Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

bannieredecathlonfootus

Denver Broncos Preview 2020

[Preview 2020] Denver Broncos : Enfin d’attaque ?

Un jeune quarterback prometteur, de nouvelles cibles excitantes, l’heure du renouveau offensif est arrivée.

Comme tous les ans, Touchdown Actu vous propose ses traditionnelles fiches d’avant-saison. Vous pouvez toutes les retrouver en cliquant sur ce lien

Après un début de campagne 2019 plus que poussif, les Denver Broncos, menés par leur nouveau head coach Vic Fangio, ont trouvé un certain rythme en fin de saison en remportant quatre de leurs cinq derniers matchs. Cette année, Fangio et ses hommes voudront repartir sur la même dynamique en s’aidant cette fois de leur attaque, fébrile depuis bien trop longtemps.

Il faut dire que depuis la retraite de Peyton Manning à la fin de la saison 2015, la franchise peine à trouver un nouveau souffle offensivement. Sept quarterbacks différents ont démarré un match pour l’équipe du Colorado sans jamais s’imposer. Mais la saison dernière, en quelques sorties, le rookie Drew Lock a montré qu’il était peut être l’avenir. Après une intersaison résolument offensive, notamment lors de la draft, l’attaque des Broncos est-elle prête à lâcher les chevaux ? Dans une division très relevée, Denver en aura besoin pour exister.

La saison dernière : 7  victoires – 9 défaites

Mouvements à l’intersaison

Avec l’émergence de Drew Lock, le manager général John Elway a décidé de couper court à l’expérience Joe Flacco après une saison seulement. L’ancien MVP du Super Bowl remercié, c’est Jeff Driskel qui devrait tenir le rôle de doublure. Avec les départs de McGovern et Leary, c’est le coeur de la ligne offensive qu’il a fallu renouveler. Graham Glasgow sera le nouveau titulaire au poste de garde alors que le rookie de LSU Lloyd Cushenberry pourrait quant à lui être d’ores et déjà titulaire au centre. Ja’wuan James (déjà absent en 2019) s’est retiré de la saison en raison des risques liés au coronavirus. Pour le remplacer les Broncos ont signé l’expérimenté Demar Dotson, ancien titulaire aux Buccaneers.

Dans le but de faire progresser une attaque dans le quintette des moins productive de la ligue, Vic Fangio a confié les rênes de l’attaque à l’ancien head coach des Giants, Pat Shurmur. Dans le backfield offensif, pour épauler Philip Lindsay, les Broncos sont allés chercher chez un rival de division. L’ancien Charger Melvin Gordon pourrait apporter ses capacités de finition sur la goal line (36 touchdowns ces 4 dernières saisons). Mais l’attraction principale est venue de la draft avec la sélection du phénomène en provenance d’Alabama Jerry Jeudy. Son association avec le productif Courtland Sutton ainsi qu’avec un autre rookie, K.J Hamler, devrait ravir son quarterback et les supporters.

En défense, les Broncos ont laissé partir Chris Harris Jr. et l’ont remplacé par A.J Bouye, acquis contre un 4e tour de draft. Fangio pourrait aider le cornerback de 29 ans à retrouver son niveau de 2017, qui lui avait valu une sélection dans la seconde équipe All Pro. Sur la ligne défensive, Denver a réalisé un très joli coup avec Jurrell Casey, obtenu contre contre seulement un 7e tour de draft. Son apport contre la course et pour mettre la pression sur le lanceur adverse sera un atout de choix pour la défense. Avec les retours de Justin Simmons (taggé) et Shelby Harris, Fangio conserve deux éléments importants de son système défensif et s’assure une continuité.

Arrivées notables : Jeff Driskel (QB), Melvin Gordon (RB), Nick Vannett (TE), Demar Dotson (OT), Graham Glasgow (OL), Jurrell Casey (DT), A.J. Bouye (CB), Sam Martin (P)
Re-signatures : Justin Simmons (S), Shelby Harris (DT)
Draft : Jerry Jeudy (WR), K.J. Hamler (WR), Michael Ojemudia (CB), Lloyd Cushenberry (C), McTelvin Agim (DL), Albert Okwuegbunam (TE)
Pertes notables : Joe Flacco (QB), Theo Riddick (RB), Ronald Leary (G), Connor McGovern (C), Derek Wolfe (DL), Chris Harris Jr (CB)
Ils renoncent à la saison à cause de la COVID-19 : Kyle Peko (DT), Ja’Wuan James (RT)

Le(s) point(s) fort(s)

Quelle équipe ne rêverait pas d’avoir Von Miller ? Mieux, quelle équipe ne rêverait pas de l’associer à Bradley Chubb ? Les deux compères font figure d’épouvantail sur le premier rideau. En 2018 la paire avait compilé 26,5 sacks. L’an dernier, Chubb a manqué l’essentiel de la saison en raison d’une blessure au genou, et Von Miller a parfois été très seul sur le pass rush. Ses statistiques de sacks s’en sont ressenties (8 sacks), mais le multiple All Pro a quand même été parmi les joueurs mettant le plus le quarteback adverse sous pression. La reformation du duo sera une des armes principales de la défense de Vic Fangio cette saison. L’ajout de Jurell Casey au coeur de la ligne devrait également apporter d’avantage de pression sur la ligne offensive opposée, libérant ainsi des espaces supplémentaires pour Miller et Chubb. Dans une division où sévit Patrick Mahomes, leur présence pourrait être salutaire.

Si le binôme de pass rushers est dominant, la paire de safeties n’est pas en reste. Justin Simmons et Kareem Jackson se sont imposés comme l’un des tous meilleurs duo de la ligue. Pour leur première saison d’association, les deux joueurs ont cumulé 6 interceptions et 25 passes défendues, menant leur équipe aux portes du top 10 des défenses contre la passe. Pour la seconde année de leur association, et la seconde année sous les ordres de Vic Fangio, cerveau défensif, les deux safeties devraient être une assurance anti-aérienne de premier choix pour Denver. Simmons, évoluant sous franchise tag, a déjà annoncé qu’il était focalisé sur son jeu et les performances de son équipe plutôt que son contrat. Nul doute cependant qu’il fera tout pour montrer à ses dirigeants qu’il mérite une prolongation lucrative.

Les équipes spéciales peuvent parfois faire basculer un match. Une relance de coup de pied, un field goal, ces phases de jeu revêtent une importance non négligeable. Et à ce jeu là, les Broncos sont plutôt bien équipés. Troisième au classement des retourneurs, et huitième au nombre de field goal passés, les escouades dirigés par Todd McMahon assurent leur part du travail.

Le(s) point(s) faible(s)

Si la ligne offensive entrait tout juste dans la 1ere moitié du classement des sacks concédés en 2019, en étant classé 16e avec 41 sacks autoriés, les tackles n’offrent pas pour autant toutes les garanties. Le retrait de Ja’wuan James pour la saison a été compensé par l’arrivée de Dotson, mais l’ancien Buccaneer n’a jamais figuré parmi les meilleurs à son poste. Et à bientôt 35 ans, il semble d’avantage destiné à décliner plutôt qu’à progresser. Il devrait se disputer la place de titulaire avec Elijah Wilkinson, qui a démarré 12 matches en 2019. A l’opposé, Garrett Bowles, ancien 1er tour de draft 2017, s’est montré assez irrégulier depuis son arrivée en NFL. Pas irréprochable en protection de passe (7 sacks autorisés en 2019), le joueur est aussi pointé du doigt pour ses fautes concédés, 17 la saison dernière d’après Pro Football Focus, plombant ainsi trop souvent les drives offensifs. Le tackle gauche a reconnu lui même que son niveau de jeu était « inacceptable ». Son option de 5e année ayant été déclinée par les Broncos, le joueur sera agent libre à l’issue de la saison 2020. Il est donc primordial pour lui de montrer enfin ses qualités et qu’il peut protéger efficacement Drew Lock sur son côté aveugle.

Chris Harris Jr. parti, les Broncos vont manquer de certitudes au poste de cornerback. L’arrivée d’A.J Bouye, censé compenser ce départ, nécessitera avant tout que l’ancien Jaguar retrouve son niveau de 2017 pour justifier sa position de cornerback n°1. En perte de vitesse ces deux dernières années, le joueur ne manque néanmoins pas de talent. Avec Vic Fangio comme entraineur, les espoirs sont permis. Derrière lui, les choses sont plus floues. Bryce Callahan, recruté en 2019, n’a pas encore porté le maillot des Broncos en saison régulière. Blessé toute la saison dernière, il devra avant tout retrouver le niveau qui était le sien en 2018 à Chicago sous les ordres de… Fangio. Mais le joueur pourrait être principalement utilisé dans le slot, laissant ouverte et incertaine la situation à l’opposée de Bouye. Davontae Harris et Isaac Yiadom ont encore tout a prouver et doivent encore progresser pour avoir le statut de titulaire. L’option préférentielle pourrait aller alors vers Michael Ojemudia, drafté au 3e tour en avril dernier. Beaucoup de jeunesse mais peu de garanties.

Facteur(s) X

En seulement cinq matches en 2019, et sans être particulièrement flamboyant, Drew Lock (5 matchs, 7 TDs, 3 int) a suscité confiance et espoir dans le Colorado. Le jeune lanceur a laissé entrevoir des qualités encourageantes pour la suite de sa carrière. John Elway, en grand connaisseur du poste, a déclaré que son quarterback avait l’opportunité d’être couronné de succès dans la ligue. Et le moins que l’on puisse dire est que le manager général a voulu donner les moyens à Lock d’exprimer tout son potentiel. Les deux premiers choix de la draft des Broncos ont vu la sélection de deux receveurs. En y ajoutant l’efficace Sutton et le premier tour 2019 Noah Fant, le quatuor de cibles a fière allure sur le papier. Lock a désormais les armes pour s’exprimer et redonner à l’attaque de Denver ses lettres de noblesse.

Sa capacité à prendre le jeu en main et sa marge de progression détermineront les ambitions de l’équipe cette saison. S’il confirme rapidement, les Broncos seront des troubles fêtes sérieux dans une division très relevée. Dans une franchise qui a connu de très grands quarterbacks, les attentes sont élevées pour le joueur occupant le poste, et l’héritage pourrait être lourd à porter pour l’ancien de Missouri.

Pour libérer Drew Lock d’une pression excessive, les Broncos auront besoin d’un jeu de course efficace. Si l’enfant de la ville Philip Lindsay a continué à être performant en 2019 avec une seconde saison à plus de 1000 yards, l’ajout de Melvin Gordon devrait venir étoffer une escouade dans la seconde moitié de tableau en terme de statistiques. Pour soulager leur lanceur, les coureurs du Colorado auront une partition importante à jouer dans l’attaque de Pat Shurmur.

Le joueur à suivre : Jerry Jeudy

Sélectionné au 1er tour de la draft 2020, Jerry Jeudy est présenté comme un phénomène. Avec 2742 yards et 26 touchdowns marqués en un peu plus de deux saisons et demi en universitaire, il a traumatisé tous les défenseurs qu’il a croisé. Playmaker né, son ajout dans une attaque à la peine dans le jeu de passe pourrait totalement changer la donne. Ses tracés de qualité et ses changements de direction en font un danger constant. Aligné avec le Pro Bowler Courtland Sutton, Jeudy n’aura en plus pas tous le poids du jeu aérien sur les épaules. Et dans un tel contexte, il risque vite de devenir intenable et très efficace.

Victime comme tous les rookies d’une intersaison raccourcie à cause de la pandémie, l’ancien d’Alabama n’a pas pu travailler sa connexion avec son lanceur autant qu’il aurait pu. L’alchimie entre les deux prendra donc peut être quelques matchs avant de se créer.

Calendrier

Titans, @Steelers, Buccaneers, @Jets, @Patriots, Dolphins, Chiefs, Bye, @Falcons, @Raiders, Chargers, Saints, @Chiefs, @Panthers, Bills, @Chargers, Raiders

La preview audio du Podcast

En résumé

La franchise n’a plus gouté aux playoffs depuis la saison du titre en 2015-16, mais avec l’arrivée de Fangio, l’équipe semble de nouveau progresser. Doté d’une escouade défensive de qualité, les efforts d’intersaison se sont concentrés sur l’attaque afin d’entourer au mieux Drew Lock. Mais  dans une des divisions les plus compétitive de la ligue, où les Chiefs semblent intouchables, la tâche ne sera pas simple pour les Broncos.

Si la mayonnaise prend en attaque, Denver pourrait devenir une équipe poil à gratter en AFC Ouest et plus largement dans leur conférence. Mais ces jeunes talents pourraient avoir besoin d’une saison ensemble pour s’aguerrir et s’ajuster. Une année de plus afin d’être un prétendant crédible à la phase finale.

Le pronostic : 8 victoires – 8 défaites

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR