Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Petit dej

Le petit dej’ : Greg Olsen tient sa reconversion, de l’agitation à Washington

L’essentiel de l’actualité NFL du mardi 14 juillet 2020.

L’actu chaude

– Washington officialise la fin du nom « Redskins »

– Futurs All-Pros – NFC Est : de la course et de la défense

Greg Olsen s’engage avec la Fox

Le nouveau tight end des Seahawks a déjà trouvé sa reconversion. Selon le New York Post, Greg Olsen a signé avec la FOX pour travailler comme commentateur pendant les matchs une fois sa carrière NFL terminée. Si sa retraite est effective après cette saison, il fera équipe avec Kevin Burkhardt en tant que numéro 2 du réseau pour la saison 2021, mais la chaine de télévision est prête à patienter si le joueur se décide à continuer l’aventure sur les terrains. Ce duo a déjà travaillé ensemble durant la (courte) saison de XFL en février et mars dernier, et Olsen paraissait à l’aise dans ce rôle de nouveau rôle de consultant.

Washington bloqué par des problèmes de droits ?

Malgré les déclarations pleines de bonne volonté, le timing de la franchise étonne un peu. Alors que le surnom « Redskins » a été abandonné officiellement, le club n’a pas révélé immédiatement sa nouvelle identité, ce qui provoque une période de flottement durant laquelle l’équipe se retrouve sans nom. Alors, décision précipitée, délai, problème de choix ?

En fait, d’après des sources proches de la franchise, ce sont des ennuis de trademark qui obligent Washington à temporiser.

Martin McCaulay, généreux ou bien placé ?

L’équipe de Washington doit se trouver rapidement un nouveau surnom. Pourtant, les recherches sont compliquées par des considérations de trademarks. En effet des particuliers se sont emparés de dénominations qui pourraient bloquer Dan Snyder (propriétaire) et Ron Rivera (HC) dans leur recherche. Le meilleur exemple est Martin McCaulay, qui depuis 2015 a déposé pour plus de 20 000 dollars de noms. Parmi sa collection : Americans, Bravehearts, Federals, Forces, Founders, Gladiators, Monuments, Natives, Pandas, Pigskins, Red-Tailed Hawks, Renegades, Sharks, Veterans, Tribe, Redtails, Monuments Veterans, Renegades, et Red Wolves.

McCaulay a validé la propriété de certains de ces noms en sortant des produits dérivés. D’après lui, c’est un jeu personnel qui a dégénéré. Mais il envisage de fonder une ligue de flag football, ce qui justifierait tous ses dépôts. Il n’aurait de toute façon pas de vues économiques, car il aurait proposé de donner gratuitement le nom à l’équipe si il en a les droits.

« Ça a commencé parce que je trouvais que ce serait drôle de déposer Washington Pigskins [NDLR : surnom donné au ballon de football], et puis ce hobby un peu étrange m’a échappé, » a expliqué McCaulay sur Twitter. « J’aime beaucoup regarder l’équipe à la télévision, et je suis allé à un match l’an dernier. Ça n’a pas pour but de devenir conflictuel. »

Les Navajos veulent renommer le club de Washington les Code Talkers

Alors que de nombreux représentants de la nation Indienne se sont fait les défenseurs d’un débaptème de l’équipe de Washington en militant pour l’abandon de toute références aux peuples natifs, les Navajos se sont fait force de proposition pour que le club rende hommage aux Amérindiens et à leur participation à l’histoire moderne. Le Président de la nation Navajo, Johnathan Nez, a édité une déclaration à destination du club dans laquelle il soutient le nom « Code Talkers », en hommage aux natifs qui ont aider les troupes armées à coder et décoder des messages durant le Seconde Guerre Mondiale.

« Nous encourageons fortement l’organisation de Washington à changer son nom de telle manière qu’elle honore réellement et respecte les Premiers Américains de ce pays, » explique la déclaration. « En renommant l’équipe ‘Code Talkers’ pour honorer les codeurs Navajos et les autres nations tribales qui ont utilisé leur langage sacré pour aider à remporter la Seconde Guerre Mondiale, cela permettrait au club de restaurer sa réputation et de corriger sa mauvaise interprétation historique des peuples indigènes. »

Dwayne Haskins a fait son choix

Elevé dans la région et déjà connu comme un supporter des Redskins, Dwayne Haskins (QB) a fait ses adieux au nom de son enfance. Mais tourné vers le futur, il a commencé à prendre position, allant même jusqu’à lancer sa propre idée : les Redtails. Le surnom a gagné un concours de design il y a quelques années et est un des favoris des fans.

Ce nom fait référence à la fameuse patrouille des Red Tails, première escadrille de l’US Air Force composée de pilotes afro-américains durant la Seconde Guerre Mondiale et auréolée d’un grand prestige.

Devonta Freeman lâché par son agent

Les choses ne s’arrangent pas pour Devonta Freeman (RB). Alors qu’il a refusé une offre des Seahawks en mai dernier (qui sont allés piocher Carlos Hyde à la place) et qu’il reste sans club actuellement, l’ancien coureur des Falcons vient de perdre son représentant. Kristin Campbell, qui avait négocié un contrat de 4 ans pour 41,250 millions de dollars avec Atlanta en 2017, a mis fin à sa collaboration avec Freeman d’après NFL.com.

Au sortir d’une saison à 656 yards et 3,6 yards de moyenne par porté, Freeman va avoir du mal à trouver preneur. Une équipe au moins serait intéressée, mais pour l’instant Freeman alterne entre menaces de ne pas jouer en 2020 et assurances qu’il sera sur le terrain. Mais pour l’instant l’horloge tourne et il n’est toujours pas assuré de son avenir.

Cam Newton et les Patriots font déjà peur à leur division

Greg Van Roten (OG, Jets) a passé les trois dernières saisons avec les Panthers avant de signer avec les Jets cette année. De par son expérience en Caroline, il a pu côtoyer Cam Newton (QB, Patriots) et sait de quoi le nouveau lanceur de Boston est capable quand il est en bonne santé. Désormais opposé à lui dans l’AFC Est, Van Roten pense que l’association Newton-Belichick a de quoi martyriser la ligue cette saison.

« Qu’est ce qu’il amène aux Patriots ? » a dit Van Roten à SiriusXM. « C’est absolument terrifiant de penser que si Cam Newton va bien et qu’il dirige l’attaque de Bill Belichick, vous savez dans ma division, ça pourrait être une longue année pour les autres équipes, parce qu’il est un game changer. Il est arrivé dans la ligue, il a été nommé MVP, a amené une équipe au Super Bowl – il est construit différemment de beaucoup de quarterbacks. Il colle des migraines quand on essaie de planifier contre lui. Quand il va bien, vous pouvez l’empêcher de courir mais alors il faut défendre contre la passe. Si vous arrêtez les passes, il faut prendre en compte les courses. Donc si vous faites un choix, il fera l’inverse. Et puis vous l’associez avec Belichick, pour qui seule la victoire compte, et Cam veut vraiment prouver sa valeur, donc c’est définitivement une recette pour mettre la misère au reste de la ligue s’ils réussissent à s’accorder. »

Rookies

Jeff Okudah (CB, Lions) a signé son contrat avec Detroit. Le troisième choix général repêché de la dernière draft est donc engagé pour quatre années, plus une optionnelle.

– Première signature de l’année pour les Vikings : Nate Stanley (QB). Le joueur sélectionné au 7e tour vient rejoindre Kirk Cousins, Sean Mannion et Jake Browning dans l’effectif.

– Du côté de Baltimore, c’est le 3ème tour Malik Harrison (LB) qui a signé sa première entente professionnelle. L’annonce a été faite par l’agent Drew Rosenhaus. Les Ravens ont maintenant 8 de leurs 10 choix de draft sous contrat.

Négociations

Dak Prescott (QB, Cowboys) et Dallas ne sont pas prêts d’un arrangement à long terme. À quelques jours de l’expiration des négociations, un accord n’est pas encore en vue. Le club et Prescott auraient des soucis à s’accorder sur la longueur du contrat, Dallas voulant sécuriser son lanceur sur une plus longue durée que le quarterback ne l’envisage. Cependant Clarence Hill du Fort Worth Star-Telegram explique quant à lui que les deux camps n’ont pas négocié depuis le mois de mars et que de nouveaux contacts ne sont pas envisagés.

– Les Broncos et Justin Simmons (S) sont toujours en négociations. La pandémie n’a pas permis d’accélérer les tractations comme John Elway (GM) en a l’habitude avec les joueurs taggés.

– Selon John Keim d’ESPN, Washington attendra la fin de la saison pour essayer de signer un accord à long terme avec le garde droit Brandon Scherff. Comme les deux parties n’ont guère avancé dans les pourparlers à l’approche de l’échéance qui arrive ce mercredi, la nouvelle n’est pas surprenante. Cela signifie que Scherff jouera en 2020 sous le franchise tag d’un an pour 15,03 millions de dollars.

Leonard Williams jouera sous le franchise tag

Après avoir échangé un 3e et un 5e tour aux Jets pour obtenir les droits de Leonard Williams (DL), les Giants ont activé la cinquième année optionnelle du défenseur. Pourtant d’après NFL Media si Williams a signé son tag, pour l’instant l’équipe attend de voir ses progrès dans le système de Patrick Graham (DC) avant de s’engager plus avant. De toute façon rien n’est réglé, puisque Williams a déposé une contestation pour être considéré comme un defensive end (à 17,8 millions de dollars l’année) plutôt que comme un defensive tackle (à 16,1 millions).

Roderic Teamer (Chargers) suspendu quatre matchs

La NFL a annoncé que Roderic Teamer (S) a été suspendu pour les quatre premières rencontres de la saison régulière 2020 pour avoir enfreint la politique de la ligue en matière de toxicomanie. Le safety pourra participer à toutes les séances d’entraînement et matchs de pré-saison, mais il ne sera ensuite éligible à un retour qu’à partir du 5 octobre. Non Drafté et récupéré in extremis par Los Angeles l’an dernier, le jeune homme de 23 ans est apparu dans sept rencontres par la suite, comptabilisant 40 plaquages, un sack, une interception et deux passes déviées.

Mike Tomlin veut que les rookies chassent l’excellence malgré le contexte

Habitué à prendre la parole au Hampton Roads All-Star Football Camp pendant l’été, Mike Tomlin (HC, Steelers), s’il a changé la forme de son discours cette année, n’a pas modifié le fond pour s’adresser aux jeunes recrues de la ligue ou aux jeunes de sa ville natale. Il cherche à s’appuyer sur des jeunes qui voudront réussir malgré les circonstances difficiles et qui mettront à profit leur capacité d’adaptation pour viser le succès à long terme.

« La vie ne se définit pas par ce qui arrivé à un individu, les choses hors de son contrôle. Leur vie sera définie par la manière dont les joueurs répondent à ces événements, pas seulement sur le court terme, mais sur le long terme, » a expliqué Tomlin sur le site de l’équipe. « Nous ne pouvons pas être effrayés par des problèmes court-termistes. Nous devons nous approprier ces problèmes. Il n’est pas question de gratification à court terme. Il va y avoir des jours sombres devant nous. En tant que mentors, nous qui interagissons avec les gens, nous ne pouvons pas ignorer la situation. C’est la même chose que j’explique à mes rookies en ce moment. Il y a beaucoup de raison pour qu’un rookie échoue cette année. Je cherche les gars qui veulent exceller malgré ça. Ça pourrait leur ouvrir les portes d’une carrière à succès. Ça ne se verra peut être pas dans les stats 2020. »

Nate Solder : « Pas de football en 2020 si la sécurité des joueurs n’est pas assurée »

Si la NFL et la NFL Player Association sont toujours en pourparlers concernant les consignes sanitaires pour lancer la saison, Nate Solder (OT, Giants), représentant du syndicat, a prévenu que la campagne 2020 n’était pas assurée si la ligue ne fournit pas l’assurance de la sécurité des joueurs.

« Si la NFL ne fait pas sa part pour garantir la santé des joueurs, il n’y aura pas de football en 2020, » a tweeté Solder vendredi dernier. « C’est aussi simple que ça. »

Une grève n’est pas à envisager car le syndicat craint qu’une contestation improvisée ne donne l’opportunité aux propriétaires de revenir sur le tout récent Collective Bargain Agreement (convention collective). Cependant la NFLPA pourrait contester les conditions de travail dans une sorte de « droit de retrait ». En contrepartie la ligue pourrait décider seule des protocoles, qui seraient de fait attaqués par le syndicat. Les joueurs seraient obligés de se conformer aux décisions de la NFL, mais un arbitrage serait mis en place pour résoudre le conflit.

Un masque protecteur pour compléter les casques

Le Oakley Mouth Shield, développé en collaboration avec des médecins et ingénieurs de la NFL et de la NFLPA, devrait être distribué aux 32 équipes de la ligue durant la semaine d’après ESPN. Pour l’instant il n’y a pas d’obligation d’en équiper les joueurs, mais les experts médicaux de la ligue se font les avocats de cette protection supplémentaire. Pourtant JJ Watt (DE, Texans) a déjà élevé la voix contre cette accessoire, et la NFLPA s’attend à des problèmes de respiration, claustrophobie ou de refus purs et simples lorsque le panel de joueurs sera élargit à l’ensemble des équipes.

« C’est certainement quelque chose que nous encourageons, » a déclaré le Dr Allen Stills, responsable médical de la NFL. « Et nous espérons que nous aboutirons à un design qui conviendra à tout le monde, car ils verront la plus value et voudrons cette protection supplémentaire sans aucun détriment pour les performances. »

Plus de la moitié des fans des Packers ne veulent pas se rendre aux rencontres en 2020

Green Bay prévoit de réduire la capacité d’accueil du Lambeau Field pour la saison à venir, et il est possible que cela ne pose pas plus de problèmes que ça aux supporters des Têtes de Fromage. En effet, d’après  Richard Ryman du Green Bay Press-Gazette, un sondage réalisé auprès des fans a montré que 54,7% des supporters n’ont pas l’intention de se rendre aux rencontres cette année, principalement à cause de la pandémie (à 42,5%). Absence de vaccin, port du masque non respecté, difficulté de maintenir la distanciation, expérience limitée par les restrictions, les Packers auront peut être du mal à répondre à toutes les inquiétudes de leurs supporters.

« Aller à un match au Lambeau Field, ou n’importe quel autre stade, ce n’est pas que pour assister à une rencontre. Il y a le tailgate, les rencontres avec les autres fans, la possibilité de profiter de la camaraderie qui fait de ce jour une occasion spéciale. Avec toutes les précautions mises en place pour la COVID-19, je ne vois pas comment ça pourrait être un moment agréable, » a déclaré Wayne Sergent de Campbelsport, Wisconsin. « Tout bien considéré, je pense que c’est tout ou rien, et je choisis rien pour cette saison. »

À noter que presque 20% des sondés ne pensent pas venir aux matchs pour d’autres raisons. 9,6% ne se sentent pas à l’aise avec les revendications raciales et la possibilité que les joueurs posent le genou au sol pendant l’hymne.

Washington embauche Don Warren comme responsable de la prospection

Don Warren a passé 14 ans avec les Redskins, jouant à la position de tight end et remportant 3 championnats. Après 10 ans avec les Panthers en tant que prospecteur, il va revenir à son alma mater pour remplacer Alex Santos (directeur du personnel professionnel) et Richard Mann II (assistant directeur), déposés par le club ce week end. Selon Joe Person de TheAthletic.com, Warren va reprendre le poste de Mann auprès de la franchise sans nom.

DeSean Jackson se rendra à Auschwitz sur invitation d’un ancien déporté

Après ses déclarations très controversées, DeSean Jackson (WR, Eagles) a été sommé par son club de passer à l’acte pour prouver ses efforts et sa bonne foi. D’après Aaron Reich du Jerusalem Post, il va se rendre à Auschwitz. Ce voyage vient de l’invitation de Edward Mosberg, 94 ans, ancien survivant des camps, qui a contacté Jackson sur Zoom par le biais de l’association From The Depths.

« J’ai grandi à Los Angeles, et je n’ai jamais vraiment passé de temps avec quiconque de la communauté juive, et je ne connaissais pas grand chose de leur histoire. Ça a été une expérience forte pour moi d’apprendre et de m’éduquer, » a dit Jackson pendant la conversation. « Je veux faire les bons efforts pour que les gens comprennent que je n’ai jamais eu de haine, je n’ai jamais voulu critiquer la communauté juive, je veux apprendre plus et aider à construire des ponts pour combler les failles entre toutes les différentes cultures. »

Denver à fond dans le pari sportif

Alors que les Broncos ont déjà annoncé un accord avec FanDuel le mois dernier, le club vient de s’engager auprès d’un second partenaire en signant un accord multi annuel avec BetMGM. Les fans auront droit à un match gratuit sur l’application, des promotions dans le stade, et un lounge dédié au sein du Empower Field (mais avec restriction aux plus de 21 ans). Ils pourront même gagner des voyages VIP à Las Vegas.

D’un sport à l’autre

Une groupe d’anciens joueurs NFL, mené par le couple Jennifer Lopez et Alex Rodriguez, se sont portés candidats à l’achat des Mets (MLB). Parmi le beau paquet de stars, Brian Urlacher (LB), DeMarco Murray (RB), Travis Kelce (TE) ou Joe Thomas (OT). La proposition initiale a été déposée pour un montant de 1,7 milliards de dollars et a les faveurs du COO Jeff Wilpon, mais reste en retrait face à l’offre de 2 milliards de Steve Cohen. Affaire à suivre.

Les essentiels TDActu

N’oubliez pas de nous suivre sur les réseaux sociaux en cliquant sur les liens : Twitter – Instagram – Facebook

Vous pouvez nous soutenir directement sur Tipeee.

Ou en achetant chez Fanatics en passant par ce lien.

Ou en pariant chez Unibet.

Et n’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du mercredi.


Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

Parier en ligne avec
11 Sep à 2:20KC1.18pariez4HOU
13 Sep à 19:00ATL1.9pariez1.75SEA
13 Sep à 19:00BAL1.23pariez3.6CLE
13 Sep à 19:00BUF1.32pariez3NYJ

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu