Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

bannieredecathlonfootus

Draft Fiches Draft 2020

[Fiches Draft] Rashard Lawrence (DT) : plus fiable que flashy

Après Dexter aux Giants et avant Trevor en 2021, Rashard Lawrence s’apprête à rejoindre les rangs professionnels.

Rashard Lawrence – Defensive tackle – 21 ans – Senior – LSU

Taille : 1m89

Poids : 140 kilos

Position estimée à la draft : fin 2e-3e tour

Stats 2019 : 28 plaquages dont 6 pour pertes (2,5 sacks), 3 passes défendues, 1 fumble forcé (et recouvert)

Comparaison NFL : A’Shawn Robinson (Rams)

Points Positifs

– Capitaine d’une équipe championne
– Guerrier et travailleur
– Puissant avec des mains violentes

En 2016, Rashard Lawrence était une recrue 5 étoiles et il choisit de rester dans son état pour signer avec Louisiana State. Peu utilisé sa première année, il est titulaire dès la seconde. Sa troisième saison est sa meilleure avec 54 plaquages dont 10 infligeant une perte. Et alors qu’il peut se présenter à la draft 2019 et y être sélectionné entre les choix 30 et 50, il préfère retourner sur le campus de Baton Rouge. Un des capitaines de l’équipe, il obtient lors de cette dernière saison universitaire le titre suprême.

Sur le terrain, Rashard Lawrence est un guerrier dans les tranchées : toujours actif, toujours en train de lutter avec les linemen offensifs. S’il n’est pas le genre qui déborde constamment ses adversaires comme Aaron Donald ou Ndamukong Suh savent le faire, il épuise les lignes offensives par son activité. Il manque de variété dans son répertoire, mais il sait comment utiliser ses mains pour remporter ses duels et cela n’est pas un hasard.

« Certains ont toujours leurs mains basses alors que d’autres les gardent hautes. On voit cela en étudiant les vidéos : la semaine de préparation avant un match est essentielle pour savoir comment joue chaque lineman offensif », expliquait-il à USA Today

Rashard Lawrence est du genre puissant, se servant de ses longs bras pour repousser son opposant et tenter de pénétrer en force. Ses mains attaquent violemment la poitrine adverse et son bon équilibre du corps lui permet de très souvent enfoncer la poche adverse. S’il peut occasionnellement atteindre le quarterback, le travail fourni lui permet le plus souvent d’arrêter le coureur adverse ou de créer une brèche dans laquelle Devin White (Bucs) puis Patrick Queen on pu s’engouffrer. On parle bien d’un sport collectif, et si les joueurs au niveau dit élite savent faire des différences, l’activité des uns profite souvent aux autres. Cela n’apparait pas dans les statistiques et pourtant le but est de stopper l’adversaire, en équipe. Lawrence est un de ces hommes de l’ombre.

Points Négatifs

– Joueur pour les deux premières tentatives
– Limites athlétiques et mouvements peu variés
– Blessures durant son cursus

Non Rashard Lawrence n’est pas Ed Oliver (Bills) ni Chris Jones (Chiefs). S’il est précieux de par son activité sur le premier rideau, il n’est pas le plus fluide des athlètes et ses compétences correspondent mieux aux deux premières tentatives qui dans ce sport ont souvent une implication de jeu de course. La troisième tentative, dans la majorité des cas, est une situation de passe et Rashard Lawrence ne possède pas le profil le plus séduisant de cette classe 2020 pour rester sur le terrain lors de cette phase.

S’il ne manque certainement pas de volonté, il est loin des athlètes les plus explosifs à cette position. Bien qu’ayant reçu l’enseignement d’un coaching staff de qualité pendant quatre années, Lawrence a besoin de continuer à développer sa panoplie qui pour l’instant est surtout constituée de bull-rush et de stab (tendre le bras et faire reculer l’opposant). Après qu’il ait été élu meilleur joueur du Fiesta Bowl en 2019, il s’est fait opérer d’un genou. De retour pour la saison 2020, il a raté 3 matchs en raison d’une blessure à la cheville.

Destinations possibles

Minnesota Vikings, Seattle Seahawks, Green Bay Packers, Carolina Panthers, Arizona Cardinals

Les casques à cornes du Minnesota ont perdu Linval Joseph parti prendre un bain de soleil à Los Angeles. Si Rashard Lawrence n’est pas un nose tackle comme ce dernier, il serait un renfort bienvenu et complémentaire du prometteur Jaleel Johnson. Il pourrait donc entendre son nom appelé lors du 58e choix de la draft 2020. Quelques minutes plus tard, les Seahawks de Seattle devront faire un choix et le joueur de LSU viendrait compléter une escouade en besoin de renfort pour contrer des 49ers au jeu de course imposant.

Les Packers ont en leur sein un premier rideau défensif de qualité, porté par Kenny Clark, mais ont néanmoins besoin de combler le vide laissé par Mike Daniels. Gerald McCoy, Vernon Butler, Kyle Love et Stacy McGee étaient dans le groupe de tackle défensif des Panthers en 2019 et ils ne sont plus là. Les Cardinals ont besoin d’améliorer leurs lignes : offensives et défensives. En fonction de leur choix au premier tour, et sachant qu’ils n’ont plus de second tour (échangé pour DeAndre Hopkins), si Rashard Lawrence était encore disponible au choix numéro 72, il pourrait à ce moment-là connaitre le nom de son équipe professionnelle.

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR