Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

bannieredecathlonfootus

Clash of Camp

Clash of camp – AFC Sud : des postes de numéros 1 à pourvoir

Des places de titulaire ne sont pas acquises d’avance dans une division qui s’annonce indécise.

L’été rime avec chaleur mais aussi avec reprise du football. Les camps d’entraînements démarrent et, chaque année, le public est attentif aux moindres batailles de position pour établir une hiérarchie. Qu’il s’agisse d’un poste de titulaire, de remplaçant ou de joueurs qui se battent simplement pour une place dans l’effectif, il existe toujours une compétition entre les joueurs. 

 À deux semaines de la reprise annoncée de la préparation, Touchdown Actu vous présente celles qui ont attiré notre attention dans chaque équipe. Division par division.

Aujourd’hui, présentation des luttes en AFC Sud.

Houston Texans : receveurs

Malgré la perte de DeAndre Hopkins, Houston possède un groupe intéressant et la bataille concernera l’intégralité de la rotation. Qui sera numéro 1 ? Qui jouera dans le slot ? Qui sera le numéro 5 ? Toutes ces questions doivent trouver une réponse. L’entraineur/général manager Bill O’Brien a préféré combler le vide laissé par le triple All-Pro par une combinaison d’anciens titulaires (Will Fuller et Kenny Stills) et de nouveaux venus (Randall Cobb et Brandin Cooks). Point commun, un historique de blessures qui aurait de quoi en rebuter plus d’un. À l’exception de Cobb récemment recentré, les trois autres ont occupé la même fonction de menace profonde tout au long de leur carrière. La vitesse tue, et les Texans en ont certainement beaucoup à disposition. Mais ils n’ont plus cette cible dominante capable de changer à elle seule la physionomie d’une rencontre.

Dans ce rôle de menace prioritaire, tout laisse à penser que Fuller deviendrait ce numéro 1 en 2020. Il reste une menace dangereuse, et a une alchimie exceptionnelle avec Deshaun Watson. Cependant, il est sujet à des blessures récurrentes et n’est pas nécessairement un receveur complet. Acquis lors d’un échange avec les Rams, Cooks peut être celui qui peut aimanter les ballons. Il avait accumulé plus de 1000 yards sur quatre saisons consécutives avant que les commotions cérébrales ne le gênent l’année dernière. Des pépins physiques qui ont aussi freiné la progression de Kenny Stills, malgré un passage correct à Miami. Trop irrégulier, il parait un cran en-dessous des deux premiers et servira de solution de rechange. Au final, Fuller devrait avoir une courte longueur d’avance sur cette compétition compte tenu de la connexion qu’il entretient avec son quarterbacks depuis 3 ans.

Le vétérans Randall Cobb a également été très productif dans le passé. Arrivé pendant l’intersaison avec un contrat de 3 ans pour 27 millions de dollars, l’ancien de Green Bay n’a plus les jambes de ses jeunes années dans le Wisconsin, mais a montré qu’il en avait encore sous le capot pour un rôle de menace intérieure qu’il a occupé chez les voisins Cowboys l’an dernier. Il sera le meilleur de la rotation dans ce rôle.

Keke Coutee, DeAndre Carter ou Isaiah Coulter devraient le soutenir en tant que 5ème et, potentiellement, dernier receveur de l’effectif. Plus dynamique, Coutee a connu une saison rookie prometteuse en 2018, mais a déçu l’an dernier, faute à des problèmes de cheville. Il est capable d’être à la fois un receveur dans le slot à haut volume de jeu et un joueur gadget utilisé sur des jeux d’option. Sans être transcendant, Carter a été plus productif sur équipes spéciales que comme receveur. Il a ses propres problèmes de fiabilité, mais en tant que retourneur, il apporte une vraie valeur que Coutee n’a pas encore démontré. Si Houston parvient à trouver un remplaçant moyen sur les retours de coup de pied, celui-ci devrait se voir offrir le dernier spot dans l’effectif. Et il se pourrait bien que ce rôle incombe au rookie de Rhode Island, Isaiah Coulter, sélectionné au 5ème tour. Fort d’une maitrise des tracés, d’un bon rayon de réception et d’une dernière saison prometteuse (72 réceptions, 1039 yards, 8 touchdowns), il pourrait bien griller la politesse aux deux anciens pour faire partie des 55 derniers.

Pronostic : Will Fuller en numéro 1, Randall Cobb dans le slot, Isaiah Coulter en numéro 5.

À suivre également : running back numéro 1, cornerback, tight end.

Indianapolis Colts : running back numéro 1

Une bataille rookie contre vétéran se tiendra dans le backfield offensif des Colts durant cette intersaison. Et elle s’annonce passionnante. Indianapolis a terminé 7ème meilleur jeu au sol en 2019 et compte déjà dans sa rotation 3 running backs aux rôles bien définis. Marlon Mack, auteur de sa première saison à 1000 yards en carrière, Nyhiem Hines, qui peut être utilisé de multiples façons, notamment en s’alignant comme receveur, et Jordan Wilkins. Pour le moment titulaire, Mack a l’expérience et les résultats pour lui, il pourrait donc bien avoir l’avantage. N’oublions pas que même s’il avait le rôle principal l’année dernière, il n’a pas été beaucoup utilisé. Il n’a joué que plus de 50 % des snaps dans sept de ses quatorze titularisations, et géré 52 % des courses totales d’Indianapolis sur toute la saison. Il en voudra probablement plus pour essayer de montrer sa valeur dans sa dernière année de contrat.

Malgré cela, Frank Reich et le coordinateur offensif, Nick Sirianni, veulent continuer de s’appuyer sur ce secteur et tirer profit d’une ligne offensive dominante. Avec le manager général Chris Ballard, ils n’ont pas hésité à monter au deuxième tour de la dernière draft pour récupérer Jonathan Taylor. Le prolifique coureur de Wisconsin sort de deux saisons consécutives à plus de 2000 yards dans les tranchées et va donner une vraie dimension athlétique au jeu des Colts. Son péché mignon reste les fumbles ; 18 au total dont 15 pertes de balle durant son cursus universitaire. Pour y remédier, le rookie a travaillé avec l’entraineur des running backs, Tom Rathman, pendant l’intersaison.

Dans l’esprit de l’entraineur en chef, les choses sont claires. Il compte mettre en place un comité de coureurs entre les deux joueurs aux styles complémentaires. Mais même dans cette situation, il y en aura forcément un qui aura plus de répétitions que l’autre. Tout dépendra de la forme du moment et de l’adversaire sans doute. Mais à ce stade, les Colts savent ce qu’ils ont avec Marlon Mack. Celui-ci devrait démarrer en semaine 1, mais il ne devra pas se reposer sur ses acquis, faute de se voir doubler par l’un des meilleurs espoirs à ce poste de toute la ligue.

Pronostic : Marlon Mack

À suivre également : receveur numéro 2, kicker

Jonathan Taylor aura-t-il le même rendement que lors de son passage à Wisconsin ?

Jacksonville Jaguars : cornerbacks

Jacksonville va entamer sa préparation avec des points d’interrogation concernant chaque niveau de sa défense. Plus particulièrement son dernier rideau, après les échanges qui ont fait fuir les piliers de la lutte anti-aérienne que sont Jalen Ramsey et A.J. Bouye.

Pour l’un des deux spots disponibles sur l’extérieur, Jacksonville a probablement trouvé la solution le premier soir de la draft avec la sélection de C.J Henderson en 9ème position. Bien que les Jaguars n’aient pas dit qu’ils le considéraient comme un titulaire dès la première semaine, désirant se faire une idée lors des camps d’entraînements, il est clair que ce choix si haut a été fait pour qu’il puisse contribuer tout de suite. Reste à savoir qui occupera le poste à l’opposé. D.J. Hayden commencera en position de Nickel, les options les plus probables sont Tre Herndon, joueur de troisième année et Rashaan Melvin, agent libre vétéran signé pendant l’intersaison.

Arrivé dans la ligue en 2013, Melvin a pas mal bourlingué depuis ses débuts (Jacksonville sera sa 5ème équipe), ce qui pourrait plaider en sa faveur auprès du staff avec un rookie à accompagner sur la position. Une arrivée qui satisfait l’entraineur en chef Doug Marrone qui apprécie sa taille, sa vitesse et sa défense sur les receveurs adverses. En cas de défaillance du petit nouveau dans ligue, il a l’avantage de ne pas avoir besoin de période d’acclimatation. Bien qu’il ait moins d’expérience, Herndon s’est montré l’année dernière suite à la saga Ramsey. Il a mené les Jags avec 3 interceptions en 14 matchs, alors que son concurrent direct n’a collecté que 4 interceptions en 30 matchs de carrière. L’ancien pensionnaire de Vanderbilt peut encore s’améliorer dans un rôle de titulaire, et il a fait preuve d’un talent légitime tout au long de la campagne 2019. Le lancer en face d’Henderson donnerait aux Jaguars un duo de cornerback relativement jeune, mais apporterait aussi une certaine continuité puisque, dans ce cas, le seul nouveau venu serait le rookie de Florida. Compte tenu des particularités de cette intersaison, le fait d’avoir une personne familière au dispositif du coordinateur défensif Todd Wash et de l’entraîneur des cornerbacks Tim Walton, serait un avantage en vue du prochain exercice. Reste à savoir si les Jaguars veulent s’orienter vers la continuité et la progression ou miser sur l’expérience d’un vétéran.

Pronostic : C.J Henderson en numéro 1, Tre Herndon en numéro 2

À suivre également :  linebacker côté fort, garde et tackle gauche, receveur numéro 3.

Tennessee Titans : Tackle droit

Tennessee revient avec 10 des 11 titulaires en attaque de l’an dernier, et sans grande surprise, la bataille qui nous intéressera sera celle pour ce seul poste laissant vacant. Les Titans ont perdu Jack Conklin lors de la free agency, créant ainsi un vide critique sur la droite de leur ligne offensive. Ils ont désormais deux options pour le remplacer.

Numéro 3 dans la rotation des tackles offensifs ces deux dernières saisons, Dennis Kelly a été re-signé plus tôt cette intersaison, et il est bien placé pour gagner le poste de par son vécu au sein du groupe. Face à lui, le rookie sélectionné au premier tour par Jon Robinson : Isaiah Wilson. Suite à ce choix, le manager général avait clairement indiqué que le petit nouveau se battrait pour le poste de titulaire. Il partira cependant avec un léger retard dans la compétition. Non seulement il n’a pas bénéficié d’un mini-camp en juin pour prendre ses marques, mais il n’a pas ni l’expérience du système offensif que Kelly possède, ni encore la confiance de ses entraîneurs. De plus, le vétéran s’est avéré être un titulaire viable lors de la blessure de Conklin en 2018.

Pronostic : Dennis Kelly

À suivre également : quarterback numéro 2, cornerback, receveur, ligne défensive, kicker

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR