Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

bannieredecathlonfootus

New Orleans Saints Résumés Tampa Bay Buccaneers

Saints – Buccaneers (34-23) : New Orleans maîtrise la bande de Tom Brady

Pas de miracle pour l’équipe de Tom Brady, les Saints étaient trop forts.

New Orleans Saints (1-0) – Tampa Bay Buccaneers (0-1) : 34-23

Pour sa première prestation sous le maillot de Tampa Bay, Tom Brady (23/36, 239 yards, 2 TD et 2 INT, 1 TD au sol) a connu une soirée difficile. En manque de repères avec ses nouveaux coéquipiers (2 yards pour Mike Evans), il n’a pas réussi à faire douter l’ogre Saints, qui commence la saison avec une victoire convaincante.

L’attaque des Saints n’a pourtant pas été flamboyante, très loin des standards habituels, mais la bande de Drew Brees (18/30, 160 yards, 2 TD) a été suffisamment efficace pour consolider la victoire, bien aider par une défense inspirée. Le tournant du match a lieu en début de seconde mi-temps lorsque Janoris Jenkins a intercepté Brady pour un pick 6, donnant 17 points d’avance à New Orleans. Tampa Bay tente jusqu’au bout de revenir dans le match, mais la marche était trop haute.

Tom Brady frappe le premier

Tom Brady n’a pas mis longtemps à s’acclimater à la Floride, puisqu’il a montré l’étendue de son talent dès le début du match. Une passe de 29 yards pour Chris Goodwin (79 yards), puis un QB sneak pour finir le drive. (0-7) Le message est clair : le futur Hall of Famer n’est pas en vacances à Tampa.

Les Saints déroulent

Mais si Tampa a bien commencé le match, ce sont bien les Saints qui prennent rapidement le contrôle du match. Sans être impressionnant, New Orleans fait preuve d’une efficacité redoutable. À deux reprises, les hommes de Drew Brees concluent un drive par un touchdown d’Alvin Kamara (67 yards, 2 TD), prenant un avantage déjà décisif. (14-7) La défense des Buccaneers a involontairement aidé son adversaire du soir, concédant des pénalités dans des moments décisifs.

Les Buccaneers manquent d’imagination en attaque, et concèdent un nouveau field goal en fin de mi-temps. Ils retournent au vestiaire avec un retard de 10 points, et une mauvaise prestation globale malgré un début de match encourageant. Cet écart augmente même à 17 points en début de deuxième mi-temps (voir introduction). (24-7)

Baroud d’honneur pour les Buccaneers

Malgré tout, les Buccaneers se battent jusqu’au bout. D’abord avec un touchdown de O.J. Howard, puis un field goal permettant de revenir à un touchdown d’écart. L’espoir renaît en Floride et le momentum semble avoir changé. (24-17)

Fin du rêve

Mais les Saints sont expérimentés, et il en faut plus pour les déstabiliser. Emmanuel Sanders (15 yards, 1 TD) marque d’abord un touchdown pour reprendre de l’avance, et Tampa offre aux Saints une avance encore plus grande avec un fumble stupide sur équipe spéciale. En quelques minutes, l’avance est à nouveau de 17 points, trop dur à rattraper pour les floridiens qui commencent la saison sur une défaite malgré un touchdown final de Mike Evans. Les Saints en revanche commence la saison idéalement, et sont plus que jamais favori en NFC.

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une