Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

bannieredecathlonfootus

Draft

Notes de la draft – AFC Nord: les Ravens en tête d’affiche d’une division de bons élèves

Du bon et du très bon en AFC Nord pour cette draft 2020.

L’heure du conseil de classe a sonné ! Après la Draft, voici l’évaluation de chaque équipe, division par division. Les évaluations, dans l’ordre de qualité :  félicitations, compliments, encouragements, passable, redoublement.

Première étape : l’AFC Nord, peut-être la division qui a le mieux réussi cette draft. Entre des Ravens qui se renforcent, des Browns revanchards et des Bengals qui reprennent espoir, les sourires sont partout.

Baltimore Ravens: félicitations

Choix : Patrick Queen (LB, N°28) ; J.K. Dobbins (RB, N°55) ; Justin Madubuike (DL, N°71) ; Devin Duvernay (WR, N°92) ; Malik Harrison (LB, N°98) ; Tyre Phillips (IOL, N°106) ; Ben Bredeson (IOL, N°143), Broderick Washington (DT, N°170), James Proche (WR, N°201), Geno Stone (S, N°219)

Année après année, les dirigeants des Ravens prouvent qu’ils sont parmi les meilleurs en NFL. La draft 2020 n’a pas échappé à la règle. Alors que le plus gros besoin de cet effectif complet était un linebacker intérieur, les Ravens n’ont eu qu’à laisser descendre Patrick Queen jusqu’en 28e position pour combler ce besoin. Spécialiste de la défense de la passe, il est ultra complémentaire avec le choix de 3e tour Malik Harrison, un spécialiste de la défense contre la course.

Alors que les Ravens sortent de la meilleure saison statistique de l’histoire au sol, ils se sont même permis le luxe de rajouter J.K. Dobbins dans le comité, afin de donner un partenaire de jeu à Mark Ingram et Lamar Jackson. L’hydre à deux têtes en a maintenant trois, et le casse-tête continue pour les défenses adverses.

Le deuxième jour à également été l’occasion de trouver un possible successeur à Marshal Yanda en la personne de Tyre Philips, et de renforcer la profondeur d’effectif sur des postes clés comme la ligne défensive et les receveurs. Le choix de Ben Bredeson dès le début de la troisième journée a conforté l’idée selon laquelle le poste de lineman intérieur était une priorité des corbeaux. Enfin, les recrutements en fin de draft de joueur à forte valeur comme James Proche ou Geno Stone n’a fait que renforcer le sentiment de réussite totale de cette draft.

Cleveland Browns : compliments

Choix : Jedrick Wills Jr. (OT, N° 10); Grant Delpit (S, N°44); Jordan Elliott (DL, N°88); Jacob Phillips (LB, N°97) ; Harrison Bryant (TE, N°115), Nick Harris (IOL, N°160), Donovan Peoples-Jones (WR, N°187)

Assez étonnamment, les Browns se sont retrouvé en choix 10e choix avec trois des quatre tackle du moment : Mekhi Becton, Tristan Wirfs et Jedrick Wills. Ils ont choisi le dernier, joueur au potentiel immense qui, bien qu’il a évolué à droite à Bama (côté aveugle cependant, Tua étant gaucher) aura sûrement la lourde tâche de défendre à gauche dans l’Ohio. Son recrutement, couplé à la signature de Conklin, est une bénédiction pour Baker Mayfield.

Le second jour a permis à Cleveland de renforcer son équipe intelligemment, en misant sur des joueurs à fort potentiel. Grant Delpit à des défauts, comme sa capacité de plaquage, mais il reste un joueur au talent indéniable qui avait réussi une campagne 2018 formidable. Le besoin de linebacker est également pourvu avec le recrutement de Jacob Philips, coéquipier de Delpit à LSU. Enfin, Jordan Elliott renforce l’effectif sur la ligne, où il aura le temps de se développer tranquillement pour exploiter son potentiel de futur titulaire.

Enfin, le troisième jour peut-être considéré une vraie victoire pour Cleveland malgré seulement trois choix. Harrison Bryant est un tight-end solide, excellent receveur. Nick Harris est un joueur mobile au potentiel certain, et il pourrait s’imposer comme un remplaçant précieux en guard et au centre. Le dernier choix s’est porté sur le receveur de Michigan Donovan Peoples-Jones, joueur peu productif en université qui pourrait paradoxalement réussir une belle transition en NFL.

Cincinnati Bengals : compliments

Choix : Joe Burrow (QB, N°1); Tee Higgins (WR, N°33); Logan Wilson (LB, N°65) ; Akeem Davis-Gaither (LB, N°107) ; Khalid Kareem (DE, N°147) ; Hakeem Adeniji (OT, N°180) ; Markus Bailey (LB, N° 215)

Troisième équipe, et encore une réussite. L’enfant prodige est de retour à la maison ! Après une saison historique à LSU, qu’il a mené au titre national, Joe Burrow est devenu sans surprise le numéro 1 de la draft 2020. Originaire de l’Ohio, il aura la lourde tâche de mener la reconstruction des Bengals. Cincinnati espère avoir trouvé son quarterback pour les 10 prochaines années, et pourquoi pas retrouver enfin la finale de conférence après plus de deux décennies de disette.

Le plus gros besoin de l’équipe se situait au poste de linebacker et la franchise a répondu avec le recrutement de Logan Wilson. L’ancien de Wyoming est un joueur polyvalent, aussi utile contre la course que contre la passe. Entre-temps, les Bengals se sont permis le luxe de sélectionner un receveur, le joueur de Clemson Tee Higgins qui, malgré un pro day décevant, n’a pas chuté autant que prévu. Très bon dans l’utilisation de son corps, il sera une belle soupape de sécurité pour Burrow tant ses mains sont sûres.

Le troisième jour a eu comme priorité de combler les besoins les plus urgents. Deux nouveaux linebackers sont venus renforcer l’équipe, dont le très prometteur Akeem Davis-Gaither, capable de contribuer en défense et en équipe spéciale. Khalid Kareem et Hakeem Adeniji sont également des gros potentiels choisis dans les derniers tours qui, s’ils se développent bien, pourraient être titulaire dès la saison 2021.

Pittsburgh Steelers : encouragements

Choix : Chase Claypool (WR, N°49) ; Alex Highsmith (EDGE, N°102) ; Anthony McFarland (RB, N°124) ; Kevin Dotson (IOL, N°135), Antoine Brooks Jr. (S, N°198) ; Carlos Davis (DT, N° 232)

Les Steelers ne disposaient pas de premier choix dans cette draft, mais la franchise ne le regrette sûrement pas, car cela a permis de récupérer le talentueux Minkah Fitzpatrick auprès des Dolphins. Le deuxième jour a permis d’étoffer le groupe de receveur avec le physique Chase Claypool, puis de sélectionner l’EDGE Alex Highsmith qui était projeté plus haut. Un joli coup pour un joueur capable de contribuer en rotation dès son année rookie, et un potentiel titulaire pour les saisons suivantes.

Les Steelers ne disposaient que de six choix au total dont quatre le dernier jour, difficile donc de chercher des titulaires possibles dans ces conditions. Certaines décisions interpellent cependant. Pour la quatrième saison d’affilée, les Steelers ont recruté un coureur dans les choix de milieu de draft, avec Anthony McFarland. S’il est un profil intéressant, il vient rejoindre un comité qui brille plus par la quantité que la qualité. Le choix très tardif d’un nose tackle est également à souligner, tant le besoin est présent pour les Steelers. Carlos Davis futur titulaire ? Difficile à imaginer.

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu