Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

bannieredecathlonfootus

Course au MVP

Course au MVP – Semaine 7 : Ben Roethlisberger peut-il devenir MVP ?

Alors que les Steelers demeurent invaincu, Ben Roethlisberger peut-il créer la surprise ?

Le jeudi c’est MVP ! Nous tenons la dernière équipe invaincue de la saison ! Et tout naturellement, son quarterback commence lui aussi à faire parler de lui. Mais la saison, pour le moment, parfaite des Steelers fait elle de Ben Roethlisberger un candidat au titre de MVP ? Quelques éléments de réponses…

Le meilleur football de sa carrière ?

De retour d’une blessure qui ne l’avait laissé jouer que six quarts temps la saison dernière, Ben Roethlisberger fait, pour le moment, taire ses détracteurs ayant émis des doutes sur sa capacité même à refouler une pelouse de NFL. Preuve en est, le quarterback des 37 ans est sur les bases pour battre ses propres records de taux de passes complétées, de ratio touchdowns-interceptions ainsi que de l’évaluation. Et avec une moyenne supérieure à 6 yards par passes lancées, Big Ben montre qu’il est au moins revenu à son meilleur niveau.

Les sceptiques pourront par contre mettre en lumière qu’en affrontant cette semaine les Titans, une des très bonnes équipes de la NFL, Roethlisberger a commis plusieurs erreurs en témoignent ses trois interceptions qui ont permis à la franchise du Tennessee de rester dans le match. Quoiqu’il en soit, avec Chase Claypool, le vétéran montre qu’il est toujours capable de faire éclore et briller des jeunes receveurs comme il l’a fait tout au long de sa carrière. Antonio Brown et plus récemment JuJu Smith-Schuster peuvent en témoigner.

Rester en bonne santé, le plus gros des défis

Depuis 2015, Ben Roethlisberger n’a joué qu’une seule saison dans son intégralité, et cela n’est plus arrivé depuis 2018. Et la liste des blessures est très longue. Ménisque, épaule, pied, côtes, commotion, l’énumération paraît sans fin et n’est même pas complète. Le défi est donc de taille pour le joueur et tout le staff des Steelers. C’est surement l’une des raisons qui a poussé Mike Tomlin a réaliser autant de passes courtes et rapides vers ses vifs receveurs comme Smith-Schuster ou Claypool et de les laisser amasser des gains. Le coureur James Conner est aussi très impliqué tout comme le tight end Eric Ebron qui agit en véritable soupape de sécurité pour Big Ben. Tout un dispositif est donc mis en place par les Steelers pour permettre à leur capitaine de route de performer tout en prenant le moins de risque possible avec son corps. Et pour le moment ça marche. Mais tout Pittsburgh le sait, les espoirs prendront du plomb dans l’aile si Ben Roethlisberger se blessait à nouveau. Le bilan de Mason Rudolph la saison passée n’a pas été infamant, mais les Steelers sont d’un coup bien moins dangereux sans leur éternel quarterback.

Il est évident qu’il y a de bien meilleurs quarterbacks dans cette ligue et faisant de meilleurs candidats au titre de MVP que Ben Roethlisberger. Mais le fait est que les Steelers sont actuellement la dernière équipe invaincue. Et lorsqu’on connaît l’importance du bilan collectif dans cette récompense, le nom du quarterback des Steelers pourrait revenir de plus en plus souvent dans les discussions à l’avenir si Pittsburgh continue à dominer de la sorte.

Le classement

Opposé à des Cardinals accrocheurs, Russell Wilson a, pour la première fois de la saison, montré quelques limites. Le grand gagnant de la semaine se nomme Aaron Rodgers, apparu tout puissant face à de modestes Texans. Mais cette septième semaine de compétition est placée sous la signe de la stabilité dans notre top 5 puisque Patrick Mahomes, Ryan Tannehill et Josh Allen maintiennent eux aussi leur présence.

1- Russell Wilson (-) Quarterback – Seattle Seahawks (5-1)

6 matchs – 1890 yards à 71,2% – 22 touchdowns, 6 interceptions – 29 courses, 237 yards – 119,5 d’évaluation

2- Patrick Mahomes (-) Quarterback – Kansas City Chiefs (6-1)

7 matchs – 1899 yards à 65,7% – 16 touchdowns, 1 interception – 34 courses, 165 yards, 2 touchdowns – 109,8 d’évaluation

3- Ryan Tannehill (-) Quarterback – Tennessee Titans (5-1)

6 matchs – 1590 yards à 68,5% – 15 touchdowns, 2 interceptions – 17 courses, 82 yards, 1 touchdown – 112,3 d’évaluation

4- Aaron Rodgers (+1) Quarterback – Green Bay Packers (5-1)

6 matchs – 1657 yards à 65,9% – 17 touchdowns, 2 interceptions – 8 courses, 45 yards – 113,4 d’évaluation

5- Josh Allen (-1) Quarterback – Buffalo Bills (5-2)

7 matchs – 2018 yards à 67,6% – 16 touchdowns, 4 interceptions – 48 courses, 204 yards, 3 touchdowns – 105 d’évaluation

Mentions spéciales

T.J. Watt (LB, Steelers) – 20 plaquages, 5,5 sacks, 3 passes défendues, 1 interception
Derek Carr (QB, Raiders) – 1726 yards à 72% de passes complétées, 13 touchdowns, 2 interceptions, 112,8 d’évaluation
Myles Garrett (DE, Browns) – 22 plaquages, 9 sacks, 4 fumbles forcés, 2 fumbles recouverts
Aaron Donald (DT, Rams) – 22 plaquages, 8 sacks, 2 fumbles forcés, 1 fumble recouvert
Tyler Lockett (WR, Seahawks) – 542 yards à la réception à 12 yards/ réception, 7 touchdowns
Ben Roethlisberger (QB, Steelers) – 1446 yards à 68,4% de passes complétées, 13 touchdowns, 4 interceptions, 99,6 d’évaluation
Derrick Henry (RB, Titans) – 663 yards au sol à 4,8 yards/course, 7 touchdowns – 10 réceptions pour 81 yards

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR