Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Green Bay Packers Minnesota Vikings Résumés

Packers – Vikings (22-28) : Dalvin Cook détruit Green Bay

Le coureur de Minnesota a ébloui la rencontre de son talent, bien aidé par une défense adverse aux abonnés absents.

Green Bay Packers (5-2) – Minnesota Vikings (2-5) : 22-28

On annonçait la défense des Vikings comme une victime expiatoire de l’attaque flamboyante des Packers. Pourtant privé de plusieurs titulaires, et malgré une entame où ils ont concédé deux touchdowns sur les deux premiers drives adverses, les hommes de Mike Zimmer ont fini par étouffer Green Bay et Aaron Rodgers (27/41, 291 yards, 3 touchdowns).

Porté par un Dalvin Cook exceptionnel (226 yards cumulés, 4 touchdowns), les Vikings ont été inarrêtable pendant trois quart-temps. De quoi se mettre à l’abri et plonger le rival dans le doute.

Aaron Rodgers a eu l’occasion de retourner la situation dans les ultimes secondes de la rencontre mais il n’y a pas eu de miracle pour Green Bay. Indiscipliné et surtout incapable de stopper Cook, la défense des Packers a encore pris l’eau au sol. Une telle faiblesse contre la course pour une équipe qui se veut ambitieuse pose question. Autre paramètre inquiétant, l’escouade dirigée par Mike Pettine a énormément de mal à mettre la pression sur le lanceur adverse et n’arrive pas à voler des ballons. Sans de réels progrès de ce côté du ballon, Green Bay ne pourra pas envisager une longue aventure en janvier.

Le duo Rodgers – Adams lance Green Bay

A l’image du dernier match, les Packers se sont appuyés sur leur fantastique duo d’attaque et valeur sure numéro un pour lancer leur rencontre. A deux reprises les hommes de Matt LaFleur ont remonté méthodiquement tout le terrain avec la même conclusion. A chaque fois Rodgers trouve Adams pour le touchdown. Seulement deux possessions en deux quart temps, mais redoutable de maitrise et d’efficacité.

Dalvin Cook volant

Mais en face, les Vikings ont aussi un joueur de grande classe. Dalvin Cook a fait passer une soirée en enfer à la défense de Green Bay, rappelant à quel point cette escouade est friable contre la course. Sur chaque porté, il a perforé les lignes adverses et cassé un nombre incalculable de plaquages.

Dès la première possession, on a compris que le running back était dans un grand soir. Après plusieurs gains, Cook s’enfonce dans la défense et marque sur une course de 21 yards. Le ton est donné. Sur la possession suivante, c’est en force qu’il conclue. (14-14)

Les mauvais souvenirs de la dernière finale NFC ressurgissent pour les Packers. Incapable de stopper ni même freiner l’attaque au sol, les locaux concèdent un nouveau touchdown de l’incontournable Cook au retour des vestiaires. Sur cette possession les Vikings peuvent également remercier l’indiscipline de leurs adversaires qui ont commis deux interférences défensives leur permettant de poursuivre leur marche en avant. (14-21)
Après avoir récupéré le cuir sur une 4e tentative ratée par Green Bay, cette fois ci c’est à la réception que Dalvin Cook enfonce le clou en se jouant de tous ces vis-à-vis pour un touchdown de 50 yards. Le break est fait. (14-28)

Un comeback bien trop tardif

Deux quarts-temps à subir la rencontre c’est bien trop quand on veut remporter un match NFL. Après avoir été incapable de réagir, Rodgers et les siens sont sortis de leur torpeur en fin de match. Une nouvelle fois, c’est la connexion du quarterback avec Adams qui entretient l’espoir. Après avoir remonté tout le terrain, Rodgers trouve son receveur dans l’en-but pour se rapprocher au tableau d’affichage.

Avec 3 minutes à jouer, on se prend alors à croire à un impossible come back. La défense de Green Bay mettant enfin Cook sur le reculoir, permettant à Rodgers et aux siens de récupérer le cuir avec 45 secondes à l’horloge. Après plusieurs gains, il reste une poignée de seconde, dernière tentative à venir pour Rodgers, mais le quarterback ne voit pas D.J Wonnum arriver dans son dos. Il perd le ballon sur le sack. Les Vikings l’emportent.

tdabanniereunibet

S’inscrire à la Newsletter !

Sur le même thème Actu

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR