Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Draft Fiches Draft 2020

[Fiches Draft] Jedrick Wills (OT), le futur numéro un au poste

Mieux que Ricoré, Jedrick Wills est l’ami du petit-déjeuner : il distribue les pancakes à volonté.

Jedrick Wills – Tackle – 20 ans – Junior – Alabama

Taille : 1m95

Poids : 142 kilos

Position estimée à la draft : top 10

Stats 2019 : 13 matchs comme titulaire (tackle droit), un sack concédé en 771 jeux.

Comparaison NFL : Ronnie Stanley (Ravens)

Points forts

– Nasty
– Technique
– Intelligent

Si les tackles gauche reçoivent davantage de considération que ceux jouant à droite, c’est parce qu’ils protègent le coté dit aveugle du quarterback. Lorsque le lanceur reçoit le ballon, il place sa jambe droite derrière la gauche et tourne son épaule droite vers l’arrière prêt à lancer : être ainsi de profil fait que son angle de vision est moindre du coté gauche, c’est ce que l’on appelle le coté aveugle. Les quarterbacks sont donc plus vulnérables quand attaqués depuis ce coté, c’est pourquoi les meilleurs tackles offensifs sont généralement alignés à gauche de la ligne.

Cela concerne bien entendu les quarterbacks droitiers. Or, avec un lanceur gaucher (Tua Tagovailoa), Jedrick Wills était bien celui chargé de prévenir les attaques depuis ce coté nommé blindside en version originale.

Jedrick Wills est un lineman « nasty« , il joue de façon physique comme s’il n’avait aucune considération pour ses adversaires. Il peut le faire car il en a le gabarit mais surtout la technique. Sur le tweet qui suit, il se débarrasse d’un des defensive-ends les plus puissants de la cuvée 2020 (Marlon Davidson). Une action typique de son style : gros move physique et en même temps très technique, la façon dont il joue bas sur ses appuis sur ce jeu est ce qui lui donne l’avantage dans ce duel de costauds.

Jedrick Wills est également le plus doué techniquement dans cette cuvée de tackles offensifs : du positionnement du corps (épaules vers l’avant) à son jeu de pieds, de sa vision à sa technique de mains pour remporter le duel.

Il sent le jeu. Capable de très vite comprendre si l’opposant attaque à l’intérieur ou tente de le déborder à l’extérieur, sa vision et le choix de ses angles de protection sont à montrer dans les écoles de football. Et il n’est qu’un rookie n’ayant pas encore reçu l’enseignement d’un staff professionnel.

Son niveau actuel couplé à son potentiel de développement le rendent digne d’une sélection dans le top 5.

Points faibles

– Changer de coté

Que ce soit à Alabama ou au lycée, Jedrick Wills a toujours joué du coté droit de la ligne offensive. Son niveau technique ainsi que son agilité devraient lui permettre d’évoluer à l’opposé, mais on ne change pas ses automatismes rapidement. Changer de jambe d’appui, se déplacer en pas-chassés dans l’autre sens demande de l’entraînement. Une grande partie de ce sport se base sur la prise d’angles : celle du linebacker pour plaquer le coureur et celle de ce dernier pour y échapper ou encore les tracés du receveur. Les tackles offensifs aussi n’échappent pas à cette règle.

Il y a le jump set, déplacement à angle réduit afin de poser ses mains le plus rapidement possible sur l’assaillant, souvent utilisé lors des play-actions. Le angle set ou 45° set : ce déplacement plus en arrondi vers l’arrière que le premier, sert à contrôler l’edge rusher sur l’extérieur. La faiblesse étant si telle une toupie le défenseur se retourne et attaque à l’intérieur. Enfin, le vertical comme son nom l’indique est celui où le tackle offensif prend le plus de recul possible face au défenseur, pâré à réagir à ce qu’il se passe. Sans parler des décrochages avec changement de coté ou course vers l’avant pour favoriser la progression du coureur. Les joueurs de lignes offensives sont bien plus techniques qu’il n’y parait : jeu de mains, positionnement du corps ou déplacements précis, le tout dans le bon timing. Jedrick Wills coche toutes ces cases.

Les meilleurs peuvent jouer à gauche ou à droite mais cela n’est donc pas aussi simple et demande du travail lorsqu’il faut changer de coté. L’idéal pour Jedrick Wills serait sans doute qu’il soit utilisé comme tackle droit au moins une saison afin de pouvoir s’ajuster à la vitesse de la NFL, sans avoir à en plus changer ses repères dans le jeu.

Destinations possibles

New York Giants, Los Angeles Chargers, Arizona Cardinals, Cleveland Browns, New-York Jets

Les Giants ont autorisé beaucoup de pression sur Daniel Jones (119, 3e total le plus élevé) alors que le succès, ou non, de leur attaque dépend d’un joueur extrêmement doué mais sortant de blessures : Saquon Barkley. Si le profil de Isaiah Simmons est séduisant en défense, Jedrick Wills pourrait s’avérer être le bon investissement.

Si les Chargers surprenaient l’auditoire en ne sélectionnant pas un quarterback avec le choix numéro 6, un joueur de ligne offensive serait plus que bienvenu, surtout après le départ de Russell Okung. Les Cardinals ont vu leur quarterback mis au sol 50 fois en 2019 et bien que l’inexpérience de Kyler Murray y a contribué, une meilleure protection semble nécessaire. Plus encore dans un système offensif où les tackles ne reçoivent que très rarement d’aide de la part d’un tight-end. DJ Humphries a été prolongé à gauche mais qui pour le coté droit ?

C’est l’inverse pour les Browns, Jack Conklin est arrivé mais il n’y a personne digne de ce nom à gauche.

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

Parier en ligne avec
11 Sep à 2:20KC1.18pariez4HOU
13 Sep à 19:00ATL1.9pariez1.75SEA
13 Sep à 19:00BAL1.23pariez3.6CLE
13 Sep à 19:00BUF1.32pariez3NYJ

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR