Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Draft

Notes de la draft – AFC Est : Les Bills s’affirment, les Patriots questionnent

Josh Allen peut vraiment être content de l’intersaison à Buffalo.

L’heure du conseil de classe a sonné ! Après la Draft, voici l’évaluation de chaque équipe, division par division. Les évaluations, dans l’ordre de qualité : félicitations, compliments, encouragements, passable, redoublement. Conseils de classe déjà publiés : AFC Nord, NFC Nord, AFC Ouest, NFC Ouest, AFC Sud, NFC Sud

Après deux décennies de règnes sans partage de New England, l’AFC Est est à l’aube d’un nouveau jour. Après leur seconde qualification en playoffs en 3 saisons, les Bills ont compris qu’il fallait donner des cibles à Josh Allen pour l’aider à franchir un palier. Les Jets ont enfin protégé Sam Darnold et les Dolphins ont reconstruits leurs lignes. De leur côté les Patriots de Bill Belichick ont encore désarçonné.

Buffalo Bills : félicitations

Choix : AJ Epenesa (DE, N°54), Zack Moss (RB, N°86), Gabriel Davis (WR, N°128), Jake Fromm (QB, N°167), Tyler Bass (K, N°188), Isaiah Hodgins (WR, n°207), Dane Jackson (CB, N°239)

A la fin de la saison 2019, le constat était simple à Buffalo, donner des cibles à Josh Allen pour qu’il continue sa progression et consolider leurs points forts. Et au sortir de la draft Brandon Beane et Sean McDermott peuvent avoir le sourire.

Après avoir échangé leur 1er tour pour acquérir Stefon Diggs, ils ont réussi à mettre la main sur le très solide AJ Epenesa avec leur 2nd tour. Plutôt attendu au 1er tour, un combine décevant l’a fait chuter dans le tableau. Pour le plus grand bonheur des Bills. Le désormais ancien joueur d’Iowa viendra renforcer une défense déjà hyper dominante. Les qualités d’Epenesa devrait lui permettre de parfaitement s’intégrer dans la défense de McDermott et donner un coup de boost au pass rush de sa nouvelle équipe.

Zach Moss, choisi au troisième tour, est un coureur puissant et costaud, il sera un complément parfait à Devin Singletary. Il pourra également être un atout dans la protection de passe et en sortie de backfield pour apporter une solution à Allen. Après avoir récupéré un receveur numéro un en la personne de Diggs, les Bills ont encore renforcé leur escouade de receveurs avec les arrivées de Gabriel Davis et Isaiah Hodgins. Les deux receveurs très productifs en universitaire apporteront des profils différents et complémentaires à ceux déjà présent dans l’effectif. Ils pourraient rapidement contribuer dans le jeu de passes.

L’option Jake Fromm au 5e tour, n’est pas inintéressante pour Buffalo. L’ancien lanceur de Georgia dispose de bases solides et d’une belle expérience au haut niveau universitaire. Précis et bon gestionnaire, Fromm sera une doublure de qualité pour Allen. Il pourrait même le challenger, et le pousser à élever son niveau.

Le kicker Tyler Bass, probablement le meilleur botteur de la cuvée, devrait concurrencer Stephen Hauschka en baisse d’efficacité depuis deux saisons. Enfin la sélection de Dane Jackson en fin de draft pourrait s’avérer être une bonne affaire. Un apprentissage derrière Josh Norman et surtout Tre’Davius White pourrait lui permettre d’accomplir son potentiel.

New York Jets : compliments

Choix : Mekhi Becton (OT, N°11), Denzel Mims (WR, N°59), Ashtyn Davis (S, N°68), Jabari Zuniga (DE, N°79), La’mical Perine (RB, N°120), James Morgan (QB, N°125), Cameron Clark (OT, N°129), Bryce Hall (CB, N°158), Braden Mann (P, N°191)

Sam Darnold a vu des fantômes en 2019, lui offrir une protection était la mission prioritaire des Jets cette intersaison pour permettre enfin à leur jeune quarterback d’exploiter son potentiel. Mekhi Beckton avec son physique hors norme a tout d’un futur grand à l’échelon supérieur. A tout juste 21 ans, le joueur de Louisville est un diamant brut qui devrait rapidement pouvoir évoluer à gauche. Le staff des Jets devra bien l’encadrer pour lui permettre de vite s’affirmer.

Après le départ de Robby Anderson, il était essentiel de trouver un futur receveur numéro un. Denzel Mims devrait être cet homme. Doté de grosses qualités athlétiques et de bonnes mains, l’ancien joueur de Baylor pourrait rapidement devenir le meilleur ami de Darnold. Avec ses deux choix au 3e tour, Joe Douglas a choisi de renforcer sa défense. La sélection d’Ashtyn Davis a tout d’une bonne idée, son association et sa complémentarité avec Jamal Adams pourrait s’avérer redoutable. Zuniga quant à lui apportera un renfort bienvenu sur le pass rush.

Le samedi, les Jets ont trouvé une doublure à Le’Veon Bell avec Lamical Perine. Plus surprenant, James Morgan sera candidat pour être la nouvelle doublure de Darnold. Le quarterback de Florida International n’était pas attendu si haut, il reste avant tout un projet avec un gros bras qui devra encore beaucoup apprendre. Cameron Clark devrait être repositionné au poste de guard où ses qualités sur le jeu de course seront appréciées. Une année d’apprentissage devrait lui être nécessaire avant de pouvoir prétendre à un poste de titulaire à moyen terme. La sélection de Bryce Hall pourrait être la bonne surprise du 3e jour pour les Jets. Le cornerback jouissait d’une très belle cote au début de la saison 2019 avant de connaitre une blessure qui a mis fin à sa saison. L’ancien joueur de Virginia pourrait rapidement s’imposer dans le backfield new yorkais. Enfin avec leur dernier choix, les Jets se sont trouvés un nouveau punter après la non reconduction du bail de Lac Edwards.

Si les Jets sont passés à côté de leur free agency, leur draft réussi sera peut-être le signal d’un nouveau départ pour les hommes d’Adam Gase.

Bryce Hall, la bonne pioche des Jets ?

Miami Dolphins :  encouragements

Choix : Tua Tagovailoa (QB, N°5), Austin Jackson (OT, N°18), Noah Igbinoghene (CB, N°30), Robert Hunt (OT, N°56), Raekwon Davis (DT, N° 56), Brandon Jones (S, N°70), Solomon Kindley (IOL, N°111), Jason Strawbridge (DE, n°154), Curtis Weaver (DE, N°164), Blake Ferguson (LS, N°185), Malcolm Perry (RB, N°246)

Avec trois choix au 1er tour, les Dolphins avaient les cartes en mains pour rebâtir leur équipe. La sélection du prodige Tua Tagovaiola était attendu malgré la grosse blessure à la hanche dont il a été victime durant sa dernière année universitaire. Miami pourra prendre son temps avec l’ancien quarterback d’Alabama pour qu’il soit à 100% en le laissant derrière Ryan Fitzpatrick le temps nécessaire.

Avec un lanceur rookie au dossier médical déjà si rempli, il était vital de lui apporter de la protection. Les Dolphins n’ont pas lésiné avec trois renforts pour leur ligne offensive. La sélection d’Austin Jackson peut paraitre élevé pour un joueur qui n’offre pas encore les garantis pour évoluer côté aveugle. Robert Hunt quant à lui devrait apporter une plus-value immédiate au poste de guard. Enfin le troisième jour, les Dolphins ont sélectionné Salomon Kindley membre de la redoutable ligne de Georgia.

Renforcer les tranchés a décidément été le maitre mot pour l’équipe de Brian Flores. Après l’attaque, c’est la ligne défensive qui a été largement considéré. Miami a choisi au second tour le defensive tackle d’Alabama Raekwon Davis. Son association avec Christian Wilkins est très séduisante sur le papier à condition que l’ancien joueur du Crimson Tide exploite enfin son potentiel entrevu lors de ses premières années à l’université. Samedi, c’est Jason Strawbridge qui est venu renforcer la ligne floridienne. Il dispose d’une grosse marge de protection, mais Flores devra statuer sur sa meilleure position à l’échelon supérieur. Jolie prise enfin avec la sélection de Curtis Weaver au 5e tour. Le pass rusher de Boise State était plutôt attendu au 2nd tour. Il viendra renforcer une position déjà fortement remodelée pendant la free agency.

Sur le papier, le choix le plus surprenant est certainement la sélection au 1er tour de Noah Igbinoghene. Après la signature de Byron Jones et la présence du Pro Bowler Xavien Howard, l’ajout d’un nouveau corner a de quoi étonné surtout avec un choix si élevé. Le besoin le plus urgent sur le secondary des Dolphins se situait plutôt sur le poste de safety qui n’a été considéré qu’avec la sélection de Brandon Jones au 3e tour.

New England Patriots : passable

Choix : Kyle Dugger (S, N°37), Josh Uche (EDGE, N°60), Anfernee Jennings (DE, N°87), Devin Asiasi (TE, N°91), Dalton Keene (TE, N°101), Justin Rohrwasser (K, N°159), Michael Onwenu (IOL, N°182), Justin Herron (OT, N°195), Cass Maluia (LB, N°204), Dustin Woodard (OL, N°230)

Les Patriots ont l’habitude de surprendre lors de leur draft. Rarement là où on les attend, ils sont coutumiers des trade down et des choix inattendus. Cette année n’a pas dérogé à la règle. Cependant, plus que d’habitude, les choix interrogent.

Après avoir conclu un échange avec les Chargers au 1er tour, les Patriots ont commencé leur draft au second tour, et leur choix s’est porté sur Kyle Dugger, joueur du programme de deuxième division Lenoir-Rhyne. Le safety viendra donner un coup de jeune à un backfield vieillissant, Devin McCourty et Patrick Chung ayant tous les deux 32 ans. Il devrait rapidement intégrer la rotation et remplacer Duron Harmon envoyé à Détroit en début d’intersaison. Le defensive end Josh Uche choisi en fin de second tour devrait rapidement intégrer le front seven. Son profil et ses qualités correspondent très bien aux schémas hybrides mis en place par Belichick. La pass rusher d’Alabama, Anfernee Jennings pourrait de son côté reprendre le rôle laissé vacant par Kyle Van Noy parti à Miami.

L’attaque a été délaissé malgré le départ de son leader incontesté pendant l’intersaison. Les Patriots devraient donc faire confiance à Jarrett Stidham, drafté au 4e tour en 2019. A moins que Belichick ne se tourne vers un quarterback vétéran libre d’ici la reprise. Aucun receveur n’est venu renforcer une escouade déjà en manque de cible en 2019 et où Julian Edelman est trop souvent seul. Certes, deux tight end ont été pris coup sur coup au 3e tour. Mais Asiasi et Keene, bien qu’ayant du potentiel, ont encore tout à prouver, et rien n’indique qu’il pourrait être des contributeurs fiables dès 2020. La ligne offensive n’a été considéré que tardivement le troisième jour. Trois renforts tout de même. Belichick compte visiblement sur le retour d’Andrews et un Isaiah Wynn enfin à 100% pour protéger son futur lanceur.

Après 14 saisons, Stephen Gostkowski a été remercié par New England durant l’intersaison. Les Pats’ ont donc utilisé un choix du 5e tour pour sélectionner Justin Rohrwasser. Ce dernier arrive néanmoins avec son bagage de controverse en raison d’un tatouage très tendancieux sur l’avant bras.

Les Patriots entament un nouveau chapitre, celui de l’après Brady. Les choix effectués au cours de cette semaine de draft posent question sur la capacité de New England à rester au top niveau à court terme. A moins que le sorcier Belichick ne prouve à tout le monde une bonne fois pour toute que c’est lui l’équipe.

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR