Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

[Tribunal du Hall of Fame] Matthew Slater : la candidature spéciale

Un gunner au Hall of Fame, mythe ou réalité ? Vous avez quatre heures.

L’entrée ou non d’un joueur au Hall of Fame est souvent l’objet d’un débat passionné, et nombre de joueurs disposent d’autant de soutiens que de détracteurs. Après une première sélection interne à la rédaction, douze joueurs (non-éligible aujourd’hui) ont été retenus car ils ont recueilli des votes contradictoires et méritaient une analyse plus poussée. Ainsi pas de joueurs évidents comme Tom Brady ou Peyton Manning. Après ces douze volets, deux épisodes bonus vous seront proposés.  

Si un punter et deux kickers « purs » ont pu trouver une place dans le Hall of Fame, ce n’est pas le cas des joueurs d’équipes spéciales. Un joueur peut cependant espérer être le premier, c’est le gunner Matthew Slater, emblème des Patriots des années 2010. A-t-il suffisamment d’argument pour changer la perception du poste pour les votants ?

Les arguments favorables

Lorsqu’un joueur postule au Hall of Fame, il est préférable de disposer d’un beau palmarès, et Slater dispose d’un résumé XXL dans cette catégorie. Triple vainqueur du Super Bowl, il est le leader d’une équipe spéciale qui a rayonné durant le Super Bowl LIII contre les Rams.

Individuellement, c’est également très solide. Huit Pro Bowl, six sélections All Pro, et une place incontestable dans le top 5 de la ligue à la position de gunner. Concernant l’ancien joueur de UCLA, on peut même parler d’un top 1 tant sa domination est écrasante depuis une décennie. Doté d’une intelligence de jeu hors norme, il est un des plus grands joueurs de l’histoire des équipes spéciales.

Un dernier point souvent avancé par la communauté de New England est la représentation de la dynastie 2000-2020 dans le temple de la renommée. Six titres et neuf Superbowl en moins de 20 ans, et pourtant peu de candidats. Tom Brady, Ty Law et Adam Vinatieri semblent des choix évidents, le second y est déjà.

Pour le reste, la liste comprend un important nombre de joueurs à la limite de la nomination : Richard Seymour, Willie McGinest, Tedy Bruschi, Rodney Harrison, Vince Wilfork etc… Certains rentreront et Slater est un de ceux qui représente le mieux la deuxième vague de titre entre 2014 et 2018.

Les arguments défavorables

Dans le Hall of Fame, le nombre de joueurs d’équipes spéciales sont au nombre de trois (les joueurs à double poste étant exclus) : Ray Guy (P), Jan Stenerud (K), Morten Andersen (K). Concernant les « gunner » purs il n’y a même qu’un seul joueur ayant atteint les demi-finales de l’élection, il s’agit de Steve Tasker. Auteur d’une carrière assez similaire à Slater, il a cependant perdu les quatre Super Bowls qu’il a disputés. Slater peut atteindre la finale, être élu est autrement plus difficile.

Les joueurs d’équipes spéciales peuvent occasionnellement avoir un impact sur l’attaque ou la défense, ce n’est pas le cas de Slater. En 12 saisons il ne compte qu’une seule réception et deux courses, pour un total de 57 yards (909 yards et 9 touchdowns pour Tasker en comparaison). C’est peu, très (trop) peu pour faire la différence avec des mastodontes statistiques pouvant se targuer de total de yards, sacks, interceptions ou touchdowns.

Matthew Slater mérite-t-il de rejoindre son père, l’ancien tackle Jackie Slater, dans le temple ? Sûrement. Cela arrivera-t-il ? Peu probable. Encore une fois, son destin semble lié à celui de Tasker. Si ce dernier réussi à rentrer dans une sélection Senior d’ici quelques années (il a pris sa retraite en 1997), il pourrait ouvrir la porte à une sélection de Slater.

Les votes

Pour (2 votant) : Mehdi Jullien, Grégory Richard

« Je reste en retrait sur le HOF mais pour moi slater c’est oui. Je ne vois pas pourquoi on aurait des botteurs et on ne légitimerait pas la position de Gunner sous prétexte que ce n’est pas sexy. À part Brady, il y a quand même peu de joueurs qui ont autant l’attention de Belichick. Pour un « simple » spécial teamer ça veut dire beaucoup. Et puis le gars aurait mérité le MVP du SB 53 presque autant qu’Edelman. » (Grégory Richard)

« Matthew Slater a su se réinventer pour devenir l’un des meilleurs joueurs de l’histoire d’équipe spéciale. Placé en gunner, il est très fiable en poursuite sur le retourneur adverse, c’est un très bon plaqueur et il sait être clutch pour valider le coup de pied de son punter.
Homme de base du vestiaire des Patriots, il est un capitaine respecté. » (Mehdi Jullien)

Contre (10 votants) : Jean-Michel Bougeard, Elioth Salmon, Alexandre Foy, Raphaël Masmejean, Camille Saraben, Matthieu Pasquier, Nelson Caignard, Sébastien Polomeni, Alain Mattei et Victor Roullier.

“Si important et décisif soit il, Slater n’est qu’un special teamer dont l’influence global sur les résultats reste faible. Ce n’est pas ma conception d’un Hall of Famer” (Alexandre Foy)

Verdict : Candidature rejetée

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR