Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Draft Fiches Draft 2020

[Fiches Draft] K’Lavon Chaisson (LB), go-go-gadget !

K’Lavon Chaisson, une énorme marge de progression ?

K’Lavon Chaisson – Edge rusher – 20 ans – Junior – LSU

Taille : 1m93

Poids : 113 Kg

Position estimée dans la draft : 1er tour

Stats 2019 : 60 plaquages, dont 13 et demi pour perte, 6 sacks et demi, 2 passes défendues

Comparaison NFL : Chandler Jones

Points forts

– Premier pas
– Agilité et rapidité
– Polyvalence
– Leadership

Marquer les esprits. C’est toujours ce qu’à réussi à faire K’Lavon Chaisson durant sa courte carrière footballistique au plus haut niveau. Top recrue en sortie de lycée, le prospect choisit LSU plutôt qu’Alabama et va éclabousser de son talent les rencontres des Tigers. Il faut dire qu’avec un tel premier pas et un profil aussi longiligne, le joueur de Baton Rouge a de sérieux arguments à faire valoir. Doté d’une agilité hors pair, il sait se montrer agressif dès le premier contact et composer avec une certaine panoplie de moves pouvant tromper son adversaire. Sa technique est plus que décente et son placement lui confère un bon centre de gravité pour tenter de faire la différence.

Mais ne réduire Chaisson qu’à un simple pass rusher serait une erreur. Car en deux saisons, le défenseur a démontré sa capacité à être un véritable caméléon si besoin était. Son agilité et son aptitude à pénétrer dans la poche en font un atout de poids contre la course. Et que dire de sa fluidité de déplacement et de sa détente qui lui ont permis de sévir sur la couverture de passe. « KLC » sait pratiquement tout faire sur un terrain, et agit en plus comme un vrai capitaine. Il s’est d’ailleurs vu attribuer le numéro 18, symbole d’excellence et de labeur sur le campus d’LSU. A titre d’exemple, un joueur comme Tre’Davious White avait reçu pareille distinction de la part de ses coéquipiers.

Points faibles

– Instincts trompeurs
– Production limitée

– Déchirure des ligaments en 2018

Les défauts de Chaisson sont moins nombreux, mais ils ne sont pas à prendre à la légère. Il y a tout d’abord cette déchirure des ligaments croisés, survenue en 2018, et qui interroge sur le santé de l’intéressé, mais son bon retour l’année suivante a de quoi rassurer.

D’un point de vue purement terrain, sa polyvalence est un avantage mais aussi un inconvénient, car sa production en a quelque peu souffert. « Seulement » six sacks et demi, pour un joueur qui est tout de même attendu comme un edge rusher d’élite chez les pros. Cette production n’a pas été aidée par une première lecture parfois trompeuse, et qui l’empêche d’être suffisamment réactif. Cette donnée a souvent été fatale sur le run stop, face à des linemen tout aussi agressifs que lui.

Destinations possibles

New York Giants, Miami Dolphins, Tampa Bay Buccaneers, Atlanta Falcons, Tennessee Titans

K’Lavon Chaisson n’arrive pas sans la moindre référence en NFL. Mais malgré son statut de capitaine défensif et de champion national avec LSU, le défenseur excite plus les observateurs par la marge de progression qu’il représente. Intelligent, agile et intense, il a de quoi devenir un candidat crédible au titre de défenseur de l’année, mais il va devoir être bien modelé dans son futur système et ne pas être éparpillé à mauvais escient.

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR