Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Miami Dolphins Preview 2020

[Preview 2020] Miami Dolphins : chantier en cours

Pour sa deuxième année en Floride, Brian Flores continue de construire son effectif et a voulu tenter le pari Tua Tagovailoa.

Comme tous les ans, Touchdown Actu vous propose ses traditionnelles fiches d’avant-saison. Vous pouvez toutes les retrouver en cliquant sur ce lien

La saison 2019 devait être un calvaire pour les Dolphins, elle fut finalement surprenante. On leur prédisait un chemin de croix sans aucune victoire ainsi que la sélection de Tua Tagovailoa à la draft, mais la prophétie ne s’est révélée qu’à moitié vraie.

La franchise a bel et bien choisi le quarterback d’Alabama, mais au terme d’une année encourageante. Les bases sont posées, il faut désormais continuer de construire le projet, car la route est encore longue pour Brian Flores et son effectif.

La saison dernière : 5 victoires – 11 défaites

Mouvements à l’intersaison

De l’argent, des choix de draft et beaucoup de besoins. Tout était réuni pour que les Dolphins soient des acteurs majeurs de l’intersaison. Et ça n’a pas manqué. Le printemps en Floride a commencé par un gros chèque. Miami a réussi à attirer l’un des free-agent les plus convoités de la saison : Byron Jones. Pour 82,5 millions de dollars sur 5 ans, celui qui est désormais le deuxième cornerback le mieux payé en NFL, vient renforcer les lignes arrières des Dolphins. L’ancien Cowboy n’a pas été le seul séduit par le projet et les billets floridiens. Comme lui, Shaq Lawson, Kyle Van Noy, Emmanuel Ogbah et Elandon Roberts viennent renforcer une défense qui en avait bien besoin. De l’autre côté du ballon, le staff a ciblé la ligne avec le recrutement d’Ereck Flowers ou Ted Karras, mais aussi le poste de running back. L’ancien Bear, Jordan Howard a été signé, avant que Matt Breida n’arrive de San Francisco via un échange.

Une fois les vétérans signés, il a fallu se tourner vers la jeunesse. Là aussi, Brian Flores et ses hommes avaient du travail. 3 choix au premier tour, 2 au suivant, 11 joueurs à sélectionner en tout et une draft importante pour la suite de la franchise. Comme prévu, les Dolphins ont choisi Tua Tagovailoa avec leur 5e choix, ce qui a eu pour effet d’éclipser le reste de cette cuvée. Pourtant, il y a eu des choix intéressants, notamment en 18e position avec l’arrivée du tackle offensif de USC, Austin Jackson. On notera aussi les arrivées de Robert Hunt (39e choix) et Solomon Kindley sur la ligne. Plus de questions en revanche sur le choix, au premier tour, du cornerback d’Auburn, Noah Igbinoghene, à un poste qui semblait déjà bien fourni.

Dans le sens des départs, la décision majeure de cette intersaison concerne Reshad Jones. Le safety historique de Miami a été libéré et pourrait même arrêter sa carrière.

Arrivées notables : Byron Jones (CB), Matt Breida (RB), Jordan Howard (RB), Ereck Flowers (G), Ted Karras (C/G), Shaq Lawson (DE), Emmanuel Ogbah (DE), Kyle Van Noy (LB), Kamu Grugier-Hill (LB), Elandon Roberts (LB) et Clayton Fejedelem (S).
Re-Signatures : Adrian Colbert (S), Matt Haack (P), Vince Biegel (LB), Zach Sieler (DE) et Isaiah Ford (WR).
Draft : Tua Tagovailoa (QB), Austin Jackson (OT), Noah Igbinoghene (CB), Robert Hunt (T/G), Raekwon Davis (DT), Brandon Jones (S), Solomon Kindley (G), Jason Strowbridge (DE/DT), Curtis Weaver (DE/OLB), Blake Ferguson (LS) et Malcolm Perry (RB/WR).
Pertes notables : Reshad Jones (S), Aqib Talib (CB), Clive Walford (TE) et Evan Boehm (G).
Ils ont renoncé à la saison à cause de la COVID-19 : Allen Hurns (WR) et Albert Wilson (WR)

Le(s) point(s) fort(s)

En 2020, quand on se demandera où se trouve la meilleure paire de cornerbacks de la ligue, il faudra, à coup sûr, citer Miami. On l’a dit, les Dolphins ont recruté Byron Jones à prix d’or. Mais l’ancien défenseur de Dallas ne sera pas le seul joueur majeur à ce poste en Floride. De l’autre côté du terrain, il pourra compter sur la présence de Xavien Howard. Drafté en 2016 par la franchise, il s’est imposé comme une valeur sûre chez les cornerbacks. La doublette devrait donner des maux de tête aux coordinateurs offensifs adverses et apporter un peu de sécurité à Brian Flores dans sa défense aérienne.

Toujours dans les airs, mais de l’autre côté du ballon cette fois, les Dolphins vont s’appuyer une fois de plus sur DeVante Parker. Le receveur sort de sa meilleure saison en NFL : 72 réceptions, 1 202 yards et 9 touchdowns. Peu importe qui lui lancera le ballon, il sera la clé de voute de cette attaque. Un rôle d’autant plus important quand on sait que parmi ses compères receveurs, Allen Hurns et Albert Wilson ont décidé de tirer un trait sur la saison. À moins de l’émergence d’une pépite, Parker sera seul dans le jeu aérien, mais l’ancien Cardinal de Louisville a les épaules pour porter cette attaque alors qu’il entame sa sixième saison dans la ligue.

Le(s) point(s) faible(s)

Parmi les nombreuses faiblesses de l’effectif des Dolphins, les lignes faisaient partie des gros points noirs la saison dernière. En défense d’abord, avec une pression sur le quarterback adverse quasiment inexistante (23 sacks, derniers en NFL). Cette année, Miami comptera sur Shaq Lawson et Emmanuel Ogbah pour changer cela. Problème, le premier n’a toujours pas assumé son statut de joueur drafté au premier tour et le second est souvent blessé. Les voyants sont donc au rouge pour cette ligne défensive.

De l’autre côté du ballon aussi, les dirigeants se sont activés pour renforcer la ligne. Il faut dire que la protection de Ryan Fitzpatrick ressemblait plus à un gruyère qu’autre chose en 2019. Avec 58 sacks autorisés, Miami était là encore dernier de la ligue. Des free-agents et des choix de draft arrivent donc pour solidifier ce secteur, mais si la mayonnaise ne prend pas, le quarterback choisit derrière cette ligne passera une année compliquée.

Plus globalement, il manque pas mal de profondeur dans l’effectif des Dolphins. Dans le jeu aérien, DeVante Parker va se sentir très seul entre des receveurs promus titulaires à cause de désistements et des tight end en manque d’efficacité. Enfin au poste de safety, le départ de Reshad Jones n’a pas été compensé et si la paire de cornerback rassure, celle des safeties (Eric Rowe – Bobby McCain) inquiète.

Facteur(s) X

Quel lanceur pour cette saison 2020 à Miami ? Ryan Fitzpatrick, Tua Tagovailoa et Josh Rosen sont tous les trois candidats. Forcément, tous les regards sont tournés vers le nouveau venu. Il est censé porter la franchise sur ses épaules pour les prochaines années, mais il doit d’abord s’occuper de sa hanche. C’est LA grande question concernant l’ancien d’Alabama : va-t-il pouvoir revenir à 100 % ? Les Dolphins ont décidé de tenter le pari. Une fois le physique opérationnel, il faudra voir si Tua Tagovailoa est capable de mener une attaque NFL. Officiellement, Tagovailoa est déjà remis de sa blessure.

Malgré les nouvelles rassurantes, il est possible que le 5e choix de la dernière draft ne joue pas un match de la saison, ou pas dès le début. Dans ces cas-là, Ryan Fitzpatrick continuerait d’assurer la transition, mais nul doute que dirigeants et supporters aimeraient voir le plus rapidement possible celui qu’ils considèrent comme leur quarterback du futur derrière la ligne offensive.

Le joueur à suivre : Kyle Van Noy

Dès que l’on a su que Kyle Van Noy ne prolongerait pas son aventure avec les Patriots, son arrivée à Miami est devenue une évidence. Bien connu de Brian Flores, son entraîneur à New England, le linebacker arrive pour devenir le leader de cette escouade. L’an dernier, le défenseur était sur le terrain lors de 81 % des snaps. Ce chiffre pourrait même augmenter dans une équipe qui a besoin d’un point d’ancrage au milieu de son deuxième rideau avec en prime la possibilité d’aller mettre la pression sur le quarterback.

Comme tous les joueurs qui quittent New England, la question sera de savoir s’il peut avoir du succès loin du Massachusetts et de Bill Belichick. Si c’est le cas, il sera peut-être la meilleure recrue des Dolphins lors de cette intersaison.

Calendrier

@Patriots, Bills, @Jaguars, Seahawks, @49ers, @Broncos, Chargers, Rams, @Cardinals, Jets, Repos, @Jets, Bengals, Chiefs, Patriots, @Raiders et @Bills.

La preview audio du Podcast

En résumé

Les Dolphins ont incontestablement réalisé une intersaison cohérente. Un recrutement solide, une draft intelligente et une saison 2 qui s’annonce dans la continuité pour Brian Flores. Pourtant, il lui reste encore beaucoup de travail pour faire de cette équipe un prétendant aux playoffs, même dans une division en plein renouvellement.

Le poste de quarterback reste une énorme interrogation tant que Tua Tagovailoa n’aura pas exploité tout son talent et le reste de l’effectif est encore très inégal. Pour ne rien arranger, le calendrier des Dolphins fait partie des plus durs de la ligue. Difficile donc de les imaginer avec un bilan comptable meilleur que la saison dernière, mais l’essentiel n’est pas là. Miami doit terminer sa transition pour entamer un nouveau cycle dès 2021

Le pronostic : 4 victoires – 12 défaites

photo : MiamiDolphins.com

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

Parier en ligne avec
20 Sep à 19:00CHI1.35pariez2.85NYG
20 Sep à 19:00DAL1.4pariez2.65ATL
20 Sep à 19:00GB1.3pariez3.1DET
20 Sep à 19:00IND1.52pariez2.3MIN

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu