Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Course au MVP

Course au MVP – Semaine 9 : Alvin Kamara, un ovni ou un pionnier ?

Alvin Kamara, pionnier d’une nouvelle mode ou les coureurs et les receveurs ne feraient plus qu’un ?

Le jeudi c’est MVP ! Bien sur Patrick Mahomes et Russell Wilson dominent largement cette saison NFL. Mais un troisième larron commence à revenir avec insistance sur toutes les lèvres en la personne d’Alvin Kamara. Toujours aussi efficace au sol, le coureur des Saints se distingue encore plus clairement à la réception au point de pouvoir battre plusieurs records NFL. Pour autant, Kamara doit-il être considéré comme un pionnier d’une tendance ou receveurs et coureurs ne formeraient plus qu’un seul et unique poste ?

De plus en plus impliqué à la réception

La polyvalence est clairement une spécialité maison pour jouer pour Sean Payton. Ces dernières saison, le quarterback/running-back/tight end Taysom Hill l’a particulièrement prouvé. Et même Alvin Kamara a finalement toujours été très présent dans le jeu de passe des Saints depuis son arrivée lors de la draft 2017. Lors de ses trois saisons, le coureur a complété 81 réceptions chaque année montrant son impact déterminant sur le jeu offensif de New Orleans.

La plus grande implication de Kamara cette saison dans le jeu de passe des Saints avec déjà 60 réceptions après 8 matchs n’est donc pas une surprise d’autant que New Orleans a beaucoup été privée de Michael Thomas, la meilleure cible de Drew Brees ces dernières années. Et le coach des Buccaneers, Bruce Arians ne s’y trompe pas, lui qui a déjà coaché par le passé Marshall Faulk, considéré comme l’un des meilleurs coureur/receveur a avoir joué en NFL.

« J’ai coaché Marshall Faulk, et Kamara est encore plus effrayant », déclarait Bruce Arians le 3 novembre dernier dans une conférence de presse précédent le match de Tampa Bay face aux Saints.

Malgré sa plus grande implication à la réception, les chiffres du coureur au sol demeurent excellents. En témoigne ses 96 courses pour 471 yards et 5 touchdowns. Des chiffres qui le mettent sur les bases de sa meilleure saison en ce qui concerne les yards à la course.

Sur les bases d’une saison record

Le premier élément qui fait de Kamara un receveur aussi dangereux est la façon dont les Saints l’utilisent. Quand un coureur s’aligne dans le backfield pour un jeu de passe, il peut se déplacer à peu près ou il veut après le snap. Cela limite grandement la capacité de la défense à se rapprocher de Kamara et ainsi influencer le tracé qu’il pourrait réaliser. Et dans la plupart des cas, Drew Brees lance le ballon à son running back quand ce dernier s’est aligné en position de coureur plutôt qu’en position de receveur.

Le deuxième élément est la capacité de Kamara à réaliser toute sorte de tracés. Il demeure aussi efficace à la réception de passes écran quand Brees prend la pression que sur des tracés slants en revenant vers le centre du terrain mais aussi des jeux plus profonds ou des courses ou il revient sur ses pas pour créer de la séparation. Et sa capacité à changer rapidement de direction en fait un excellent receveur à part entière.

En plus de ses qualités indéniables à la réception Alvin Kamara est aussi un joueur qui court le 40 yards en moins de 4,5 secondes avec des changements de direction ultra dangereux et une puissance suffisante pour casser les plaquages. Le voir se rapprocher de nombreux records est finalement d’une logique implacable. Que ce soit le record de réceptions (116 par Christian McCaffrey), le record de yards (1048 par Marshall Faulk) ou le record de touchdowns à la réception (9 par Billy Cannon, Chuck Foreman, Leroy Hoard et Marshall Faulk), ils sont tous sous la menace d’Alvin Kamara.

Si il est encore trop tôt pour assurer que Alvin Kamara est un pionnier d’un nouveau poste qui mélangerait les coureurs et les receveurs, il a au moins le mérite d’instaurer la réflexion sur ce que pourrait être l’attaque du futur. Et voir de plus en plus de combo coureur/receveur en NFL à l’avenir n’a rien d’une utopie.

Le classement

Sur les deux dernières semaines, Patrick Mahomes vient de lancer la bagatelle de 788 yards et 9 touchdowns. Des performances qui coïncident aussi avec une très légère baisse de rythme de Russell Wilson. Un état de fait qui resserre encore un peu plus une course au MVP qui a de plus en plus une allure de duel à distance entre les deux quarterbacks. Derrière, Aaron Rodgers demeure le plus grand danger pour les deux hommes alors que Alvin Kamara est désormais le plus grand espoir de briser l’hégémonie des lanceurs.

1- Russell Wilson (-) Quarterback – Seattle Seahawks (6-2)

8 matchs – 2541 yards à 71% – 28 touchdowns, 8 interceptions – 37 courses, 265 yards, 1 touchdown – 117,1 d’évaluation

2- Patrick Mahomes (-) Quarterback – Kansas City Chiefs (8-1)

9 matchs – 2687 yards à 66,9% – 25 touchdowns, 1 interception – 36 courses, 165 yards, 2 touchdowns – 115,9 d’évaluation

3- Aaron Rodgers (-) Quarterback – Green Bay Packers (6-2)

8 matchs – 2253 yards à 65,9% – 24 touchdowns, 2 interceptions – 11 courses, 61 yards – 117,5 d’évaluation

4- Alvin Kamara (+2) Running Back – New Orleans Saints (6-2)

8 matchs – 96 courses, 471 yards, 5 touchdowns – 60 réceptions, 565 yards, 3 touchdowns

5- Ryan Tannehill (-1) Quarterback – Tennessee Titans (6-2)

8 matchs – 1981 yards à 67,4% – 19 touchdowns, 3 interceptions – 22 courses, 105 yards, 1 touchdown – 109,4 d’évaluation

Mentions spéciales

T.J. Watt (LB, Steelers) – 26 plaquages, 7 sacks, 3 passes défendues, 1 interception
Derek Carr (QB, Raiders) – 2002 yards à 69,8% de passes complétées, 16 touchdowns, 2 interceptions, 110 d’évaluation
Josh Allen (QB, Bills) – 2587 yards à 68,9% de passes complétées, 19 touchdowns, 5 interceptions, 107,2 d’évaluation
Aaron Donald (DT, Rams) – 26 plaquages, 9 sacks, 3 fumbles forcés, 1 fumble recouvert
DK Metcalf (WR, Seahawks) – 788 yards à la réception à 18,3 yards/ réception, 8 touchdowns
Tom Brady (QB, Buccaneers) – 2398 yards à 65,3% de passes complétées, 20 touchdowns, 7 interceptions, 96,2 d’évaluation
Dalvin Cook (RB, Vikings) – 858 yards au sol à 6 yards/course, 12 touchdowns – 16 réceptions pour 173 yards, 1 touchdown

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une