Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Draft Fiches Draft 2020

[Fiches Draft] Neville Gallimore (DT), le pitbull Canadien

Massif et explosif, Neville Gallimore est une terreur sur le premier rideau.

Neville Gallimore

Taille : 1m88

Poids : 138 kilos

Position estimée à la draft : 25-50

Stats 2019 : 40 plaquages dont 4 sacks. 2 fumbles forcés.

Comparaison NFL : Geno Atkins (Bengals)

Points forts

– Pass rush moves
– premier pas rapide et agilité pour son gabarit
– effort et alignements

Après Derrick Brown, au poste de défensive-tackle, le haut du panier de la cuvée 2020 propose deux profils opposés : le longiligne Javon Kinlaw et le trapu Neville Gallimore. Pour donner une image de son gabarit ainsi que de son jeu, il a des airs du joueur des Falcons Grady Jarrett et de celui des Bengals Geno Atkins. Doté d’un premier pas rapide, Gallimore sait créer une brèche pour attaquer la poche : pour lui-même (4 sacks en 2019, 3 en 2018) ou pour un linebacker profitant de l’aubaine. Son passé de footballeur (soccer) au lycée lui permet d’avoir ce jeu de pieds si rapides, comme il l’expliquait dans le podcast MoveTheStick.

Neville Gallimore possède ce que les Américains nomment high motor. Une tendance à ne jamais stopper son effort même quand l’action n’est pas de son coté. Ce type de mentalité est précieux car, tel le jeu sans ballon d’un footeux, son action, même quand il est éloignée du ballon, occupe un ou deux joueurs de lignes adverses, libérant des possibilités pour ses partenaires. Être concerné jusqu’à la fin du jeu lui permet également d’avoir un impact lorsque le coureur change de direction ou quand le quarterback tente de changer d’option après l’engagement.

Dans la défense des Sooners d’Oklahoma, Neville Gallimore a été aligné tour à tour à divers endroits de la ligne d’engagement : face au centre adverse, au guard ou au niveau de l’épaule intérieure du tackle. Ce travail sur divers alignements lui permettra de s’adapter aux divers schémas utilisés en NFL.

 

Points faibles

– Gabarit

N’étant pas le plus corpulent des linemen, Neville Gallimore est parfois contenu par des joueurs plus imposants. Parfois, certains joueurs plus petits possèdent une longueur de bras leur permettant de combler le déficit de taille avec ce que les boxeurs nomment « l’allonge ». Ce n’est pas le cas de Gallimore.

S’il est prêt avec 46 matchs universitaires, ses limites physiques et techniques (usage des mains) font qu’il semble compromis qu’il soit mieux qu’un joueur à inclure dans la rotation pour sa saison rookie. Son plafond de progression est sans doute moins élevé que ses concurrents parmi les defensive tackles après Derrick et Javon Kinlaw. Entre les choix 25 et 50, Ross Blacklock (TCU) et Justin Madubuike (Texas A&M) pourraient lui être préférés. Tout comme un joueur au profil hybride DE/DT comme Marlon Davidson (Auburn). Peu de chances néanmoins de voir son talent disponible après les 64 premiers choix de la draft.

Destinations possibles

Houston Texans, Minnesota Vikings, Green Bay Packers, Tennessee Titans

Avec deux choix au second tour, les Texans pourraient être tenté de remplacer leurs principales pertes de l’intersaison : un receveur (DeAndre Hopkins) et un joueur qui aurait un profil certes différent de DJ Reader, mais permettant de combler le vide laissé par ce dernier sur le premier rideau défensif. Les Vikings ont choisi de laisser Linval Joseph partir (Chargers) et si le jeune Jaleel Johnson a montré quelques promesses en 2019, Nevillle Gallimore ne serait pas de trop aux cotés de Michael Pierce, plus encore avec les départs de Stephen Weatherly (Panthers) et Everson Griffen (toujours libre de contrat) à l’extérieur.

Dean Lowry, Tyler Lancaster, Kingsley Keke et Montravius Adams. Sans leur faire injure, les joueurs entourant Kenny Clark chez les Packers constituent une rotation satisfaisante mais l’ajout d’un profil au niveau supérieur permettrait de mettre davantage de pression sur les quarterbacks adverses. Et à Kenny Clark de pouvoir souffler un peu (83% des jeux défensifs joués en 2019). Après une première saison encourageante en seulement 9 matchs, Jeffery Simmons a tout pour devenir le leader du front défensif des Titans, minimisant le départ de Jurell Casey aux Broncos. Il risque cependant de se sentir un peu seul et le Canadien d’Oklahoma serait plus que bienvenu à Nashville.

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

Parier en ligne avec
11 Sep à 2:20KC1.18pariez4HOU
13 Sep à 19:00ATL1.9pariez1.75SEA
13 Sep à 19:00BAL1.23pariez3.6CLE
13 Sep à 19:00BUF1.32pariez3NYJ

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR