Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Résumés

Semaine 3 (19h) : Les Saints tombent, Dallas et Minnesota remontent, San Francisco s’enfonce…

Après un match à suspense, les Saints ont finalement du s’incliner pour la première fois de la saison face à une équipe d’Atlanta courageuse et appliqué. Cette rencontre a été le temps fort de la première série de matchs de la semaine 3. Dans les autres rencontres, Dallas et Minnesota ont réussi leur mission : gagner leur premier match de la saison et éviter la crise. Pendant ce temps là, les surprenants Chiefs ont continué leur parcours parfait en humiliant des 49ers qui, eux, se dirigent de plus en plus vers la crise alors que cette saison s’était ouverte avec de grands espoirs. Tout ca et bien d’autres choses, voici ce qu’il faut retenir des premiers matchs de dimanche.

Contrairement à Garrett Harley, Matt Bryant n'a pas tremblé au moment de conclure.

New Orleans Saints (2-1) – Atlanta Falcons (2-1) : 24 – 27 (après prolongation)
La victoire était au bout du pied de Garrett Hartley. En prolongation, le kicker des Saints n’avait qu’à réussir un tir de 29 yards pour donner la victoire à son équipe. Manqué ! Sur la série suivante, les Falcons n’ont pas laissé passer leur chance en progressant patiemment au sol jusqu’à atteindre une distance de tir abordable pour Matt Bryant. Pénalisés sur la première tentative de leur botteur, les Falcons ont même joué avec les nerfs de Bryant qui a du retenter sa chance 5 yards plus loin, à 45 yards des poteaux. Lui n’a pas tremblé et offert une victoire capitale pour la confiance des Falcons face à leurs grands rivaux de la division NFC Sud. Malgré de belles séquences offensives de New Orleans, Atlanta a dans un premier temps profité des 2 interceptions de Drew Brees (30/38, 365 yards, 3 TDs, 2 int) pour tenir le rythme avant de passer devant. C’est un field goal de Hartley à 4 secondes de la fin du temps réglementaire qui a permis aux Saints d’arracher la prolongation. Mais malheureusement pour son équipe, le kicker n’a pas su garder le même sang froid en prolongation.
Les Falcons ont signé une prestation solide en défense et équilibrée en attaque ou Matt Ryan (19/30, 228 yards, 2 TDs) et Michael Turner (30 courses, 114 yards, 1 TD) se sont partagés le gros du boulot. Coté Saints, Lance Moore est l’homme du match avec 6 réceptions, 149 yards et 2 touchdowns auxquels il a ajouté un retour de punt de 72 yards.
A noter que Drew Brees a été légèrement touché au genou en fin de match mais qu’il a pu terminer la rencontre.

New York Giants (1-2) – Tennessee Titans (2-1) : 10 – 29
Chris Johnson is back. Après une contre performance contre les Steelers, le coureur a cumulé 125 yards et 2 touchdowns en 32 courses. Dans ces conditions, la vie est aussi plus simple pour Vince Young (10/16, 118 yards, 1 TD). Les Titans peuvent surtout remercier des Giants qui se sont battus eux-même avec deux field goal manqués, deux pertes de balle dans la Red Zone, un safety offert par une pénalité et 5 fautes personnelles sifflées contre eux. Eli Manning (34/48, 386 yards, 2 int) a cumulé beaucoup de yards mais est l’auteur de 2 interceptions. Ahmad Bradshaw est le seul New Yorkais qui a surnagé avec 88 yards et 1 touchdown en 15 courses.

Carolina Panthers (0-3) – Cincinnati Bengals (2-1) : 7 – 20
Une soirée en enfer pour Jimmy Clausen (16/33, 188 yards, 1 int). Sur son premier snap, le quarterback rookie des Panthers n’a pas saisi correctement le ballon et l’a laissé échappé dans les mains adverses. Toujours au cours du premier quart-temps, il a été intercepté. Carson Palmer (19/37, 195 yards, 1 TD, 2 int) a quant à lui été intercepté deux fois mais la supériorité de la défense de son équipe lui a permis de ne pas trop souffrir de ses erreurs et de persister pour finalement lancer le touchdown de la victoire à Cedric Benson (27 courses, 81 yards, 1 TD et 2 rec pour 9 yards et 1 TD) au cours du dernier quart. Pas la plus belle des victoires pour Cincinnati mais une victoire quand même.

Roy Williams et les Cowboys ont retrouvé le chemin de la victoire.

Houston Texans (2-1) – Dallas Cowboys (1-2) : 13 – 27
Tout s’est remis dans le bon sens pour les Cowboys tandis que les Texans sont retombés sur terre après deux superbes premiers matchs. C’est d’abord la défense de Dallas qui a fait la différence en limitant bien l’attaque explosive de Matt Schaub (23/32, 241 yards, 1 TD, 2 int) et Andre Johnson (4 rec, 64 yards). DeMarcus Ware a mis la pression en sackant 3 fois Schaub. En attaque, Tony Romo (23/30, 284 yards, 2 TD) a retrouvé le sourire et Ron Williams (5 rec, 117 yards, 2 TDs) avec lui. Marion Barber (17 courses, 55 yards, 1 TD) y est aussi allé de son touchdown au cours d’un match ou les Cowboys ont beaucoup plus ressemblé à l’équipe présentée avant la saison comme devant jouer les premiers rôles.

Tampa Bay Buccaneers (2-1) – Pittsburgh Steelers (3-0) : 13 – 38
Les doutes sur la capacité de Charlie Batch à mener l’attaque des Steelers n’a duré qu’un demi quart temps et une interception. Ensuite, Batch (12/17, 186 yards, 3 TDs, 2 int) a lancé une bombe de 46 yards à Mike Wallace (3 rec, 100 yards, 2 TDs) pour un touchdown qui a déclenché les hostilités d’une belle soirée pour Pittsburgh. Batch a lancé deux autres passes de touchdown au cours du second quart et Rashard Mendenhall (19 courses, 143 yards, 1 TD) a ajouté quelques points au sol pour porter l’avantage de son équipe à 28-6 à la mi-temps. Car malgré de bonnes séquences, l’attaque des Bucs’ n’a pas réussi à marquer autre chose que des field goal. La deuxième mi-temps n’a été qu’une formalité pour Pittsburgh. LeGarrette « Punching » Blount sauvant finalement l’honneur de Tampa avec un touchdown en fin de match.

Minnesota Vikings (1-2) – Detroit Lions (0-3) : 24 – 10
Comme les Cowboys, les Vikings devaient impérativement débloquer leur compteur victoire ce dimanche. Ils l’ont fait grâce à un Adrian Peterson de gala : 23 courses pour 160 yards et 2 touchdowns. Percy Harvin (6 rec, 62 yards, 1 TD) a aussi fait sa part du boulot en attaque alors que Brett Favre (23/34, 201 yards, 1 TD, 2 int) a encore reçu pas mal de coups et lancé quelques passes qui n’ont pas trouvé la cible. La défense des Vikings a aussi largement contribué à la victoire en réduisant Jahvid Best (7 courses, 26 yards) au silence. Les Lions avaient pris le meilleur départ en marquant les premiers mais les Vikings ont ensuite inscrit 2 touchdowns de suite et posé leur main sur le match.

Le rookie à tout faire Dexter McCluster a encore frappé et les Chiefs continuent de gagner.

Kansas City Chiefs (3-0) – San Francisco 49ers (0-3) : 31 – 10
Panique à San Francisco. Le touchdown de l’équipe n’a été inscrit que sur la dernière action du match, histoire de sauver l’honneur. Mais avant ca, l’équipe n’a pas pu faire mieux qu’un field goal. Pas grand chose face à la défense des Chiefs. En attaque, les Chiefs ont parfaitement joué leur chance avec un playbook parfois créatif qui a pris de court leurs adversaires. Matt Cassel (16/27, 250 yards, 3 TDs, 1 int) a enfin réussi un bon match. Il a bien été aidé par un jeu au sol ou Jamal Charles (12 coures, 97 yards) et Thomas Jones (19 courses, 95 yards, 1 TD) se sont bien complétés. Le rookie Dexter McCluster (3 rec, 69 yards, 1 TD) a encore une fois trouvé la end zone sur une action explosive. A la surprise générale, les Chiefs ont remporté leurs trois premiers matchs et les 49ers d’Alex Smith (23/42, 232 yards, 1 TD, 1 int) courent toujours après leur premier succès.

New England Patriots (2-1) – Buffalo Bills (0-3) : 38 – 30
Ryan Fitzpatrick (20/28, 247 yards, 2 TDs, 2 int) a bien eu le ballon pour un dernier drive et tenter l’égalisation mais il a été rapidement intercepté. Le quarterback des Bills n’a pas été récompensé après la bonne sortie offensive de son équipe qui a accroché les Patriots jusqu’à ce que ces derniers ne prennent l’avantage (17-16) sur un field goal juste avant la mi-temps. Au retour des vestiaires, CJ Spiller (4 courses, 29 yards, 3 réceptions pour 3 yards et 1 TD, 5 retours de kickoff dont 1 pour un TD) a bien répondu à Randy Moss (2 rec, 42 yards, 2 TDs) avec son deuxième touchdown du match mais deux passages consécutifs de New England dans la end zone ont mis l’équipe de Tom Brady (21/27, 252 yards, 3 TDs) à l’abri avant que la dernière tentative de Fitzpatrick ne soit avortée par l’interception. Si Buffalo a perdu contre une attaque toujours aussi dynamique des Patriots, il y a quand même des motifs de satisfaction et notamment les deux premiers touchdowns professionnels de Spiller.

Baltimore Ravens (2-1) – Cleveland Browns (0-3) : 24 – 17
Alors que Cleveland tentait de stopper les Ravens pour récupérer le ballon pour un dernier drive et une possible égalisation, une pénalité bête a redonné trois tentatives à Baltimore qui ont permis à Joe Flacco de ne plus avoir qu’à poser le genou à terre pour arriver au bout du chrono. Flacco a été un des hommes du match avec un performance très solide : 22/31, 262 yards, 3 TDs. Des passes de touchdown qu’il a à chaque fois donné à Anquan Boldin (8 rec, 142 yards, 3 TDs). Les Ravens n’ont été mené qu’une seule fois (3-0) avant de passer devant pour de bon. Peyton Hillis aurait pu être l’homme du match en cas de victoire des Browns. Tout en puissance, il a parcouru 144 yards et inscrit 1 touchdown en 22 courses.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une