Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

decathlonjanvier

Buffalo Bills New England Patriots Résumés

Bills – Patriots (24-21) : Cam Newton laisse échapper le ballon et la victoire

Alors qu’il semblait retrouver de l’allant, Cam Newton a perdu le ballon qui aurait pu être celui de la gagne. Couteux pour les Patriots.

Buffalo Bills (6-2) – New England Patriots (2-5) : 24-21

Alors qu’il ne reste qu’une minute à jouer, New England entre avec le ballon à l’intérieur des 20 yards de Buffalo. Les Patriots sont menés de 3 points et peuvent, au pire, tenter un field goal pour égaliser. Il reste même du temps pour marquer un touchdown et empocher une victoire qui ferait tellement de bien à cette équipe dans le doute. Sauf que sur l’action suivante, Cam Newton (15/25, 174 yards + 9 courses, 54 yards et 1 TD) cours avec le ballon et commet ce qui pouvait arriver de pire aux Patriots : un fumble. Le quarterback perd le ballon et le match par la même occasion.

Peu importe la situation des deux équipes avant la rencontre, il semble qu’un match face aux Patriots est toujours un moment difficile pour les Bills. Pourtant, pour la première fois depuis 5 ans, Buffalo est favori au moment d’accueillir New England. Un statut qu’ils ont assumé avec la plus grande peine du monde en l’emportant de 3 points seulement. Mais Sean McDermott tient finalement son premier succès face à Bill Belichick et plonge la franchise du Massachusetts encore un peu plus dans la crise.

Un cadeau de Josh Allen

Le premier drive est pourtant un modèle du genre. On se dit alors que si les Bills jouent comme ça, ils vont étriller la défense des Patriots. Dix jeux et 78 yards gagnés pour une série qui se termine sur une course de 8 unités de Zack Moss (7-0). Après ça ? Plus rien en attaque pendant un bon bout de temps. La défense de New England se relève (un peu) et réussit des stops. Les courses sont bien stoppées et même sans Stephon Gilmore, les défensifs backs réussissent à éteindre Stefon Diggs (6 réceptions pour 92 yards) et mener la vie dure à un Josh Allen (11/18, 154 yards et 1 INT + 10 courses, 23 yards et 1 TD) qui a définitivement perdu son mojo du début de saison. Symbole de cette lente décadence pour le lanceur : son interception. Il faut dire que pour sa 4e interception de l’année, J.C. Jacskon n’a pas eu à faire grand-chose de plus que de se retourner au bon moment pour accueillir l’offrande d’Allen.

Vous l’aurez compris, en première mi-temps la défense des Patriots prend largement le dessus sur son homologue. Le problème pour cette équipe, c’est l’attaque. Cam Newton se sait scruté dans ce match et ce n’est pas ses 30 premières minutes qui vont dissiper les doutes. C’est simple, Josh McDaniels a beau tenter ce qu’il veut, rien n’y fait pour les Patriots. Le quarterback n’y arrive pas et il n’est vraiment pas aidé par sa ligne qui l’oblige à évoluer sous une pression constante du front seven adverse. Le jeu au sol a beaucoup de mal à se mettre en place et Cam Newton a trop peu de temps pour lancer. Seuls Damien Harris (16 courses, 10é yards et 1 TD) et Jakobi Meyers (6 réceptions pour 58 yards), lui apportent un peu de soutien. Résultat, les visiteurs doivent se contenter de deux field goals en première mi-temps (7-6).

Une embellie offensive

Heureusement (pour nous surtout), la deuxième période est un peu plus animée. Pour les Bills, c’est le bis repetita : un premier drive impressionnant (75 yards) et une conclusion au sol par Zack Moss (14-6). Ce qui change en revanche, c’est l’attaque de New England. Pour la première fois en 7 quart-temps, les Patriots trouvent la end-zone. Un évènement ! Un touchdown de 22 yards au sol pour Damien Harris qui doit aussi beaucoup à l’escouade défensive qui avait mis son attaque dans les bonnes conditions sur le terrain. Et pour fêter ça, les Pats se permettent même une conversion à deux points pour revenir à égalité (14-14).

Une embellie offensive qui va se poursuivre sur le drive suivant. Alors que Josh Allen redonne l’avantage à son équipe sur une course de 2 yards (21-14), les Patriots inscrivent un deuxième touchdown en deux drives pour la première fois de la saison. Et comme un symbole, c’est Cam Newton qui ramène son équipe à hauteur… par une course vers la end-zone. Le quarterback n’est certainement plus ce qu’il était il y a encore quelques années, mais s’il y a bien quelque chose qu’il a gardé, c’est sa mentalité de gagnant (21-21).

On pense alors l’histoire bien faite. La défense de New England stoppe les Bills et ne concède qu’un field goal. Elle laisse ainsi l’opportunité à Cam Newton d’être le héros. Paradoxalement, on ne l’aura jamais vu aussi à l’aise que sur ce dernier drive. Les courses fonctionnent, les passes arrivent et New England réussit presque facilement à entrer dans la red zone. À ce moment-là, Buffalo ne peut espérer qu’un turnover pour emporter le match à coup sûr. Et c’est ce qui va arriver avec ce fumble de Newton. Symbole d’une équipe sur le déclin, les Patriots habituellement si dominateurs face à Buffalo (35-5 sur les 40 derniers matchs), perdent ce match et laissent probablement la suprématie de l’AFC Est aux Bills. À eux d’en faire bon usage désormais.

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR