Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

bannieredecathlonfootus

Cincinnati Bengals Cleveland Browns Résumés

Bengals – Browns (34-37) : Baker Mayfield arrache la victoire au buzzer

Dans une orgie offensive menée par deux quarterbacks en grand forme, ce sont les Browns de Baker Mayfield qui ont remporté la victoire, confirmant leur domination sur leur voisin de l’Ohio.

Cincinnati Bengals (1-5-1) – Cleveland Browns (5-2) : 34-37

34-31 Bengals. 1 minute et 6 secondes à jouer. 75 yards à remonter. Joe Burrow vient d’inscrire un nouveau touchdown pour Cincinnati, qui donne l’avantage à son équipe dans une partie qui se sera résumé à une bataille Mayfield-Burrow.

Et là, le quarterback de Cleveland va faire ce qu’il n’avait pas fait depuis sa saison rookie : porter son attaque sur son dos jusqu’à la end zone, où il va trouver Donovan Peoples-Jones pour le touchdown de la victoire.

Souvent moqué pour son inconstance, Baker Mayfield (22/28, 297 yards, 5 TD, 1 INT) à montré ce dimanche qu’il était capable d’incroyables performances. Dans ce derby de l’Ohio, on a eu droit à une féroce bataille entre deux quarterbacks en forme olympique, marchant sur des défenses qui n’auront joué qu’un seul quart temps. Et à la fin, Joe Burrow (35/47, 406 yards, 3 TD, 1 INT, 1 TD à la course) s’incline de nouveau sur le fil, prouvant tout de même, après seulement 7 matchs en NFL, que cette équipe est la sienne.

Un premier quart défensif

Le match commence pourtant plutôt mal pour les deux quarterbacks. Une interception chacun. Sur son premier drive, Joe Burrow avance bien mais se fait intercepter dans la end zone par B.J. Goodson. Ballon Browns, une course de Kareem Hunt (18 courses, 76 yards), première passe pour Baker Mayfield dans les mains de Darius Phillips, donnant à Cincinnati une excellente position de départ. Une action sur laquelle les Browns perdent Odell Beckham Jr. pour le match suite à une blessure au genou. Une opportunité que Burrow ne laissera pas passer, avec un QB sneak depuis la ligne de 1 yard. (7-0)

Le reste du premier quart temps est plutôt insipide, les défenses prenant le pas sur les attaques. Seul vrai fait notable, le sack de Myles Garrett (2 sacks) sur Joe Burrow, entraînant un fumble recouvert par Ronnie Harrison. Chaque équipe rajoute un field goal. (10-3)

Les attaques prennent le pas

C’est à partir de ce moment que le match va s’intensifier. Sur chaque drive qui va suivre, d’un côté comme de l’autre, des points seront marqués. Les Browns d’abord, avec une passe de Mayfield de 8 yards pour Harrison Bryant. Les Bengals répondent du tac-au-tac, avec Joe Burrow qui trouve Tyler Boyd (11 réc, 101 yards, 1 TD) dans un trou de souris au centre sur 11 yards. Avantage Cincinnati à la mi-temps. (17-10)

Le troisième quart sera celui de la prise d’avantage pour Cleveland. Alors que Baker Mayfield ajoute deux touchdowns à la passe à son total, le premier de nouveau pour Harrison Bryant, le second pour son autre tight end David Njoku, les Bengals doivent se contenter d’un field goal. (20-24)

Une orgie offensive

Mais le paroxysme du beau jeu nous vient du dernier quart temps du match. Un duel de quarterback entre le premier choix de la draft 2018 et le premier choix de la draft 2020. Tous deux font avancer leurs attaques respectives d’une main de maître. D’abord Joe Burrow, qui à l’issue d’un drive plein de maîtrise, trouve Tee Higgins, qui se défait de trois défenseurs pour aller inscrire un magnifique touchdown. (27-24)

Réponse immédiate des Browns. Baker Mayfield fait parfaitement avancer son attaque, offrant même à Jarvis Landry le droit de lancer une passe. Drive à l’issue duquel il trouve son running back Kareem Hunt dans la end zone, pour redonner l’avantage à son équipe. Avantage de courte durée car les Bengals vont inscrire eux aussi un touchdown, par l’intermédiaire de Giovani Bernard. Une nouvelle démonstration de force de Burrow, qui en plus d’avoir trouver une première tentative à la course sur 3e et 11, va envoyer son running back en terre promise sur une play action sur 4e tentative. Un touchdown qui, ils l’espèrent, va sceller leur victoire. (34-31)

La suite ? Mayfield remonte 75 yards en 4 passes. Sans Odell Beckham Jr. ni Austin Hooper, il ne se tourne non pas vers Jarvis Landry, ni vers ses tight ends pourtant si efficaces aujourd’hui. Deux passes vers Rashard Higgins, et deux autres, dont celle du touchdown, pour le rookie Donovan Peoples-Jones, qui n’avait capté aucun ballon en NFL avant ce match. Le dernier hail mary de Burrow, malgré une grande puissance de bras, ne donnera rien. (34-37)

Pour la seconde fois cette saison, Cleveland prend le dessus sur ses jeunes voisins de Cincinnati. Si les Browns, notamment Baker Mayfield, ont été convaincants, leur incapacité à enchaîner les bonnes performances jusqu’ici ont a été un frein cette saison. A voir comment ils se comportent par la suite. Pour les Bengals, c’est une nouvelle défaite de peu. Mais une défaite « encourageant » car Joe Burrow marque de plus en plus son empreinte sur cette jeune équipe qui semble avoir une grande marge de progression.

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR