Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

bannieredecathlonfootus

Green Bay Packers Jacksonville Jaguars Résumés

Packers – Jaguars (24-20) : Green Bay s’est fait très peur

Malmenés, les Packers s’évitent une bien mauvaise surprise en fin de match.

Packers (7-2) – Jaguars (1-8) : 24-20

Face à des Jaguars valeureux et opportunistes, Green Bay a sorti les rames toute la rencontre et s’est fait très peur. Plombée par une attaque bien trop inconstante, et notamment un jeu de course famélique pendant trois quart-temps et demi, les Packers se sont sortis du piège qu’ils se sont eux-mêmes tendus.

Des appels de jeux téléphonés, des équipes spéciales dépassées, des playmakers à côté de la plaque une bonne partie du match, tous les ingrédients étaient réunis pour offrir la surprise de l’année au Lambeau Field. Les Packers l’emportent malgré tout en fin de match non s’en s’être fait une dernière frayeur.

En face les Jaguars ont été opportuniste et ont profité des erreurs adverses, mais trop limité offensivement, Jacksonville n’a pu concrétiser.

Un début de match décousu

Habitué à démarrer fort ses rencontres cette saison, les Packers ont ce soir connu un départ en mode diesel. Un signe annonciateur d’une soirée qui s’annonce plus compliqué que prévu pour les locaux. Avec trois punts sur leurs trois premiers drives, les hommes de Matt LaFleur ont balbutié leur football avant qu’Aaron Rodgers (24/34, 325 yards, 2 TD, 1 int, 1 TD au sol) ne se décide à mettre en marche la machine. Un missile à destination de Marquez Valdes-Scantling (4 réceptions, 149 yards, 1 touchdown) qui conclut en évitant le retour de deux défenseurs pour un touchdown de 78 yards.

Mais de nouveau sur la possession suivante, Green Bay n’avance pas. Cette fois le punt de J.K Scott est retourné par Keenan Cole en touchdown. Les Jaguars passent devant. 7-10.
Rodgers et les siens ne se laissent pas le temps de douter. Les Packers remontent le terrain et c’est le quarterback qui conclut lui-même sur une course de 5 yards.

Luton (18/35, 169 yards, 1 TD, 1 Int) a du mal dans ce match. Après un premier drive qui a permis à son équipe d’ouvrir le scroee avec un field goal. Le rookie galère. Après trois punts, le quarterback lance une vilaine interception sur Adrian Amos qui permet à Green Bay de récupérer le cuir. Crosby en profite pour ajouter 3 points de plus juste avant la pause. L’addition aurait pu être plus salé, un touchdown de Adams ayant été annulé pour un holding de Billy Turner.

Faire compliqué quand on peut faire simple

Après une fin de première mi-temps plutôt maitrisée, les Packers semblaient avoir mis la main sur le match. Mais Green Bay a décidé de se compliquer la tâche. Davante Adams commet un fumble qui permet à Jacksonville de récupérer le cuir en très bonne position. Trois jeux plus loin Luton trouve Keenan Cole. 17-17

Totalement grippé à la course et Adams invisible, Rodgers doit forcer à la passe. Sur un jeu bien lu par la défense, Sidney Jones intercepte le double MVP et met son équipe en position de prendre l’avantage. Heureusement pour les locaux, la défense de Mike Pettine, sérieuse sans être exceptionnelle, réussit à limiter les Jags à un nouveau field goal. (17-20)

De quoi réveiller Green Bay ? En partie seulement. L’attaque trouve enfin un peu de rythme alternant courses et passes. Rodgers conclut en envoyant Adams dans l’en but pour un touchdown acrobatique du receveur. (24-20). Mais après un nouveau stop de sa défense, les Packers n’ont qu’à faire dérouler le chrono pour m’emporter. Mais à l’image de son match, le jeu de course dessinée par LaFleur est inoffensif et est incapable de gagner les yards pour laisser filer le temps. Les Jaguars s’offrent une balle de match avec un peu plus de deux minutes à l’horloge. Malgré un bon début de drive, une nouvelle fois la défense tient bon. Rashan Gary et Preston Smith sackent coup sur coup Luton et sécurisent la victoire des leurs.

Une victoire dans la douleur mais une victoire quand même. Les Packers se sont fait une grosse frayeur mais s’en sortent grâce au talent de ses hommes forts et à une attaque adverse trop limitée.

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

Parier en ligne avec
26 Nov à 19:30DET2.4pariez1.5HOU
26 Nov à 23:30DAL1.6pariez2.2
29 Nov à 20:00ATL2.25pariez1.57
29 Nov à 20:00BUF1.4pariez2.75LAC

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR