Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

New England Patriots War Room

[Intersaison] War Room – New England Patriots : rupture ou continuité ?

L’intersaison risque d’être agitée comme rarement dans le Massachusetts. Les Patriots pourraient avoir un tout autre visage l’an prochain… ou pas.

La saison 2019-20 est dans le rétroviseur. La free agency ouvrira officiellement ses portes le 18 mars prochain. En attendant, Touchdown Actu en profite pour vous proposer un tour d’horizon des différentes franchises pendant l’intersaison. Quels joueurs garder et couper ? Quel agent libre prolonger ? Quelles recrues observer ? Voici quelques idées, franchise par franchise.

C’est peut-être le début d’une nouvelle ère pour les Patriots de New England. Pour la première fois depuis près de 20 ans, leur quarterback de toujours, Tom Brady, va entrer sur le marché des transferts. La franchise, elle, se trouve dans un grand flou. Bill Belichick doit définir (ou redéfinir) les contours de cette équipe pour la saison à venir.

Avec environ 40 millions de dollars disponibles dans le salary cap et potentiellement 12 choix de draft, les options sont multiples. Il n’en reste pas moins qu’une question sera redondante durant cette intersaison : les Patriots veulent-ils de la rupture ou de la continuité ?

Les tauliers

1. Stephon Gilmore (CB)
2. Dont’a Hightower (LB)
3. Julian Edelman (WR)

Pour la première fois depuis bien longtemps, pas de trace de Tom Brady dans cette catégorie. Le quarterback étant free-agent, difficile de l’imaginer comme taulier de cette équipe. Au moins, jusqu’à une potentielle resignature. En attendant, les Patriots se tournent vers d’autres joueurs pour chercher les piliers de la franchise. En défense d’abord, où New England possède le meilleur défenseur de l’année : Stephon Gilmore. Le cornerback sort d’une saison monstrueuse (53 plaquages, 6 interceptions, 2 touchdowns et 20 passes défendues) et sera de nouveau l’un des joueurs majeurs de cette escouade.

Une défense qui pourra toujours compter sur son cerveau. Drafté en 2012, Dont’a Hightower a depuis été l’un des joueurs les plus réguliers de la franchise. Il a fait parti des 3 campagnes victorieuses (2014, 2016 et 2018) et endosse depuis quelques saisons le rôle de leader dans le vestiaire. En 2020, il sera dans la dernière année de l’extension de 4 ans et 35,5 millions qu’il avait signé en 2017. Du côté de l’attaque, les Patriots ont pour l’instant très peu de certitudes. Toutefois, Julian Edelman, le receveur, vient de livrer l’une des meilleures saisons de sa carrière (100 réceptions, 1 117 yards et 6 touchdowns). Avec ses qualités, il sera une arme prioritaire dans le jeu aérien. Reste à savoir qui lui lancera les ballons.

Les indésirables

1. Mohamed Sanu (WR)
2. Patrick Chung (S)
3. Rex Burkhead (RB)/ Jason McCourty (CB)

Au moment du trade avec Atlanta pour un deuxième tour de draft, l’arrivée de Mohamed Sanu était vu comme un très bon coup réalisé par New England. Après son premier match, 10 réceptions et un touchdown, on se disait que Bill Belichick avait trouvé une cible de choix pour Tom Brady. Et puis ? Et puis plus rien. L’ancien Bengal n’a attrapé que 15 ballons lors des 7 matchs suivants au point de devenir un fardeau pour l’équipe et surtout la masse salariale. Le couper permettrait aux Pats de libérer 6,5 millions de dollars dans le salary cap.

On pourrait aussi voir Patrick Chung faire les frais d’une telle politique. Le safety aura 33 ans au début de la saison prochaine et a commencé à montrer des signes de faiblesses en couverture. On connait l’affection que Bill Belichick a pour ce joueur, mais on sait aussi à quel point Bill Belichick ne fait pas de sentiments quand il s’agit de prendre ce genre de décisions. Cela pourrait permettre d’ailleurs de faire de la place pour signer l’autre safety de cette équipe, Devin McCourty, free-agent cet été. Enfin, il faut surveiller ce que le staff décidera pour Rex Burkhead qui fait partie d’un groupe de running back très dense et pour Jason McCourty, blessé une bonne partie de la saison. Les couper tous les deux pourrait libérer 7 millions dans la masse salariale.

L’homme de l’été

Bill Belichick, entraîneur.

Nous aurions pu placer le quarterback, Tom Brady, dans cette catégorie d’homme de l’été. Il est vrai que les lumières seront braquées quasi exclusivement sur le sextuple champion NFL. Tout le monde sera suspendu à sa décision. Va-t-il revenir à New England ? Mais on oublie parfois que les Patriots doivent aussi faire un choix. Veulent-ils faire revenir Tom Brady ? Si oui, à quel prix ? Toutes ces questions, Bill Belichick doit se les poser depuis quelques semaines. Et s’il est l’homme de l’été, c’est parce que la décision sur son lanceur n’est que la partie émergée de l’iceberg. Derrière ça, celui qui est à la fois entraîneur principal et manager général de la franchise devra trancher de nombreux cas. Les free agents d’abord, et ils sont nombreux. Qu’ils soient en attaque (Joe Thuney, Benjamin Watson, Phillip Dorsett…), en défense (Jamie Collins, Danny Shelton, Kyle Van Noy, Devin McCourty…) ou sur les équipes spéciales (Matthew Slater, Nick Folk, Nate Ebner…).

Mais il n’y a pas que le choix des joueurs qui donne des maux de tête à BB, celui du staff aussi. Depuis la fin de saison, les Patriots ont vu leur coach de la ligne offensive, Dante Scarnecchia, partir à la retraite et leur coordinateur des équipes spéciales, Joe Judge, devenir entraîneur principal des Giants, amenant Bret Bielema, l’entraîneur de la ligne défensive de New England, dans ses valises. Belichick doit donc composer un nouveau staff et vient d’annoncer le recrutement de Joe Houston pour s’occuper des équipes spéciales. L’intersaison ne fait que commencer pour le technicien du Massachusetts.

Les 5 principaux agents libres

1. Tom Brady (QB)
2. Jamie Collins (LB)
3. Devin McCourty (S)
4. Kyle Van Noy (LB)
5. Joe Thuney (G)

Les autres : Matthew Slater (équipes spéciales), Nick Folk (K), Philip Dorsett (WR), Benjamin Watson (TE), Danny Shelton (DT), Elandon Roberts (LB), Nate Ebner (équipes spéciales)…

Pour la première fois de sa carrière, Tom Brady va devenir agent libre lors de cette intersaison. Une nouveauté aussi pour les Patriots qui ne connaissent pas encore l’identité de leur lanceur. On ne doute pas que régler ce poste sera la priorité. Ensuite, il y aura plusieurs joueurs de gros calibres avec qui il faudra discuter. En défense, Devin McCourty a déjà annoncé qu’il ne prendrait pas sa retraite. À 32 ans, il cherche certainement un dernier gros contrat. Pas sûr que les Patriots soient capables de le signer de nouveau sur plusieurs saisons, malgré une nouvelle très bonne campagne du safety (5 interceptions, 58 plaquages, 2 fumbles forcés et 7 passes défendues).

New England a pris l’habitude d’avoir le nez creux pour savoir quand laisser partir un joueur ou pas. Les dirigeants vont devoir utiliser cet atout de nouveau. Kyle Van Noy et Jamie Collins seront deux joueurs à surveiller. Le premier a explosé dans le Massachusetts alors que le deuxième a déjà fait un aller-retour à Cleveland. Difficile pour la franchise de garder ces deux joueurs. Sur la ligne offensive, le cas de Joe Thuney sera aussi intéressant.

 Le Top 5 des besoins

1. Ligne offensive
2. Safety
3. Receveur
4. Tight end
5. Linebacker

Rarement, la franchise de New England a eu autant de besoins sur une saison. Souvent, les changements se font à la marge avec un socle de joueurs déjà présent. Cette année pourrait constituer une véritable révolution chez les Patriots. Pour ce qui est des besoins en tout cas, les dirigeants doivent cibler quelques postes clés d’abord. Il y a la ligne offensive qui n’a pas toujours été irréprochable l’an dernier et qui est sujette à de nombreuses blessures. On pense notamment au centre David Andrews, absent toute la saison par exemple.

Toujours en attaque, il va aussi falloir des cibles pour le futur lanceur. Le groupe de receveurs a d’abord fait peur à tout le monde en début d’année avec Edelman, Antonio Brown et autres Josh Gordon avant de devenir une véritable faiblesse pour cette équipe. Le poste de tight end, lui, ne s’est toujours pas remis de la retraite prématurée de Rob Gronkowski l’an dernier. De l’autre côté du ballon, l’escouade défensive qui a tant impressionné en 2019 va devoir se renouveler. Les postes de safety et de linebackers seront les plus urgents.

La cible

Emmanuel Sanders (WR, 49ers)

On l’a bien compris, si les Patriots veulent garder Tom Brady, il faudra mieux l’entourer en attaque, notamment en lui offrant plus de cibles de qualités. Durant la saison, New England avait manqué sa chance de récupérer Emmanuel Sanders via un trade. Au lieu de ça, la franchise a tenté le coup avec Mohamed Sanu, ce qui n’a pas vraiment était une réussite. Qu’à cela ne tienne, l’ancien Bronco est de retour sur le marché, cette fois en tant qu’agent libre.

Au vu de la situation de San Francisco (seulement 12 millions de disponibles), on imagine mal le receveur rester en Californie. On l’a vu cette saison, Sanders peut encore apporter une plus-value à une attaque bien gérée. Aller chercher celui qui a commencé sa carrière à Pittsburgh pourrait donc être un bon coup pour Bill Belichick et son staff. Surtout que les gros poissons free-agents à ce poste cette année devraient rester dans leur club (Amari Cooper, A.J. Green…). Avec Julian Edelman, cela ferait une paire de receveurs très expérimentée (33 ans pour Sanders, 34 pour Edelman), mais qui serait complétée par des jeunes pousses comme N’Keal Harry et Jakobi Meyers.

Le sang neuf

Grant Delpit (S, LSU)

La décision de Tom Brady pourrait changer beaucoup de chose dans cette catégorie. Si le numéro 12 prenait la décision de partir, New England pourrait alors choisir de récupérer un lanceur avec le 23e choix de cette draft. Dans le cas contraire, les possibilités sont larges pour la franchise du Massachusetts. Ligne offensive, receveur… les besoins sont nombreux, mais New England pourrait se tourner vers la défense et le poste de safety. On l’a dit, Devin McCourty et Patrick Chung pourraient être sur le départ.

S’il tombe jusqu’au 23e choix, Grant Delpit serait une bonne recrue pour les Pats. Champion avec LSU, il peut jouer aux deux postes de safety. Il est capable d’être aligné dans la boite comme en couverture. Une polyvalence qui pourrait plaire à Bill Belichick même si sa saison junior n’était pas aussi convaincante que sa saison sophomore.

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

Parier en ligne avec
25 Sep à 2:20JAX1.55pariez2.25MIA
27 Sep à 19:00ATL1.5pariez2.35CHI
27 Sep à 19:00BUF1.65pariez2.05LAR
27 Sep à 19:00CLE1.25pariez3.4

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une