Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

bannieredecathlonfootus

New England Patriots Preview 2020

[Preview 2020] New England Patriots : une nouvelle ère

Attendu depuis quelques année, le grand chamboulement est finalement arrivé à New England.

Comme tous les ans, Touchdown Actu vous propose ses traditionnelles fiches d’avant-saison. Vous pouvez toutes les retrouver en cliquant sur ce lien.

Pour la première fois depuis plus de 20 ans, New England va entamer une saison sans Tom Brady dans son effectif. Une véritable révolution dans le Massachusetts. Si Bill Belichick est toujours là, son quarterback s’appelle désormais Cam Newton. Préparez-vous, les premières images risquent de faire bizarre.

En attendant, retour sur l’intersaison mouvementée des Patriots et projection sur l’année 0 de l’après Tom Brady.

La saison dernière : 12 victoires – 4 défaites, défaite en Wild-Cards contre les Titans (13-20)

Mouvements à l’intersaison

Il arrive parfois que certains termes comme « chamboulement » ou « révolution » soient galvaudés. Ici, ils ont rarement pris autant de sens. Durant cette saison 2020, peu de choses ressembleront à la précédente. L’effectif, en tout cas, n’aura rien à voir. D’abord parce que sa tête de proue, Tom Brady, a décidé de partir en Floride. L’idole de New England a fait ses valises, laissant un trou béant au sein de la franchise. Pour le remplacer, les Patriots ont fait appel à un autre ancien MVP en la personne de Cam Newton. L’ex Panther a gagné sa place devant un Brian Hoyer de retour à New England et un Jared Stidham pas encore très convainquant.

Mais ce n’est pas tout, comme si voir partir celui qui est considéré comme le meilleur quarterback de tous les temps ne suffisait pas, les Patriots ont subi de lourdes pertes. En défense où Kyle Van Noy, Jamie Collins, Danny Shelton ou Elandon Roberts sont allés voir ailleurs, mais aussi à l’intérieur de l’escouade offensive délestée de joueurs comme Phillip Dorsett, Mohammed Sanu, Ted Karras ou Stephen Gostkowski. Dans cette fuite des talents, les dirigeants n’ont réussi, ou voulu (la question se pose toujours avec Bill Belichick), retenir que quelques éléments.

Les deux safeties, Patrick Chung et Devin McCourty ont été prolongés. Tout comme Matthew Slater et Adam Butler. Pour ce qui est de Joe Thuney, c’est grâce au franchise tag que les Patriots l’ont conservé. Des vétérans donc, qui seront bien utiles pour encadrer de nombreux nouveaux arrivants. En avril, durant cette grande braderie qu’est la draft, Bill Belichick se refait toujours une garde-robe. Pour la collection printemps-été 2020, ce ne sont pas moins de 10 nouvelles pièces qui sont arrivées à bas prix. On notera notamment la sélection du safety Kyle Dugger au deuxième tour pour rajeunir le poste, ainsi que deux nouveaux tight ends et quelques joueurs de ligne offensive en fin de draft pour apporter de la profondeur dans l’escouade.

Une fois que ces chassés-croisés dans l’effectif étaient terminés, il a fallu gérer les décisions des joueurs concernant le Covid. Là encore, New England n’est pas en reste. La franchise fait partie des plus touchées par la situation. Dans la quantité d’abord avec huit désistements cette année, mais dans la qualité surtout avec de gros noms comme Dont’a Hightower ou Patrick Chung qui ont décidé de faire une croix sur cette campagne.

Arrivées notables : Cam Newton (QB), Lamar Miller (RB), Marqise Lee (WR), Brian Hoyer (QB), Dan Vitale (FB), Damienre Byrd (WR), Beau Allen (DT), Brandon Copeland (LB), Adrian Phillips (S).
Re-Signatures : Joe Thuney (Franchise Tag – G), Devin McCourty (S), Matthew Slater (WR), Adam Butler (DT), Patrick Chung (S)
Draft : Kyle Dugger (S), Josh Uche (DE/LB), Anfernee Jennings (LB), Devin Asiasi (TE), Dalton Keene (TE), Justin Rohrwasser (K), Michael Onwenu (G), Justin Herron (OT/G), Caash Malula (LB) et Dustin Woodard (C/G).
Pertes notables : Tom Brady (QB), Phillip Dorsett (WR), Ted Karas (C), Stephen Gostkowski (K), Marshall Newhouse (OT), Danny Shelton (DT), Kyle Van Noy (LB), Jamie Collins (LB), Elandon Roberts (LB), Justin Bethel (CB), Duron Harmon (S), Nate Ebner (S), Benjamin Watson (TE).
Ils ont renoncé à la saison à cause de la COVID-19 : Dont’a Hightower (LB), Patrick Chung (S), Matt LaCosse (TE), Marcus Cannon (OL), Dan Vitale (FB), Brandon Bolden (RB), Marqise Lee (WR) et Najee Toran (OL)

Le(s) point(s) fort(s)

Même sans un Brady (16 matchs, 4057 yards, 24 TDs et 8 INTs) au top l’an dernier, les Patriots ont tout de même réussi à enregistrer 12 victoires, un titre d’AFC Est et une qualification en playoffs. Un parcours dû en majeure partie à une défense de fer qui a affiché des statistiques incroyables avec 14,1 points encaissés par rencontre (1er en NFL) et 275,9 yards autorisés chaque match (1er en NFL). Dans cette escouade, la force principale se situe à l’arrière, du côté des défensives backs. C’est ici que sévit le meilleur défenseur de l’année en 2019 : Stephon Gilmore (16 matchs, 6 INTs, 20 passes défendues, 2 TDs et 54 plaquages). Le cornerback a impressionné l’an dernier et il n’y a pas de raison qu’il ne continue pas sur sa lancée cette saison. Autour de lui le casting sera sensiblement le même avec notamment les frères McCourty, Jason et Devin, respectivement aux postes de cornerback et safety. L’an dernier ces lignes arrières n’autorisaient que 180,4 yards par rencontre, seuls les 49ers faisaient mieux.

De l’autre côté du ballon, il existe beaucoup moins de certitudes et on ne sait pas encore comment la mayonnaise va prendre. Il y a un groupe qui toutefois devrait apporter quelques garanties : la ligne offensive. Les éléments qui en faisaient sa force l’an dernier sont restés. Joe Thuney a signé son franchise tag et, associé à Shaq Mason, ils formeront l’une des meilleures doublettes de gardes de la ligue. Entre eux deux, l’autre bonne nouvelle pour le futur lanceur se nomme David Andrews. Le centre, absent en 2019, devrait être de retour au milieu de cette ligne. Il faudra toutefois surveiller les postes de tackles qui pourraient souffrir de l’absence de Marcus Cannon à droite, même si Isaiah Wynn a montré de belles promesses à gauche.

Le(s) point(s) faible(s)

L’histoire de Bill Belichick avec ses receveurs a rarement été un long fleuve tranquille. L’an dernier déjà, le groupe de cibles manquait de talent. Cette saison, il y a peu de chances que ce soit beaucoup mieux.  Julian Edelman (16 matchs, 100 réceptions, 1117 yards et 6 TDs), MVP du Super Bowl il y a deux ans, est de retour certes, mais il a 34 ans et sort d’une saison compliquée par les blessures. Derrière lui, Mohammed Sanu vient d’être coupé, Phillip Dorsett est parti, Marqise Lee, signé cette année, a décidé de ne pas jouer cette saison et N’Keal Harry (7 matchs, 12 réceptions, 105 yards et 2 TDs) est loin d’avoir répondu aux attentes placées en lui au moment de sa draft au premier tour en 2019. On sait désormais que Cam Newton sera le lanceur titulaire des Patriots, mais l’on sait aussi qu’il n’aura pas beaucoup de matériel à sa disposition dans les airs.

En défense, c’est le milieu du terrain qui inquiète. Le second rideau, celui des linebackers, semble moins fourni qu’à l’accoutumé dans le Massachussetts. Il faut dire que le groupe a été décimé à l’intersaison. Kyle Van Noy (15 matchs, 56 plaquages, 6,5 sacks, 3 passes défendues, 2 fumbles forcés, 2 fumble recouverts et 1 TD) Jamie Collins (16 matchs, 81 plaquages, 7 sacks, 3 INTs, 1 TD, 7 passes défendues, 3 fumbles forcés et 1 fumble recouvert) et Elandon Roberts sont partis. Et Dont’a Hightower (15 matchs, 71 plaquages, 5,5 sacks, 4 passes défendues, 1 fumble recouvert et 1 TD) ne veux pas prendre de risque avec le Covid.

Il ne reste donc plus grand monde à Bill Belichick pour composer. Une situation compliquée pour lui qui aime donner beaucoup de responsabilités à ses cerveaux de la défense. En 2020, les titulaires à ces postes devraient être Ja’Whaun Bentley, les rookies Anfree Jennings et Josh Uche, voir Kyle Dugger le safety sélectionné au deuxième tour en avril, qui a le physique pour jouer dans la boîte

Facteur(s) X : Cam Newton

Un seul être vous manque… Vous connaissez la suite. Pour la première fois depuis deux décennies, Bill Belichick va devoir remplacer Brady sur du long terme. Longtemps on a cru que les Patriots démarreraient la saison avec Jared Stidham derrière la ligne. Pas de quarterback signé à la free-agency, aucun drafté malgré la pléthore de choix… et puis finalement un coup de poker : Cam Newton (2 matchs en 2019, 24 TDs et 13 ints en 2018).

Signé pour un an, le MVP 2015 a le potentiel pour s’installer à ce poste dans le Massachusetts. Mais rien n’est moins sûr. L’ancien d’Auburn n’a plus joué depuis novembre dernier et rien ne dit qu’il peut revenir à 100%. Les candidats à son recrutement ne se sont pas bousculés, ce qui est toujours inquiétant quand on parle d’un joueur qui est censé revenir de blessure. Il faudra ensuite qu’il prouve qu’il est capable d’intégrer un nouveau système offensif, lui qui change de franchise pour la première fois en 9 ans de carrière en NFL. Depuis son arrivée au camp d’entraînement, tout le monde loue son éthique de travail et ses qualités exceptionnelles. Mais il existe trop d’histoires de ce genre qui ont mal tourné pour ne pas s’enflammer et demander à juger sur pièce.

Pour aider Newton, l’autre facteur X sera sûrement le jeu au sol. Les Patriots étaient en milieu de tableau dans le secteur l’an dernier (106,4 yards/match, 18e en NFL). Mais sans Brady, Belichick pourrait être tenté de revenir aux fondamentaux. Avec des bons gardes pour aider Sony Michel et le rookie Damien Harris à trouver des brèches, sans oublier les inusables James White et Rex Burkhead, New England a largement les moyens de confirmer le virage offensif vers un jeu plus axé au sol entamé ces dernières saisons.

Le joueur à suivre : Chase Winovich

Même si la défense reste le point fort de cette équipe de New England, il va falloir que de nouvelles têtes émergent pour que cette escouade continue d’être productive. Dans ce contexte, Chase Winovich, sélectionné au 3e tour (77e choix) en 2019, est le candidat parfait. Auteur d’une bonne saison l’an dernier (16 matchs, 26 plaquages et 5,5 sacks), l’ancien de Michigan devrait gagner du temps de jeu en 2020.

La situation est en tout cas favorable pour lui : le groupe de linebackers a vu partir de nombreux joueurs, lui laissant un peu de place pour s’exprimer et la ligne défensive ainsi que la couverture aérienne sont de très bonne facture et pourraient lui permettre d’atteindre le quarterback plus souvent. New England espère en tout cas avoir trouvé son nouveau Clay Matthews.

Calendrier

Dolphins, @Seahawks, Raiders, @Chiefs, Broncos, Repos, 49ers, @Bills, @Jets, Ravens, @Texans, Cardinals, @Chargers, @Rams, @Dolphins, Bills, Jets.

La preview audio du Podcast

En résumé

Difficile d’imaginer le futur de cette franchise. D’un côté l’effectif a été modifié en grande partie. De l’autre, l’un des principaux artisans du succès des Patriots depuis le début des années 2000 est toujours là : Bill Belichick.

L’entraîneur va-t-il réussir à trouver des solutions, même sans son quarterback vedette ? L’histoire montre que BB a gagné le droit d’avoir le bénéfice du doute. Et même si les Bills sont une puissance émergente dans l’AFC Est, les Patriots restent toujours des candidats au titre de la division, et donc à la qualification en playoffs.

Le pronostic : 10 victoires – 6 défaites

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

Parier en ligne avec
26 Nov à 19:30DET2.33pariez1.53HOU
26 Nov à 23:30DAL1.6pariez2.2
29 Nov à 20:00ATL2.25pariez1.57
29 Nov à 20:00BUF1.4pariez2.75LAC

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR