Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

bannieredecathlonfootus

Power rankings

[Power Ranking] Les défenses NFL : Baltimore a (aussi) une défense

Il n’y a pas que Lamar Jackson chez les corbeaux.

D-Fense ! Pour gagner un titre (si Patrick Mahomes n’est pas le quarterback dans son équipe), il vaut mieux une défense en béton. Et à ce petit jeu, la conférence américaine dispose d’escouades de talent.

Dans le cadre de notre semaine des Power Ranking, voici le classement des 32 défenses NFL.

1. Baltimore Ravens

Le choix évident. Troisième meilleure défense de la ligue en 2019 malgré une cascade de blessures, Baltimore s’est encore renforcé cette année. Calais Campbell est arrivé de Jacksonville, Derek Wolfe de Denver et Matthew Judon a été taggé. Le résultat est que le front seven est le plus impressionnant de la ligue, avec en bonus le premier tour de draft Patrick Queen.

Et comme si cela ne suffisait pas, la ligne arrière est également excellente. Marlon Humphrey est un cornerback numéro 1 et Marcus Peters est toujours présent pour assurer des gros jeux. Malgré le départ d’Earl Thomas, qui est un gros coup dur, le groupe de Wink Martindale reste un incroyable réservoir de talent.

2. San Francisco 49ers

Seul représentant de la conférence nationale dans ce top 5, les 49ers nous ont rappelés l’année dernière que la vérité d’une saison n’est pas forcément celle de la suivante. En difficulté en 2018, l’escouade de Robert Saleh est devenue la deuxième meilleure défense de la ligue en 2019.

Entre un rookie de l’année incroyable (Nick Bosa), un ancien premier tour qui atteint enfin son potentiel (Arik Armstead) et une légende de retour au meilleur niveau (Richard Sherman), les 49ers se sont frayés un chemin jusqu’au Super Bowl. L’ffectif est presque intact, seul le départ de DeForest Buckner devra être absorbé, notamment grâce au rookie Javon Kinlaw. 2019 était-il une anomalie ou l’avènement d’une grande défense, nous choisissons ici la deuxième option.

3. Los Angeles Chargers

Les Chargers ont des beaux maillots, mais aussi des joueurs de talents pour les porter. Le duo de pass rushers Joey Bosa / Melvin Ingram est certainement le meilleur de la ligue, et le front seven a obtenu deux renforts de choix avec le linebacker rookie Kenneth Murray et l’expérimenté Linval Joseph.

Comme pour les Ravens, l’arrière n’est pas en reste avec des joueurs comme Casey Hayward. En revanche pas de Derwin James, à nouveau blessé pour la saison. En 2019 la défense n’a pas su exploiter tout son talent, encaissant peu de yards mais ne réussissant pas à créer des turnovers (8.2%, 32e de la ligue). Petit pari ici, puisqu’on imagine que Gus Bradley va réussir à trouver la bonne recette cette année, cela passera par une plus grande variété des systèmes, et pas un recours excessif au Cover-3.

4. Pittsburgh Steelers

Retour dans l’AFC Nord, avec la défense des Pittsburgh Steelers. Redoutable et peu aidé par son attaque, la défense a réussi un turnover sur 19% des drives adverses en 2019, soit 1.7% de plus que le second (Patriots). Cette capacité à créer des pertes de balles expliquent comment Pittsburgh a gagné 8 matches malgré un quarterback de niveau JuCo.

Le départ de Javon Hargrave est une très grosse perte, qui coûte sûrement le podium, mais les individualités restent impressionnantes. T.J. Watt est évidemment le leader médiatique et charismatique, et le duo Cameron Heyward/Stephon Puitt règne sur la première ligne. Si Minkah Fitzpatrick qu’il a le niveau d’un All-Pro, cette défense peut emmener les Steelers très loin.

5. Buffalo Bills

AFC toujours, avec la troisième meilleure défense de la saison dernière, les Buffalo Bills. Bien que la ligne défensive soit affaiblie par le départ de Jordan Phillips et l’opt-out de Star Lotulelei, cette défense reste redoutable sur toutes les lignes.

Tre’Davious White (24 ans), Tremaine Edmunds (21 ans) et Matt Milano (25 ans) illustrent avec brio la capacité des Bills à développer les jeunes joueurs très rapidement. Et le duo de safety Jordan Poyer/Micah Hyde est un des meilleurs de la ligue. Si les Bills veulent décrocher la division, cela passe automatiquement par une performance exceptionnelle de la défense.

6. New Orleans Saints

Les Saints peuvent paraître bas, et finiront peut-être bien plus haut, mais la réalité statistique est moins glorieuse que les noms des défenseurs de New Orleans. Malgré des joueurs de haut niveau comme Cam Jordan, Demario Davis et Marcus Williams, les Saints n’ont fini « que » 11e défense de la ligue en 2020.

Le groupe a été renforcé avec notamment le retour de Malcolm Jenkins, et l’effectif est complet sur toutes les lignes. C’est finalement le coordinateur défensif Dennis Allen qui aura le plus de pression : à lui de réussir à trouver la recette pour exploiter le potentiel de cette équipe.

7. Chicago Bears

Leader de notre classement la saison dernière, les Bears sont en légère chute dans ce classement. La faute à une campagne 2019 un peu moins bonne qu’en 2018 et le départ de joueurs importants comme Nick Kwiatkoski et Kevin Pierre-Louis.

Cependant les Bears font toujours parti de l’élite des défenses, avec des joueurs comme Eddie Jackson et Khalil Mack, et des jeunes prometteurs comme Roquan Smith et le cornerback rookie Jaylon Johnson. Si l’attaque est du même niveau qu’en 2019, la défense va encore devoir porter l’équipe chaque semaine, ce qui peut fatiguer un groupe sur la durée.

8. Tampa Bay Buccaneers

Les sept premières équipes sont au-dessus de la meute, et petit pari ici puisque les Buccs sont les meilleurs des « autres ». Contrairement à l’attaque, pas d’arrivée flamboyante en défense mais un groupe plein de talents, avec des jeunes joueurs qui vont progresser.

Le linebacker Lavonte David est le joueur le plus sous-estimé de la ligue, et il a été bien épaulé par Shaquil Barrett la saison dernière. Du côté des jeunes pépites on retrouve Devin Bush, Vita Vea et un excellent trio de cornerbacks Jamel Dean/Carlton Davis/ Sean Murphy-Bunting. C’est cette qualité dans la ligne arrière que recherchait Tampa depuis des années, et la franchise semble enfin avoir touché le gros lot.

9. Denver Broncos

Surpris de voir Denver si haut ? Il y a pourtant du talent sur toutes les lignes. Particulièrement la paire de safetys Justin Simmons/Kareen Jackson, qui a montré la saison dernière qu’ils pouvaient constituer un des meilleurs duos de la ligue. Mais la bande de Von Miller a bien d’autres points forts, et le retour de ce dernier va considérablement améliorer un pass rush déjà correct en 2019.

Déjà douzième défense de la ligue l’année dernière, les Broncos ont renforcé la ligne avec l’excellent Jurrell Casey, quintuple Pro Bowler qui vient compléter avec brio le sous-estimé Shelby Harris et le revenant Mike Purcell. Seul point d’interrogation, les cornerbacks seront attendus au tournant, notamment l’expérimenté A.J. Bouye.

10. New England Patriots

La meilleure défense de 2019 n’est que dixième de ce classement ! La faute à des départs en pagaille (Danny Shelton, Kyle Van Noy, Jamie Collins, Duron Harmon) et à des opt-out impactant (Patrick Chung, Dont’a Hightower). Cette dernière absence est évidemment le plus gros coup dur, l’ancien d’Alabama étant LE leader de cette défense depuis plusieurs saisons.

Malgré tout, les Patriots obtiennent la dixième place grâce à des individualités fortes dont les frères McCourty et le défenseur de l’année 2019 Stefon Gilmore, et à Bill Belichick. Le meilleur entraîneur de l’histoire est également le coordinateur défensif, et il trouve toujours le moyen de rendre sa défense performante.

11. Minnesota Vikings

Le recrutement de Yannick Ngakoue a boosté le niveau de cette défense, rempli d’individualités extraordinaires. Danielle Hunter est une machine à sacks et son duo avec l’ancien Jaguars fait saliver, Eric Kendricks une star enfin reconnue et la paire de safety est la meilleure de la ligue.

Mais le départ de Linval Joseph n’a pas vraiment été compensé, et à l’arrière c’est l’incertitude totale sur les cornerbacks. Jeff Gladney a du potentiel, mais la défense risque de souffrir face aux assauts des receveurs de l’AFC Nord. Le potentiel est immense, mais la prudence est de mise.

12. Indianapolis Colts

Malgré les blessures, le groupe de Matt Eberflus a réussi une bonne saison en 2019. En manque d’un vrai leader, les Colts ont obtenu DeForest Buckner qui apporte à la ligne le joueur qu’il manquait.

Le reste du groupe est composé de jeunes joueurs en progrès, qui n’ont pas tous l’exposition médiatique de Darius Leonard mais qui forment un groupe redoutable. Si les sophomore Bobby Okereke et Rock Ya-Sin confirment par exemple, le potentiel de ce groupe est redoutable.

13. Green Bay Packers

Les Packers sont les leaders des équipes ayant des bonnes individualités mais également de grosses faiblesses. La présence de joueurs comme Kenny Clark et Za’Darius Smith rassurent, mais le groupe dans son ensemble pose question.

Seulement 18e défense de la ligue en 2019, les Packers ne disposent pas d’un effectif fourni sur le front seven. Dépendre de seulement quelques individualités est toujours dangereux en NFL, ou les blessures sont fréquentes. La ligne arrière est bonne, mais elle devra être excellente pour porter l’équipe.

14. Philadelphia Eagles

La même logique s’impose pour les Eagles. Des grosses individualités sont présentes, avec les inoxydables Fletcher Cox et Brandon Graham, ainsi que deux recrues de choix en la personne de Javon Hargrave et Darius Slay, mais les questions sont nombreuses.

Il n’y a actuellement aucun linebacker de talent à Philadelphie, et pas non plus de remplaçant naturel pour Malcolm Jenkins, le safety qui était un des leaders de cette défense. La présence de l’expérimenté Jim Schwartz au coaching rassure, mais pas suffisamment pour faire grimper la défense au classement.

15. Cleveland Browns

Avoir une ligne est toujours un bon début pour une défense, et les Browns disposent à cet égard d’un très beau groupe, emmené par la star Myles Garrett, qui est un des meilleurs joueurs de la ligue quand il n’est pas suspendu pour des gestes stupides.

Mais derrière, le talent est inégal. Pas de grand linebackers, safetys, et le groupe de cornerbacks est pauvre à l’exception de Denzel Ward. Dans une AFC Nord très compétitive, Cleveland va devoir compter sur une progression rapide des jeunes joueurs comme Grant Delpit, pour avoir une chance de concourir.

16. Seattle Seahawks

La Legion of Boom n’est plus qu’un lointain souvenir. 26e défense de la ligue l’année dernière, les Seahawks ne sont plus un mur infranchissable. Et le départ de Jadeveon Clowney ne fait qu’affaiblir une ligne très fragile.

Bobby Wagner est toujours là, et le dernier rideau s’est considérablement renforcé avec l’arrivée de Jamal Adams, mais on ne peut pas demander aux defensive backs de défendre sans aucune pression mise devant par la ligne. Bruce Irvin est-il le sauveur ? Peu probable.

17. Tennessee Titans

Même causes, même conséquences, même classement. L’arrière de la défense rassure avec des tauliers comme Kevin Byard, mais le front seven interroge. Jurrell Casey est parti contre une bouchée de pain, et la seule recrue de prestige est Vic Beasley, qui fait déjà parler de lui pour de mauvaises raisons.

Il y a pourtant des joueurs prometteurs dans cette équipe, comme Jeffery Simmons et Harold Landry, mais il est encore trop tôt pour parler d’atouts majeurs pour cette escouade. Le total de 43 sacks en 2019 n’était pas mauvais, mais il faudra faire mieux dans une saison ou les Titans vont être attendus.

18. Dallas Cowboys

S’il y a bien une défense difficile à évaluer, c’est celle des Cowboys de Mike Nolan. Elle semble faible en comparaison de l’attaque, mais elle pourrait surprendre. Le départ de Robert Quinn et de Byron Jones va être dur à encaisser, et pas sûr qu’un vieillissant Everson Griffen puisse remplacer le premier nommé, auteur de 11,5 sacks en 2019.

Le duo de linebacker Jaylon Smith/Leighton Vander Esch est rassurant, mais la ligne arrière ne comporte pas de joueurs de calibre All Pro. Il va falloir encaisser le départ de Byron Jones et apprendre une nouvelle organisation tactique, ce qui sera loin d’être évident.

19. Los Angeles Rams

Les Rams possèdent un des meilleurs cornerbacks de la ligue avec Jalen Ramsey, et LE meilleur défenseur de la ligue avec Aaron Donald. Mais c’est à peu près tout, d’autant que les départs n’ont pas vraiment été compensés.

Les départs de Dante Fowler et Cory Littleton affaiblissent le front seven, et il semble improbable que les Rams réussissent 50 touchdowns à nouveau. Le groupe dispose de joueurs intéressants, mais dans l’ensemble c’est loin d’être une escouade redoutable.

20. Kansas City Chiefs

Les équipes se suivent et se ressemblent. Chris Jones et Tyrann Mathieu sont des stars en NFL, mais le reste du groupe est beaucoup moins talentueux. Juan Thornhill est le seul jeune espoir de cette équipe, dont la spécialité est d’encaisser beaucoup de yards et de se reposer sur la capacité à provoquer des pertes de balle.

La suspension de Bashaud Breeland et le départ de Kendall Fuller font mal, et la division Ouest de l’AFC, très compétitive, va permettre de tester une défense qui, bien que titrée, n’apporte aucune certitude.

21. Washington Football Team

Pour construire une défense, il est recommandé de commencer par la ligne. Washington applique cette politique, peut-être à l’excès, mais le fait est que le premier rideau est aujourd’hui un des plus prometteurs de NFL.

Si cette défense peut rapidement se retrouver top 10 en NFL, le manque de talent à l’arrière risque d’être encore préjudiciable en 2020 même avec l’arrivée de Kendall Fuller. Avant dernière défense de la ligue contre la course la saison dernière, Washington devra également trouver une alchimie défensive sous la houlette de l’expérimenté Jack Del Rio.

22. Las Vegas Raiders

Si la défense des Raiders a bien meilleure allure que l’année dernière, il reste du chemin à parcourir. Après la bonne première saison de Clelin Ferrell et de l’étonnant Maxx Crosby, Las Vegas a fait venir des joueurs d’expérience comme les linebackers Cory Littleton et Nick Kwiatkoski et le safety Damarious Randall.

Des renforts nombreux donc, ce qui n’est pas toujours facile à absorber pour une franchise. Il faut que la mayonnaise prenne, mais si c’est le cas la défense des Raiders pourra finir l’année bien plus haut. Le retour du safety Johnathan Abram sera l’attraction du début de saison.

23. Arizona Cardinals

Pire défense de la ligue en nombre de yards par match, et 28e en nombre de points encaissés, les Cardinals ne peuvent que progresser. Et le recrutement de 2020 est ambitieux pour entourer les trois piliers, Chandler Jones, Patrick Peterson et Budda Baker.

Sont arrivés le defensive tackle Jordan Phillips, l’EDGE Devon Kennard et le linebacker De’Vondre Campbell. Mais c’est évidemment la draft du playmaker défensif Isaiah Simmons qui est l’évènement majeur de 2020. Joueur aussi polyvalent qu’impressionnant, il a un potentiel de futur star en NFL, dans un style proche de celui de Jamal Adams.

24. Houston Texans

Il y a quelques années, la seule présence de J.J. Watt pouvait faire gagner 10 places. Plus maintenant, compte tenu de l’incertitude sur son physique. Le front seven est pourtant loin d’être ridicule, avec des joueurs de talent comme Benardrick McKinney, Whitney Mercilus et le trop souvent oublié Zach Cunningham.

Le talent est présent pour un groupe revanchard, mais les incertitudes physiques et le manque de joueur de niveau All Pro font douter du niveau global de l’équipe. Le poste de cornerback est la plus grosse faiblesse, Gareon Conley n’ayant toujours pas prouvé qu’il a le potentiel d’un futur premier tour de draft.

25. Cincinnati Bengals

Traditionnellement, une défense se construit d’abord par la ligne. L’ajout de D.J. Reader aux redoutables King Dunlap et Geno Atkins fait des Bengals une équipe disposant d’une belle base de travail.

Mais le recrutement des Bengals s’est aussi concentré sur la ligne arrière, avec le cornerback Trae Waynes et le safety Von Bell. Si l’alchimie se met en place cette escouade peut-être redoutable, mais le coordinateur Lou Anarumo doit prouver qu’il est capable de tirer le meilleur de ces joueurs, ce qu’il n’a pas fait en 2019.

26. Atlanta Falcons

Atlanta possède un des meilleurs défenseurs de la ligue à son poste, avec le defensive tackle Grady Jarrett et l’excellent linebacker Deion Jones. Mis à part ces deux profils, la défense pose plus de questions qu’elle n’apporte de réponses.

Le point clé pour la réussite de cette défense sera le pass rush, avec Takkarist McKinley et Dante Fowler qui sortent d’une bonne saison qui doit être confirmée. Le poste de cornerback est également en chantier, et A.J. Terrell aura la lourde tâche de devoir défendre Mike Evans, D.J. Moore et Michael Thomas dès sa première saison.

27. New York Giants

Si la défense des Giants n’a pas été la pire de la saison 2019 dans les chiffres (25e), il y a des arguments pour dire qu’elle l’était sur le terrain. Si la défense de course était correcte, la ligne arrière a multiplié les journées portes ouvertes, notamment en matches de division.

Le recrutement de James Bradberry, Logan Ryan et de Blake Martinez, ainsi que le retour de Markus Golden sont des bonnes nouvelles, mais il y a des trous à toutes les lignes. Comme pour de nombreuses équipes de cette fin de liste, l’année 2020 servira surtout à développer les potentiels des jeunes, même si le safety choisi au second tour Xavier McKinney sera absent toute la saison.

28. Detroit Lions

Les Detroit Lions (ou « Patriots bis» au choix) ont fini les deux derniers exercices au 26e et 27e rang défensif. Et avec le départ de la star défensive de l’équipe, le cornerback Darius Slay, l’avenir s’annonce sombre.

Pour renverser la vapeur, Matt Patricia a décidé de faire venir beaucoup d’anciens joueurs de New England, dont Danny Shelton, Jamie Collins et Duron Harmon. Mais quand on connait la difficulté des anciens joueurs de New England à performer ailleurs (Chandler Jones étant l’exception qui confirme la règle), il n’est pas sûr que la franchise du Michigan soit particulièrement plus performante.

29. Miami Dolphins

Les Dolphins ont concédé en 2018 des points sur 45,6% des drives, le plus mauvais total de la ligue. Mais le recrutement ambitieux de ce printemps laisse espérer une amélioration notable, avec Shaq Lawson, Kyle Van Noy et surtout Byron Jones, qui devrait composer avec Xavien Howard une des meilleures paires de cornerbacks de la ligue.

Mais le front seven reste un immense point d’interrogation, avec des jeunes de talents qui doivent confirmer qu’ils peuvent devenir des titulaires indiscutables en NFL, notamment le sophomore Christian Wilkins. Les Dolphins ont fini dernier de la ligue l’année dernière avec 23 sacks, difficile de faire pire.

30. New York Jets

Les Jets n’avaient vraiment pas besoin de ça. Déjà contraint de laisser partir Jamal Adams (avec cependant une belle contrepartie), New-York a appris le forfait pour la saison de C.J. Mosley, déjà absent une grande partie du dernier exercice.

Si la ligne défensive est intéressante, le reste de la défense semble cruellement manquer de talent. Les Jets ont pourtant réussi une belle saison 2019 défensivement, mais la prochaine saison risque d’être beaucoup plus difficile.

31. Carolina Panthers

Le départ du leader de la défense, Luke Kuechly, a lancé le début de la reconstruction à Carolina. Le nouvel entraîneur Matt Rhule a largement investi à la draft avec des choix uniquement défensifs, mais c’est loin de compenser les départs de nombreux vétérans comme Mario Addison, Gerald McCoy, Bruce Irvin et James Bradberry.

Cette défense sera peut-être performante dans plusieurs saisons, mais à court terme la saison risque d’être très longue pour les Panthers, qui ne disposent d’aucunes certitudes sur les postes clés.

32. Jacksonville Jaguars

Qu’il est loin le temps où la défense de Jacksonville terrorisait la ligue. Après le départ de Malik Jackson, la saison 2019 a sonné le glas de la meilleure défense de 2017. Transfert de Jalen Ramsey, Calais Campbell et A.J. Bouye, les dirigeants des Jaguars n’ont pas fait les choses à moitié. Cerise sur le gâteau, ils ont échangé Yannick Ngakoue avant le début de la saison.

Seul motif d’espoir, le 7e choix de la draft 2019 Josh Allen (10,5 sacks en 2019) semble être déjà un leader de défense. Il aura à ses côtés deux rookies prometteurs : le cornerback C.J. Henderson et l’EDGE K’Lavon Chaisson.

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR