Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

bannieredecathlonfootus

Seattle Seahawks War Room

[Intersaison] War Room – Seattle Seahawks : des tranchées en construction

Pour les Seahawks, la priorité de cet été sera de solidifier les lignes offensive et défensive.

La saison 2019-20 est dans le rétroviseur. La free agency ouvrira officiellement ses portes le 18 mars prochain. En attendant, Touchdown Actu en profite pour vous proposer un tour d’horizon des différentes franchises pendant l’intersaison. Quels joueurs garder et couper ? Quel agent libre prolonger ? Quelles recrues observer ? Voici quelques idées, franchise par franchise.

Malgré l’une des divisions les plus relevées de la ligue, Seattle s’est qualifié pour les playoffs. Mieux, ils ont même passé un tour pour finalement chuter lors du Divisional Round face aux Packers (28-23). L’équipe de Pete Carroll est sans contestation parmi les outsiders de la NFL. Elle reste toutefois encore loin des favoris que sont les Chiefs, les 49ers ou les Ravens par exemple.

Certaines lacunes semblent persistantes, comme celles sur la ligne offensive. Cette saison, elle pourrait voir s’ajouter celles sur la ligne défensive qui pourrait perdre de nombreux éléments. Ces deux lignes seront donc la priorité cet été.

Les tauliers

1. Russell Wilson (QB)
2. Bobby Wagner (LB)
3. Tyler Lockett/DK Metcalf (WR)

Longtemps dans la course au MVP en 2019, Russell Wilson a un peu baissé le pied en fin de saison. Toutefois, le précédent exercice reste tout de même comme l’un de ses chefs-d’œuvre. Il a dépassé les 4 000 yards pour la troisième fois de sa carrière (4 110), les 30 touchdowns pour la 4e fois (31), a posté son deuxième meilleur pourcentage au lancer depuis son arrivée dans la ligue (66,1%) et surtout il n’a concédé que 5 interceptions, sont meilleur total en 8 saisons. De quoi en faire l’un des tout meilleurs quarterbacks de la ligue pour encore quelques années.

L’an dernier, malgré une ligne offensive en dents de scie, Russell Wilson a pu compter sur l’un des duos de receveurs les plus dynamiques de la ligue. Rebelote l’an prochain avec Tyler Lockett et DK Metcalf qui pourront de nouveau faire des misères aux défenses aériennes adverses. Les deux hommes sortent d’une saison 2019 pleine : 82 réceptions, 1 057 yards et 8 touchdowns pour Lockett et 58 réceptions, 900 yards et 7 touchdowns pour le rookie. Ils font parties des tauliers de cette attaque. De l’autre côté du ballon, Bobby Wagner règne toujours au milieu du terrain. Il a d’ailleurs été élu pour la 5e fois de sa carrière dans la première équipe All-Pro.

Les indésirables

1. Ed Dickson (TE)
2. Justin Britt (C)
3. DJ Flucker (RG)

Comme chaque équipe, les Seahawks vont analyser les performances de leurs joueurs par le prisme de l’argent. Qui n’est pas à la hauteur de son contrat ? La première victime de cet examen détaillé de l’effectif devrait être Ed Dickson. En 2018, le tight end a signé un contrat de 3 ans pour 10,7 millions. Depuis, il n’a joué que 11 matchs sur 35 possibles à cause de différentes blessures. Avec la récente signature de Greg Olsen, le retour de Will Dissly et la potentielle resignature de Jacob Holister, Seattle a de quoi voir venir à ce poste et peut se séparer de Dickson. Couper l’ancien Raven libérerait surtout 3 millions dans le salary cap.

Les deux autres joueurs en danger sont à trouver sur la ligne offensive. Au centre d’abord avec Justin Britt qui vient de livrer l’une des pires saisons de sa carrière. Celui qui a été drafté en 2014 n’a pas été bon, notamment sur la protection lors des jeux de passes, il s’est lourdement blessé au genou et coûte énormément d’argent. Bien sûr, il faudra trouver un remplaçant à un poste très important, mais l’idée de libérer 8,5 millions de dollars pourrait séduire les dirigeants. Tout comme celle de couper le garde droit, DJ Flucker, en grandes difficultés cette année. On surveillera enfin KJ Wright qui pourrait être l’une des surprises de l’intersaison à Seattle. Malgré un bon retour, le linebacker coûte tout de même 10 millions de dollars à la franchise cette année.

L’homme de l’été

Jadeveon Clowney, défensive end.

Depuis l’élimination des Seahawks par Green Bay, Jadeveon Clowney a (presque) dit tout et son contraire. Il a d’abord affirmé vouloir tout faire pour gagner une bague et donc signer chez un concurrent sérieux. Ensuite, il a prévenu vouloir parapher un contrat record. Difficile d’allier ces deux critères dans la NFL moderne. En tout cas, son choix va être important. L’an dernier, les Seahawks sont allés le débaucher dans le Texas via un trade. En 13 matchs, Clowney a affiché 31 plaquages, 7 plaquages pour perte, 3 sacks, 4 fumbles forcés et 1 interception. Des statistiques dignes d’un très bon pass-rusheur. Suffisante pour lui offrir un contrat gigantesque ? Pas sûr.

À titre de comparaison, les derniers joueurs défensifs à avoir touché le jackpot sont Aaron Donald avec un contrat de 6 ans pour 135 millions ou Khalil Mack pour 6 ans et 141 millions. Les franchises savent donc le montant à dépenser s’ils veulent faire entrer Jadeveon Clowney parmi ce gratin-là. En attendant de voir quelle équipe pourrait mettre ce genre de chèque sur la table, Seattle doit réfléchir à quel point la franchise veut garder le joueur. Chez les Seahawks, il serait en position de remporter une bague, mais serait probablement obligé de faire un effort financier. Plus que Seattle, c’est Jadeveon Clowney lui-même qui va devoir faire un choix.

Les 5 principaux agents libres

1. Jadeveon Clowney (DE)
2. Jarran Reed (DT)
3. Mike Iupati (LG)
4. Germain Ifedi (RT)
5. Marshawn Lynch (RB)

Les autres : David Moore (WR), Jacob Hollister (TE), C.J. Prosise (RB), Ziggy Ansah (DE), Mychal Kendricks (LB), Luke Wilson (TE), Geno Smith (QB), Jaron Brown (WR), Quinton Jefferson (DL).

Jadeveon Clowney sera donc l’attraction du mercato chez le champion 2013, mais de nombreux autres free-agents pourraient donner des maux de tête aux dirigeants. Que faire par exemple avec des joueurs comme Germain Ifedi et Jarran Reed ? D’un côté, les deux linemen, respectivement offensif et défensif, sont des titulaires qui ont prouvé leurs qualités, de l’autre, ils ont aussi montré leurs lacunes. L’équivalent du « il y a mieux, mais il y a pire ». Difficile donc de prendre une décision.

Pour d’autres en revanche, c’est plus facile. L’aventure dans l’état de Washington devrait ainsi s’arrêter pour des joueurs comme Mike Iupati, Ziggy Ansah ou encore C.J. Prosise. À l’inverse, les dirigeants seraient bien avisés de garder des free-agents comme Quinton Jefferon ou David Moore. Pour ce qui est de Marshawn Lynch, on l’imagine mal resigner un contrat de suite, mais il pourrait, pourquoi pas, revenir faire une pige en milieu ou fin de saison.

Le Top 5 des besoins

1. Ligne offensive
2. Ligne défensive
3. Cornerback
4. Running back
5. Quarterback

Le chantier est de grande ampleur. Cet été, les Seahawks doivent absolument reconstruire des lignes dignes de ce nom. En attaque d’abord où Russell Wilson vit parfois un calvaire. Cette année, il a été sacké à 49 reprises, ce qui fait monter son total à 99 sur les deux dernières saisons. On l’a dit, avec les agents libres et les possibles coupes, une grande partie de la ligne offensive pourrait être neuve au coup d’envoi de la saison. N’en déplaise à Pete Carroll qui préfère la stabilité dans ce domaine, il faut un changement en profondeur. De l’autre côté du ballon, l’autre ligne n’est pas non plus épargnée. Beaucoup de titulaires pourraient tester le marché et il faudra probablement sortir le chéquier pour les garder.

Loin du combat des tranchées, Seattle doit solidifier son arrière-garde, au niveau de cornerbacks notamment. Si Shaquill Griffin a enfin fait ses preuves dans cette équipe, à son opposée, Tre Flowers, n’est pas l’assurance tous risques. Enfin, dans un dernier temps, quelques postes ont besoin de profondeur. C’est le cas en attaque du groupe de running backs, surtout quand on connait la tendance qu’ont les coureurs des Seahawks à se blesser. Seattle doit aussi trouver un quarterback remplaçant si Geno Smith venait à partir.

La cible

Jack Conklin (RT, Titans)

À Seattle, le chéquier ne doit pas servir qu’à signer des joueurs déjà présents en 2019. Il peut aussi être utile pour en attirer de nouveau. Toujours dans cette optique de (re)construire les lignes, les dirigeants vont épier ce qui se fait sur le marché des linemen offensifs. Jack Conklin pourrait être l’une des cibles préférentielles des Seahawks. Le Titan était le 5e meilleur tackle droit de la ligue, selon Pro Football Focus en 2019. Il permettrait de laisser partir Germain Ifedi, free-agent au même poste. Conklin pourrait toutefois prétendre à un contrat de 13 ou 14 millions l’année.

Le sang neuf

Yetur Gross-Matos (Edge, Penn State)

Avec le potentiel futur départ de Jadeveon Clowney, les Seahawks vont avoir besoin de personnel pour atteindre le quarterback. Avec sa vitesse et ses qualités athlétiques, le joueur de Penn State peut être le chef de file du pass-rush de Seattle. Celui qui portait le numéro 99 chez les Nittany Lions conviendrait bien dans le schéma défensif de Pete Carroll qui fait la part belle aux joueurs qui attaquent le quarterback via les côtés de la ligne.

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

Parier en ligne avec
25 Oct à 19:00ATL1.65pariez2.05DET
25 Oct à 19:00CIN2.35pariez1.5CLE
25 Oct à 19:00HOU2.4pariez1.48GB
25 Oct à 19:00NO1.28pariez3.2CAR

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR