Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

bannieredecathlonfootus

Preview 2020 San Francisco 49ers

[Preview 2020] San Francisco 49ers : le mystère Jimmy Garoppolo continue

Equipe surprise de la saison dernière, les 49ers sont attendus au tournant.

Comme tous les ans, Touchdown Actu vous propose ses traditionnelles fiches d’avant-saison. Vous pouvez toutes les retrouver en cliquant sur ce lien.

Seuls les plus ambitieux ou les plus visionnaires auraient misé sur une présence des San Francisco 49ers au dernier Super Bowl. La saison des Niners a été une surprise, car personne ne les attendait à ce niveau de performance. La défaite face aux Chiefs après avoir mené lors du dernier match de la saison a été un coup très dur pour cette équipe.

Les 49ers ont tout pour rebondir et être de nouveau une force majeure de la NFC. L’effectif a connu peu de mouvements, et les principaux départs ont été intelligemment remplacés. Le groupe est jeune, à de l’avenir, et a montré à toute la NFL qu’il savait gagner. Mais cette saison risque d’être bien différente, car l’effet de surprise est passé, et San Francisco sera attendu au tournant.

La saison dernière : 13 victoires – 3 défaites, 1e de la NFC Ouest, défaite lors du Super Bowl

Mouvements à l’intersaison

Economiquement, les 49ers n’ont pas pu garder tous les joueurs qu’ils souhaitaient, mais la majeure partie des leaders joueront en rouge et or de nouveau cette saison. 18 des 22 titulaires lors du dernier Super Bowl sont toujours dans l’effectif.

Cet été, San Francisco a souvent fait les gros titres de l’actualité de la ligue. Ils ont dû se résigner à échanger le defensive tackle All-Pro DeForest Buckner aux Colts, n’ayant pas les moyens de le re-signer. Dans cet échange, les 49ers ont tout de même récupéré un choix du premier tour de la draft avec lequel ils ont sélectionné son remplaçant, Javon Kinlaw, joueur à fort potentiel de l’université de South Carolina. Puissant et rapide, avec des mains violentes et une bonne capacité pour le pass rush en plus de son jeu contre la course, il devrait, si son genou le laisse tranquille, devenir un gros perturbateur à l’intérieur de l’une des meilleures lignes défensives du pays.

Emmanuel Sanders, recruté au prix fort durant la saison dernière a lui aussi quitté San Francisco, pour rejoindre les Saints. Cela a laissé un vide au poste de receveur, que les 49ers se devaient de combler. C’est chose faite, du moins numériquement, avec la sélection également au premier tour de la draft de Brandon Aiyuk d’Arizona State. Autre cible importante également récupérée, Jordan Reed, l’ancien tight end de Washington, viendra apporter de la profondeur au poste derrière le patron George Kittle, récemment prolongé à hauteur de 75 millions de dollars sur cinq ans, faisant de lui le tight end le mieux payé de l’histoire.

Enfin, c’est un historique qui a rangé le casque. Joe Staley, 13 saisons en NFL, toutes sous le maillot des Niners, a pris sa retraite en avril, à 35 ans. Et le nom de son remplaçant n’a pas tardé à se faire connaître. Trent Williams, dont les relations plus que glaciales avec ses dirigeants à Washington n’étaient un secret pour absolument personne, rejoint dans un échange San Francisco. S’il n’arrivera pas à faire oublier le nom Staley, son niveau de jeu devrait parler pour lui, Williams étant un lineman offensif de tout premier plan, bien qu’il ait loupé la totalité de la saison précédente.

Arrivées notables : Travis Benjamin (WR), Tavon Austin (WR), J.J. Nelson (WR), Jordan Reed (TE), Trent Williams (OT), Tom Compton (G), Johnathan Cyprien (S).
Re-Signatures : Nick Mullens (QB), Jeff Wilson (RB), Kendrick Bourne (WR), George Kittle (TE), Ross Dwelley (TE), Daniel Brunskill (OT), Ben Garland (C), Arik Armstead (DE), Ronald Blair (DE), Jason Verrett (CB), Emmanuel Moseley (CB), Jimmie Ward (S).
Draft : Javon Kinlaw (DT), Brandon Aiyuk (WR), Colton McKivitz (OT), Charlie Woerner (TE), Jauan Jennings (WR).
Pertes notables : Matt Breida (RB), Emmanuel Sanders (WR), Marquise Goodwin (WR), Levine Toilolo (TE), Garrett Celek (TE), Joe Staley (OT), Mike Person (G), DeForest Buckner (DT), Sheldon Day (DT).
Ils ont renoncé à la saison à cause de la COVID-19 : Travis Benjamin (WR), Shon Coleman (OT), Jake Brendel (C).

Brandon Aiyuk va tenter de faire oublier Emmanuel Sanders.

Le(s) point(s) fort(s)

Le jeu de course de San Francisco a été un facteur décisif à la belle saison de San Francisco l’an dernier. Raheem Mostert, Tevin Coleman et Matt Breida ont tous terminé la saison avec plus de 500 yards à leur compteur, rejoignant le mythique « Million Dollar Backfield » de Joe Perry, John Henry Johnson et Hugh McElhenny (1954) en tant que seul trio en l’histoire de la franchise à accomplir cet exploit. Si Breida a été échangé avec les Dolphins, les 49ers pourront compter sur le revenant Jerick McKinnon, ancien coureur prometteur chez les Vikings, qui retrouvera les terrains après deux ans sur la touche à cause d’une blessure au genou. Dans ce trio, celui qui ressort le plus est Raheem Mostert, qui fut la révélation des playoffs, et qui a signé un nouveau contrat cet été.

Sur la ligne offensive, la retraite de Joe Staley est un coup dur, mais probablement plus pour son leadership et pour le vestiaire que sur le terrain. Non pas que Staley n’était pas performant, mais, avec l’arrivée de Trent Williams comme remplaçant, les 49ers ne perdent pas au change au niveau qualitatif. Avec Mike McGlinchey, Laken Tomlinson et le centre Weston Richburg, qui revient de blessure, San Francisco possède une ligne qui va permettre à Jimmy Garoppolo (69,1% de passes complétées, 27 TDs, 13 int) d’avoir le temps. La seule incertitude concerne le poste de guard droit, après le départ de Mike Person.

La défense des 49ers a été impressionnante l’année dernière. Deuxièmes de la ligue en nombre de yards concédés, ils sont premiers contre le jeu de passe, avec le plus petit total de yards concédés en une saison (2707) depuis les Jets en 2009. Cela est en grande partie grâce à une ligne défensive qui a été la priorité lors de la draft depuis de longues années. Arik Armstead (10 sacks), Nick Bosa (9), Solomon Thomas (2 sacks) et Dee Ford (6,5) seront de retour aux affaires cette saison, avec le rookie Javon Kinlaw pour remplacer DeForest Buckner. Certes, les Niners perdent une menace majeure à l’intérieur de la ligne, mais Kinlaw est un jeune joueur à fort potentiel. Nick Bosa sera particulièrement attendu au tournant, après une excellente saison rookie, qui a fait de lui l’une des stars de la ligue à ce poste.

Le deuxième rideau du système 4-3 de Robert Saleh est représenté par Fred Warner, Kwon Alexander et Dre Greenlaw. Tous trois sont des linebackers rapides qui excellent dans la couverture de passe. Sans être des stars, ils sont une assurance solide sur ce poste.

Richard Sherman est bel et bien de retour à son meilleur niveau. Auteur d’une saison phénoménale, le joueur de 32 ans devra de nouveau briller. L’arrière est entre de bonnes mains avec Jimmie Ward et Jaquiski Tartt. Ils ont manqué 44 matchs en raison de blessures au cours des quatre dernières saisons à eux deux, mais lorsqu’ils sont en forme, ils sont une sécurité rassurante.

Le(s) point(s) faible(s)

Les 49ers n’ont pas beaucoup de profondeur au poste de receveur. Deebo Samuel et Kendrick Bourne sont les seuls joueurs qui ont eu plus de 30 réceptions l’an dernier à être toujours dans l’effectif. Et comble de la malchance, Deebo Samuel s’est cassé le pied lors d’une séance d’entraînement à la mi-juin, et il n’est pas certain qu’il soit prêt en semaine 1. Brandon Aiyuk est attendu comme remplaçant d’Emmanuel Sanders, mais, bien qu’il soit un joueur d’avenir, il semble avoir été drafté un peu haut.

Qui sera le cornerback numéro 2 en accompagnement de Richard Sherman. Cette position a été le point faible la saison dernière. Ahkello Witherspoon, qui a été titulaire la majorité de la saison, n’a pas convaincu au point d’être destitué de son rang juste avant le Super Bowl. Son concurrent pour le poste, Emmanuel Moseley, ne représente pas non plus une assurance tous risques. Il y a fort à parier que les quarterbacks adverses privilégieront les receveurs marqués par l’un de ces deux joueurs plutôt que la cible dont se chargera Richard Sherman.

Facteur(s) X

A quoi ressemblera le jeu de passe de San Francisco. Délaissée au profit du jeu au sol, au point d’être complètement mise de côté en finale de conférence contre Green Bay, l’attaque aérienne compte pourtant en son sein des joueurs de qualité, comme George Kittle ou Deebo Samuel. C’est le quarterback Jimmy Garoppolo qui est au centre des discussions. Tantôt brillant, tantôt inquiétant, il manque cruellement de constance pour être réellement rassurant pour les fans des Niners.

Même si la direction de San Francisco laisse entendre partout que Jimmy G est l’homme de la situation, la piste Tom Brady a tout de même été étudiée avec insistance avant que ce dernier ne rejoigne finalement Tampa Bay. S’il veut rester le quarterback titulaire d’un effectif qui prétend au titre, Jimmy Garoppolo va devoir prouver qu’il mérite les 27,5 millions que les 49ers investissent sur lui chaque année jusqu’à 2023.

Le joueur à suivre : George Kittle

Il n’est pas mentionné, mais il est évident que le nom de George Kittle est tout en haut de la liste des points forts de San Francisco. Deux sélections pour le Pro Bowl et deux places dans l’équipe All-Pro consécutives prouvent la qualité de ce joueur. C’est simple : si l’attaque des 49ers patine, donnez le ballon à Kittle, il va débloquer la situation. La saison dernière, il a encore capté 85 passes pour 1053 yards et 5 touchdowns.

Il est l’archétype du tight end moderne : physique, rapide, avec des mains sûres, il est aussi excellent au bloc, et son rôle dans le jeu de course de San Francisco est sous-estimé, tant il ouvre des brèches pour ses coureurs. Mais ce qui est frappant chez George Kittle, c’est son état d’esprit. Irréprochable, c’est le profil de joueur que tous les entraîneurs, tous les joueurs, tous les fans veulent avoir dans leur équipe. C’est un leader de vestiaire, charismatique, et avec un amour pour ce sport qui saute aux yeux. Il possède également une détermination sans failles, en témoigne sa réception hors du commun sur 4e tentative contre les Saints, pour mettre Robbie Gould en position de frapper le field goal de la victoire. Une réception de 39 yards, dont 10 avec le cornerback Marcus Williams accroché à la grille de son casque.

Toutes ces raisons font que les dirigeants de San Francisco ont cassé leur tirelire pour verrouiller George Kittle dans la Baie. Un contrat de 75 millions de dollars sur cinq ans qui font de l’ancien 5e tour de draft le tight end le mieux payer de l’histoire de ce sport. Difficile de débattre, car c’est un contrat plus que mérité pour un joueur qui fait l’unanimité. Il va désormais falloir qu’il rentabilise ce contrat, et qu’il soit une nouvelle fois une soupape de sécurité pour un quarterback qui a tant pu compter sur lui précédemment.

Calendrier

Cardinals, @Jets, @Giants, Eagles, Dolphins, Rams, @Patriots, @Seahawks, Packers, @Saints, @Rams, Bills, Washington, @Cowboys, @Cardinals, Seahawks.

La preview audio du Podcast

En résumé

Le casting à San Francisco a bougé, mais le noyau dur est en grande partie intact. George Kittle, Trent Williams, Nick Bosa et Richard Sherman sont parmi les meilleurs joueurs de la ligue à leurs postes respectifs, et Kyle Shanahan reste un jeune coach qui a réussi à emmener son équipe au Super Bowl à la surprise générale.

L’année 4 du duo Shanahan-Lynch sera déterminante, car après une saison qui a failli se solder par un sacre, l’erreur est interdite dans de la Baie. Même dans l’une des divisions les plus relevés de la ligue, la force de cet effectif et d’un staff de qualité devrait permettre aux 49ers de voir les playoffs. Mais après être passé si près du but ultime, San Francisco ne se contentera pas d’une simple qualification.

Le pronostic : 12 victoires – 4 défaites


Un petit creux ? Besoin d’une casquette NFL ?

Notre partenaire Brooklyn Fizz vous propose un large choix sucré et salé. Mais Brooklyn Fizz n’est pas qu’une épicerie ! Vous y trouvez aussi des maillots, t-shirts, casquettes ou funko pops NFL ! Visitez la boutique en ligne.

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

Parier en ligne avec
6 Déc à 20:00ATL2.2pariez1.6NO
6 Déc à 20:00CHI1.53pariez2.33DET
6 Déc à 20:00HOU2.33pariez1.53IND
6 Déc à 20:00MIA1.16pariez4.5CIN

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR