Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

bannieredecathlonfootus

Dallas Cowboys New York Giants Résumés

Cowboys – Giants (37-34) : Une victoire à la pyrrhus pour Dallas

Dallas a gagné un match, mais a perdu beaucoup plus.

Dallas Cowboys (2-3) – New York Giants (1-4) : 37-34

Alors que les Cowboys ont obtenu une victoire décisive dans l’incertaine NFC Est, il est certain que l’ambiance n’est pas à la fête dans le Texas. Dak Prescott (14/21, 166 yards et 1 INT, 1 TD en réception), quarterback titulaire de cette équipe et auteur d’un incroyable début de saison, a quitté le terrain suite à une terrible blessure à la jambe. Il est improbable de revoir le quarterback sur un terrain cette saison, et c’est une perte terrible pour les favoris de la NFC Est.

Sur le terrain, les Cowboys ont su surmonter un mauvais début de match pour finalement dominer les Giants, en retrouvant un jeu de course qui fait l’identité de cette équipe et une défense efficace. Maigre consolation pour les hommes de Jerry Jones, alors que les Giants continuent à enchaîner les défaites dans une saison pénible pour l’équipe de Joe Judge.

Des Cowboys sans défense

Si l’attaque des Cowboys est une des meilleures de la ligue, ce n’est pas le cas de la défense. Et encore une fois cette situation a été rapidement illustrée dans ce match. Bien que l’attaque de Dallas commence fort, notamment sous l’impulsion de Ceedee Lamb (124 yards), les hommes de Mike McCarthy ne parviennent pas à prendre plus qu’un field goal sur le premier drive. (3-0)

C’est alors que les Giants prennent le contrôle du match avec un début de match parfait. Un premier drive de 70 yards, conclut par un touchdown à la course d’Evan Engram (24 yards, 1 TD). Mais alors que la défense des Cowboys est toujours aussi passive, c’est l’attaque qui cède à son tour. Dak Prescott est intercepté par Kyler Fackrell, qui retourne le ballon dans la end-zone. (3-14) Les Cowboys se retrouvent (encore) à devoir courir après le score.

Mais alors que Dallas est dos au mur, ils vont se souvenir qu’il dispose d’un des meilleurs coureurs de la ligue. Ezekiel Elliott (105 yards, 2 TD) retrouve des repères et remontent le terrain, réduisant le score et redonnant confiance à son attaque. Et dans ce match bizarre, c’est la défense des Cowboys qui va cette fois se montrer. Demarcus Lawrence sack Daniel Jones, qui perd le ballon et Anthony Brown le remonte pour touchdown. Le mimétisme est presque total entre les deux rivaux de NFC Est, et le score est l’illustration de cet équilibre. (17-17)

Dallas Special

Les Giants sont valeureux, mais cette équipe manque de talent pour affronter la machine texane. Et Dallas va mettre le feu à ce match avant la mi-temps sur une action mémorable. Alors que les Giants ont repris l’avantage à une minute de la mi-temps, les Cowboys remontent le terrain en 35 secondes avant de faire exploser la défense de New York sur un « Philly Special », parfaitement executé ce qui permet aux Cowboys de retourner au vestiaire avec 4 points d’avance. (24-20)

Dallas insiste au sol

Encore et toujours, les Giants se battent. Evan Engram et Darius Slayton (129 yards) donne des solutions à Daniel Jones, mais New York ne parvient pas à concrétiser avec un touchdown. C’est un mal chronique pour les Giants cette saison, qui ne parviennent pas à concrétiser les occasions. (24-23) C’est tout le contraire pour les Cowboys, qui remontent le terrain sur 79 yards pour touchdown. C’est dans ce drive que Dak prescott se blesse, mais cela ne porte pas préjudice sur cette série puisqu’Elliott rentre dans la end-zone après une course tout en puissance. (31-23)

Si le remplaçant de Prescott, Andy Dalton (9/11, 111 yards, est un quarterback respecté, il est toujours difficile de rentrer sur le terrain sans repères. Encore plus quand l’équipe est sous le choc. Cela se ressent, et Dallas va perdre le fil du match. Après un premier field goal, New York va profiter d’une mésentente sur le snap pour récupérer le ballon à 17 yards de la end zone, et convertir ensuite pour prendre l’avantage. Une avance totale de 3 points, suite à la conversion à 2 points du lineman rookie Andrew Thomas. (31-34)

Mais Dallas a de la ressource, et rend hommage à Dak Prescott avec un dernier drive au mental. Alors que le score est de 34 partout, Andy Dalton trouve Amari Cooper puis Michael Gallup (73 yards) par deux fois, et avance suffisamment pour permettre à Greg Zuerlein de finir ce match. La victoire est au bout, et Dallas est à nouveau leader de la NFC Est.

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

Parier en ligne avec
2 Déc à 22:40PIT1.18pariez4.25BAL
6 Déc à 20:00ATL2.33pariez1.53NO
6 Déc à 20:00CHI1.57pariez2.25DET
6 Déc à 20:00HOU2.4pariez1.5IND

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu