Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

bannieredecathlonfootus

Leçons de la semaine

Les 12 leçons de la Semaine 3 : franchement, Atlanta ? Pas si vite Chicago

Les Falcons s’écroulent et donnent de faux espoirs à Chicago. Philadelphie et le bras de Drew Brees ramolissent. Les Browns et Patriots marchent sur leurs adversaires.

Dan Quinn ne doit pas passer une seconde de plus sur le banc des Falcons

Les Falcons menaient 26-10 dans le dernier quart. Contre les Bears. Nick Foles avait remplacé Mitchell Trubisky. Ce match était terminé. Mais Atlanta. Atlanta. Oh Atlanta.

Au Super Bowl, c’était la chute terrible d’une équipe inexpérimentée face à Tom Brady et Bill Belichick. En Semaine 2, c’était déjà bien plus terrifiant. Cette fois, cela doit être la goute d’eau. Arthur Blank ne doit pas laisser Dan Quinn une minute de plus dans ce vestiaire.

Il ne s’agit plus seulement d’un coach défensif incapable de monter une défense performante. Il s’agit d’un groupe complètement traumatisé. Ce groupe vaut bien mieux que ce bilan de trois défaites en trois sorties. Il valait bien mieux que les Bears. Il faut du changement. Et vite.

Les Bears sont la pire équipe à 3-0 de l’histoire des équipes à 3-0

Dommage collatéral de cette nouvelle bévue d’Atlanta, voilà les Bears à 3 victoires en autant de match. Alors que Chicago semblait se faire remettre à sa place, voilà Matt Nagy et sa bande invaincue. Des victoires de trois points contre les Lions, quatre points face aux Giants (qui se sont fait piétiner par les remplaçants des 49ers) et de nouveau quatre longueurs face à Atlanta.

Il ne faut pas retirer le mérite à une équipe de professionnels qui se bat et va arracher des succès. Et on force évidemment le trait avec cet intertitre. Mais qui peut vraiment penser qu’une équipe branchée sur un courant très alternatif, qui a remplacé Mitchell Trubisky par Nick Foles en cours de match, puisse vraiment se mêler à la course des meilleurs ?

D’ailleurs, qui est le quarterback de cette équipe ? Le genre de question qui n’augure jamais rien de bon, même s’il y a des vraies qualités, notamment en défense.

Les matchs à venir contre les Buccaneers, Panthers, Rams, Saints et Titans devraient donner une indication plus claire du niveau de cette équipe, et probablement équilibrer son bilan.

Drew Brees n’a plus de bras

Vous ne pouvez plus critiquer la puissance du bras de Drew Brees. Pour pouvoir la juger, il faudrait que le quarterback des Saints lance en profondeur, ce qu’il ne fait plus vraiment.

Dimanche, contre les Packers, aucune de ses passes n’a fait plus de 20 yards dans les airs. Zéro. En première semaine, il avait tenté deux passes de plus de vingt yards. En Semaine 2, une seule.

Brees n’a pas fait un mauvais match, mais il semble désormais être un quarterback plus limité. Le problème, c’est que cela ne pourrait plus suffire si la défense n’élève pas son niveau de jeu.

Arizona est encore en pleine croissance

Après deux belles premières sorties, il était tentant de s’emballer pour les Cardinals. Mais les grandes équipes ne se construisent pas en un été (ou deux). Les trois interceptions de Kyler Murray et la défaite contre des Lions qui restaient sur 11 revers consécutifs sont venus le rappeler.

Doug Pederson s’est ramoli

Ou est passé le coach plein de panache qui appelait des tricks plays improbables dans un Super Bowl et menait une équipe tout aussi improbable à la victoire ? Dimanche, Doug Pederson n’a pas fait honneur à l’esprit du jeu. Avec 20 secondes à jouer en prolongation, le patron des Eagles a… punté. Ses options après une pénalité bête qui a fait reculer son équipe de 5 yards : un field goal de 64 yards ou une passe Avé Maria. Jake Elliott a un record en carrière à 61 yards. 64 yards, c’est le record en NFL. Difficile, mais pas impossible. Avec 20 secondes et une 4e et 12, il était même possible d’imaginer jouer la 4e pour ensuite tenter le field goal.

Rien de tout ça. Rien d’audacieux. Rien de fun. Une décision nulle pour un match nulle afin de rester en vie dans la division la plus nulle.

Quand on perd le panache, on se rapproche parfois doucement de la sortie. Pederson devrait faire attention, la période de grâce du titre touche à sa fin.

Adoptez la prolongation façon NCAA !

Au-secours, débarassez nous des matchs nuls. Pour la énième fois : une possession par équipe, pas de chrono, façon tirs au but. Du fun, du suspense. Tout sauf ce qu’on a vu dimanche entre les Bengals et Eagles. FAITES LE !

Russell Wilson vers le MVP, semaine 3

Toujours sur les rails.

14 touchdowns sur les trois premiers matchs, c’est un record NFL.

Aaron Rodgers en embuscade

Pendant que tous les yeux sont braqués sur Russell Wilson, Aaron Rodgers est quand même en train de se payer un début de saison costaud. Encore auteur de 3 touchdowns contre les Saints, le quarterback des Packers s’est même offert une belle passe aveugle. Facile.

9 touchdowns et aucune interception pour lui depuis le début de l’année.

Les Vikings ont peut-être trouvé leur receveur numéro un

7 réceptions, 175 yards, 1 touchdown. Énorme match de Justin Jefferson, qui a peut-être donné un bel aperçu de l’avenir aux supporters des Vikings.

Cleveland, c’est le retour à la terre…

Pour la première fois depuis six ans, les Browns ont un bilan positif. Et ce n’est ni à cause de Baker Mayfield ni d’Odell Beckham. Ou presque. Le changement d’attitude annoncé par le receveur est réel. Il est là pour aider. Car les tauliers, ce sont Nick Chubb et Kareem Hunt. 37 courses pour 23 passes. Le plan de jeu est clair maintenant à Cleveland. Tant mieux, ca marche. Chubb a encore gratté 108 yards et 2 touchdowns au sol.

Beckham, lui, s’est arraché pour éviter une interception. C’est beau. Ca marche.

… New England aussi

C’est tout sauf une surprise de voir Bill Belichick revenir aux fondamentaux dans une saison aussi particulière, marquée à la fois par le COVID et un changement de quarterback. Mais là, le coach ne fait pas semblant.

250 yards au sol dimanche contre les Raiders. 117 pour Sony Michel, 49 pour Rex Burkhead, 43 avec J.J. Taylor. Sans oublier Cam Newton et 27 longueurs. Pas mal pour une équipe privée d’un James White toujours endeuillé et du prometteur Damien Harris.

Avec 178 yards de moyenne par match, voilà les Patriots leaders de toute la NFL au sol pour le moment.

CON-CEN-TREZ VOUS !

C’est inexcusable à ce niveau. DK Metcalf n’a pas le droit de ne pas attendre tranquillement de passer la ligne d’enbut sans protéger son ballon.

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR