Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Avant match

[Preview] Semaine 5 : Browns-Colts à l’affiche, un clash en Pennsylvanie

Qui l’aurait cru il y a quelque temps ? Pourtant, ce match entre Indianapolis et Cleveland est bien la rencontre à ne pas manquer cette semaine.

Alors que Tom Brady a une nouvelle fois chuté face à Nick Foles, place au reste de la NFL. Une fois n’est pas coutume, l’affiche de la semaine opposera les Browns aux Colts. Deux équipes qui sont d’agréables surprises en ce début de saison. Pour le reste, Pittsburgh et Philadelphia s’affronteront pour savoir qui est la meilleure équipe de Pennsylvanie et Joe Flacco sera titulaire à New York. À noter aussi plusieurs changements de planning pour les Patriots et les Broncos, ainsi que pour les Titans et les Bills qui ne sont même pas sûrs de jouer.

Pour savoir où et quoi regarder, on vous fait un petit tour d’horizon. Une affiche surprenante, la suprématie d’un État, le retour d’un MVP du Super Bowl, un rookie aux manettes, un match en suspens et les traditionnels duels de division : voici le programme de la semaine 5.

Le match à ne pas manquer :

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Cleveland Browns (3-1) – Indianapolis Colts (3-1)

Il faut remonter à 2001 pour retrouver trace d’un si bon début de saison comptable pour les Browns. Après leur lourde défaite en semaine 1 face aux Ravens, Cleveland a enchaîné en impressionnant, de quoi entrevoir de belles choses et pourquoi pas les playoffs. Mais, il s’agit désormais de confirmer, car pour l’instant le bilan cumulé des adversaires des hommes de Kevin Stefanski s’élève à 3 victoires pour 8 défaites et 1 match nul. Pas de quoi non plus sauter au plafond. C’est pourquoi la franchise de l’Ohio passe un véritable test en accueillant les Colts et leur défense de fer. Indianapolis est premier au nombre de points encaissés par match (14), de yards autorisés par rencontre (236,3) et d’interceptions (7). Un gros défi donc à venir pour les locaux.

Depuis le début de la saison, Cleveland mise sur le jeu au sol. Il possède d’ailleurs la meilleure équipe dans ce domaine (204,5 yards gagnés au sol par rencontre). Le problème est que Nick Chubb, le running back titulaire, s’est blessé la semaine dernière. Kareem Hunt et D’Ernest Johnson devront compenser son absence comme ils l’ont si bien fait la semaine dernière avec 166 yards et 2 touchdowns à eux deux. Les Colts savent qu’ils devront fermer le sol, mais eux aussi sont minés par les blessures, notamment au poste de linebackers. Matthew Adams est sur la liste des blessés et Darius Leonard, Bobby Okereke et E.J. Speed ont tous été touchés la semaine dernière. Pas pratique quand on doit stopper un jeu de course dominant.

Le duel : suprématie en Pennsylvanie

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Pittsburgh Steelers (3-0) – Philadelphia Eagles (1-2-1)

Ces deux équipes ne sont pas dans la même division, elles ne sont même pas dans la même conférence, pourtant elles sont dans le même État : la Pennsylvanie. Alors forcément, quand elles se rencontrent tous les quatre ans, c’est un événement. La dernière fois, c’était en 2016. Les Eagles l’avaient emporté 34-3 pour la première saison de Carson Wentz et Doug Pederson. Depuis beaucoup de choses ont changé. Face à face ce dimanche, nous aurons deux des défenses qui harcèlent le plus les quarterbacks. Pittsburgh est l’équipe qui enregistre le plus de sacks par rencontre (5) juste devant… Philadelphia (4,2).

Carson Wentz et Ben Roethlisberger auront donc du souci à se faire. Et c’est probablement l’équipe qui arrivera le mieux à protéger son lanceur qui aura un avantage. Dans ce domaine-là, les Steelers sont mieux armés avec l’une des meilleures lignes offensives de la NFL (5 sacks encaissés, 6e de la ligue), quand, à l’inverse, les Eagles ont beaucoup de souci pour garder Carson Wentz au chaud (14 sacks encaissés, 30e de la ligue). Pittsburgh retrouve en tout cas le chemin du terrain après une semaine de repos forcé. À noter d’ailleurs que pour la première fois de la saison, le Heinz Field accueillera du public. 5 550 fans prendront place au milieu des 68 000 sièges de l’enceinte.

La stat : 7 sur 313

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Dallas Cowboys (1-3) – New York Giants (0-4)

Voilà le nombre de snaps offensifs durant lesquels Dallas a mené au score depuis le début de la saison. C’est bien trop peu quand on a des ambitions. Mais c’est surtout le symbole d’un début de saison très compliqué pour la formation de Mike McCarthy. Paradoxalement, ce n’est pas l’attaque qui a des soucis. Dak Prescott (1 690 yards, 9 TDs et 3 INTs + 86 yards à la course et 3 TDs) est sur une série de 3 matchs à plus de 450 yards à la passe. Il est sur les bases d’une saison à plus de 6 000 yards. En revanche, de l’autre côté du ballon, la défense est catastrophique. Elle encaisse 37 points et autorise 431 yards par rencontre. Des statistiques qui tirent Dallas vers le bas et permettent aux Eagles, même avec un bilan médiocre (1-2-1),  d’être devant dans la division.

Ce dimanche, les Cowboys doivent se rassurer en défense. Ils affrontent l’une des pires attaques de la ligue. Une escouade menée d’ailleurs par un vieil ami… Jason Garrett. Celui qui a passé plus de 9 saisons à Dallas n’arrive pas à faire avancer les Giants et Daniel Jones (889 yards, 2 TDs et 5 INTs). C’est simple, New York n’a pas marqué un touchdown lors de ses 21 dernières possessions. Le dernier voyage dans la end-zone remonte à la semaine 2. Une éternité. Si la défense de Dallas n’arrive pas à maitriser les assauts ce dimanche, elle n’y arrivera jamais.

Le joueur : Joe Flacco

Coup d’envoi dimanche à 19h00
New York Jets (0-4) – Arizona Cardinals (2-2)

Sera-t-il capable de donner un peu de vie à cette attaque ? Quoiqu’il arrive, Joe Flacco ne peut pas faire pire. Pour l’instant, les Jets ont tout simplement la pire escouade de la ligue (278 yards gagnés par match, dernier de la ligue et 16,3 points marqués par rencontre, 31e en NFL). Avec la blessure de Sam Darnold, le MVP du Super Bowl en 2012 se voit octroyer une nouvelle titularisation. La première depuis la semaine 8 de l’an dernier. Il était alors avec les Broncos. Le quarterback de 35 ans devra mener un groupe décimé par les blessures, mais il a au moins l’occasion de montrer qu’il peut faire mieux que Sam Darnold. Il tentera surtout d’éviter à la franchise un départ à 0-5 qui serait une première depuis 1996 pour les Jets.

En face, les Cardinals avaient très bien commencé, mais Arizona a parfois tendance à prendre ses adversaires à la légère. Résultat, deux défaites coup sur coup face à des équipes qui semblaient largement à sa portée (les Lions et les Panthers). Ce déplacement à New York doit donc les remettre sur de bons rails. Pour cela, il faudra aussi essayer de développer le jeu en profondeur. La semaine dernière Kyler Murray a complété 24 passes, pour seulement 133 yards. Kliff Kingsbury prône en effet un jeu rapide de passes courtes, mais un lancée en profondeur de temps en temps permettrait de diversifier cette attaque et de laisser la défense sur le qui-vive.

L’entraîneur : Anthony Lynn

Coup d’envoi dans la nuit de lundi à mardi à 02h20
New Orleans Saints (2-2) – Los Angeles Chargers (1-3)

Il a pris la décision qui semblait la plus logique. Anthony Lynn a choisi de faire confiance à Justin Herbert jusqu’à la fin de la saison. Bien que tout le monde attendait ce changement au vu des trois premiers matchs d’Herbert, il faut tout de même du courage pour donner les clés de son attaque à un rookie quand on sait qu’un entraîneur NFL joue sa place chaque saison. Depuis qu’il est titulaire, Los Angeles n’a pas gagné un match, mais le lanceur a tout de même alterné le bon (contre les Chiefs ou les Buccaneers) et le moins bon (contre les Panthers). Forcément, il doit gagner en constance, mais le talent et les qualités sont là.

Lors de ce Monday Night Football, l’ancien quarterback d’Oregon va affronter une solide défense de New Orleans (334,3 yards encaissés par match, 6e de la ligue). Et une équipe des Saints qui aime bien affronter Los Angeles. Lors des cinq dernières rencontres, Sean Payton l’a emporté à quatre reprises face aux Chargers. Les joueurs de Louisiane eux veulent profiter du faux pas des Buccaneers dans leur division pour reprendre la tête de la NFC Sud. Cela passe par une victoire à domicile lundi soir.

Les autres duels de division

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Kansas City Chiefs (4-0) – Oakland Raiders (2-2)

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Houston Texans (0-4) – Jacksonville Jaguars (1-3)

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Baltimore Ravens (3-1) – Cincinnati Bengals (1-2-1)

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Atlanta Falcons (0-4) – Carolina Panthers (2-2)

Deuxième adversaire de division pour le champion en titre depuis le début de l’année. Cette fois, les coéquipiers de Patrick Mahomes accueillent les Raiders. Le MVP 2018 affiche d’ailleurs un bilan de 13 victoires pour 1 seule défaite face aux autres équipes de l’AFC Ouest. Son successeur au titre de meilleur joueur de l’année en 2019 possède lui aussi un bilan impressionnant dans sa division. Lamar Jackson en est à 7-1 et tentera d’améliorer cette statistique avec la réception des Bengals.

Nouveau coach, nouveau départ pour les Texans ? C’est tout ce qu’espère Romeo Crennel, l’homme qui se trouve désormais à la tête de la franchise. Il commence en tout cas par du facile avec un match face aux Jaguars qui sont sur trois défaites consécutives. Houston veut ouvrir son compteur. Enfin en NFC, Dan Quinn se bat lui pour ne pas se faire virer. Les Falcons cherchent aussi leur premier succès. Ils affrontent dimanche une équipe des Panthers qu’ils ont battus à 8 reprises lors des 9 dernières rencontres.

Le reste

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Washington Football Team (1-3) – Los Angeles Rams (3-1)

Coup d’envoi dimanche à 22h05
San Francisco 49ers (2-2) – Miami Dolphins (1-3)

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi 02h20
Seattle Seahawks (4-0) – Minnesota Vikings (1-3)

Coup d’envoi lundi à 23h00
New England Patriots (2-2) – Denver Broncos (1-3)

Dans le reste des rencontres, Washington accueille une équipe de Los Angeles paradoxale. Peu à l’aise dans leur nouveau stade (18,5 points par match à domicile), les Rams sont parmi les plus prolifiques loin de leurs bases (34,5 points par rencontre à l’extérieur). La défense de Ron Rivera est prévenue. Plus tard dans la soirée, San Francisco voudra rebondir face à une équipe de Miami qui l’a battu 3 fois lors des 4 derniers matchs.

Chez les Patriots, les derniers jours ont été mouvementés et il faudra être solide mentalement pour s’imposer lundi. Le match a en effet était déplacé d’un jour pour permettre à la franchise d’avoir un effectif (autant que possible) au complet. Cette réception des Broncos leur réussit bien ces derniers temps puisque New England a remporté les cinq derniers matchs à domicile face à Denver. Un autre qui aime son adversaire de dimanche, c’est Russell Wilson. Le quarterback est invaincu (6-0) face aux Vikings et voudrait garder son bilan et celui de son équipe vierge.

Le match en suspens

Coup d’envoi dans la nuit de mardi à mercredi à 01h00
Tennessee Titans (3-0) – Buffalo Bills (4-0)

Sur le papier c’est probablement le plus beau match de la semaine. Le seul qui implique deux équipes encore invaincues. Dans les faits, ce match pourrait ne même pas avoir lieu. Pour l’instant, la NFL a décidé de repousser cette rencontre, initialement prévue dimanche à 19h, à mardi soir. Mais ce match se jouera, uniquement s’il n’y a aucun cas de Covid d’ici là chez les Titans. Ce qui n’est pas gagné d’avance. Difficile donc d’analyser ce match qui pourrait ne même pas se jouer. Il se pourrait surtout que ce ne soit que le début et que la ligue soit obligée de s’adapter au jour le jour.

Les affiches

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Washington Football Team (1-3) – Los Angeles Rams (3-1)
Pittsburgh Steelers (3-0) – Philadelphia Eagles (1-2-1)
New York Jets (0-4) – Arizona Cardinals (2-2)
Kansas City Chiefs (4-0) – Oakland Raiders (2-2)
Houston Texans (0-4) – Jacksonville Jaguars (1-3)
Baltimore Ravens (3-1) – Cincinnati Bengals (1-2-1)
Atlanta Falcons (0-4) – Carolina Panthers (2-2)

Coup d’envoi dimanche à 22h05
San Francisco 49ers (2-2) – Miami Dolphins (1-3)

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Dallas Cowboys (1-3) – New York Giants (0-4)
Cleveland Browns (3-1) – Indianapolis Colts (3-1)
New England Patriots (2-2) – Denver Broncos (1-3)

Coup d’envoi lundi à 23h00
New England Patriots (2-2) – Denver Broncos (1-3)

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi 02h20
Seattle Seahawks (4-0) – Minnesota Vikings (1-3)

Coup d’envoi dans la nuit de lundi à mardi à 02h20
New Orleans Saints (2-2) – Los Angeles Chargers (1-3)

Coup d’envoi dans la nuit de mardi à mercredi à 01h00
Tennessee Titans (3-0) – Buffalo Bills (4-0)

Au repos
Green Bay Packers (4-0), Detroit Lions (1-3).

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

Parier en ligne avec
26 Nov à 19:30DET2.25pariez1.57HOU
26 Nov à 23:30DAL1.6pariez2.2
27 Nov à 3:20PIT1.4pariez2.75BAL
29 Nov à 20:00ATL2.25pariez1.57

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR