Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Draft Fiches Draft 2020

[Fiches Draft] Jaylon Johnson (CB), confiance et dissuasion

Jaylon Johnson, plus qu’un cornerback physique ?

Jaylon Johnson – Cornerback – 21 ans – Junior – Utah

Taille : 1m83

Poids : 88 kilos

Position estimée dans la draft : 2e-3e tour

Stats 2019 : 36 plaquages, 11 passes défendues, 2 interceptions, un touchdown

Comparaison NFL : Jimmy Smith

Points forts

– Compact et agressif sur le premier contact
– Playmaker
– Sens de l’anticipation

Il est le symbole de l’une des plus féroces défenses universitaires de ces dernières années. A Utah, Jaylon Johnson a marqué son territoire, dans une conférence très portée sur le jeu aérien. Il faut dire que le défenseur a des armes dissuasives, avec un physique compact et apte à dérouter tout type de receveur dès le premier contact. Un gabarit que le joueur des Utes sait exploiter grâce à une intelligence de jeu et un sens de l’anticipation qui lui permet de s’adapter à beaucoup de tracés.

Diagnostic, épreuve de force, fin de l’action : les trois étapes qui rendent Johnson dangereux quand il se retrouve face au jeu. Cela s’est notamment ressenti lors de sa saison 2018 où, fort de ses quatre interceptions, dont un Pick-6, il avait permis à Utah de rejouer les premiers rôles dans la conférence Pac-12. Son apport ne se limite pas au jeu aérien, et sur le run stop, Johnson peut apporter son enthousiasme et sa « physicalité » pour contrer d’emblée le coureur.

Points faibles

– Usage des mains et technique de plaquage
– Perte de repères dos au jeu
– Sujet à des pénalités

Jaylon Johnson a donc de nombreux atouts, et en a conscience. Pas toujours une bonne chose pour un joueur adepte du trash-talking et parfois un peu trop sûr de sa force. Cela l’amène à beaucoup se reposer sur son physique et à négliger pas mal d’autres paramètres, comme la technique, que ce soit sur son usage des mains en couverture ou sur le plaquage plus globalement.

On l’a également dit : le cornerback est dangereux face au jeu, mais les choses peuvent rapidement se gâter quand on le défie plus verticalement. Sans forcément paniquer, le numéro 1 a tendance à perdre ses repères et peut difficilement anticiper une trajectoire de passe quand il ne voit pas le quarterback. Cela le pousse à attraper trop souvent son vis-à-vis et à se retrouver pénalisé. Une partie de sa régression, en 2019, s’explique par le fait que des équipes l’ont exposé dans ce domaine, notamment contre USC, avec pourtant le troisième quarterback de l’équipe face à lui.

Destinations possibles

New York Jets, Pittsburgh Steelers, Jacksonville Jaguars, Las Vegas Raiders, Chicago Bears

Jaylon Johnson a les caractéristiques qui plaisent à la NFL actuelle : un physique dissuasif, de la vitesse et une science du jeu qui lui permettant de dicter le ton à son adversaire direct. Mais sans une réelle discipline, le diamant de Salt Lake City ne sera qu’un énième prototype chez les pros.

Au vu de son profil et de sa capacité à défendre face au jeu, un rôle de nickelback lui conviendra parfaitement dans un premier temps. Mais il ne deviendra une vraie menace extérieure et, a fortiori, un shutdown corner qu’avec un coaching staff exigeant et capable de piquer au vif un joueur qui aime les challenges.

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu