchirantes (Minnesota, Los Angeles) et une défaite logique à domicile (Minnesota) empêchent la Nouvelle-Orléans de revenir au Super Bowl. 10 ans que la chasse dure depuis le seul et unique voyage à la grande messe du football.

Chaque année, la même question se pose : vont-ils s’en relever ? Oui, ils s’en relèvent pour repartir vers leur seul objectif. 2020 n’échappera pas à la règle. Les hommes du bayou repartent en chasse, à la chasse aux fantômes. L’effectif va évoluer, forcément, mais les hommes forts sont encore là, encore une fois (peut être la dernière). Une dernière aventure tous ensemble avant peut être de tourner la page d’une épopée brillante et repartir sur un nouveau chapitre.

Les tauliers

1. Mike Thomas (WR)
2. Cameron Jordan (DE)
3. Demario Davis (LB)

Vu qu’il a décidé de rempiler pour (au moins) une année supplémentaire, Drew Brees est le taulier de la franchise. Mais mettons le un peu de côté pour une fois et éclairons d’autres joueurs, fidèles lieutenants du numéro 9.

En 2016, il est tombé jusqu’au 2e tour de la Draft, au plus grand bonheur des Saints. Désormais, Michael Thomas est l’un des tous meilleurs receveurs de la ligue. Il a connu une saison 2019 absolument exceptionnelle, parvenant à s’offrir le record de réceptions sur une saison, détenu par Marvin Harrison. Thomas a effectué 149 réceptions (record NFL) pour 1725 yards (meilleur total de la saison) et 9 touchdowns. Que ce soit avec Teddy Bridgewater et Drew Brees (et même Taysom Hill), le receveur a brillé et a fait avancer constamment son équipe. Élu joueur offensif de l’année, le numéro 13 des Saints n’a pas fini d’affoler les compteurs alors que va commencer sa 5e saison dans la ligue.

On a toujours parler en long, en large et en travers de l’attaque de la Nouvelle-Orléans depuis des années et surtout depuis 2006 et l’arrivée aux commandes du duo Drew Brees – Sean Payton. Mais le renouveau de la franchise est passé par une amélioration de la défense. D’abord avec l’émergence de Cameron Jordan, socle de la ligne défensive depuis 9 saisons. Il fait partie de l’élite à son poste (2e année consécutive dans la 2e équipe All-Pro, 1ère équipe en 2017) et vient de conclure une 3e saison à plus de 12 sacks (15,5 cette saison, son record). Derrière lui, Demario Davis s’est imposé en seulement 2 saisons. Son recrutement a soulevé quelques doutes, vite levés au vu de ses prestations. Leader sur et en dehors du terrain, il a explosé en Louisiane et explose les attaquants se trouvant dans sa ligne de mire. Gros plaqueur, Davis a ajouté une autre corde à son arc cette saison : les passes contrées. Il en a récolté 12 alors qu’il en comptait 17 en 7 saisons. Preuve de sa très grosse saison, il a été nommé dans la première équipe All-Pro, une première pour lui dans sa carrière. Le chasseur a de nombreuses cartouches à tirer encore et les supporters aimeraient bien le voir rester un peu plus longtemps en Louisiane.

Les indésirables

1. Patrick Robinson (CB)
2. Janaris Jenkins (CB)
3. Kiko Alonso (LB)

Indésirable n’est pas vraiment le bon terme mais avec une marge financière limitée, il va falloir faire des économies pour conserver une équipe compétitive. Il y a de la concurrence pour épauler Marshon Lattimore mais personne réellement n’émerge. Patrick Robinson a du mal pour son retour en Louisiane après le Super Bowl remporté avec Philadelphie. Il n’est pas un titulaire indiscutable et il va couter 4,9 millions de dollars. Se séparer de lui permettrait d’économiser 3,7 millions.

Arrivé en cours de saison, Janaris Jenkins a apporté un plus sur la fin de la saison, en lieu et place d’Eli Apple, en difficulté au cours de la saison. Mais l’ancien Giant a une dernière année à 11,3 millions de dollars (non garantis). S’il reste, cela ne sera pas à ce prix là.

La problématique est la même pour Kiko Alonso. Alex Anzalone blessé, les Saints ont trouvé la solution du côté de Miami et la solution a été bonne. Le trio Davis – Klein – Alonso a parfaitement fonctionné et a posé pas mal de problèmes aux attaques adverses. Malheureusement, face à Minnesota, Alonso s’est fait les croisés. Son année non garantie à 6,4 millions de dollars va être difficilement valable sans une restructuration financière.

L’homme de l’été

CJ Gardner Johnson (S)

Petit à petit, au cours de la saison, il s’est fait de plus en plus remarqué. Drafté au 4e tour en provenance de Florida, Gardner-Johnson est un défenseur physique, plein d’énergie et qui se pose en parfait remplaçant de la doublette Vonn Bell – Marcus Williams. Bell étant agent libre, il se pourrait bien que le remplaçant devienne titulaire en 2020.

Auteur de 52 plaquages, 1 interception, 9 passes défendues en 17 matchs, CJ Gardner-Johnson a l’avenir devant lui et peut devenir un joueur d’impact dans l’arrière garde des Saints. Attention à ne pas trop mettre d’impact et à limiter les pénalités. Toute proportion gardée car un joueur est un joueur, il est dans la lignée des Roman Harper et Malcom Jenkins. Évoluant régulièrement dans le système à 3 safeties des Saints, Gardner Johnson peut patrouiller à son aise avec deux très bons joueurs derrière lui. La 2e année est toujours la plus difficile mais avec du travail, il pourrait s’imposer encore un peu plus dans l’arrière garde des Saints et ainsi bâtir sur sa belle fin de saison dernière.

Les 5 principaux agents libres

1. Teddy Bridgewater (QB)
2. Vonn Bell (S)
3. David Onyemata (DL)
4. Andrus Peat (OG)
5. AJ Klein (LB)

Les autres : Taysom Hill (QB), Eli Apple (CB), Ted Ginn Jr (WR), PJ Williams (CB), …

Ça va travailler dur dans les bureaux à Metairie ! On dénombre pas moins de 24 joueurs en fin de contrat chez les Saints ! Certains joueurs sont des priorités, d’autres pas vraiment.

Qui sera le chef de l’attaque des Saints la saison prochaine ? Sean Payton avait déclaré qu’il aimerait bien conserver Brees, Bridgewater et Hill dans un monde parfait mais est ce que ce monde parfait existe en NFL ? Drew Brees avait laissé planer le doute et s’était donner un mois avant de prendre sa décision. Et puis, l’annonce tant attendue est arrivé : c’est reparti pour un tour ! Le poste de quarterback numéro 1 est désormais fixé, passons au reste. Teddy Bridgewater va recevoir des offres, c’est évident et vu les prévisions, cela va être impossible de les refuser. Cela paraît difficile de le voir à nouveau porter le maillot des Saints la saison prochaine.

Il se sent capable d’être un numéro 1 mais ne dirait pas non de rester aux côtés de Drew Brees. Taysom Hill est un formidable gadget qui pourrait intéresser plusieurs franchises. Payton le voit comme le futur chez les Saints. Les supporters des Saints espèrent le voir rester.

Grosse interrogation sur Andrus Peat. À la fois solide et inconstant. Depuis deux ans, Peat a manqué 9 matchs sur blessure et est moins impérial durant les rencontres.

En défense, la priorité se nomme Vonn Bell. L’ancien d’Ohio State a solidifié l’axe du terrain, en plus d’être l’un des meilleurs intercepteurs de l’équipe, qui pourrait faire un effort pour le conserver même si son successeur est désigné : C.J. Gardner-Johnson. Moins dans la lumière que d’autres mais tout aussi efficace sur le terrain : David Onyemata. Au fil des matchs, sa côte est rapidement montée et compte tenu des blessure de Sheldon Rankins et Marcus Davenport, Onyemata est devenu plus qu’un joueur de complément. Les Saints comptent sur leur défenseur et souhaitent le conserver.

Tous les joueurs ne partiront pas, c’est évident. Mais la Nouvelle Orléans ne pourra pas faire des folies compte tenu d’un budget limité.

Le Top 5 des besoins

1. Cornerbacks
2. Linebackers
3. Safety
4. Receveurs
5. Ligne offensive

Est-ce que quelqu’un arrivera à devenir le cornerback numéro 2 derrière Marshon Lattimore ? L’équipe cherche à stabiliser cette position depuis 3 saisons mais c’est un véritable jeu de chaises musicales. Il y a de bons joueurs, pour certains expérimentés, sur le marché. Reste à savoir si cela va rentrer dans le budget.

Avec des running-backs toujours plus vifs, les linebackers sont soumis à rude épreuve et on est jamais à court de joueurs dans ce secteur là. Surtout que cela pourrait bouger dans le sens des départs du côté des Saints. Cela pourrait également bougé chez les safeties alors pourquoi pas amener de l’expérience à une arrière-garde jeune.

Il faut un receveur numéro 2 aux Saints qui pourraient frapper deux fois : à la Draft et sur le marché des agents libres. Rappelez vous l’année dernière au poste de centre (McCoy à la Draft, Easton sur le marché) ou il y a 3 ans au poste de running back (Peterson et Kamara). En Louisiane, tout est possible.

La franchise a souvent le nez creux pour se renforcer au niveau de la ligne offensive. Les renforts viennent souvent de la Draft mais elle sait mettre le juste prix sur certains joueurs (Warford, Easton) quand il le faut. Du renfort va arriver, c’est sûr car il faut déjà penser au futur de cette ligne offensive.

La cible

Josh Norman (CB, Redskins)

Soyons complètement fous ! Josh Norman vient d’être libéré par son équipe de Washington et se retrouve de nouveau sur le marché. Au moment de quitter Carolina pour rejoindre la capitale fédérale, les Saints n’étaient pas loin de récupérer le joueur mais le salary cap avait joué en défaveur des Saints. Est-ce que cette fois, ce sera bon ? Norman ne viendra pas gratuitement mais peut amener de l’expérience et de la qualité en complément de Lattimore. Et puis l’air du Sud pourrait lui faire retrouver ses qualités qu’il avait du côté des Panthers.

Le sang neuf

Justin Jefferson (WR, LSU)

Les Saints ont besoin d’un receveur numéro 2. Pour le moment, ce receveur s’appelle Alvin Kamara ou Jared Cook. Au poste de receveur, derrière Thomas, c’est un peu le no man’s land. Personne n’arrive réellement à émerger. Cette année, la Draft propose de très nombreux receveurs de talent et il fort probable que certains tombent jusqu’au 24e choix de ce premier tour. Ce qui est bien avec Justin Jefferson c’est qu’il connait la région ! Champion avec LSU cette année, Jefferson prendrait la succession de Devery Henderson qui était le receveur n°2 aux côtés de Marques Colston. Auteur de 1540 yards (111 réceptions) et 18 touchdowns avec les Tigers en 2019, Jefferson est un receveur physique, rapide, avec de bonnes mains. Il a tout pour devenir le lieutenant de Thomas et ainsi offrir une cible de luxe à Drew Brees. Une de plus.

Autres possibilités : Laviska Shenault Jr (WR, Colorado), Jalen Reagor (WR, TCU)

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR