Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

BountyGate New Orleans Saints Vie de la ligue

Scandale à New Orleans: Des primes incitant à blesser les adversaires

Au terme d’une investigation longue et détaillée, la NFL a lâché une petite bombe ce vendredi en annonçant qu’elle a découvert que les Saints ont maintenu un système de primes illégalles de 2009 à 2011.

22 à 27 joueurs auraient alimenté le pot et c’est le coordinateur défensif Gregg Williams – partit il y à quelques semaines à Saint Louis – qui gérait les opérations.

L’enquête a notamment révélée que les joueurs touchaient 1500 dollars s’ils arrivaient à mettre K.O un adversaire et 1000 dollars s’ils arrivaient à ce que le joueur frappé soit évacué sur une voiturette. Les primes pouvaient doubler ou tripler pendant les playoffs.

En plus des mauvaises intentions et de l’incitation à la blessure, le programme est illégal car ces primes ne font pas partie des contrats des joueurs. Des primes étaient aussi mises en jeu pour les interceptions ou les fumbles.

Le pot commun entretenu par les joueurs aurait atteint jusqu’à 50 000 dollars.

L’enquête a révélé que le coach principal Sean Payton était au courant de ce système et qu’il n’a rien fait pour l’arrêter. Lorsqu’il a appris les découvertes de la ligue, le propriétaire Tom Benson aurait demandé au manager général Mickey Loomis de mettre un terme à ces primes. Mais Loomis n’a pas écouté son patron.

L’enquête de la ligue a débuté en 2010 après que les Saints aient été accusés d’avoir placé des primes sur les têtes de Kurt Warner et Brett Favre pendant les playoffs 2010. Faute de preuves, elle avait été stoppée. Roger Goodell explique que les investigations ont repris vers la fin de la saison 2011 après l’arrivée de nouvelles informations.

En décembre dernier, Adrian Peterson avait accusé les Saints d’avoir ciblé sa cheville.

Le suspense va maintenant être de savoir quelles vont être les sanctions prises par la ligue. Roger Goodell pourrait avoir la main très lourde pour ce qui ressemble au plus gros scandale impliquant une équipe depuis le Spygate des Patriots avant la saison 2007.

Pour rappel, voici les deux chocs très très discutables imposés à Kurt Warner et Brett Favre lors des playoffs 2010, ceux du titre des Saints.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une