Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

bannieredecathlonfootus

NCAA

Le journal de la NCAA – Semaine 7 : Dérapage d’entrée pour Penn State !

Michael Penix Jr. a été le bourreau de Penn State, dans une fin de match haletante et ô combien controversée.

Focus sur une saison 2020 pour le moins particulière en College Football. De nombreuses stars universitaires ont déjà annoncé qu’elles feraient l’impasse sur l’exercice 2020, en vue de s’inscrire pour la prochaine draft. La liste à jour figure à la fin de cet article.

Le match de la semaine

Indiana – Penn State (8) : 36-35 a.p.

Frustration. Regret. Amertume. Les sentiments sont sans doute variés du côté de Penn State, tant la sortie à Indiana a laissé des traces. 28-28 à la fin du temps réglementaire, et sur la pelouse de Bloomington, les Nittany Lions sont les premiers à avoir le ballon. Sean Clifford (24/35, 238 yards, 3 TD, 2 INT) n’a besoin que de quatre jeux pour alerter son receveur Parker Washington dans l’en-but pour l’extra-point réussi. Dos au mur, Indiana réagit, par l’intermédiaire de son quarterback Michael Penix Jr (19/36, 171 yards, TD, INT).  D’une belle diagonale en coin de end-zone, le joueur double-menace va trouver sa cible prioritaire, Whip Philyor pour recoller.

Egaliser ? Non. Le head coach Tom Allen décide d’appeler la conversion à deux points pour tuer un suspense déjà devenu bien trop haletant. Penix Jr. se charge de capter le snap et d’aller chercher le touchdown lui-même latéralement. Mais l’intéressé est attendu au tournant, après avoir déjà transformé une conversion à la course en fin de quatrième quart. Dissuadé par le safety Jaquan Brisker, en bord de touche, le joueur des Hoosiers tente un plongeon désespéré, digne des plus grands films, pour atteindre le pylône. A vitesse réelle, les arbitres valident le touchdown, provoquant l’explosion du banc de touche des locaux. Au ralenti, la consécration est moins flagrante, avec un ballon qui semble toucher la bande blanche avant le pylône. Pourtant, le touchdown est bien validé par les zèbres ! Dur à avaler pour des Nittany Lions combatifs, mais qui n’auront cessé de se tirer des balles dans le pied.

Problème de frein pour Ford

Dès le début du match, et malgré un premier touchdown à la réception du tight end Pat Freiermuth (60 yards, TD), les hommes de James Franklin patinent. Sean Clifford concède deux interceptions rapides et son remplaçant momentané, Will Levis, commet un fumble perdu dans la zone rouge. Même quand son adversaire cède des turnovers en bonne position, le jeu au pied trahit le programme de University Park, avec un field goal raté avant la pause par Jake Pinegar. Résulat : Indiana mène 17-7 à la mi-temps.

Au retour des vestiaires, Penn State est encore timoré avec un nouveau coup de pied oublié en cours de route, et ce n’est que l’interception de Lamont Wade qui va redonner un peu de momentum aux visiteurs. Sans être toujours tranchants, à l’image d’un turnover on downs en bonne position, les Lions dominent et finissent par repasser devant avec deux touchdowns de Clifford, l’un à la passe et l’autre à la course (20-21). Un bon travail défensif oblige même Indiana à rendre le ballon dans son camp sur une 4e manquée. Une minute 42 au chrono, et le ballon en main à 15 yards de l’en-but. Sur sa course, Devyn Ford (69 yards, TD) voit la défense des Hoosiers s’écarter et obtient la première tentative. Mais avec l’adrénaline, le coureur oublie de poser le genou et va directement marquer le touchdown. Certes, Penn State a huit points d’avance. Mais Indiana a encore beaucoup de temps pour refaire son retard.

Le groupe de James Franklin semble fragilisé et le démontre de la pire des manières sur la dernière série adverse, avec des pénalités qui font rapidement avancer les chaînes. Michael Penix Jr. se charge ensuite d’aligner trois passes complétées de suite avant d’aller conclure lui-même ce drive au sol. 26-28, avant une conversion à deux points réussie par le quarterback. Forme d’avant-goût de ce qui attend Penn State en prolongation, pour l’une des premières sensations de la saison dans la Big Ten.

Autres principaux résultats

Si Penn State a rendu les armes, à Bloomington, ses principaux rivaux de la Big Ten Est n’ont pas trébuché. Ohio State (5) n’a fait qu’une bouchée de Nebraska (52-17) avec une fiche de 20/21, 276 yards et 2 touchdowns pour le quarterback Justin Fields. Plus d’inquiétude pour sa cible Chris Olave, sorti sur commotion après un plaquage en sandwich. Peu de frayeurs aussi pour Michigan (18), fringant sur les terres de Minnesota (21), pour une victoire des hommes de Jim Harbaugh, 49 à 24. Le jeu au sol a été efficace, avec 253 yards cumulés et 5 touchdowns marqués par quatre joueurs différents.

Pour sa première, Graham Mertz n’a pas déçu à Wisconsin (14). Lui aussi auteur d’une fiche délirante (20/21, 248 yards, 5 touchdowns), le quarterback des Badgers a mis au supplice Lovie Smith et Illinois pour un succès, 45-7. Privé de Rondale Moore, blessé, Purdue s’en est remis à son autre receveur star, David Bell (24-20) en fin de rencontre, contre Iowa.

Dans l’ACC, Clemson (1) a laissé beaucoup d’espoirs à Syracuse mais a fait la différence sur le long-terme (47-21). Victime de crampes d’estomac, suite à un petit déjeuner trop léger, le coureur Travis Etienne a dû sortir momentanément. Mais termine avec 106 yards cumulés et 3 touchdowns … La routine.

Le suspense n’était pas le maître-mot de la conférence Atlantic ce week-end. Notre Dame (3) a été sans pitié à Pittsburgh (3-45) avec deux touchdowns à la réception de l’ancien de Northwestern, Bennett Skrowronek. North Carolina (14) a aussi dominé aisément la rivalité locale contre NC State (23) avec 325 yards du jeu à la course, dont 3 touchdowns pour le seul Javonte Williams.

Moins explosif, Miami (11) a assuré l’essentiel devant Virginia (19-14). Coup d’arrêt en revanche pour Virginia Tech (19) puni à Wake Forest (23-16) dans un match à oublier pour le quarterback des Hokies, Hendon Hooker, auteur de trois interceptions.

Dans la SEC, Alabama (2) s’est rapidement débarrassé de Tennessee, à Knoxville, 48-17, avec 3 touchdowns au sol du coureur Najee Harris. Le Crimson Tide a malheureusement vu la sortie de son receveur supersonique, Jaylen Waddle, blessé à la cheville et dont la saison est déjà terminée. Le voisin Auburn a quitté Oxford en vainqueur face à Ole Miss (28-35). Mais il aura fallu un énième exploit personnel du receveur Seth Williams sur la dernière série des siens pour offrir le succès aux Tigers. On retiendra enfin le réveil de LSU qui, privé de son quarterback Myles Brennan, a tout de même dominé South Carolina, 52 à 24. Le remplaçant de Brennan, TJ Finley, termine avec 265 yards et 2 touchdowns à la passe, plus un passage au sol dans la end-zone.

Dans la Big 12, Oklahoma State (6) poursuit son sans-faute. Mais Iowa State (17) lui aura donné du fil à retordre à Stillwater. Dans le duel de super coureurs qui opposait Chubba Hubbard à Breece Hall, le Canadien termine avec 139 yards et un touchdown, contre 180 unités et un TD pour son homologue des Cyclones.

Ca a l’air d’aller mieux à Oklahoma. Les Sooners se sont en tout cas fait moins de frayeurs que ces dernières semaines à TCU, avec une victoire 33-17 à Fort Worth. Le receveur Marvin Mims confirme qu’il est le nouveau go-to-guy de Spencer Rattler, avec 132 yards et 2 touchdowns. Kansas State (20) n’a pas fait dans le détail contre Kansas (55-14) et Texas s’est globalement baladé contre Baylor pour se relancer dans la course à la finale de conférence (27-16).

Dans le choc du Group of Five, l’attaque d’SMU (16) a subi un violent revers face à la défense appliquée de Cincinnati (9). 42 à 13, c’est le résultat favorable à des Bearcats impressionnants, à l’image de leur quarterback Desmond Ridder, auteur de 179 yards et de 3 touchdowns au sol.

Parmi les autres équipes classées, Zach Wilson a encore été étincelant lors de l’exhibition de BYU (12) contre Texas State (52-14). 19/25, 287 yards et 4 touchdowns, c’est le bilan du Cougar, auteur de nouveaux lancers très inspirés. On retiendra aussi la victoire de Coastal Carolina (25) face à un énième adversaire crédible de la conférence Sun Belt, Georgia Southern (28-14) et ce malgré la blessure de son quarterback titulaire Grayson McCall. Marshall (22) reste aussi invaincu aux dépens de Florida Atlantic (20-9).

Pour le lancement de sa saison, la Mountain West a vu deux résultats importants : les bons débuts de Boise State, face à Utah State (42-13) avec 268 yards et 3 touchdowns à la passe pour Hank Bachmeier. De son côté, Nevada a eu besoin des prolongations pour venir à bout de Wyoming (37-34) avec un catch ultra-décisif de Romeo Doubs pour libérer le Wolf Pack.

Actions de la semaine

On commence par ce qui est sans doute la réception de la semaine, avec ce catch en bord de ligne du receveur de San Jose State, Derrick Deese Jr., pour l’un de ses deux touchdowns contre Air Force. De quoi faciliter le succès des Spartans.

L’action défensive pour Michigan, avec ce sack qui occasionne un fumble de Tanner Morgan et permet le pick-6 du lineman défensif Donovan Jeter, pour la victoire finale des Wolverines à Minnesota.

On termine avec les équipes spéciales, et cette tentative de field goal … disons … teintée de malchance, avec quatre poteaux et un essai non concluant pour le pauvre kicker de Rice contre Middle Tennessee. Son équipe perdra d’ailleurs dans la foulée. Quand ça veut pas …

A ne pas manquer en semaine 7

La pilule va devoir rapidement être avalée pour Penn State, car Ohio State s’apprête à se présenter à University Park pour défier les Nittany Lions, dans l’un des premiers gros chocs de la Big Ten Est. Dans la Big 12, Texas jouera sa saison en se rendant à Oklahoma State, où une défaite les éliminerait quasiment de la finale de conférence. Dans la SEC, les principaux outsiders d’Alabama à l’Ouest, Texas A&M et Arkansas, se feront face à College Station. On gardera également un oeil sur Cincinnati, dans l’AAC, opposé à Memphis, dans un remake de la finale de conférence américaine 2019.

Liste des prospects draft en retrait Covid

*prospects attendus à l’heure actuelle au premier tour

QB Jamie Newman, Georgia
RB Abdul Adams, Syracuse
RB Kennedy Brooks, Oklahoma
RB Kenneth Gainwell, Memphis
RB Pooka Williams, Kansas
WR Jhamon Ausbon, Texas A&M
WR Ja’Marr Chase, LSU *
WR Warren Jackson, Colorado State
WR Sage Surratt, Wake Forest
WR Corey Sutton, Appalachian State
OT Penei Sewell, Oregon *
OT Rashawn Slater, Northwestern
OL Walker Little, Stanford *
G Wyatt Davis, Ohio State *
EDGE Gregory Rousseau, Miami *
EDGE Joe Tryon, Washington
DL Tyler Shelvin, LSU *
DL Jay Tufele, USC *
DL Jaylen Twyman, Pittsburgh *
DL Levi Onwuzurike, Washington
LB Micah Parsons, Penn State *
CB Paulson Adebo, Stanford *
CB Camryn Bynum, California
CB Caleb Farley, Virginia Tech *
CB Thomas Graham, Oregon
CB Deommodore Lenoir, Oregon
CB Emmanuel Rugamba, Miami (OH)
CB Ambry Thomas, Michigan
DB Kary Vincent, LSU
S Jevon Holland, Oregon

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une