Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

bannieredecathlonfootus

New Orleans Saints Preview 2020

[Preview 2020] New Orleans Saints : la dernière danse de Drew Brees ?

Les Saints auraient bien besoin de la magie vaudou pour aller au Super Bowl.

Comme tous les ans, Touchdown Actu vous propose ses traditionnelles fiches d’avant-saison. Vous pouvez toutes les retrouver en cliquant sur ce lien.

Tout aurait pu (dû) s’arrêter en septembre à Los Angeles avec la blessure au pouce de Drew Brees. Sauf que les Saints sont une équipe et tout le monde a haussé son niveau d’un cran (ou plusieurs), à commencer par Teddy Bridgewater, le phénix du Bayou. La Nouvelle Orléans a suivi le rythme des 49ers. Au final, les Saints ont remporté pour la troisième fois de suite la division Sud et décroché la troisième place de la NFC.

Malheureusement, le rêve d’un deuxième Super Bowl, dix ans après le premier, a disparu dès le premier duel, face à Minnesota au Superdome. Troisième échec en playoffs de suite. La Nouvelle Orléans va-t-elle à nouveau s’en relever ?

La saison dernière : 13 victoires – 3 défaites, défaite en Wild Card

Mouvements à l’intersaison

L’effectif bouge peu, saison après saison, du côté de Metairie. Au moment d’entrer dans cette intersaison, l’interrogation se situait au poste de quarterback car les trois étaient sans contrat. Après plusieurs semaines d’attente, Drew Brees rempile. Taysom Hill le suit peu de temps après. Teddy Bridgewater rejoint Carolina. Et là, la direction des Saints offre la surprise du chef : Jameis Winston, l’ex quarterback des Buccaneers ! Winston va apprendre aux côtés de Brees et sera en concurrence avec Hill pour le poste de numéro 2 (et pour la succession de Brees). Il fallait un numéro 2 derrière Michael Thomas et ce rôle sera celui d’Emmanuel Sanders. Il avait fait très mal à sa nouvelle équipe lors du match avec San Francisco (7 réceptions, 157 yards, 1 touchdown). En défense, on assiste au retour de Malcom Jenkins qui va amener de l’expérience à une jeune arrière-garde. Pour le reste, pas de gros noms à signaler mais des joueurs qui vont chercher à obtenir leur place dans l’effectif final des 53.

En plus de Bridgewater, les départs d’A.J. Klein, Eli. Apple et Ted Ginn étaient pressentis. L’arrivée de Jenkins a forcément poussé Vonn Bell vers la sortie. La Draft a mis fin à l’aventure en Louisiane de Larry Warford, qui a solidifié la ligne offensive des Saints et a relancé sa carrière. Mais il laisse la place au jeune Cesar Ruiz.

Avec peu de choix de draft, la Nouvelle-Orléans a misé sur l’intelligence de jeu et la polyvalence. Ainsi César Ruiz, Zack Baun, Adam Trautman et Tommy Stevens (le nouveau Taysom Hill ?) vont lancer leur carrière en NFL avec la fleur de lys sur le casque. Ruiz et Baun devraient avoir le plus de responsabilités parmi cette cuvée de débutants.

Arrivées notables : Malcom Jenkins (S), Emmanuel Sanders (WR), Jameis Winston (QB), James Hurst (OG), Ty Montgomery (RB)
Re-Signatures : Drew Brees (QB), Zach Wood (LS), David Onyemata (DT), Andrus Peat (OT), Janoris Jenkins (CB), Taysom Hill (QB)
Draft : Cesar Ruiz (C), Zack Baun (LB), Adam Trautman (TE), Tommy Stevens (QB)
Pertes notables : Teddy Bridgewater (QB), A.J. Klein (LB), Larry Warford (G), Ted Ginn (WR), Eli Apple (CB), Vonn Bell (S)
Absents à cause du Covid-19 : Cole Wick (TE), Jason Vander Laan (TE)

Le(s) point(s) fort(s)

La Nouvelle-Orléans est une équipe expérimentée, avec beaucoup d’automatismes. Dans une intersaison très particulière et sans matchs de préparation au programme, cela sera un plus au moment d’attaquer la saison. Comme chaque année, l’attaque sera le fer de lance de l’équipe. Pour une 14e saison (et dernière ?), Drew Brees (27 TDs, 4 int en 11 matchs) sera aux manettes avec le joueur offensif de 2019, Michael Thomas (149 rec, 1725 yards, 9 TDs), sans oublier Alvin Kamara (171 courses, 797 yards – 81 rec, 533 yards, 6 TDs au total) (de retour à 100%), Jared Cook, le nouveau venu Emmanuel Sanders et une ligne offensive mobile.

Tout ce groupe de skill players reposera encore sur une ligne très solide.

Mais la défense n’est pas à oublier. Si l’équipe en est là où elle est, elle le doit en grande partie à l’escouade défensive. Cameron Jordan (15,5 sacks), Demario Davis (111 plaquages, 4 sacks) et Malcom Jenkins seront les leaders du groupe avec de solides lieutenants : Marshon Lattimore, Marcus Williams, David Onyemata, Sheldon Rankins et Marcus Davenport. La défense monte en pression saison après saison et devient de plus en plus un atout en Louisiane.

Le(s) point(s) faible(s)

Si les Saints n’ont pas remporté le Super Bowl lors des deux dernières saisons alors qu’ils faisaient partie des favoris, c’est qu’il y a bien un problème en quelque part. Drew Brees aura 42 ans en janvier prochain et si la précision est là, la puissance diminue petit à petit. Il sera difficile à Michael Thomas de porter sur ses épaules l’attaque comme la saison dernière. Alvin Kamara doit retrouver son explosivité et Jared Cook et Emmanuel Sanders vont devoir être décisifs.

Si la défense contre la course est excellente (4e de la ligue), la défense contre la passe doit franchir un cap et notamment à l’opposé de Lattimore. Les quarterbacks adverses ont souvent opté pour l’autre cornerback des Saints, là où un titulaire indiscutable a du mal à éclore.

Si les déclarations se veulent optimistes, que va-t-il rester de l’affaire Drew Brees ? Ses coéquipiers l’auront-ils totalement pardonné ou restera-t-il des fissures de cette histoire ?

Facteur(s) X

Rookie offensif 2017, 3 sélections au Pro Bowl, Alvin Kamara s’est rapidement imposé aux Saints et en NFL. Mais la saison dernière, le coureur de la Nouvelle-Orléans a connu un coup de moins bien, notamment en raison d’une blessure au genou qu’il a trainé durant toute la deuxième partie de l’année. Privé de son explosivité, Kamara s’est montré moins dangereux et moins efficace, laissant la responsabilité du danger offensif à Thomas.

Remis à 100%, le numéro 41 entend bien remettre le feu dans les défenses adverses, reprendre son duel à distance avec Christian McAffrey et pourquoi pas s’offrir une première saison en double double (1000 yards à la course, 1000 yards à la réception). Si les Saints veulent une deuxième bague, Kamara devra être au top et pas sur trois cylindres comme la saison dernière.

Ne pas oublier que c’est aussi une année charnière pour lui, sachant qu’il arrive à l’issue de contrat rookie et qu’un gros contrat l’attend normalement en 2021. Aux Saints … ou ailleurs.

Le joueur à suivre : Emmanuel Sanders

Depuis plusieurs saisons, Michael Thomas est souvent bien seul chez les receveurs (non, Kamara, Cook et Hill ne sont pas des receveurs !). Ted Ginn n’a jamais eu une alchimie parfaite avec Brees et les nombreux jeunes receveurs peinent à exploser. Emmanuel Sanders arrive pour prendre ce poste vacant.

Joueur expérimenté, il devrait apporter cette plus-value à ce groupe de receveurs. L’ancien 49ers ouvrira des espaces à ses coéquipiers, tout en profitant de leurs espaces.

Calendrier

Buccaneers, @Raiders, Packers, @Lions, Chargers, Panthers, @Bears, @Buccaneers, 49ers, Falcons, @Broncos, @Falcons, @Eagles, Chiefs, Vikings, @Panthers

La preview audio du Podcast

En résumé

Comme depuis 2 saisons, les Saints sont dans le groupe des favoris, tant au niveau de la NFC que de la NFL. L’objectif reste le même : atteindre les playoffs dans un premier temps et le mieux placé possible. Champion en titre dans le Sud depuis 3 saisons, la Nouvelle-Orléans aura un gros duel à livrer face à Tampa Bay. Premier élément de réponse dès l’ouverture de la saison face à l’équipe de Tom Brady dans un Superdome à huis clos.

L’équipe dispose d’une grosse force de frappe tant en attaque qu’en défense. La question est : arrivera-t-elle à se relever une troisième fois après une défaite difficile en playoffs ? Pour peut être la dernière sortie de Drew Brees, cette saison sera-t-elle la bonne dans une année si particulière ? Après tout, Katrina avait amené le Graal, le coronavirus pourrait aussi amener du bon, de la joie et du bonheur dans une ville et un état très touchés par l’épidémie.

Le pronostic : 13 victoires – 3 défaites

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

Parier en ligne avec
2 Déc à 22:40PIT1.16pariez4.5BAL
6 Déc à 20:00ATL2.2pariez1.6NO
6 Déc à 20:00CHI1.57pariez2.25DET
6 Déc à 20:00HOU2.4pariez1.5IND

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR