Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

decathlonjanvier

New York Giants Résumés Tampa Bay Buccaneers

Giants – Buccaneers (23-25) : Daniel Jones a deux erreurs (et deux points) de l’exploit

Pour battre les meilleurs, il faut savoir faire un match plein. Les Giants n’y sont pas encore.

New York Giants (1-7) – Tampa Bay Buccaneers (6-2) : 23-25

Interférence ou pas ? Les arbitres ont mis un peu de temps à décider du sort de cette rencontre. À 28 secondes de la fin, les Giants viennent de marquer et tentent une conversion à deux points pour égaliser. Daniel Jones (25/41, 256 yards, 2 TDs, 2 int) cherche Dion Lewis mais Antoine Winfield est là. Le rookie des Buccaneers empêche la réception. Un mouchoir jaune vole. Mais les arbitres décident finalement qu’il n’y a rien à siffler. Tampa conserve son avance et recouvre l’onside kick pour assurer une victoire bien plus difficile que prévu.

Gênés par une défense des Giants toujours aussi surprenante, les Buccaneers ont du attendre la deuxième mi-temps et deux interceptions de Jones pour se relancer.

Mais Bruce Arians dispose d’une équipe complète. Et dans cette soirée moyenne pour l’attaque, la défense a su tenir le résultat.

Les Giants ont une défense

Field goal, fumble, punt, punt et field goal. Voilà tout ce que l’armada offensive de Tampa réussit à tirer de la première mi-temps face à une défense des Giants qui continue d’être solide. Elle est surtout le moteur de l’équipe.

Car le fumble de Ronald Jones (7 courses, 23 yards), récupéré sur les 12 yards des Bucs’, permet à Dion Lewis (2 rec, 8 yards, 1 TD) de marquer le premier touchdown du match dans la foulée (7-3). Dans le second quart, Jones a su mener un drive complet, conclu par Wayne Gallman (12 courses, 44 yards, 1 TD) sur une course de 2 yards (14-3). Avec le second field goal de Ryan Succop, Tampa réussit à limiter la casse et atteindre la mi-temps en étant mené de huit points (14-6).

Les erreurs qui tuent

Sauf qu’une défense ne peut pas gagner seule. Au retour des vestiaires, Daniel Jones lance une première interception que Tampa transforme en field goal (14-9). Après un punt des G-Men, Tom Brady (28/40, 279 yards, 2 TDs) trouve enfin la end zone sur une passe pour Rob Gronkowski (4 rec, 41 yards, 1 TD) et les visiteurs repassent devant (14-15). Si les Giants reprennent l’avantage au pied (17-15), une nouvelle interception de Jones vient les plomber. Tampa repart de ses 34 yards et c’est cette fois Mike Evans (5 rec, 55 yards, 1 TD) qui marque (17-22). Alors que New York cale encore, les Bucs creusent l’écart avec un nouveau field goal (17-25).

Il reste 3mn34 à jouer quand Jones et son attaque se réveillent enfin. Malgré les imprécisions du quarterback, une remontée de 70 yards est bouclée par un touchdown de Golden Tate (2 rec, 31 yards, 1 TD). Problème, il faut convertir à deux points pour envoyer le match en prolongation. Antoine Winfield et les arbitres en décident autrement.

Tampa s’en sort bien. À l’expérience. Les Giants peuvent continuer de voir le positif dans une défense qui progresse, mais leur quarterback continue d’être une énigme.

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR