Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Carolina Panthers Résumés Tampa Bay Buccaneers

Panthers – Buccaneers (23-46) : Ronald Jones II remet Tampa Bay dans le sens de la marche

Auteur de 192 yards au sol dont un touchdown de 98 yards, RoJo a fait très mal.

Carolina Panthers (3-7) – Tampa Bay Buccaneers (7-3) : 23-46

À la rue face aux Saints la semaine dernière, Tom Brady et ses coéquipiers voulaient absolument retrouver des couleurs face à leurs colocataires de la NFC Sud, les Panthers. Mission accomplie pour les hommes de Bruce Arians. Portés notamment par une attaque de feu (543 yards, 5 touchdowns, aucun punt), les Buccaneers sont repartis vers l’avant et Carolina, sur une série de cinq défaites de suite désormais, n’a pas réussi à suivre le rythme.

L’attaque des Buccaneers est de retour

Si Tampa Bay commence son match par un fumble de Ronald Jones II, ça tourne bien ensuite offensivement. Brady (28/39 à la passe, 341 YDS, 3 TD, 1 TD à la course) est mieux protégé, il distribue le ballon avec précision à ses receveurs (notamment sur les troisièmes downs) dont Chris Godwin (6 REC, 92 YDS), et l’attaque est plus équilibrée que face à la Nouvelle-Orléans (seulement cinq courses pour 38 passes la semaine passée). Résultat, ça donne deux touchdowns et un field goal en trois drives. Cameron Brate (3 REC, 31 YDS, 1 TD) est d’abord servi dans la end zone, puis c’est au tour de Mike Evans (6 REC, 77 YDS, 1 TD) de marquer après une grosse réception de 44 yards signée Rob Gronkowski (2 REC, 51 YDS, 1 TD).

Problème pour les Buccaneers, la défense a du mal à limiter les Panthers malgré l’absence de Christian McCaffrey. Suite au turnover de Tampa Bay en début de match, les locaux trouvent une première fois la terre promise grâce au tight end Colin Thompson. Ensuite, le duo composé de Teddy Bridgewater (18/24, 136 YDS, 2 TD, 1 INT, 1 TD au sol) et DJ Moore (4 REC, 96 YDS, 1 TD) fait des dégâts. Une première passe de 38 yards, une seconde de 24 pour un touchdown. Une pénalité cadeau sur un sack permet également à Carolina d’ajouter un field goal au compteur. Égalité parfaite donc à mi-parcours (17-17), tellement parfaite que Brady et Bridgewater possèdent… exactement la même évaluation (133,2).

Un coup de canon signé Ronald Jones II

Au milieu du troisième quart-temps, on assiste à l’action du match, celle qui va faire basculer la rencontre en faveur des Floridiens. Alors que les Bucs sont dans une position inconfortable suite à un punt parfaitement géré par Carolina, Ronald Jones II (23 courses, 192 YDS, 1 TD, 1 fumble perdu) explose pour un touchdown de 98 yards, soit le plus long jeu offensif de l’histoire de la franchise.

Un véritable coup de massue pour les Panthers, qui semblaient avoir récupéré le momentum. Au lieu de ça, ils se retrouvent menés 17-26, puis 17-29 après une interception de Bridgewater, puis 17-32 suite à un quatrième down non converti. Autrement dit, Carolina est vraiment dans le dur alors qu’il reste un peu moins d’un quart-temps à jouer.

Les Panthers ont besoin d’un coup de boost. Faites entrer Trenton Cannon. C’est à son tour de parcourir 98 yards sur un retour de kickoff. Et derrière, Bridgewater atteint la end zone (23-32, conversion à deux points ratée). Malheureusement pour Carolina, la défense n’arrive toujours pas à arrêter les Bucs sur les troisièmes downs. Brady et Antonio Brown (7 REC, 69 YDS) font la différence et le premier redonne une avance confortable aux siens (23-39). Un écart que les Panthers n’arriveront pas à combler, eux qui perdent en plus Teddy sur blessure. C’est au contraire Tampa Bay qui alourdit le score à travers le Gronk (23-46).

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu