Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Draft

NFL Draft 2021 : le top 5 à chaque position

Zach Wilson, le Joe Burrow version 2021 ?

La deuxième moitié de la saison NFL démarre, et les premières conclusions s’imposent : doit-on se préparer aux playoffs ou à l’année prochaine ? A maintenant six mois de la draft NFL 2021, et à l’heure d’une saison de College Football fortement impactée par la crise sanitaire et le retrait volontaire de bon nombre de stars universitaires, Touchdown Actu vous propose une revue d’effectif, avec les cinq meilleurs prospects sur chaque position à l’instant T.

(NB : * = junior ; ** = sophomore)

QUARTERBACKS

1. Trevor Lawrence * (Clemson)
2. Justin Fields * (Ohio State)
3. Trey Lance ** (North Dakota State)
4. Zach Wilson * (BYU)
5. Kyle Trask (Florida)
Autre joueur cité : Mac Jones * (Alabama)

Récemment contrôlé positif à la Covid, et privé des deux dernières rencontres de Clemson, Trevor Lawrence continue de faire l’unanimité au sein de la rédaction. Sans sa présence, Justin Fields pourrait résolument prétendre à ce spot, lui qui a enregistré autant de passes de touchdown que de passes incomplètes (72/83, 11 touchdowns) sur les trois premières semaines de saison régulière dans la Big Ten. Le tout, sans avoir été intercepté une seule fois. Auteur d’un exercice 2019 sans la moindre interception, Trey Lance devance d’une courte tête un Zach Wilson transfiguré à la tête des Cougars. Au cinquième rang, c’est le coude à coude entre Kyle Trask et Mac Jones, les deux hommes qui ont torturé la défense réputée de Georgia cette saison, avec un léger ascendant en faveur du Gator.

RUNNING BACKS

1. Travis Etienne (Clemson)
2. Najee Harris (Alabama)
3. Chuba Hubbard * (Oklahoma State)
4. Kenny Gainwell ** (Memphis)
5. Master Teague ** (Ohio State)
Autres joueurs cités : Journey Brown * (Penn State), Khalil Herbert (Virginia Tech).

Irrésistible depuis son arrivée en tant que freshman du côté de Clemson, Travis Etienne a séduit par sa régularité depuis quatre ans et ce, en dépit de trois fumbles concédés sur les trois dernières semaines. Comme Najee Harris, il représente un profil polyvalent mais sa vision et sa capacité d’accélération est sans doute ce qui le rend plus « bankable ». Plus en difficulté en début de saison, Chuba Hubbard reprend du poids dans l’attaque d’Oklahoma State, malgré des changements sur sa ligne. Kenny Gainwell et Master Teague ne sont tous deux que redshirt sophomores mais le premier a déjà annoncé qu’il boycottait cette saison pour se présenter à la draft, là où le second pourrait pleinement exploser après le départ de JK Dobbins chez les professionnels (déjà 211 yards et 4 touchdowns au sol en 3 sorties).

RECEVEURS

1. Ja’Marr Chase * (LSU)
2. Jaylen Waddle * (Alabama)
3. DeVonta Smith (Alabama)
4. Rashod Bateman * (Minnesota)
5. Rondale Moore * (Purdue)

Si cette classe s’annonce encore profonde, le quintet de tête fait peu de doutes. Seuls cinq noms sont sortis du chapeau, dont l’ancien go-to-guy de Joe Burrow à LSU, Ja’Marr Chase, en retrait cette saison, par rapport à la crise sanitaire. Derrière lui, le duo Henry Ruggs-Jerry Jeudy a laissé la place au duo Jaylen Waddle-DeVonta Smith à Alabama. Le premier, malheureusement déjà blessé jusqu’en fin de saison, est une vraie pile électrique, là où son compère excelle sur le jeu profond. Un temps sur la liste des joueurs « en retrait », Rashod Bateman et Rondale Moore sont tous les deux revenus sur leur décision, ce dernier traînant toujours des pépins physiques un peu trop récurrents.

TIGHT ENDS

1. Kyle Pitts * (Florida)
2. Pat Freiermuth * (Penn State)
3. Brevin Jordan * (Miami FL)
4. Charlie Kolar * (Iowa State)
5. Hunter Long * (Boston College)
Autre joueur cité : Braden Galloway * (Clemson)

Malgré l’importance grandissante des tight ends receveurs, il est rare de voir un joueur de cette position sélectionné dans le top 10. Kyle Pitts pourrait succéder à TJ Hockenson dans cette catégorie, de par son profil complet et son aptitude à être un vrai cauchemar en termes de matchup. Il est ainsi plus rapide que Pat Freiermuth et plus physique que Brevin Jordan, ses deux principaux concurrents sur la position. Si Charlie Kolar est précieux depuis plusieurs saisons à Iowa State, il voit revenir comme un boulet de canon Hunter Long, longtemps réputé pour ses blocs mais qui se distingue en 2020 avec des catches spectaculaires.

Liam Eichenberg, la force tranquille de Notre Dame.

OFFENSIVE TACKLES

1. Penei Sewell * (Oregon)
2. Alex Leatherwood (Alabama)
3. Samuel Cosmi * (Texas)
4. Liam Eichenberg (Notre Dame)
5. Dillon Radunz (North Dakota State)
Autres joueurs cités : Darian Kinnard * (Kentucky), Teven Jenkins (Oklahoma State).

Volontairement absent des terrains en 2020, Penei Sewell a été le meilleur ami de Justin Herbert pendant ses derniers mois sur le campus d’Eugene. Titularisé comme tackle gauche depuis son année freshman, le lineman est difficile à bouger et à prendre de vitesse. Une place dans le top 5 lui semble promise à l’heure actuelle. Alex Leatherwood doit gagner en consistance sur tout un match, mais il reste un joueur complet, redoutable à la course. Derrière, Sam Cosmi et Liam Eichenberg ont des arguments pour se placer au premier tour, notamment le joueur de South Bend, indéboulonnable sur le pass pro.

GUARDS / CENTRES

1. Creed Humphrey * (Oklahoma)
2. Wyatt Davis * (Ohio State)
3. Trey Smith (Tennessee)
4. Alijah Vera-Tucker * (USC)
5. Deonte Brown (Alabama)
Autres joueurs cités : Drake Jackson (Kentucky), Jack Anderson (Texas Tech).

Le gap n’est pas si monstrueux entre les trois premiers linemen intérieurs, mais c’est bien le centre du lot, Creed Humphrey, qui marque des points par sa science du jeu et sa réactivité au snap dans une attaque très portée sur le jeu aérien. Le cas Trey Smith sera intéressant à suivre, le joueur étant un leader incontesté de la O-Line des Volunteers mais ayant un historique de soucis médicaux (caillots sanguins).

EDGE RUSHERS

1. Gregory Rousseau ** (Miami FL)
2. Carlos Basham (Wake Forest)
3. Quincy Roche (Miami FL)
4. Kwity Paye (Michigan)
5. Patrick Jones II (Pittsburgh)
Autres joueurs cités : Joseph Ossai * (Texas), Aidan Hutchinson * (Michigan).

Gregory Rousseau et les autres. De par son affolante saison 2019, avec 15 sacks et demi au compteur (un seul de moins que Chase Young), le prospect de Miami s’est assuré une jolie cote, que son retrait, lié à la Covid, aura du mal à entacher. Derrière, les débats sont plus musclés. Si Patrick Jones II, de Pittsburgh, a déjà engrangé 8 sacks cette saison (en ayant joué, il faut le dire, plus de matches que la majeure partie de la concurrence), des Carlos Basham, Quincy Roche et Kwity Paye se distinguent plus par leur activité et leur capacité à avoir de l’impact sur le run stop. De quoi rendre le plateau très homogène, avec des joueurs comme Joseph Ossai, Aidan Hutchinson, Azeez Ojulari (Georgia), le duo Victor Dimukeje/Chris Rumph (Duke), Rashad Weaver (Pittsburgh) et d’autres …

LINEMEN DEFENSIFS

1. Jaylen Twyman * (Pittsburgh)
2. Marvin Wilson (Florida State)
3. Christian Barmore ** (Alabama)
4. Jay Tufele * (USC)
5. Tyler Shelvin * (LSU)
Autres joueurs cités : Darius Stills (West Virginia), Jordan Davis * (Georgia).

Si le pass rush divise, que dire du poste de lineman défensif ? Longtemps considéré comme le taulier à Florida State, Marvin Wilson est l’ombre de lui-même cette année, et ce ne sont pas ses sorties médiatiques remarquées contre son nouvel head coach ou sa récente absence justifiée par une mystérieuse blessure qui joue en sa faveur jusque-là. Tout cela profite à un Jaylen Twyman qui, comme Rousseau, surfe avant tout sur un exercice 2019 de qualité, avec une aptitude à rusher (10 sacks et demi) malgré son statut de joueur de rotation. Christian Barmore est un nom à ne pas mettre de côté, le lineman de ‘Bama semblant monter en puissance comme sa défense, au fil des semaines. N’en déplaise au nose tackle Tyler Shelvin et au plus polyvalent Jay Tufele, tous deux volontairement sur la touche cette année.

Eric Stokes, déjà deux Picks-6 enregistrés cette année.

LINEBACKERS

1. Micah Parsons  *(Penn State)
2. Dylan Moses (Alabama)
3. Jeremiah Owusu-Koramoah * (Notre Dame)
4. Jabrill Cox (LSU)
5. Nick Bolton * (Missouri)
Autre joueur cité : Chazz Surratt (North Carolina).

Un top 5 qui aura du mal à bouger. Eloigné des terrains pour se concentrer d’ores et déjà sur sa carrière NFL, Micah Parsons est un phénomène athlétique sur le poste de linebacker qui poussera a priori une franchise à glisser son nom très tôt lors de la draft. Parmi les prospects qui jouent en 2020, Owusu-Koramoah est un autre colosse qui explose véritablement cette année, devenant le patron de l’excellente défense des Fighting Irish. De quoi rattraper légèrement son retard sur un Dylan Moses de retour de blessure en début d’année et qui reprend sa bonne marche en avant.

CORNERBACKS

1. Patrick Surtain II * (Alabama)
2. Caleb Farley * (Virginia Tech)
3. Shaun Wade * (Ohio State)
4. Eric Stokes * (Georgia)
5. Tyson Campbell * (Georgia)
Autres joueurs cités : Jaycee Horn * (South Carolina), Paulson Adebo (Stanford), Asante Samuel Jr * (Florida State), Elijah Molden (Washington).

C’était l’effervescence chez les Winfield en 2019, ce le sera sûrement chez les Surtain en 2020. Fils de l’ancien cornerback des Dolphins, Patrick Surtain II a tout du shutdown corner moderne tant souhaité en NFL. Une place dans le top 10, voire dans le top 5, lui tend les bras, s’il reste en forme. Avec 19 passes défendues et 6 interceptions en deux ans, Caleb Farley a jugé sa production suffisante pour faire l’impasse sur cette campagne et préparer son passage chez les pros. Il devra tout de même se méfier d’un Shaun Wade couteau-suisse à Ohio State et d’un Eric Stokes très opportuniste à Georgia, avec déjà 3 interceptions, dont 2 Picks-6.

SAFETIES

1. Paris Ford * (Pittsburgh)
2. Jevon Holland * (Oregon)
3. Richard LeCounte II (Georgia)
4. Trevon Moehrig * (TCU)
5. Caden Sterns * (Texas)
Autres joueurs cités : Andre Cisco * (Syracuse), JaCoby Stevens (LSU), Bubba Bolden (Miami FL).

Une classe où il devrait y en avoir pour tous les goûts. Si on recherche un strong safety cogneur, Paris Ford fera des heureux. Si on piste plutôt un profil rapide et réactif en couverture, Trevon Moehrig peut faire le travail. LeCounte et Holland sont des safeties plus modernes, chargés de diriger des backfields désormais plus fournis plein centre. Mais avec le manque de repère du premier contre la passe et le profil plus longiligne du second, le repositionnement devrait se faire naturellement à l’échelon supérieur.

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR