Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

bannieredecathlonfootus

XFL

XFL – Semaine 4 : Saint-Louis confirme, Washington coule

Les BattleHawks s’invitent à la table des favoris.

Les semaines se suivent, et ne se ressemblent pas en XFL. La hype Los Angeles ? Évaporé en une semaine. Le statut de favori de Washington ? Un lointain souvenir. La quatrième semaine de XFL a été riche en enseignements.

L’affiche de la semaine

Dallas Renegades (2-2) – Houston Roughnecks (4-0) : 20-27

C’était le duel le plus attendu de la semaine, le derby du Texas entre Houston et Dallas. Les Roughnecks ont confirmé leur statut de favori, mais ce fut tout sauf facile.

Le match avait pourtant idéalement commencé avec un premier quart temps où le quarterback des Renegades Landry Jones (25/38, 205 yards, 1 TD et 3 Int) a lancé trois interceptions, permettant aux joueurs de Houston de prendre une avance de 15 points dès le début du match.

Mais les stars des Roughnecks P.J. Walker (25/41, 239 yards, 2 TD et 1 Int) et Cam Philipps (1 réception et 9 yards) n’étaient pas dans un grand jour, et Dallas est revenue peu à peu dans le match. Donald Parham (56 yards et 1 TD) a encore fait un bon match, et il a d’abord réduit le score en première mi-temps, Dallas revenant à 4 points à la pause. (11-15)

Après un échange de touchdown des deux équipes en début de seconde mi-temps, c’est la défense de Houston qui va encore faire la différence quand l’attaque n’y arrive plus. Le linebacker Edmond Robinson va provoquer un fumble et remonter le ballon jusqu’au touchdown. Echec et mat, Houston est toujours invaincu et est plus que jamais le grand favori de cette première saison de XFL.

Les autres matches de la semaine

Tampa Bay Vipers (1-3) – D.C. Defenders (2-2) : 25-0

Washington est en crise ! Après un début de saison encourageant, les Defenders viennent de prendre une deuxième claque en deux semaines. Tampa Bay en a profité pour enregistrer une première victoire cette saison et redonner un peu de sourire à ses supporters.

Les chiffres ne mentent pas : 477 yards contre 107, dont un terrible 266 à 46 au sol. Les Defenders n’ont jamais été en mesure de se battre contre les offensives vertes des floridiens. Les coureurs Deveon Smith (122 yards) et Jacques Patrick (108 yards, 1 TD) ont profité d’une défense gruyère de Washington qui a laissé des trous béants toute la soirée pour permettre aux deux joueurs de faire la différence.

Alors que Taylor Cornelius a fait son match (24/31, 211 yards, 1 TD et 1 Int, 36 yards à la course et 1 TD) malgré une interception douteuse, le lanceur des Defenders Cardale Jones (9/22, 71 yards et 1 Int) a de nouveau déçu. Incapable de trouver le rythme, il a réussi à être encore moins convaincant que la semaine dernière, presque un exploit.

Enfin coup de chapeau à la défense des Vipers qui avait souffert contre Houston (comme tout le monde) mais qui a été très bonne dans ce match, démontrant une rigueur tactique encore inconnue cette année.

Saint-Louis BattleHawks (3-1) – Seattle Dragons (1-3) : 23-16

Une grande équipe doit savoir gagner quand elle ne joue pas bien, et les BattleHawks sont en train de démontrer qu’ils font partie de cette catégorie. Pas encore au point, perfectible à tous les niveaux, Saint-Louis engrange les victoires et la confiance.

Face à des Dragons déjà à bout de souffle, le quarterback Jordan Ta’amu (20/27, 264 yards, 1 TD et 63 yards au sol) a profité des largesses de la défense de Seattle pour prendre l’avantage 17 à 3 à la mi-temps. Il a aussi bénéficié des mains plus que savonneuses des defensive backs adverses qui ne semblait pas vouloir intercepter le ballon…

Au bord du gouffre, les Dragons vont retrouver du tonus avec l’entrée d’un nouveau quarterback, B.J. Daniels (5/10, 50 yards, 1 TD, 1 Int et 84 yards au sol), notamment passé par les Seahawks entre 2013 et 2015. Un touchdown d’Evan Rodriguez va même ramener les joueurs de l’état de Washington à 4 petits points. (20-16)

Mais les Dragons sont trop limités, et l’interception de Will Hill va mettre fin aux espoirs de Seattle à quatre minutes de la fin, qui concède une troisième défaite en quatre matches et reste à la dernière place de la conférence. Pour les BattleHawks au contraire les playoffs sont en ligne de mire.

New York Guardians (2-2) – Los Angeles Wildcats (1-3) : 17-14

C’est un match étrange auquel ont assisté les supporters des Guardians au MetLife Stadium, une opposition où chaque équipe a semblé faire preuve de frilosité, et où la peur de perdre semble l’avoir emporté sur l’envie de gagner.

Los Angeles semblait pourtant avoir bien commencé, avec un touchdown rapidement marqué sous l’impulsion du duo Josh Johnson (25/40, 330 yards, 2 TD et 1 Int) – Tre McBride (127 yards, 1 TD), déjà impressionnant la semaine dernière (3-6)

Mais les Wildcats vont vite disparaître, alors que les Guardians retrouvent vie sous l’impulsion du nouveau quarterback titulaire, Luis Perez (18/26, 150 yards, 1 TD), qui à défaut d’être extraordinaire n’a pas fait d’erreur. Pouvant s’appuyer sur le jeu de course efficace de Darius Victor (82 yards en 18 courses), New York a marqué 11 point d’affilés. (14-6)

Los Angeles va pourtant revenir, la défense des Guardians laissant inexplicablement Saeed Blacknall seul dans la end zone, mais c’est au pied que tout va se décider. Alors que Matt McCrane continue sa bonne saison et donne l’avantage aux Guardians, Nick Novak va commettre deux échecs préjudiciables dans ce match (voir ci-dessous « le flop »). Les Wildcats ne s’en remettront pas, et ils peuvent craindre que la victoire de la semaine dernière n’est été qu’un feu de paille.

Le MVP

Deveon Smith & Jacques Patrick (RB, Tampa Bay Vipers)

La XFL est une ligue aérienne, mais Tampa Bay a trouvé son salut au sol. Les deux coureurs de la franchise ont cumulé 230 yards et 1 TD, ils ont tout simplement fait vivre un calvaire à la défense.

Les Vipers ont enfin une identité offensive, et c’est grâce à ce duo de coureurs.

Le flop

Nick Novak (K, Los Angeles Wildcats)

Parfois la XFL ressemble beaucoup à la NFL : une attaque tente et réussi un retour incroyable pour relancer le match… et le kicker se charge de perdre le match malgré tout. Nick Novak, pourtant un joueur expérimenté puisqu’il a disputé 118 matches en NFL, a connu cette mésaventure en loupant deux field goal dans la défaite contre les Guardians.

Si le premier est bloqué, le second de 44 yards pour l’égalisation était largement dans les cordes de Novak. Cette opportunité manquée a clairement stoppé net le retour de LA, qui ne s’en est jamais remit.

L’image de la semaine

Punter are people too ! Il n’y a pas que les touchdowns qui peuvent être célébrer. Le fantasque Marquette King, punter des BattleHawks, a provoquer une pénalité sur son punt, et il semble heureux.

 

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

Parier en ligne avec
6 Déc à 20:00ATL2.2pariez1.6NO
6 Déc à 20:00CHI1.53pariez2.33DET
6 Déc à 20:00HOU2.33pariez1.53IND
6 Déc à 20:00MIA1.16pariez4.5CIN

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR