Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Preview 2020

[Preview 2020] Detroit Lions : les Patriots du pauvre ?

Neuf victoires en deux ans à Detroit. C’est le bilan que Matt Patricia va tenter d’améliorer. S’il se débrouille bien, il pourrait doubler ce chiffre. Sinon, ce sera la porte.

Comme tous les ans, Touchdown Actu vous propose ses traditionnelles fiches d’avant-saison. Vous pouvez toutes les retrouver en cliquant sur ce lien

Ils sont nombreux à avoir quitté New England pour tenter vainement d’appliquer les mêmes méthodes ailleurs. N’est pas Bill Belichick qui veut. Et pourtant, Matt Patricia persiste.

Après une saison décapitée par des blessures, et en premier lieu celle de Matthew Stafford, la gestion du recrutement montre que le coach ne coupe pas le cordon avec New England. Les Patriots du pauvre ?

La saison dernière : 3 victoires – 12 défaites – 1 match nul

Mouvements à l’intersaison

Detroit ressemble de plus en plus à Boston. Après Trey Flowers l’an dernier, au tour de Jamie Collins, Danny Shelton et Duron Harmon de venir renforcer les Lions. Matt Patricia continue de miser sur des joueurs qu’il connait. Tant mieux, cela lui fera une excuse en moins au moment de répondre de ses résultats. L’entraîneur a vu partir quelques joueurs de talent comme Darius Slay et Damon Harrison, qui n’étaient plus du tout sur la même longueur d’onde que le staff. Les ciel et argent ont-ils vraiment un bilan positif sur l’ensemble des mouvements réalisés en défense ? Peut-être sur le long terme, si les rookies s’imposent comme des joueurs solides. Sinon, c’est loin d’être assuré.

Du renouvellement en attaque aussi, mais avec moins de pertes. Avec Chase Daniel, il y a enfin un véritable numéro deux compétent au poste de quarterback. Deux coureurs, dont l’hyper-talentueux D’Andre Swift arrivent pour tenter une énième relance d’un jeu au sol perdu depuis bien trop longtemps. La dernière fois qu’un coureur de Detroit a passé les 1000 yards, c’était Reggie Bush en 2013. Il est le seul à l’avoir fait dans les années 2010. Pour que Swift et les autres avancent, il faudra l’aide de la ligne. Les dirigeants ont laissé filer Graham Glasgow, pourtant un guard solide, tandis que le right tackle Rick Wagner a aussi changé de crèmerie. Pour les remplacer ? Des rookies et un Halapoulivaati Vaitai couvert de dollars. Des paris.

Arrivées notables : Chase Daniel (QB), Halapoulivaati Vaitai (OL), Danny Shelton (DT), Nick Williams (DT), Jamie Collins (LB), Reggie Ragland (LB), Elijah Lee (LB), Desmond Trufant (CB), Darryl Roberts (CB), Duron Harmon (S), Jayron Kearse (S)
Re-Signatures : Danny Amendola (WR), Miles Killebrew (S), Kenny Wiggins (OG)
Draft : Jeffrey Okudah (CB), D’Andre Swift (RB), Julian Okwara (DE), Jonah Jackson (OG), Logan Stenberg (OG), Quintez Cephus (WR), Jason Huntley (RB), John Penisini (DT)
Pertes notables : Darius Slay (CB), Mike Daniels (DT), Graham Glasgow (OG), Damon Harrison (DT), A’Shawn Robinson (DT), Devon Kennard (OLB), Rashaan Melvin (CB)

Ils ont renoncé à la saison à cause de la COVID-19

John Atkins (DT), Geronimo Allison (WR), Russell Bodine (C)

Le(s) point(s) fort(s)

Seul comme Matt Stafford. Depuis 10 ans, le quarterback est le phare au milieu de la brume de Detroit. La lueur d’espoir d’un bateau constamment sur le point de chavirer. Ce sera encore le cas cette année. En 2019, Stafford avait commencé très fort (8 matchs, 64,3% de passes complétées, 2499 yards, 19 TDs, 5 int) avant de se blesser au dos. S’il est totalement remis, il devrait reprendre son rôle de leader d’une attaque très agressive. Son style a bien collé avec ce que lui a proposé le coordinateur offensif Darrell Bevell, qui reste en place.

La bonne nouvelle, c’est que Stafford n’est pas tout à fait seul quand même. Kenny Golladay (65 rec, 1190 yards, 11 TDs) s’impose doucement parmi les meilleurs receveurs de la ligue. À ses côtés, Marvin Jones (62 rec, 779 yards, 9 TDs) et Danny Amendola (62 rec, 678 yards, 1 TD) permettent aux Lions de disposer d’un excellent trio de cibles. Le tight end T.J. Hockenson (32 rec, 367 yards, 2 TDs) devrait aussi progresser après une première campagne en dents de scie. Comme toujours depuis l’arrivée de Stafford, Detroit sera maintenu en vie par son attaque aérienne.

Le(s) point(s) faible(s)

Matt Patricia a fait sa réputation sur son esprit défensif. C’est un euphémisme de dire que cela ne s’est pas vraiment vu la saison dernière : avant dernière équipe sur les yards encaisses (400,4y/match), dernière contre la passe (284,4y/match), avant-dernière sur les sacks (28) et dernière sur les interceptions (7).

Le recrutement a donc envoyé valsé quelques joueurs talentueux mais démotivés comme Darius Slay et Damon « Snacks » Harrison pour faire de la place à quelques anciens Patriots, mais aussi au très prometteur débutant Jeff Okudah.

Le pire, c’est que sur le papier, il y a un peu de matériel, et de quoi faire bien mieux que l’an dernier. Matt Patricia sera la clé. Avec Okudah, Desmond Trufant, Justin Coleman, Tracy Walker (103 plaquages, 1 int, 1 FF) et Duron Harmon, il dispose d’une couverture aérienne très honnête, au minimum. C’est du côté du front seven qu’il va falloir trouver les bonnes solutions ou relancer des joueurs ralentis par les blessures. Trouver un camarade de jeu à Danny Shelton (61 plaquages, 3 sacks, 1 FF) au centre de la ligne, par exemple. Derrière, Jarrad Davis (63 plaquages, 2 sacks) est face à son moment de vérité. Les Lions ont décliné la cinquième année sur le contrat rookie du linebacker. Maintenant, il faut prouver qu’il méritait d’être choisi au premier tour. Jamie Collins, lui, doit montrer qu’il peut exister même quand il ne porte pas un maillot de New England.

Si les hommes de la ligne et les linebackers ne se réveillent pas, Trey Flowers (7 sacks) sera encore désespérément esseulé, et c’est toute la défense qui coulera encore.

Facteur(s) X

Six coureurs différent ont débuté pour les Lions en 2019. Et si, enfin, cette franchise maudite depuis la retraite prématurée de Barry Sanders, réussissait à être solide dans ce secteur ? Les incertitudes semblent plus venir de la ligne, qui devra intégrer deux nouveaux sur la droite malgré une intersaison raccourcie. Mais avec le bon Frank Ragnow au centre, il y a une base. Et si ça tient, alors Kerryon Johnson (113 courses, 403 yards, 3 TDs) et D’Andre Swift pourraient se relayer pour faire beaucoup de mal aux défenses adverses.

Les bénéfices d’un bon jeu au sol sont reconnus et incroyablement précieux : gestion du temps, temps de repos supplémentaire pour la défense, qui peut ainsi gagner en efficacité. À peu près tout ce dont Detroit à besoin.

Le joueur à suivre : Halapoulivaati Vaitai

50 millions sur 5 ans. Les dirigeants des Lions n’ont pas recruté Halapoulivaati Vaitai pour faire joli. Il va falloir justifier ce contrat. Il va surtout falloir remplacer efficacement Rick Wagner et donner de l’élan au côté droit reconstruit de la ligne offensive. Sa performance sera essentielle dans l’équilibre de l’attaque.

Calendrier

Bears, @Packers, @Cardinals, Saints, Repos, @Jaguars, @Falcons, Colts, @Vikings, Washington, @Panthers, Texans, @Bears, Packers, @Titans, Buccaneers, Vikings

La preview audio du Podcast

En résumé

Detroit est une de ces équipes qui donnent le sentiment d’avoir du potentiel sur le papier, mais dont l’encadrement la tire vers le bas. Un grand coach (au hasard, Bill Belichick…) pourrait-il tirer une dizaine, voir une douzaine de victoires de ce groupe ? Pas impossible.

Les Lions n’ont pas été gâtés en terme de blessures la saison dernière. Alors Matt Patricia a une nouvelle chance. Probablement la dernière. La propriétaire de l’équipe a annoncé qu’elle veut voir son équipe prétendre aux playoffs. Difficile d’y croire. Même si le calendrier n’est pas si terrible, la moindre blessure exposera un manque de profondeur, et la gestion du coach reste un énorme point d’interrogation. À lui de faire mentir tout le monde.

Le pronostic : 6 victoires – 10 défaites

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

Parier en ligne avec
20 Sep à 19:00CHI1.35pariez2.85NYG
20 Sep à 19:00DAL1.4pariez2.65ATL
20 Sep à 19:00GB1.3pariez3.1DET
20 Sep à 19:00IND1.52pariez2.3MIN

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu