Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

bannieredecathlonfootus

Clash of Camp

Clash of Camp – NFC Est : protection du quarterback et cornerback

Qui gagnera le droit de protéger Daniel Jones et Dwayne Haskins ou de défendre contre eux ?

L’été rime avec chaleur mais aussi avec reprise du football. Les camps d’entraînements démarrent et, chaque année, le public est attentif aux moindres batailles de position pour établir une hiérarchie. Qu’il s’agisse d’un poste de titulaire, de remplaçant ou de joueurs qui se battent simplement pour une place dans l’effectif, il existe toujours une compétition entre les joueurs. 

 À deux semaines de la reprise annoncée de la préparation, Touchdown Actu vous présente celles qui ont attiré notre attention dans chaque équipe. Division par division.

Aujourd’hui, présentation des luttes en NFC Est.

Dallas Cowboys : cornerbacks

Le départ du cornerback numéro un, Byron Jones, a laissé un énorme trou dans la défense anti-aérienne des Cowboys. L’équipe a choisi de s’attaquer à ce problème en nombre plutôt que d’investir dans un véritable titulaire indiscutable et respecté. Si l’on se penche sur l’effectif, 11 joueurs sont référencés comme cornerback. L’an dernier, 6 ont été conservés. Aucun défensive backs ne devra prendre le camp à la légère, chaque action comptera.

Chidobe Awuzie et Anthony Brown sont les favoris à l’extérieur, Jourdan Lewis sur les formations Nickel. Pourtant, l’équipe a signé Daryl Worley et Maurice Canady lors de la free agency, et drafté Trevon Diggs (Alabama) et Reggie Robinson (Tulsa). Comme il n’y a pas de véritable tête d’affiche, tout le monde aura les mêmes opportunités. Il s’agit en fait de deux batailles en une, les titulaires et ceux qui se battront pour faire partie des 55.

Même en peu de temps, Lewis a été le playmaker de ce groupe, et il y a une certaine attitude à son égard qui en fait un joueur incroyablement compétitif. Pourtant, ses 1m80 ont suscité des questions sur son jeu. Chidobe Awuzie, lui aussi sélectionné lors de la draft 2017, peut également prétendre au rôle de numéro 1. Après tout, Awuzie était le titulaire à l’opposé de Byron Jones au cours des deux dernières saisons. Et malgré l’absence d’interception, et quelques difficultés générales avec le ballon dans les airs, on ne peut nier sa capacité de couverture.

Bien qu’il ait manqué sept matchs la saison dernière, Anthony Brown a de sérieux arguments à faire valoir. Oui il a connu des hauts et des bas lors de sa seconde saison, mais il a rebondi de façon spectaculaire lors de la campagne 2018 et a toujours été présent dans la rotation depuis son entrée dans la ligue. Il a notamment devancé Jourdan Lewis pour une place de Nickel cornerback titulaire ces deux dernières saisons.

Pronostic : Anthony Brown et Chidobe Awuzie à l’extérieur. Jourdan Lewis dans le slot.

À suivre également : centre, defensive end

New York Giants : tackles offensifs

Cette année, New York a de la profondeur sur le poste de tackle, mais il semble que cela se résume à une bataille à trois pour deux places de départ entre le vétéran Nate Solder, le nouveau venu Cameron Fleming et le quatrième choix général de la draft Andrew Thomas. Thomas et Solder faisant figure de grandissimes favoris pour les deux spots. La question est de savoir où les placer sur la ligne ? Les trois ayant principalement évolué à gauche au cours des dernières années. Fleming a joué des deux côtés au cours de sa carrière, mais il a passé la plupart de ses dernières saisons à gauche (en remplacement de Tyron Smith à Dallas). C’est d’ailleurs sa familiarité avec le nouvel entraineur de ligne offensive, Marc Colombo, lors de son séjour dans le Texas qui a conduit les Giants à le recruter.

La clé de cette énigme se nomme Andrew Thomas. Il est celui qui a le plus récemment œuvré sur la droite. C’était en 2017, lors de sa seconde année à Georgia. Depuis, il s’est spécialisé comme protecteur du côté aveugle de son quarterback. Solder a exclusivement joué à gauche au cours des huit dernières saisons, c’est donc là qu’il est le plus à l’aise. Mais les Giants doivent mettre en balance le niveau de confort d’un joueur de 32 ans avec sa production sur le terrain. Depuis son arrivée à New York il y a deux ans, le vétéran est une déception coûteuse qui commence à payer le poids des années. Sportivement (rien qu’en 2019, il a accordé 11 sacks et 56 pressions) et financièrement (il lui reste deux ans de son contrat à 62 millions de dollars sur 4 ans). Il s’est d’ailleurs dit prêt à effectuer la bascule si nécessaire auprès des journalistes.

Protéger l’angle mort d’un quarterback en NFL est une transition difficile pour tout nouveau joueur fraichement débarqué dans la ligue. Mais Thomas représente l’avenir à ce poste. New York peut commencer dès à présent à l’acclimater sur la position pour qu’il prenne ses repères, plutôt que de le balader une année à l’opposé avant de le faire revenir. Un résultat moins probable est que Cameron Fleming, Nick Gates ou Matt Peart dépasse Solder dans la hiérarchie. Ce dernier est largement considéré comme une perspective de développement à droite, où il a fait du bon travail à UConn.

Pronostic : Andrew Thomas à gauche, Nate Solder à droite

À suivre également : cornerback, outside linebacker, running back 2

Andrew Thomas prendra-t-il la place de Nate Solder à gauche de la ligne offensive ?

Philadelphie Eagles :cornerback n°2

La traditionnelle bataille pour la place de 2ème cornerback se tiendra à nouveau en Pennsylvanie. Avec Darius Slay sur le premier spot, les receveurs seront probablement impatients de défier le corner qui sera aligné à l’opposé. Et cette année, le duel opposera Avonte Maddox et Sidney Jones. Ce duo aurait pu se transformer en trio, mais Rasul Douglas a semble-t-il perdu la confiance du staff. Il est un peu lent et semble plus adapté pour glisser vers un poste de safety.

À première vue, Maddox est favori. Jones n’a pas eu une très bonne carrière NFL si elle devait s’arrêter aujourd’hui. Il n’est jamais arrivé à se montrer à la hauteur du potentiel qu’il avait lorsque les Eagles ont parié un choix de deuxième tour sur lui en 2017. Mais il a travaillé dur pendant l’intersaison et il est plus confiant que jamais. Cette confiance est sans doute alimentée par les quelques coups d’éclat réalisés la saison dernière.

Cela dit, le coordinateur défensif, Jim Schwartz, aime beaucoup Maddox, sélectionné au 4ème tour en 2018. Son meilleur positionnement semble être celui de Nickel corner mais Philadelphie possède déjà Nickell Robey-Coleman et Cre’Von LeBlanc, donc Maddox jouera sur l’extérieur. À seulement 1m80, il n’a pas la morphologie typique d’un corner NFL, mais d’autres à cette taille ont eu des carrières réussies et les Eagles ne semblent pas s’en soucier.

Comme il n’y a pas eu d’entrainements de printemps ou de mini-camps, Avonte Maddox a probablement un avantage encore plus grand. En temps normal, Schwartz auraient fait tourner les deux à l’opposée à Slay, mais sans ces répétitions, Sidney Jones aura moins de chances de décrocher ce poste titulaire.

Pronostic : Avonte Maddox

À suivre également : receveur, garde droit, running back

Washington Redskins : Tackle gauche

Le remplaçant de Trent Williams sur le côté gauche de la ligne sera soit un joueur qui connaitra sa cinquième organisation en NFL (Cornelius Lucas), soit un rookie sélectionné au 4ème tour (Saahdiq Charles) ou un troisième tour de 2018 (Geron Christian Sr.).

Considéré comme une perspective de développement en provenance de Louisville, Christian a à peine joué en deux saisons. 2020 doit être l’année où ses progrès doivent être le plus visibles. Il a ajouté de la force dans le haut du corps, ce qui était un grand besoin, mais il doit être prêt à batailler dès le premier jour. Avec un nouveau staff son statut de joueur en développement ne tiendra plus s’il continue de lutter. Point positif, il a travaillé avec Adrian Peterson au printemps, et le coureur a constaté une « énorme amélioration » selon ses dires.

Mais, même si le vétéran n’est pas du genre à distribuer facilement des compliments, il s’agit bien d’une course à deux entre le petit jeune et le vétéran. Charles est la potentielle solution de l’avenir. Washington en est convaincu. Il a la taille et l’athlétisme pour lui ; il peut aussi compter sur le soutien de l’entraineur en chef, Ron Rivera, qui le tient en haute estime. La question est de savoir s’il est prêt pour le job. L’ancien Tiger’ de LSU a trainé quelques problèmes personnels à l’université et a été suspendu à plusieurs reprises. Il représente certainement le plan A pour l’avenir, mais le sera-t-il en 2020 ? La crise sanitaire pourrait avoir un impact sur son temps d’acclimatation au monde professionnel.

S’il n’est pas prêt, Washington pourra compter sur Lucas, arrivé lors de l’intersaison en provenance de Chicago. Il a commencé 8 matchs avec les Bears où il n’a concédé qu’un sack et 12 pressions en 507 snaps selon Stats LLC. Il possède surtout l’avantage d’être opérationnel dès la semaine 1. Tout dépendra donc de l’écart entre ces deux derniers. Si Saahdiq Charles parvient à faire à peu près jeu égal avec Cornelius Lucas, alors Rivera le nommera titulaire et l’accompagnera dans son apprentissage. D’autant plus que l’entraineur a déclaré à plusieurs reprises qu’il n’avait pas peur de lancer les rookies, et Charles a quand même un talent supérieur à ce poste.

Pronostic : Saahdiq Charles

À suivre également : garde gauche, tight end, running back 1, receveur numéro 2

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

Parier en ligne avec
23 Oct à 2:20PHI1.38pariez2.7NYG
25 Oct à 19:00ATL1.68pariez2DET
25 Oct à 19:00CIN2.35pariez1.5CLE
25 Oct à 19:00HOU2.4pariez1.48GB

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR