Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

bannieredecathlonfootus

New York Giants Résumés San Francisco 49ers

Giants – 49ers (9-36) : la balade de San Francisco

Deux matchs et deux victoires écrasantes pour San Francisco au MetLife Stadium.

Pour ceux qui ont regardé la Redzone, vous avez dû vous demander si le match entre les Giants et les 49ers avait bien lieu. La réponse est oui. Dans une partie à sens unique, San Francisco a remporté sa deuxième victoire au MetLife Stadium, après celle de la semaine dernière face aux Jets. Pour les Giants, c’est une troisème défaite en autant de matchs.

Malgré les très nombreuses absences défensives (Sherman, Bosa, Ford, Thomas), c’est cette unité qui se signale la première pour les Niners. Après une mauvaise passe de Daniel Jones (17/32, 179 yards, 1 INT) vers Evan Engram, c’est l’ancien n°3 de la Draft 2013 et nouveau venu dans la Baie Dion Jordan qui récupère le fumble.

Hormis ça ? Pas grand-chose dans le premier quart, un avantage 2-1 pour San Francisco aux fields goals et un score de 3-6 dans un match peu spectaculaire. Aussi à signaler, une nouvelle victime du terrible terrain du MetLife Stadium. C’est le revenant Jordan Reed, si précieux la semaine dernière en l’absence de George Kittle, qui s’est blessé dans la end-zone sur une réception qui aurait pu donner un touchdown.

Le deuxième quart-temps commence par un field goal manqué par Robbie Gould, et l’égalisation de New York. Ensuite, Jerick McKinnon (77 yards, 1 TD) confirme sa bonne forme en inscrivant un touchdown sur une course de 10 yards, et confirme qu’après deux ans d’absence, il est bien de retour aux affaires. (6-13)

Les Giants aux abonnés absents

Dès l’engagement, Daniel Jones est intercepté par Fred Warner, sur une passe dirigée vers Evan Engram. Une seconde perte de balle pour les Giants, une nouvelle fois pour une mauvaise passe en direction du tight end. Gould ajoute sur le drive suivant un nouveau coup de pied, et San Francisco rejoint les vestiaires avec 10 points d’avance. (6-16)

L’attaque de San Francisco compte également des absents (Garoppolo, Mostert, Kittle, Samuel) mais avance bien, grâce à un Nick Mullens (25/36, 343 yards, 1 TD) tout en simplicité. Mais c’est le jeu de course qui se met en évidence. En l’absence du titulaire au poste, différents coureurs se partagent le ballon, notamment le receveur rookie Brandon Aiyuk (101 yards, 1 TD), qui trouve la end-zone après une course de 19 yards sur un magnifique jeu renversé. (9-23)

Sur le drive suivant, les Giants perdent le ballon après quatre tentatives, quand la tentative de course de Daniel Jones est stoppée par Azeez Al-Shair. Le ballon est récupéré sur les 30 yards de New York, et les 49ers finissent le travail rapidement, avec une passe de 19 yards de Mullens pour son receveur Jeff Wilson. (9-29)

Le dernier quart est une formalité pour les Californiens, et ils ajoutent un nouveau touchdown. Après un long drive de plus de 8 minutes, c’est de nouveau Jeff Wilson (69 yards, 2 TD) qui marque, sur une course de 3 yards. Et comme si l’humiliation n’était pas assez grande, les Giants vont de nouveau perdre le ballon, lorsque Darius Slayton va perdre le ballon donné par son quarterback. Un fumble provoqué par Marcell Harris et recouvert par Tarvarius Moore, les deux safetys remplaçants, et qui va finir le match. (9-36)

New York s’enlise

Les 49ers vont rentrer en Californie après deux victoires dans la Grosse Pomme. Mais ils rentrent surtout avec de nombreux blessés. Si battre Jets et Giants paraissait une évidence, ils ne vont pas affronter des équipes faibles toute la saison. Les prochains matchs contre les Eagles et les Dolphins pourraient tout de même leurs permettre de gagner tout en pansant leurs blessures.

Les Giants n’ont pas existé dans ce match, et ont montré des faiblesses offensives, avec 3 turnovers. Le jeu de course a beaucoup souffert de l’absence de Saquon Barkley, et n’engrangeant que 66 yards sur l’ensemble du match. La défense n’a pas non plus semblé concernée, puisque le seul drive où San Francisco n’a pas marqué, c’est quand Robbie Gould a manqué un field goal. L’avenir ne semble pas radieux pour les Giants.

Jets et Giants, même combat. Il ne fait pas bon supporter une équipe New Yorkaise en ce moment.

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR