Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Baltimore Ravens War Room

[Intersaison] War Room – Baltimore Ravens : la confirmation après l’explosion

Les corbeaux veulent continuer à régner dans le nord et ils en veulent encore plus.

La saison 2019-20 est dans le rétroviseur. La free agency ouvrira officiellement ses portes le 18 mars prochain. En attendant, Touchdown Actu en profite pour vous proposer un tour d’horizon des différentes franchises pendant l’intersaison. Quels joueurs garder et couper ? Quel agent libre prolonger ? Quelles recrues observer ? Voici quelques idées, franchise par franchise. 

La saison commence pépère et puis l’avis de tempête est déclaré. Les corbeaux prennent leur envol et imposent leur loi sur toute la ligue, ne reculant devant rien ni personne. Lamar Jackson marche sur l’eau et porte l’équipe sur ses ailes. Rien ne semble pouvoir arrêter les Ravens et Miami est dans le viseur. Mais comme la saison dernière, patatra au premier match des Playoffs.

Énorme déception pour les hommes de John Harbaugh qui devront se relever pour repartir à l’assaut de l’objectif que chaque équipe, à savoir le Super Bowl. Emmené par le MVP en titre, Baltimore n’a pas l’habitude de baisser les yeux.

Les tauliers

1. Lamar Jackson (QB)
2. Earl Thomas (S)
3. Justin Tucker (K)

En 2018, durant la deuxième partie de saison, la prise de pouvoir de Lamar Jackson avait laissé entrevoir de belles choses. En 2019, il n’a pas progressé, il a explosé. Véritable menace dès qu’il est en possession de la balle, Jackson a éclaboussé la ligue et la saison de toute sa classe. Après un début saison à l’équilibre (2-2), le rouleau compresseur est parti pour totaliser au final 3127 yards, 36 touchdowns, 6 interceptions, 1206 yards et 7 touchdowns au sol, le tout avec un titre de MVP à l’unanimité. Ne reste plus qu’à être victorieux en Playoffs.

Il n’est plus le joueur qu’il était à Seattle mais l’arrivée de Earl Thomas à Baltimore à amener un joueur d’expérience, un leader à une jeune équipe, à un jeune groupe. Par ses paroles ou ses actions sur le terrain, Thomas montre la voie, celle de l’attaquant adverse. Sa venue aux Ravens lui aura permis au moins une chose : réussir ses premiers sacks en carrière ! Mais pour sa 2e saison à Baltimore, il devra se montrer plus efficace en défense (la défense aérienne a souffert en début de saison) et surtout éviter les blessures au maximum.

Avoir un buteur aussi fiable dans son équipe est un vrai plus. Justin Tucker est là en réserve de la république quand l’attaque patine un peu et ne marque pas de touchdowns. Avec lui, c’est une assurance tout risque. Mais à l’image de l’équipe, son jeu s’est transformé la saison dernière. Sa 8e saison est un beau contraste : la saison où il tape (et réussit) le moins de coups de pied (28/29) mais la saison où il tape (et réussit) le plus de points supplémentaires (57/59). Par contre, c’est la 4e saison de suite que Tucker marque exactement 141 points ! Ce n’est pas pour rien qu’il possède le salaire annuel le plus élevé de la ligue à son poste.

Les indésirables

1. Brandon Carr (CB)
2. Marshal Yanda (G)

Il y a du beau monde dans cet effectif. Forcément, il n’y a pas la place pour tout le monde. Avec sa « player option », le statut de Brandon Carr est plus que fragile. Avec Peters, Humphrey et Young (qui revient d’une blessure au cou), les Ravens sont très bien armés au poste de cornerback. L’option à 6 millions de Carr peut être paraître onéreuse.

Restera ou pas ? C’est la question de l’hiver/printemps à Baltimore. Depuis l’élimination face aux Titans, Yanda laisse planer le doute sur son avenir. Depuis 13 saisons, le guard venu d’Iowa s’est fait une place dans l’histoire des Ravens aux côtés notamment du Hall of Hamer Jonathan Ogden. Mais à 35 ans, la question peut se poser quant à son maintien dans l’équipe. Est ce que l’équipe sacrifiera-t-elle son fidèle soldat pour amener du sang neuf mais ainsi perdre beaucoup d’expérience ?

L’homme de l’été

Marquise Brown (WR)

Hollywood n’a pas manqué ses débuts dans la grande ligue mais il est toujours en phase d’apprentissage. Alors que toute la lumière (ou presque) se portait sur son coéquipier Lamar Jackson, Marquise Brown a fait son boulot au poste de receveur avec 46 réceptions, 584 yards et tout de même 7 touchdowns. Face aux Titans, Brown a brillé et a posé beaucoup de problèmes à la défense du Tennessee avec 126 yards en 7 réceptions. C’est la 2e fois de la saison qu’il devient « centenaire » après un premier match de toute beauté du côté de Miami : 4 réceptions, 147 yards et 2 touchdowns.

Son petit gabarit ne lui permettra pas de lutter avec les autres « gros » receveurs de la ligue mais il pourra lui permettre de se faufiler et de se faire oublier par la défense. Sa vitesse fera le reste par la suite. Pour lui comme pour l’équipe, cette seconde saison sera la saison de la confirmation et de la progression (si on peut encore progresser collectivement dans cette attaque !). Et cette nouvelle saison sera aussi la saison où il sera finalement à 100% physiquement, lui qui a par moments semblé être gêné par son ancienne blessure au pied, contractée à Oklahoma et de nouveau opérée lors de cette intersaison.

Les principaux agents libres

1. Matthew Judon (LB)
2. Matt Skura (C)
3. Michael Pierce (DL)
4. Patrick Onwuasor (LB)

Un nom vient forcément en tête : Matthew Judon. Ces dernières années, Pernell McPhee et Za’Darius Smith ont quitté le navire, faute de pouvoir leur offrir une bonne prolongation. Cette année, les Ravens peuvent le faire avec Judon qui est plus que productif dans la défense des Ravens. La saison dernière, il obtient 54 plaquages, 9,5 sacks et 4 fumbles forcés. La prolongation va coûter cher mais ce type de joueur n’est pas facile à remplacer, malgré l’expérience des Ravens en matière de recrutement et de développement des joueurs.

Ce n’est pas l’homme dont on parle le plus dans la ligne offensive des Ravens mais Matt Skura a fait sa place. Avant de devoir mettre fin à sa saison en raison d’une blessure au genou, Skura avait aligné 27 matchs consécutifs au poste de centre. Agent restrictif, Baltimore devra décider ce qui est le meilleur pour l’équipe et pour lui mais c’est un joueur qui peut apporter à condition d’être totalement rétabli après sa blessure.

Au centre de la ligne défensive, Michael Pierce amène beaucoup de poids et de la présence. Dans une ligne qui manque de pression et de sacks, les Ravens chercheront-ils à prolonger leur joueur qui peut parfois se laisser aller physiquement et être privé de camp comme en juin dernier ?

Un autre linebacker est aussi sur le marché : Patrick Onwuasor. Avec Judon, Onwuasor est le linebacker qui a eu le plus d’impact durant la saison (64 plaquages, 3 sacks). Baltimore ne peut se permettre d’être déplumé à cette position. Surtout que ce joueur va coûter moins cher à prolonger que son coéquipier qui lui va risquer de faire sauter la banque.

Les besoins

1. Ligne défensive
2. Linebackers
3. Receveurs
4. Ligne offensive

Peu de sacks et de pression sont venus de la ligne des défensives des Ravens. Du renfort est attendu à cette position pour augmenter la puissance de la défense de Baltimore et ainsi diminuer le poids sur les épaules de Lamar Jackson et de l’attaque.

Si Judon reste, il faudra l’épauler. S’il part, il faudra reconstruire. La performance de Derrick Henry en playoffs a laissé entrevoir une faille dans la défense des Ravens qui se doivent de densifier cette position.

Oui, l’attaque de Baltimore a été la meilleure de la ligue mais elle a surtout reposé sur Jackson et le jeu au sol. Les receveurs doivent passer un cap. Marquise Brown devrait progresser pour sa 2e année, ses coéquipiers en sont-ils capables ?

Avec un jeu basé sur la course et les exploits de Lamar Jackson, la ligne offensive doit être performante. Marshall Yanda a 35 ans, James Hurst est suspendu pour les 4 premiers matchs de la saison, Matt Skura n’a pas encore un contrat pour la saison prochaine : cela fait beaucoup pour l’intérieur de la ligne offensive.

La cible

Robby Anderson (WR, Jets)

Une cible supplémentaire pour Jackson. Robby Anderson n’a pas répondu à toutes les attentes du côté de New York mais il a réussi de bonnes saisons. Certes, il n’a pas passé la barrière des 1000 yards à la réception et il reste sur 2 saisons à moins de 800 yards. 2017 reste sa meilleure saison (63 réceptions, 941 yards, 7 touchdowns). Dans l’attaque dynamique des Ravens, la vitesse d’Anderson pourrait s’avérer utile soit pour le trouver lui directement soit pour ouvrir des espaces aux autres joueurs.

Le sang neuf

Kenneth Murray (LB, Oklahoma)

Depuis quelques années, les Ravens perdent du monde en linebacker mais arrivent tant bien que mal à tenir la route. L’intersaison risque d’être agitée à cette position alors du sang neuf est obligatoire. Kenneth Murray peut être le joueur du futur à cette position, le futur « Ray Lewis ». L’ancien joueur d’Oklahoma sort de 3 belles saisons avec les Sooners où il a obtenu le titre de meilleur défenseur de 1ere année en 2017 et fait partie de la première équipe de la conférence Big-12 en 2019. Très rapide et explosif, Murray est très habile pour trouver des espaces dans la ligne offensive. Avec sa capacité à couvrir toute la largeur du terrain, il ne fait pas bon être un joueur démarqué dans sa ligne de mire. En 2019, il a effectué 102 plaquages, 4 sacks et 4 passes contrées. Oklahoma s’est fait éliminer par LSU en demi-finale du championnat.

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une