Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

bannieredecathlonfootus

Histoire

Le Top 10 des meilleurs quarterback coureurs de l’histoire de la NFL

Quarterback, ce n’est pas que lancer le ballon. Tour d’horizon des lanceurs qui savent utiliser leurs jambes.

De plus en plus en vogue, les quarterbacks mobiles pouvant gagner des yards à la course, également appelés quarterback double menace, ne sont néanmoins pas nés d’hier.

Dès les années 50, certains ont sévi sur la NFL. Tour d’horizon des plus performants de l’histoire en terme de yards gagnés au sol.

Non, Lamar Jackson ne fait pas (encore) partie de cette liste. Bien qu’en continuant sur la lancée de ces deux premières saisons, il pourrait intégrer ce classement l’an prochain.

10. Tobin Rote (1950-1966) – Yards à la course : 3128

Palmarès : Champion NFL 1957 (Lions), Champion AFL 1963 (Chargers), Pro Bowl 1956

C’est le doyen de ce top 10. Tobin Rote dénote à son époque, proche des 100kg, il est plus costaud que ses pairs et est le seul quarterback de ce gabarit à être vraiment performant. Passé par Green Bay, Detroit ou San Diego, il a été le quarterback le plus efficace à la course de sa génération, en finissant à six reprises leader des yards au sol de sa position.

En 1956, sous le maillot des Packers, il a marqué 11 touchdowns au sol en une seule saison, un record qui a tenu plusieurs décennies. Encore aujourd’hui, il se classe 5e au nombre du touchdowns marqués à la course sur l’ensemble de sa carrière. Rote est le dernier quarterback à avoir mené les Lions vers un titre en 1957 en détruisant les Browns en finale NFL sur le score de 59 à 17, avec 4 touchdowns à la passe et un touchdown à la course pour lui.

9. John Elway (1983-1998) – Yards à la course : 3407

Palmarès : 2 x champions NFL (1997-1998), MVP 1987, 3 x fois All Pro, Membre du Hall of Fame

Il n’est pas forcément celui auquel on pense en premier pour un quarterback double menace, mais John Elway a su utiliser ses jambes pour faire avancer son équipe. Plus célèbre pour son gros bras, il se classe pourtant à la quatrième place en terme de tentatives de courses avec 774 portés.

Le quarterback des Broncos doit avant tout sa place dans le classement à la longévité de sa carrière plus qu’à des statistiques annuelles ronflantes. Le record du Hall of Famer sur une saison ne s’établit en effet qu’à 304 yards. Mais avec ses capacités physiques, Elway disposait des qualités nécessaires pour passer en force dans les défenses adverses.

Si Elway s’est reconverti en manager général avec un certain succès, il reste avant tout l’homme qui a mené les Broncos au Super Bowl à cinq reprises, avec un doublé à la clé en 1997 et 1998. Il a notamment marqué au sol dans quatre des cinq Big Games auquels il a participé, détenant ainsi le record pour un quarterback.

8. Donovan McNabb (1999-2011) – Yards à la course : 3459

Palmarès : Finaliste SuperBowl, 6 x Pro Bowler

Donovan McNabb a été le quarterback titulaire des Eagles de 1999 à 2009. Durant cette période il a mené son équipe en playoffs à huit reprises, dont cinq finales de conférence NFC pour une participation au Super Bowl (défaite contre les Patriots).

Plus mobile que vraiment coureur, le numéro 5 des Eagles pouvait donner le tournis à ses adversaires et disposait d’une capacité à éviter les plaquages hors normes. Mais McNabb n’a par exemple franchi la barre des 500 yards en une saison qu’à une seule reprise en 2000 (629 yards).

A l’image de Cam Newton ces dernières années, son niveau a toujours créé le débat. Joueur extraordinaire pour les uns, surestimé pour les autres, le quarterback a surtout pâti d’un début de carrière tonitruant dans la ligue (2nd au vote du MVP en 2000 pour sa première saison en tant que titulaire à plein temps), contrasté par une seconde partie de carrière plus en dedans avec notamment la réputation d’être incapable de mener son équipe à la victoire dans les grands matches.

Si le joueur revendique sa présence au Hall of Fame, il devra néanmoins encore patienter pour avoir la reconnaissance suprême.

7. Steve McNair (1995-2007) – Yards à la course : 3590

Palmarès : Finaliste Superbowl, MVP 2003, 1 x All Pro, 3 x Pro Bowler

Arrivé en 1995 quand les Titans étaient encore les Oilers et évoluaient à Houston, McNair a marqué l’histoire de sa franchise. Lui et son équipe échouent à un yard de remporter le Super Bowl XXXIV contre les Rams. Avec 64 yards à la course dans ce match, il fixe un nouveau record de yards gagnés au sol par un quarterback dans un SuperBowl.

Dur au mal, McNair a su surmonter plusieurs pépins physiques pour toujours rester au top niveau pendant 10 saisons, faisant de lui un des meilleurs à son poste durant la période. Il est même le premier afro américain a remporter le titre de MVP de la ligue en 2003.

McNair a contribué à faire évoluer le poste de quarterback de par sa mobilité hors du commun, capable de faire changer un match aussi bien avec son bras qu’avec ses jambes. Il a fait entrer le poste dans une nouvelle ère et a ouvert la porte à la nouvelle génération.

6. Fran Tarkenton (1961-1978) – Yards à la course : 3674

Palmarès : 3 x finaliste du Superbowl,  MVP 1975, 2 x All Pro, 9 x Pro Bowler, Membre du Hall of Fame

Figure de légende des Vikings, Fran Tarkerton a été l’image de la franchise au cours des années 60-70. Des années 70 qui ont vu le quarterback amener trois fois son équipe jusqu’au Super Bowl, malheureusement sans succès.

Tarkenton est considéré comme étant le premier quarterback scrambler (action de courir avec le ballon lorsqu’aucune solution de passe ne se présente et/ou pour échapper à la la pression adverse). Son style et sa capacité exceptionnelle à échapper à la pression ne sont pas sans rappeler Russell Wilson.

Le jeu de Tarkenton a été une révolution, personne n’avait fait cela avant lui, pas de cette façon là en tout cas. Au cours de sa carrière, « Scramblin Fran » a connu 15 saisons avec au moins un touchdown au sol, un record toujours d’actualité, tout simplement ahurissant.

5. Russell Wilson (2012-présent) – Yards à la course : 3993

Palmarès : Champion NFL 2013, 1 x All Pro, 7 x Pro Bowler, NFL rookie of the Year 2012

Wilson a des jambes de feu et un sens de l’esquive hors norme. Délaissé depuis presque toujours par sa ligne offensive, « Russ » a appris a échapper à la pression. Et quand il ne trouve pas de solutions à la passe, le quarterback n’hésite pas à se lancer dans une longue chevauchée pour faire avancer son équipe.

Dès sa première saison professionnelle, Wilson a montré ses qualités à la course. Son staff en a pris note et s’appuie régulièrement sur lui depuis. L’ancien joueur des Badgers du Wisconsin court en moyenne près de 6 fois par match. Mais avant d’être un pur quarterback coureur, Wilson est surtout le prototype du quarterback moderne qui sait utiliser ses jambes quand il le faut. Son intelligence et sa vision du jeu font le reste.

Brillant et constant depuis son arrivée dans la ligue, Wilson a déjà mené son équipe deux fois au Super Bowl dont un titre. La plus grande curiosité de sa carrière jusqu’à présent reste l’absence d’un trophée de MVP qu’il aurait pu (dû?) remporter avec sa grande régularité et des performances toujours plus solides depuis son entrée dans la ligue. C’est peut-être pour bientôt.

4. Steve Young (1984-1999) – Yards à la course : 4239

Palmarès : 3 x fois champions NFL, 2 x MVP (1992, 1994), 6  x All Pro, 7 x Pro Bowler, Membre du Hall of Fame

Steve Young a eu la lourde charge de succéder au brillantissime Joe Montana, et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il a rempli sa mission avec brio. Young a su sortir de l’ombre de son glorieux prédécesseur par un style bien différent, non seulement l’ancien étudiant de BYU était gaucher (le premier quarterback gaucher introduit  au Hall of Fame) mais il aimait utiliser ses jambes.

Lanceur très mobile dans une époque où les passeurs traditionnels étaient roi, Young s’est imposé par son talent et son style comme le patron du début de la décennie 90.

Il se positionnerait même à la seconde place de notre classement avec un total dépassant les 5000 yards si on tenait compte de ses deux saisons en USFL (ligue concurrente à la NFL) lors de ses débuts professionnels. Il a longtemps été le quarterback avec le plus de touchdowns au sol avec 43 unités, mais a finalement cédé son fauteuil à Cam Newton il y a quelques saisons. Si Tarkenton a été le premier quarterback vraiment mobile et utilisant ses jambes, Young en a fait une arme, une double menace.

3. Cam Newton (2011-présent) – Yards à la course : 4806

Palmarès : Finaliste Superbowl 50, MVP 2015, 1 x All Pro, 3 x Pro Bowler, Rookie of the Year 2011

Dès sa saison rookie, Cam Newton a ébloui la ligue de son talent et de sa capacité à utiliser aussi bien son bras que ses jambes. Lors de sa première campagne chez les pros, l’ancien d’Auburn a fait tomber le record (vieux de 35 ans) de touchdowns à la course pour un quarterback.

Doté de capacités physiques hors norme, et redoutable d’efficacité en zone rouge, Newton est également connu pour de nombreux touchdowns acrobatiques par dessus sa ligne offensive à la manière d’un pur running back. L’ancien leader des Panthers est le porte étendard des quarterbacks double menace des années 2010. Il a porté son équipe jusqu’au SuperBowl en 2015, une campagne ébouriffante couronnée du titre de MVP. Mais la défaite lors du Big Game contre les Broncos a profondément marqué un Newton qui n’a plus jamais retrouvé le même niveau.

Largement leader du nombre de touchdowns marqués au sol avec 58 unités, Newton est également le quarterbarck qui a tenté le plus de courses. Une répétition des efforts qui semble avoir largement entamé son intégrité physique. Plusieurs pépins l’ont éloigné des terrains en 2019 et ont conduit les Panthers à rompre son contrat. Aujourd’hui, à 31 ans, Newton est agent libre et toujours dans l’attente de sa prochaine opportunité.

2. Randall Cunningham (1985-2001) – Yards à la course : 4928

Palmarès : 4 x All Pro, 4 x Pro Bowler

Autre figure des Eagles, Randall Cunningham a fait l’essentiel de sa carrière à Philly de 1985 à 1995. Mais c’est bien dans le Minnesota que Cunningham a rendu sa plus belle partition en 1998. Menant son équipe au bilan de 15-1 et un record de 558 points marqués en saison régulière, ils ont échoué aux portes du Super Bowl.

Cunningham a impressionné par ses qualités athlétiques, peu communes à l’époque pour un lanceur. Son style a totalement bousculé les défenses de la ligue. Ses adversaires ne savaient jamais ce qu’il allait faire, et comment se préparer. L’ancien linebacker des Giants Carl Banks a dit de lui qu’il était l’arme ultime et qu’il créait la peur chez les défenseurs. En 1990, il a posé une moyenne incroyable de 8 yards par course (record à l’époque) et s’est approché de la barre des 1000 yards. Un phénomène.

Grâce à lui, les défenses de la NFL ont dû évoluer, il a montré à la ligue ce à quoi elles devaient se préparer pour la nouvelle ère des quarterbacks.

1. Michael Vick (2001-2015) – Yards à la course : 6109

Palmarès : 4 x Pro Bowler

Michael Vick est la quarterback double menace par excellence. En plus d’être de loin le lanceur ayant gagné le plus de yards avec ses jambes, Vick est aussi celui qui gagne le plus de terrain par course avec 7 yards par porté. Une moyenne à faire pâlir les running back de métier. Il est même devenu, lors de la saison 2006, le premier quarterback à franchir la barre des 1000 yards en une saison. Il a été rejoint et dépassé depuis par Lamar Jackson.

Insaisissable, capable de remonter des dizaines de yards balles en main grâce à ses esquives et sa vision du jeu, le premier choix de la draft 2001 était un régal à voir jouer. Considéré comme le meilleur lanceur-coureur de tous les temps, Vick n’a pas été le premier quarterback à courir, mais il a été le plus impressionnant et le plus athlétique. Si il n’avait pas connu ses déboires judiciaires, avec notamment deux saisons blanches pour cause de prison, il aurait peut être pu flirter avec les 10000 yards.

Bien que Vick soit largement leader de ce classement, il est pourtant celui avec le palmarès le moins étoffé. Victime d’une concurrence féroce à son poste au début des années 2000 avec les Warner, Favre, Brady, McNair et surtout Peyton Manning trois fois MVP, les trophées individuel lui ont toujours échappé. Collectivement il s’est arrêté à une marche du Super Bowl en tombant avec les Falcons en finale de conférence en 2005 contre sa future équipes des Eagles.

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu